Accueil News Divers

OVPC : Chronique musicale de Time's End II de Theophany

Divers     Rédigé par Ryfalgoth     le 27/11/16 à 18:44     4 Coms et 426 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Theophany est un compositeur et sound designer qui est connu notamment pour ses travaux sur Harmony of a Hunter (album coopératif proposant de nombreux remix issus de la série Metroid) et surtout pour avoir sorti en 2012 l'album Time's End tournant autour de l'univers de The Legend of Zelda : Majora's Mask, alias le meilleur jeu de la série (oui, cet article va transpirer l'objectivité). Cette semaine, Theophany est de retour avec un second opus intitulé sobrement Time's End II.

Afin de clarifier rapidement les choses, Time's End II s'inscrit dans la même lignée que son prédécesseur. Il s'agit donc d'un album reprenant certains titres de Majora's Mask. Cependant, Theophany ne se contente pas de simplement reprendre et réenregistrer les musiques puisqu'il s'adonne à des réarrangements complets afin de construire de nouveaux morceaux reprenant de célèbres airs tout en rajoutant sa touche personnelle. Mais qu'est-ce qui caractérise le plus la musique de Theophany ? C'est son ambiance pesante et ultra sombre, tantôt mélancolique, tantôt plus violente (pas nécessairement dans le rythme) qui sied si bien au monde inquiétant de Termina. 

On retrouve principalement des violons, des trompettes, des percussions en tout genre, tout ce qui caractérise un orchestre en somme, ainsi que diverses guitares et instruments à cordes traditionnels. Mais surtout, on y entend des choeurs, et pas n'importe lesquels, grâce aux voix enjôleuses de Laura Intravia, Reven et Rozen. Or, je me dois de mettre l'accent sur la 4ème piste, Healing Termina, où ces chants s'avèrent être particulièrement puissants et émouvants, en particulier vers le début de la piste lorsqu'ils se voient couplés au funeste thème Final Hours, j'ai eu à ce moment ce qu'on appelle un orgasme auditif.

Si le premier album se concentrait sur les évènements de Bourg-Clocher, le second vous permettra d'accompagner Link dans son voyage dans les zones se situant au sud de Termina, à savoir du Bois Cascade jusqu'à l'affrontement du premier boss en passant par le Palais Mojo et le premier donjon. Si l'introduction de Time's End premier du nom était plutôt courte et sobre, bien qu'étant excellente, Time's End II ouvre sur un morceau bien plus construit et élaboré qui parvient grâce à ses nombreux effets sonores à narrer l'arrivée de Link face à Skull Kid qui semble bien déterminé à le malmener en empruntant son cheval. Écoutez-le au casque, fermez les yeux, et observez la scene. Plongé dans toute cette noirceur, Theophany se risque à un morceau qui en général sonne plutôt joyeux et entêtant : le non moins célèbre thème des Bois Perdus (ou Thème de Saria). Finalement, Woods of Mystery s'avère être une réussite grâce à un côté presque ritualiste et permet parfaitement à Deku Palace d'insuffler juste après son aura de fête païenne. Finalement, l'album se conclue brillamment avec Oath to Order dans lequel les géants sauveurs de Termina sont appelés durant onze longues minutes. Cet ultime morceau est d'abord très aérien voire religieux, puis extrêmement mélancolique lorsque Theophany décide encore d'y mélanger le thème de Final Hours (un jour je consacrerai une chronique dédiée à ce morceau tant son minimalisme d'une tristesse infinie me touche) et enfin s'achève de manière intense et grandiose.

(cliquez sur l'image pour accéder au bandcamp de Theophany)

Au niveau de la production, la qualité s'est encore élevée pour atteindre des sommets. L'album s'avère être merveilleux du début à la fin, d'ailleurs, je pense qu'il est impossible pour moi de n'écouter qu'une seule piste tant l'ensemble est harmonieux et surtout raconte une histoire. À ce propos, l'histoire ne semble pas terminée, puisque Theophany a indiqué qu'il est bien déterminé à refaire l'intégralité de l'OST.
Par ailleurs, Theophany a également participé à la bande-son du court-métrage de Ember Lab que l'on vous recommande de voir pour sa magnifique réalisation.




Commentaires



Dragon-blue
Dragon-blue a écrit le 28 novembre 2016 :
Excellent nouvel album de Theophany, et c'est un très bon article pour lui faire honneur =)

En plus, t'as parlé du court-métrage d'Ember Lab, donc 20/20. :sisi:
Ebros
Ebros a écrit le 28 novembre 2016 :
Et ben ! On peut dire que tu sais très bien en parler. On sent vraiment toute la passion que tu as et c'est agréable à lire :wink:

J'avais bien aimé le premier. Pas toute les pistes mais une bonne partie. Surtout le Final hours qui j'avoue était sublime.

Dès que j'en aurai l'occasion, j'écouterais celui la :smile:
Eclectic Wizard
Eclectic Wizard a écrit le 28 novembre 2016 :
J'ai écouté et j'ai bien aimé, mais je persiste sur le titre qui ressemble au générique de KO Lanta (orthographe incertaine).
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 30 novembre 2016 :
Je sais pas si c'est volontaire, mais j'aime bien le jeu de mots pour KO Lanta xD Sinon, l'ambiance que tu décris, c'est parfaitement normal puisque tous ces bruits d'ambiance se retrouvent dans le jeu oroginal, notamment dans la partie au Sud de Termina dont il est justement question.

Et oui, je confirme, je suis vraiment passionné par cette musique, surtout en tant que bon gros fan boy de Zelda Majora's Mask, je sais pas si ça s'est vu :p
| Connexion | Inscription |