Accueil Metroid : Samus Returns Test

Metroid : Samus Returns

Jaquette

Metroid : Samus Returns - Test

3DS     Rédigé par Spydark     le 01/10/17 à 00:00     0 Coms et 239 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Durant l’E3 2017, Nintendo a mis une bonne baffe joyeuse à pas mal de fans dépressifs de la série Metroid. En effet, après un Metroid Other M décevant sur Wii en 2011 et un Metroid Federation Force qui sonnait plus comme une blague l’an dernier, il fallait frapper fort pour que l’éditeur prouve que sa série n’avait pas totalement perdu toute sa grandeur et qu’elle pouvait se rattraper aussi bien sur sa nouvelle console portable que sur son ancienne. Ainsi, à la surprise générale, Metroid Prime 4 et Metroid Samus Returns furent annoncés durant le show. Le premier est une suite directe de la série en FPS des Prime et le second est un remake de Metroid II sorti en 1991. Alors, ce titre développé par Mercury Steam (Castlevania : Lords of Shadow) et produit par Yoshio Sakamoto (Super Metroid, Metroid Fusion, …) embellit-il la seconde aventure de la chasseuse de prime ? Réponse tout de suite.


Ce jeu a été testé à partir d'une version presse fournie par Nintendo

Bienvenue sur SR-388




Et je me balance ...
Quelques temps après les événements du premier opus, où Samus Aran, chasseuse de prime, avait infiltré la base des pirates de l’espace pour y détruire les métroïdes présents et vaincre Mother Brain, le leader des criminels. Hélas, l’instant de paix dans la galaxie ne sera que de courte durée, car la fédération galactique a repéré la présence d’autres métroïdes sur la planète SR-388, une ancienne base des pirates de l’espace. Après plusieurs échecs des troupes de la fédération, l’humanité repose une fois encore tous ses espoirs envers une femme forte en armure badass, Samus. Ainsi s’établit le plot de base de Metroid II en 1991 sur Gameboy, scénario qui ne change pas d’un pouce à travers Metroid : Samus Returns, ce nouveau remake plus de 25 ans après sur Nintendo 3DS. Vous revoici pour la seconde (troisième ?) fois sur SR-388, une planète hostile remplie de moult dangers.

Un autre remake de Metroid II




Ces hubs nous informent de notre progression
Le découpage du jeu se fait globalement comme dans le jeu d’origine, qui proposait une aventure un peu plus linéaire que son prédécesseur sur NES. Samus devra s’aventurer là où elle devra éliminer tous les métroïdes d’une zone pour pouvoir passer à la suivante et ce jusqu’à la fin, avec au total, une cinquantaine de créatures à éliminer. Pour ce qui est du level-design, le titre s’éloigne grandement du jeu d’origine ou du fan-remake sorti l’an passé. Pour preuve, il s’agit presque d’une toute nouvelle aventure qui vous prendra une dizaine d’heures de jeu (un peu plus long pour le 100%). Ce qui est au final 2 fois plus long que n’importe quel Metroid en 2D.

Ainsi, Mercury Steam a opté pour un level-design quasi tout neuf, mais qui n’en reste pas moins tout aussi subtile. Il faudra chercher dans chaque couloir, les petits secrets du level-design avec des sorties et des objets cachés un peu partout. Une progression qui repose bien souvent sur vos capacités actuelles ou à venir, que ce soit en cassant un bloc avec une bombe, ou en grimpant telle une athlète avec Samus. Le design est en général assez classique et à la hauteur de la série, c’est peut-être là le problème. Si vous êtes un grand amateur de la série, le jeu ne proposera pas un challenge particulier, car il joue avec des codes vieux de 20 ans. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose, car si vous êtes un néophyte de la saga, il fera user vos méninges, mais pour les plus habitués, le soft présente rarement de nouvelles subtilités de level-design, hormis via les nouvelles aptitudes de Samus. On aurait aimé un peu plus de fraîcheur de ce point de vue.



La nouvelle combinaison couteau-suisse




Ce scanner est un peu trop cracké pour vraiment aider les néophytes
Samus présente trois nouveautés essentielles dans sa panoplie de mouvements. Premièrement, le jeu dispose d’une nouvelle visé à 360° en maintenant le bouton L, permettant une meilleure manière de tirer sur les points faibles. Deuxièmement, on dispose d’un uppercut qui permet de contrer les ennemis qui oseront charger sur nous, ce qui ajoute du dynamisme aux combats. Troisième nouveauté et la plus importante : la barre Aeion permettant d’user de quatre nouvelles capacités tant que la jauge est un minimum remplie. Parmi ces quatre capacités, trois sont intéressantes. La première est un scanner qui permet de connaître les zones et l'emplacement des items collectables (réserves de vie ou de missile) sans avoir à se bouger. Cela est peut-être vue comme un coup de main pour les néophytes, mais il s'agit en l’état d’une prise par la main bien trop grande pour garder le plaisir de l’exploration (conseil, jouez sans l’utiliser). Enfin, à ses nouvelles features s’ajoutent les indémodables tirs chargés, tirs glacés, super missile, boule morphing, … et les tenues de Samus qui disposent de leurs atouts pour progresser. Le gameplay permet donc un joli mélange entre codes de la série et nouveautés.

