Accueil Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order Test

Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order

Jaquette

Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order - Test

Switch     Rédigé par Spydark     le 03/09/19 à 21:50     0 Coms et 113 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Autant dire qu’on ne s’attendait pas du tout à voir Nintendo s’offrir en exclusivité pour sa Switch un jeu de l’univers des comics Marvel. Mais, il faut bien dire que c’est un choix finalement assez intelligent, la série des Ultimate Alliance est l’occasion parfaite de voir nos héros favoris se battre côte à côte pour affronter leurs ennemis communs. Ajoutez à cela le carton sidéral de l’univers cinématographique des super-héros et il ne fallait pas plus pour que les firmes rouges s’associent. Pour autant, Nintendo n’a pas décidé de confier le développement du jeu à un de ses propres studios, ni même à un studio occidental, mais à Koei Tecmo et son studio Team Ninja. Les créateurs de Ninja Gaiden derrière un jeu Marvel ? Autant dire que malgré ce que peut laisser penser le jeu à première vue, Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order pouvait se révéler comme une bonne surprise. Est-ce le cas après sa sortie ? Réponse dans ce test.


test réalisé à partir d'une version fournie par l'éditeur

Les (non) Gardiens de la Galaxie !



Des rencontres inattendues...
Notre histoire commence à l’intérieur du vaisseau des Gardiens de la Galaxie, on y retrouve avec plaisir les cinq principaux sauveurs de l’espace : Star-Lord, Rocket, Groot, Gamora et Drax. Ces derniers se retrouvent, suite à un signal de détresse, à l’intérieur d’un vaisseau abandonné, ils ne tarderont pas à retrouver des visages familiers tel que Nebula ou Rhonin. Suite à un petit twist, nos amis découvrent qu’il s’agissait d’un piège du peuple Kree pour piéger les hommes de Thanos qui voulaient récupérer les pierres d’infinité présentes à l’intérieur. Ainsi, découvrant qui étaient les vrais ennemis de l’histoire, notre héros intrépide Star-Lord décide de toucher les pierres… Un choix qui leur permettra de s’échapper, mais également de disperser les pierres un peu partout sur notre bonne vieille planète Terre. Les Gardiens se retrouvent téléportés dans une prison terrienne où ils feront vite les retrouvailles avec Spider-Man, puis les Avengers (Iron Man, Hulk, Captain America, Thor et d’autres) et de nombreux autres héros Marvel (Spider-Gwen, Miss Marvel, Luke Cage, …).

Vous l’aurez compris, nos super-héros vont devoir former l’alliance ultime pour parcourir la Terre (mais, pas seulement) afin de retrouver les pierres d’infinité avant la Ligue de Thanos. On retrouvera, ainsi de nombreux lieux iconiques tels que la Tour des Avengers, le Manoir du Professeur X ou encore le Wakanda, dans lesquels nous ferons la connaissance de nombreux autres personnages alliés iconiques que nous pourront incarner afiin de former notre groupe de quatre ultimes de notre cerveau de fan bouillonnant. Évidemment, le Titan Fou n’est pas le seul à vouloir s'emparer des pierres, on pourra ainsi aider Daredevil à affronter le Caïd ou Spider-Man à mettre une raclée aux Sinister Six.

Mise en abîme de mise en abîme



Des dialogues en finesse
Ultimate Alliance propose donc un fan-service plutôt garni pour les fans de l’univers des Comics Marvel, on retrouvera de nombreux lieux iconiques fidèlement retranscrit. Ainsi, même si les équipes de Koei Tecmo ne disposent pas des meilleurs outils graphiques, le titre arrive à être globalement joli avec son style cell-shading et son soin apporté aux personnages qui transpirent tous la classe et le style. Que ce soit les enchaînements frénétiques de Gamora ou les tirs loufoques de Deadpool, chaque personnage est traité avec soin. Notons aussi quelques passages de mise en scène inspirés à l’intérieur même des phases de gameplay, comme une séquence dans le chapitre sur les Defenders, qui est une référence à une scène de baston culte de la série Daredevil sur Netflix, une scène qui était elle-même une référence au passage culte d’Oldboy qui était lui-même un hommage aux beat’em up. A ce tarif, on ne parle même plus de mise en abîme. Pour son aspect technique, le soft peut vite baisser de framerate lorsque nos personnages balancent la sauce, mais ce n’est jamais vraiment dérangeant. On conseillera cependant de jouer en mode télé pour avoir une meilleure visibilité de l’action.

Mashing de boutons, certes, mais mashing généreux !




