Accueil Code Name : STEAM Aperçu

Code Name : STEAM

Jaquette

Code Name : STEAM - Aperçu

3DS     Rédigé par Hiroki     le 06/02/15 à 00:00     0 Coms et 230 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook


Développé par Intelligent Systems et prévu pour le 15 mai 2015 en Europe (14 mai au Japon et 13 mars aux Etats-Unis), Code Name S.T.E.A.M. est un jeu de stratégie se déroulant dans une Angleterre victorienne en mode Steampunk plutôt intéressant. Nintendo ayant libéré sur le marché une démo du titre, votre serviteur a pu s'en faire une petite idée. C'est par ici que ça se passe.

I] L'Histoire




Des dirigeables, de la vapeur, Big Ben. God Save the Queen
Londres, Angleterre, Âge de la Vapeur (un âge fictif situant l'action, en Angleterre, dans un univers alternatif de type steampunk; à peu près vers l'époque de l'industrialisation). Le fier Henry, soldat au service de la reine, assiste impuissant à une attaque d'un nouveau genre. Une invasion extra-terrestre!

N'écoutant que son courage, il se saisit de son fidèle fusil à vapeur et part distribuer quelques bastos patriotiques aux visiteurs tentaculaires. Tout cela, bien sûr, dans le but de sécuriser la reine. God save the Queen!

C'est dans ces conditions; alors qu'il se défait de l'envahisseur avec un camarade soldat qu'il connait bien; qu'ils rencontrent Abraham Lincoln. Ce dernier en profite pour les recruter dans son équipe de choc, le S.T.E.A.M., afin de combattre l'invasion.

Le S.T.E.A.M., ou Strike Team Eliminating the Alien Menace (Force d'Elimination de la Menace Alien si vous préférez) a justement pour but de combattre ce genre d'adversaires avec, dans ses rangs, des personnages haut en couleurs. Henry s'en rend rapidement compte en rencontrant un Lion, nommé sobrement Lion, membre à part entière de la fameuse S.T.E.A.M.

C'est ainsi que la démo nous plonge dans l'ambiance de ce titre pour le moins particulier. le reste de l'Histoire appartient naturellement au scénario.


II] L'Ambiance



Non content de se placer dans un contexte plutôt originale (une invasion extraterrestre dans un univers Steampunk), le jeu se dote également d'une ambiance qui lui est propre. Notamment du côté du parti pris graphique.


Clakka!
En effet les graphismes sont plutôt inspirés des comics américains. Surtout les vieux comics, avec un espèce de contour noir plutôt prononcé autour des personnages. Et il n'y a pas que leur apparence générale qui soit calquée sur cette Amérique patriotique, mais leur conception même en est inspirée. En effet, quelques personnages s'inspirent de la culture américaine (comme par exemple Henry Flemming, inspiré du personnage du livre "The Red Badge of Courage"; le Lion du magicien d'Oz; Abraham Lincoln, président intemporel de cette Amérique, etc...) et le ton général se veut pour un patriotisme qui ne semble pas se prendre au sérieux. Et tant mieux.

Les bâtiments, eux, adoptent un visuel plus habituel, dans une ambiance qui se veut toujours steampunk anglais. Du moins, pour ce qu'on a pu en voir dans la démo. Et vu le rendu, l'on ne va pas s'en plaindre, les décors s'avérant agréables à la rétine, et plutôt cohérent.

Quant aux aliens, plutôt tentaculaires et bleu, ils semblent s'inspirer (de l'aveu des développeurs du moins) des créatures de H.P. Lovecraft. Surtout celles avec des tentacules bleues.


III] Le Gameplay



Et on en arrive au cœur du jeu, le très important gameplay, clé de voute de tout jeu qui se respectent. S'il est aux petits oignons, le jeu sera solide. S'il ne l'est pas, je suis sûr que vous visualisez très bien un bâtiment qui s'effondre. C'est la même.

Mais par chance, ici, on a affaire à un studio expérimenté, et le gameplay est soigné au petits oignons.


Assurez-vous de bien viser, la vapeur est une denrée précieuse.
Jeu de stratégie au tour par tour, le joueur déplace ses unités durant sa phase d'action comme s'il s'était agi d'un TPS, ne disposant que de leur visions à chacun pour se faire une idée de la carte sur laquelle il évolue. Ce parti pris de ne pas donner accès à la totalité de la carte d'un point de vue omniscient aide à l'immersion. Nous ne contrôlons pas l'invasion alien. Nous sommes juste pris dedans, tentant de survivre et de se débrouiller comme nous pouvons. Et l'on peut dire que nous avons de la ressource.

Chaque personnage dispose d'une ou deux armes (toute à distance dans la démo) disposant de ses caractéristiques propres, nous offrant une certaine marche de manœuvre. Ces même personnages disposent également d'une réserve de vapeur qui leur est propre, et qui se recharge à chaque début de tour selon un chiffre fixe. Bien sûr, chaque action effectuée consommera de la vapeur, le but étant de faire le maximum de choses avec cette quantité de vapeur limitée.

