Logo Génération Nintendo
Miniature

Pokémon Écarlate et Violet : Le Disque Indigo

Pokémon Écarlate et Violet : Le Disque Indigo - Test

Switch     Rédigé par Lord Kanozu     Dim 14 Jan 2024     0 Coms et 302 Vues
Quelques mois après la sortie du premier volet de cette extension vendue en deux parties, Pokémon Écarlate & Violet : Le trésor caché de la Zone Zéro - Le Disque Indigo arrive pour enfin conclure la saga de la neuvième génération de jeux. Devant représenter le cœur de l'extension et la majeure partie du contenu de celle-ci, il s'agit de justifier son tarif plutôt élevé et de faire revenir les joueurs plus d'un an après la sortie des versions d'origine. Entre légendaires à foison, une difficulté surprenante et de nouvelles mécaniques, cette extension risque de générer de nombreuses discussions entre les fans pour les temps à venir.


Ce test a été réalisé à partir d'une version presse fournie par l'éditeur

Loin du disque de platine


L'académie Myrtille est une nouvelle large zone ouverte composée de plusieurs biomes
Pour rappel, cette deuxième partie suit directement les évènements de la première, le trésor caché de la Zone Zéro - Le Masque Turquoise. On vous recommande donc dès lors la lecture de notre premier article à ce sujet avant de procéder à la suite. Il vous sera de toute façon nécessaire de terminer cette première aventure avant de pouvoir attaquer celle du Disque Indigo. Qui plus est, afin de ne pas se répéter une énième fois et de tuer l'une des premières interrogations dans l'œuf, les critiques émises vis-à-vis de l'aspect technique du jeu dans notre article sur Le Masque Turquoise sont applicables ici aussi avec la même intensité. Ne vous attendez dès lors pas à un jeu plus fluide qu'auparavant, mais si vous en êtes à ce stade de l'aventure c'est certainement que vous ne vous attendiez pas à mieux de ce côté-ci.

Une fois toutes les conditions réunies, l'aventure au sein de l'académie Myrtille peut enfin commencer. Il s'agira en effet d'être correctement préparé puisque la plus grosse surprise de cette extension repose dans sa gestion de la difficulté. Avec des Pokémon sauvages dont le niveau débute à 70 et va jusqu'aux environs des 80, il s'agit clairement d'un contenu destiné aux joueurs chevronnés avec une équipe adaptée. Qui plus est, tous les combats de dresseurs sans exception prennent la forme de combats Duo, dans lesquels chaque dresseur déploie deux Pokémon à la fois. Ce format d'affrontements permet des combinaisons plus originales et plus compétitives que d'habitude, couplé avec une difficulté plus accrue que d'ordinaire pour la série. Sans aller jusqu'à parler d'un jeu véritablement difficile, il s'agit en revanche certainement des combats de dresseurs les plus complexes que la série ait proposée jusqu'à présent, ce qui est très appréciable. Il s'agit également d'un bon tremplin pour s'essayer ensuite aux combats classés en ligne, le format compétitif officiel étant également celui des combats Duo avec de nombreuses stratégies employées par les dresseurs de l'académie Myrtille eux-mêmes.

Le Conseil 4 est composé de quatre dresseurs spécialisés dans un type différent
La progression se veut également plus ouverte et plus proche du jeu de base que celle du Masque Turquoise. Passé les introductions avec les nouveaux dresseurs, il vous faudra explorer la nouvelle région et vaincre les quatre membres du Conseil 4 éparpillés dans les différents biomes. L'académie Myrtille se situe dans la région d'Unys, attendez-vous dès lors à beaucoup de fanservice pour les amateurs de Pokémon Noir & Blanc, que ce soit au niveau de l'inspiration derrière les nouveaux personnages ou les compositions musicales. Le nombre de nouveaux Pokémon introduits dans cette extension reste limité, mais de nombreux font leur grand retour, y compris tous les Pokémon de départs des précédents jeux ainsi que la quasi-intégralité des Pokémon légendaires. Ceux-ci sont en revanche conditionnés à une nouvelle mécanique propre à l'académie Myrtille : celle des Points Myrtilles. Il s'agit concrètement de quêtes annexes générées aléatoirement dans une liste et qui correspondent à diverses tâches, comme capturer un certain Pokémon ou créer des Capsules Techniques. La réalisation de ces quêtes donne des Points Myrtilles qui peuvent être utilisés pour débloquer des options de personnalisations, mais surtout l'apparition de certains Pokémon dans les différents biomes. La mécanique est intéressante, mais rencontre surtout son plein potentiel en multijoueur, puisque le nombre de tâches augmente en fonction du nombre de joueurs au sein d'un Club Union et chacun peut participer aux tâches du groupe, ce qui permet d'engranger des points très rapidement. Les points permettent également de réaffronter les dresseurs emblématiques du jeu de base et du Masque Indigo avec de nouvelles équipes et de nouvelles interactions explorant davantage la personnalité de chacun d'entre eux.