Les combats contre les métroïdes représentent la grande majorité des combats de boss du jeu (comme dans Metroid II et son fan-remake). La plupart des combats posent un challenge à la hauteur et il faudra suivre un pattern unique en fonction du niveau du métroïde. Mais à vrai dire, le jeu propose trop souvent des combats avec les métroïdes des deux premiers niveaux, ce qui rend les combats assez monotones, sauf quand le level-design permet de le varier (avec des zones de laves, le boss s’échappant dans un lieu voisin, par exemple). Les combats de boss non-métroïdes disposent d’un bon pattern jouant pas mal avec le gameplay du jeu.


Bien ta grotte ?



Un des amiibos donne accés au costume de Metroid Fusion (ainsi qu'un mode de difficulté)
Le titre utilise visuellement le moteur de Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate des mêmes développeurs proposant donc une profondeur de champ très agréable dans les décors, surtout avec la 3D. Il s’agit sans aucun doute d’un des plus beaux jeux de la machine et l’embellit agréablement pour sa fin de vie (PS : on dit ça depuis 2 ans pour la 3DS à vrai dire). On peut cependant reprocher au jeu de ne pas assez renouveler ses décors durant la première moitié qui est représentée surtout par des décors de grottes avec des petites touches de lumières différentes. Cependant, dans sa seconde moitié, le titre se renouvelle bien plus visuellement et c’est dommage que cette richesse ne soit pas présente dès le début. Les modèles 3D des personnages sont très jolis, aussi bien Samus et ses armures stylées que les ennemis et leurs faces d’aliens.

La bande-son de Metroid : Samus Returns est à mi-teinte en terme d’appréciation. Le sound-design est très correct au niveau des bruitages et on retrouve des sons iconiques de plusieurs épisodes de la saga en récupérant des items ou des upgrades. Le jeu possède également une ambiance sonore ajoutant à l’aspect dépaysant du jeu, mais c’est également le plus gros soucis pour les fans, “où sont les musiques ?”. Certes, le jeu possède quelques remixs de thèmes musicaux indémodables (qui ne sont hélas pas folichons), mais il présente également de nombreux passages sans mélodie avec pour seul accompagnement sonore des bruits d’ennemis et de cavernes. Cela donne donc un mélange à la fois plaisant sur certains aspects et déplaisant sur d’autres, pour une bande-son assez inégale. Dommage.

Il est mignon le bébé




Les liens avec la saga Alien ne sont plus à prouver
Toujours est-il, malgré les défauts cités précédemment, que le jeu reste une très bonne expérience surtout durant sa deuxième moitié. Une partie, qui remonte pas mal le niveau du jeu en matière de subtilités le level-design, de changement de décors et de variété des boss. C’est indéniable, malgré quelques lacunes on finit le jeu le sourire aux lèvres, pour le plaisir de revoir un Metroid briller de part son ambiance et son gameplay, 10 ans après l’ère Wii. Une fois cette aventure d’une dizaine d’heures achevée, on en voudrait encore. Cela fait un bien fou de retrouver Samus au top de sa forme, cette vieille amie avec laquelle il est toujours bon de s’amuser dans un jeu à la hauteur de son nom.


(merci à Ryfalgoth pour la correction)

| Conclusion |

Il ne fait aucun doute que Metroid : Samus Returns apporte lui aussi une vision très intéressante de Metroid II. Un regard plus moderne sur plusieurs aspects pour un jeu Gameboy qui était devenu très difficile d'accès. Même si certains préféreront, les qualités d’un autre remake, il est sûr que Samus Returns arrive à tirer son épingle du chapeau pour offrir son propre point de vue, sa propre ambiance. Malgré ses petites lacunes, il reste un indispensable pour les vieux comme les nouveaux, car il est plaisant de revoir une aventure de Samus à la hauteur de nos attentes. On espère que Mercury Steam et M.Sakamoto pourront s’adonner à un nouvel opus en deux dimensions 100% tout neuf. En attendant, tous les regards se tourneront sur Metroid Prime 4 prévu sur Switch dans un petit peu longtemps (mais pas trop on espère).
1620
++ Bons points ++ - Enfin, le retour de Samus Aran !
- Un remake qui impose son style.
- Visuellement bon pour de la 3DS.
- Level-design tout neuf par rapport à l'original, mais...
- Les nouveautés du gameplay.
- Le plus long des opus 2D.
-- Mauvais points -- - Une première moitié moins bonne que la seconde.
- Une bande-son un peu oubliable.
- Pattern des boss vite redondant.
- ...Un level-design sans surprises pour un fan.
- Amiibos obligatoires pour profiter au max.


Commentaires



ValentinMF
ValentinMF a écrit le 1 octobre :
Super Test même s'il aurait mérité 2 points de plus... LOL !

Nan c'est vrai qu'avec le recul, j'aurais préféré le découvrir sur Nintendo Switch par exemple car je ne peux plus supporter les graphismes sur Nintendo 3DS qui est technologiquement dépassée et depuis longtemps !
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 2 octobre :
Mon avis est à peu près le même que le tien. J'avais quand même quelques craintes quant à la qualité du jeu, mais finalement le travail est là, c'est à la hauteur de la série. Le jeu est plutôt joli, même si je ne reste pas très fan de la DA, je préfère celle des épisodes GBA. Les capacités Aieon, à part le scanner, s'intègrent bien avec le level design du jeu. Bref, joli retour de la part de Samus Aran.
Spydark
Spydark Auteur a écrit le 8 octobre :
J'avais pas prit le temps de vous remercier pour vos commentaires, du coup merci ça fait plaisir de voir mon avis partagé !

Hésitez pas non plus à donner votre ressenti si vous avez dosé Samus Returns les autres membres du forum.
| Connexion | Inscription |