Le cœur du gameplay consiste donc à négocier le mieux possible une carte que l'on ne connait que par le point de vue de nos unités, avec ses ennemis alien, tout en gérant nos réserves de vapeurs efficacement. Et c'est rudement efficace. On se trouve vite plongé dans le jeu à planifier du mieux que nous le pouvons nos déplacements pour vaincre l'adversité. Ajouter à cela quelques fonctionnalités intéressantes comme la possibilité de tendre des embuscades durant le tour adverse, ou de faire des actions différentes que le simple tir de bastos, et vous vous trouvez devant un jeu aux possibilités stratégiques dignes de ce nom. Le tout sur 3DS.


Pour une embuscade efficace, il va vous falloir conserver assez de vapeur.
Car le titre, sur 3DS, est plutôt bien optimisé pour la console. Quelques touches seulement suffisent à effectuer la plupart des actions. Entre la caméra entièrement contrôlable avec les boutons de droite, et les actions gérés par le stick et les gâchettes, le joueur prends plutôt vite le pli et cela n'en est que meilleur pour rentrer dans le titre facilement. Il s'avère plutôt agréable à manipuler.

Toutefois, petite remarque pour la caméra, qui du fait de ses limitations, s'avère parfois un peu retorse quand nous cherchons à savoir quels dégâts seront infligés à l'ennemi. Mais cela fait également parti de la vision subjective de la carte et reste un des éléments important de ce gameplay non omniscient. Du coup, on ne peut réellement s'en plaindre.

Reste toutefois que les aliens prennent parfois leur temps à jouer leur tour. Cela reste également normal quand on sait que chaque unité effectue son déplacement à tour de rôle. Même si elles prennent plutôt leur temps. Aura-t-on droit à quelques changements de ce côté-là?


VI] Conclusion et Futur



Cette démo, plutôt sympathique et présentant deux chapitre du jeu, s'avère être une bonne surprise. Votre serviteur l'avoue, il ne s'attendait pas à une démo aussi longue et présentant aussi bien ce que l'on est en droit de penser du jeu final. Et c'est tant mieux.


Il faut sauver le monde!
Le jeu s'avère conforme à ce qui nous était montré lors du précédent E3, et rassure même quelques unes des craintes qui avaient pu poindre en nous. Il est plutôt agréable à la rétine, sans casser de pattes à un canard et son style est plutôt rafraichissant dans le fond.

Du point de vue du gameplay, l'ensemble se prend en main plutôt facilement, et durant le deuxième chapitre, on se sent déjà en confiance du point de vue du contrôle de nos unités. De plus, le jeu nous permet de refaire les chapitre avec une équipe de quatre équipiers au complet, pour appréhender réellement ce que sera le jeu. Et c'est rudement plaisant. On élabore des stratégies, on répartie les tâches, on se félicite de voir le plan se dérouler sans accrocs. Du moins, sur les cartes que l'on connait déjà. Car sur une nouvelle carte, on tâtonne et l'on tente avec un plaisir non dissimulé.

Au final, un jeu qu'il faut surveiller. Sa date de sortie avancée aux USA par rapport au reste du monde nous donnera l'opportunité de le découvrir plus en profondeur avant qu'il n'atteigne nos terres (si on le souhaite bien sûr). De quoi rassurer les joueur éventuellement frileux à l'idée d'acheter un jeu d'une licence n'ayant pas encore fait ses preuves. Le studio, lui par contre, est plutôt l'un de ceux sur lesquels on peut compter.

Pour le futur, nous pouvons espérer un nombre conséquent de chapitres, je pense, et plusieurs personnages. Trois autres, au moins, ont déjà été montré dans des images de jeu, et nous laisse augurer de ce qu'il sera possible d'en attendre.

Nous pouvons également nous questionner sur le contenu du mode multijoueur annoncé. Seront-ce des escarmouches au tour par tour? En ligne ou en local? En versus ou en co-op? Seul l'avenir nous le dira.

Et peut-on réellement attendre autre chose que de la déconnade des personnage "clin d'œil" que sont les amiibo Fire Emblem? Intelligent Systems se fait plaisir, sur ce coup, mais nos quatre compères semblent bien trop anachroniques pour permettre un jeu en mode "serious business". Cela dit, une campagne entière à coup d'épées et d'arcs mythiques peut se révéler plutôt amusante.


V] L'Avis du Hiroki



Plutôt positif. Ce jeu m'intéresse maintenant un peu plus. La démo m'a rassuré sur certains point et m'a donné un sentiment plutôt sympathique quant à cette prise en main. J'ai apprécié de pouvoir composer avec ma petite équipe de quatre et leur caractéristiques propres à chacun, faire des plans et les voir finalement chamboulés par des choses que je n'avais pas prévu. Et bien sûr, quand on réussit ce que l'on prévoit, on est fiers. Quant à l'ambiance, bien que je ne sois pas le plus fan de cette Amérique lointaine, le côté patriotique décomplexé et qui me semble ne pas se prendre au sérieux désamorce ce qui aurait pu bloquer. Le jeu reste léger et se prend pour ce qu'il est. Un divertissement. Et l'on n'en attend pas plus de lui. Par chance. Brefouille, en somme, un jeu que je risque bien d'acheter à sa sortie, même si ce ne sera pas forcément Day One.


Commentaires

| Connexion | Inscription |