Retour en Unys


Presque tous les légendaires des précédents jeux peuvent être capturés à l'état sauvage
Vous l'aurez compris, entre le Pokédex plutôt large de cette extension, les nombreux combats en Duo, la région ouverte aux différents biomes, le retour de tous les Pokémon de départs et légendaires à capturer, une expérience multijoueur étendue et de nombreux combats bonus, cette deuxième extension offre davantage de contenu à se mettre sous la dent que la première partie. Mention spéciale à la Synchro Pokémon, une nouvelle mécanique permettant de prendre le contrôle de son Pokémon et de le déplacer au sein de l'académie Myrtille, sans que cela ait une réelle utilité autre que voir son Pokémon se mouvoir. Si l'expérience n'est pas fondamentalement différente de celle du jeu de base, elle remplit mieux son rôle d'extension que le Masque Turquoise ne le faisait avec son intrigue très dirigiste et peu imaginative.

Quant à l'intrigue, elle se concentre à nouveau sur les personnages introduits dans le Masque Turquoise et conclut leur arc narratif. Le jeu en profite également pour répondre à certaines interrogations gardées en suspens concernant la Zone Zéro, même si l'identité du Trésor enfoui de la Zone Zéro n'est pas une révélation aussi surprenante qu'il semblait penser l'être. L'idée de suivre l'aventure de deux personnages au sein d'une extension en deux parties contraste avec l'approche du pass d'extension de Pokémon Épée & Bouclier, qui proposait en son temps deux aventures distinctes, mais de plus petite ampleur. De ce point de vue ci, Pokémon Écarlate & Violet : Le trésor enfoui de la Zone Zéro livre une intrigue plus maîtrisée et qui rejoint les thèmes du jeu de base. Il n'y a toutefois pas de quoi casser trois pattes à un Canarticho et il est certain que Roseille et Kassis ne resteront pas dans les annales de la série.

| Conclusion |

Une page se tourne et après la sortie du très récent épilogue, introduisant le Pokémon fabuleux de la génération via une quête dédiée plutôt anecdotique, mais toujours appréciable, l'aventure Pokémon Écarlate & Violet se ferme enfin. Si les DLCs varient fortement en densité et qualité d'une partie à l'autre, l'expérience globale reste du même acabit que le jeu de base et ils sont aisément recommandables aux fans de la série, sans toutefois faire assez pour convaincre ceux déçus ou dubitatifs face à l'aventure à Paldea. On est ici dans du rab pur et simple, sans volonté de corriger le moindre des bémols ou des énormes défauts existants et longuement récapitulés. Gageons que Game Freak saura se donner les moyens de ses ambitions, mais surtout le temps, pour ses prochains projets.
1420
Bons points
Du rab conséquent pour ceux qui veulent leur dose annuelle de Pokémon
La chasse aux légendaires
Enfin du challenge dans un jeu Pokémon
Plaisant à jouer et à parcourir...
De nouvelles mécaniques à foison...
Le côté fanservice des musiques
Mauvais points
...même si l'expérience de jeu reste médiocre vu l'aspect technique désastreux
...mais qui ne sont pas toujours bien exploitées
Rien de révolutionnaire dans l'ensemble
0 commentaire Voir sur le forum