Logo Génération Nintendo

La saga Hellena Taylor et Bayonetta 3 atteint son dénouement

Divers     Rédigé par Lord Kanozu     le 19/10/22 à 19:43     0 Coms et 806 Vues

Les habitués des réseaux sociaux n'auront certainement pas manqués la controverse majeure qui a eu lieu ce week-end autour de Bayonetta 3, prochain épisode de la série phare de PlatinumGames et dont la sortie est imminente, et la doubleuse Hellena Taylor, voix du personnage dans les deux premiers jeux mais qui ne retournera pas dans cet épisode-ci. Plusieurs jours après les premières accusations, nous avons finalement une meilleure idée de la tournure des évènements, et la vérité semble bien différente de ce qui était initialement décrit.

C'est en plein après-midi du 15 octobre qu'Hellena Taylor poste sur son compte Twitter personnel une série de vidéos accusant le studio PlatinumGames de l'avoir écarté volontairement du développement de Bayonetta 3 en lui proposant "l'insultante somme de 4.000$" pour l'entièreté de sa performance. Pour contexte, les comédiens de doublage dans l'industrie du jeu vidéo sont habituellement payés à l'heure, avec des minimums fixés par le syndicat américain SAG-AFTRA de 900$ par session de quatre heures. Etant donné l'importance de la voix de Bayonetta dans l'appréciation que ses fans ont du personnage et le faible montant qu'il s'agissait, de nombreux internautes se sont empressés de décrier le scandale dont il était question, notamment en dirigeant leurs voix face aux divers comptes Twitter de PlatinumGames et de son 2ème-en-chef, Hideki Kamiya, une personnalité bien connue des réseaux pour son côté franc et tranché. Hellena Taylor reconnaît violer son accord de non-divulgation en publiant ces vidéos, et s'en prend personnellement à sa remplaçante, Jennifer Hale, qui doublera le personnage principal dans Bayonetta 3, décriant qu'elle n'aurait pas le droit de prétendre être sa voix, avant de demander aux fans du monde entier de boycotter le jeu lors de sa sortie.

Cette controverse apparaît en plein débat sur la rémunération des doubleurs dans diverses industries, telle que celles des productions audiovisuelles japonaises qui ont connus d'autres scandales récemment, avec notamment le casting anglais du film Jujutsu Kaisen 0 qui a dû travailler pour la somme alarmement basse de 150$ par heure, ou encore le remplacement du doubleur anglophone de Mob dans Mob Psycho 100 suite aux réclamations du syndicat de ce dernier. 

L'histoire a toutefois pris un autre tournant lorsque Bloomberg et son éminent journaliste Jason Schreier, qu'on ne présente plus tant il est la figure de proue dans le milieu du reportage journalistique dans l'industrie du jeu vidéo, a publié un nouvel article expliquant en détails l'offre qui a été proposée à Hellena Taylor, qui semble avoir volontairement menti sur divers aspects dans sa déclaration initiale. En effet, PlatinumGames aurait proposé à Hellena Taylor de l'embaucher pour au moins cinq sessions d'enregistrements, chacune rémunérée entre 3.000 et 4.000$, selon plusieurs sources anonymes qui ont fournis de la documentation que Bloomberg a pu vérifier. Cela donne une rémunération complète entre 15.000 et 20.000$, soit quatre à cinq fois plus que ne le prétendait initialement Hellena Taylor. Cette dernière aurait refusé l'offre de PlatinumGames, et demandé une somme "d'au moins six chiffres" ainsi qu'un pourcentage des ventes totales du jeu. Des négotiations ont pris place mais ont finalement échoués, avant que PlatinumGames ne décide de passer de nouvelles auditions et finalement embaucher Jennifer Hale, une autre figure de proue dans le milieu syndical du doublage aux Etats-Unis et notamment la voix anglaise d'Ashe dans Overwatch, la commandante Shepard dans la série Mass Effect et Naomi Hunter dans la série Metal Gear Solid. PlatinumGames aurait par la suite proposé à Hellena Taylor un caméo dans le jeu pour le prix d'une session complète, offre qu'elle a également refusé. Cette dernière a catégoriquement réfuté les propos de l'article de Bloomberg, qu'elle qualifie d'un "mensonge absolu" et qu'elle "souhaitait mettre cette infernale franchise derrière elle et se consacrer pleinement à sa carrière théatrale".

Mais d'autres reporters ont rapidement corroborés l'article de Bloomberg, dont notamment Andy Robinson pour Video Game Chronicles, qui confirme les propos rapportés via ses propres sources et ajoute également que l'offre de PlatinumGames aurait été une augmentation sensible par rapport à sa rémunération pour Bayonetta 2. Là aussi, les sources de VGC indiquent que l'offre était au minimum de 15.000$, bien loin des 4.000$ rapportés par Hellena Taylor, qui a également rétorqué en qualifiant l'article de "totale blague". Ni PlatinumGames ni Nintendo n'ont pas souhaités commenter ces différentes révélations.

Si une chose est certaine après cette saga, qui aura sûrement d'autres répercussions autant légales que diplomatiques, c'est qu'elle n'a été bénéfique à aucune des parties impliquées. Il est clair qu'Hellena Taylor n'aura plus de carrière au sein de l'industrie du jeu vidéo après avoir clairement menti, si les dires des différents journalistes indépendants se confirment, sur l'offre qui lui a été faite afin de faire acte de vengeance envers le studio et Jennifer Hale. Il est aussi clair que cette affaire ne va pas aider le mouvement syndical des comédiens de doublage de jeux vidéo qui cherchent toujours à améliorer leurs conditions de travail et de rémunération dans une industrie qui ne les respecte pas autant que dans le monde du cinéma ou des séries.

Bayonetta 3 sortira exclusivement sur Nintendo Switch le 28 octobre prochain.

0 commentaire Voir sur le forum