Les persos sont respectés
Concernant son gameplay, Marvel Ultimate Alliance 3 reste dans la simplicité du genre avec pour chaque héros : coup faible, coup fort et quatre coups spéciaux. Ces derniers peuvent être combinés avec les autres membres de votre équipe pour faire des enchaînements dévastateurs ou casser des éléments du décor pour récupérer des bonus. Ces bonus vous permettront notamment d’améliorer les capacités et coup spéciaux de vos personnages, un élément de gameplay qui s’additionne avec le fait que chacun de vos personnages ait une barre d’expérience et de levels. Il faudra donc passer plusieurs dizaines d’heures si vous voulez voir tous vos chouchous au niveau maximum. On avancera donc ainsi dans les chapitres qui s'enchaînent comme dans tout beat’em up à l’ancienne entre phase de baston, de boss, mais aussi de plates-formes et d’énigmes (pas très compliquées cela dit). Ceci peut sembler assez redondant, mais le titre parvient à casser la monotonie avec les différents personnages qu’on récupère au fil de l’aventure. Ajoutons à l’aventure principale, un mode de défis optionnels, ces derniers vous permettront de récupérer de quoi booster vos personnages, mais également de nouveaux costumes pour les habiller à votre envie. Evidemment, MUA3 reste un jeu assez répétitif sur de longues sessions, il vaut mieux en profiter avec modération pour le considérer à sa juste valeur. On nuancera également la tableau avec les combats de boss, autant certains sont vraiment inspirés et amusants, autant d’autres seront du pur mashing de boutons sur un sac à PV. Ce qui est assez dommage, quand le boss en question est un des méchants les plus importants de l’univers Marvel.

L'Araignée est un être bien singulier !



Go Go Power Rangers !
Pour ce qui est du reste de l’enrobage, on pourra saluer la soundtrack qui arrive à donner un ton héroïque à l’action. Les musiques sont ainsi souvent entraînantes pour nous inviter à donner du meilleur de nos personnages. Nos héros qui également ont reçu un grand soin pour leurs doublages anglais. Evidemment, on ne retrouve pas le casting des films, mais les doubleurs font un excellent travail pour respecter le modèle d’origine sans pour autant tomber dans de la copie dérangeante. On reste dans nos chaussons.
Pour ce qui est des modes annexes à l’écran titre, on aura le droit aux habituelles galeries d’artworks et de musiques. Ajoutons à cela un glossaire des personnages et lieux du jeu. Ce dernier est déguisé en tant que journal de bord des Gardiens de la Galaxie, on retrouve donc des fiches écrites par Rocket lui-même (ce qui permet de bonnes blagues) accompagnées par des commentaires des autres gardiens. Cet ajout permet de voir l’amour des développeurs envers les super-héros Marvel. Cela dit, même si de nombreux personnages sont au rendez-vous dans le jeu de base, on regrettera de ne pas pouvoir jouer quelques personnages pourtant présents dans le scénario tel que Ant-Man. Cela dit, ceci devrait être corriger avec les mises à jour gratuites (qui s’additionnent avec le Season Pass). Par exemple, on peut maintenant jouer avec Cyclope et Colossus des X-Men alors que ce n’était pas possible dans la première version du soft.

Avant de finir, parlons du mode multijoueur. Il est ainsi possible de vivre l’aventure principale (ou les missions annexes) avec des amis, que cela soit en local (via des manettes ou plusieurs consoles), mais également en ligne via le service Nintendo Switch Online. Après avoir joué avec mon camarade Kanozu, nous étions agréablement surpris par la qualité de ce mode online. Il n’y avait quasiment aucun lag. Ainsi, oui, MUA3 est un jeu qui peut se faire à distance avec des amis (jusqu’à 4 joueurs), sans soucis. Une découverte encore plus étonnante quand le même mois sur la Switch on retrouvait Super Mario Maker qui peine quant à lui à garder un matchmaking sans lag sur la palette 8-bit. C’est assez ironique.

(Merci à Ryfalgoth pour les corrections)

| Conclusion |

Finalement, Marvel Ultimate 3 : The Black Order est une belle surprise. On pourra lui reprocher d’être répétitif ou d’avoir quelques absents à l’appel, mais globalement le plaisir est là. Si vous êtes fans des comics, c’est certainement un des meilleurs jeux fan-service à ce jour. On prendra plaisir à suivre cette grande quête du n’importe quoi où une cinquantaine de super-héros vont s’allier pour affronter d’autres antagonistes iconiques. Tel un délire d’enfants s’amusants avec ses jouets, MUA3 reste un jeu d’action très solide dans un univers riche, où les développeurs ont mis un amour fou pour le rendre encore plus attachant manette en mains. Imparfait, mais ô combien plaisant, on ne pourra que conclure en criant : Avengers, rassemblement !
1520
++ Bons points ++ - Une tonne de personnages
- Des updates gratuites (en plus du Season Pass)
- Un fan-service maîtrisé
- Une histoire qui tient en haleine
- Plutôt joli visuellement
- Un gros soin pour le doublage VA
-- Mauvais points -- - Répétitif de par son concept
- De petites latences
- Une lisibilité moins bonne en mode portable
- Quelques gros absents au casting


Commentaires



| Connexion | Inscription |