Logo Génération Nintendo

Les composants de la prochaine Nintendo Switch pourraient avoir fuités

Divers     Rédigé par Lord Kanozu     le 10/05/24 à 01:57     4 Coms et 366 Vues

Les rumeurs autour de la prochaine Nintendo Switch ont toujours dit tout et leur contraire, et ce aussi pratiquement aussi longtemps que la console existe. On ne rappelera pas les nombreux articles de Bloomberg ou du Washington Post qui n'ont pas toujours été très représentatifs de la réalité. Cette fois-ci toutefois, il est possible que de nombreux composants du successeur de la Nintendo Switch aient fuités, non pas via une enième rumeur journalistique mais bien par le biais d'un organisme officiel.

L'une des méthodes les plus utilisées par les leakers des grandes marques de téléphones et autres produits high-tech consiste à surveiller les registres douaniers de différents pays exportateurs asiatiques, en particulier le Vietnam, afin de repérer des composants en cours de production et qui sont acheminés vers des usines en vue de les assembler. En effet, il est obligatoire pour toute compagnie effectuant de l'export d'identifier tout ce qui est produit au sein du pays et envoyé outre-mer. Ces informations sont évidemment obfusqué via des noms de codes mais il est parfois possible de les déchiffrer en prêtant attention aux habitudes de la compagnie et, surtout, en analysant les informations à disposition. Comme chacun sait, il n'y a rien de plus dévoué qu'un fan de Nintendo qui souhaite en savoir plus sur le futur de la compagnie.

C'est ainsi que de nombreuses spécificités techniques de la prochaine console de Nintendo pourraient désormais être connus. Les informations ne sont évidemment pas officiels, mais elles sont bien publiques et il est possible de les consulter via le portail des douanes du Vietnam, à condition de savoir comment chercher. C'est ainsi que les afficionados du forum Famiboards ont pu dénicher des références produits pour plusieurs pièces détachées qui sont sans aucun doute liés à la prochaine console de Nintendo de part leur nom de code et leurs dimensions si particulières. Il reste possible que ces informations ne soient pas représentatives du produit final, Nintendo étant toujours libre de changer à sa guise les spécificités de la console, des pincettes sont donc à prendre.

On retrouve, en tête de liste, deux barrettes de 6 gigabytes (Gb) de mémoire vive (ou RAM) LPDDR5X pour un total de 12Gb de RAM à une fréquence de 7500 MT/s (millions de transferts par seconde), une hausse conséquente (près de six fois plus !) par rapport aux 4Gb de RAM LPDDR4 à la fréquence 3732 MT/s pour la Nintendo Switch actuelle. Il faut noter que comme dans toutes les consoles, une certaine partie de la mémoire vive est consacrée au système d'exploitation et cette variable est encore inconnue à l'heure actuelle.

Du côté de la mémoire réelle de la console, il semblerait que Nintendo ait prévu 256Gb pour l'installation des jeux et des mises à jour, contre les 64Gb actuels de la Nintendo Switch OLED et les 32gb des autres modèles. Plus intéressant toutefois, il s'agit de mémoire flash UFS 3.1, un format mis en circulation par Samsung ces dernières années et qui promet, sur le papier, des vitesses d'écriture de plus de 2000 Mb/s. Il s'agit de la mémoire déjà présente dans les plus récents smartphones du marché et une amélioration sensible par rapport à la vitesse de la mémoire actuelle de la Nintendo Switch qui plafonne à 300 Mb/s.

Au niveau des composants plus basiques, on retrouve à nouveau un lecteur NFC qui garantit ainsi la compatibilité avec les amiibo mais aussi, nouveauté par rapport à la Nintendo Switch, un microphone directement intégré au corps de la console lui-même. Un port ethernet semble cette fois-ci inclus avec le dock d'entrée de jeu tandis que la puce Realtek DisplayPort - HDMI devrait permettre la compatibilité avec la technologie HDMI 2.1 et la diffusion de résolution allant jusqu'à la 4K sur grand écran.

Le gros morceau en ce qui concerne les composants internes, avant de passer aux manettes en elle-mêmes, est la puce graphique qui définira les performances de l'ensemble de l'appareil. Nvidia sera à nouveau aux manettes de la machine puisque c'est la fameuse puce T239 qui a été choisie par Nintendo, après avoir fuité lors du hack de l'entreprise de microcomposants il y a quelques années. Il est difficile d'estimer aujourd'hui la puissance de la machine puisque nous ignorons encore les fréquences que Nintendo va adopter pour cette puce, un choix qui sera fait en considérant l'importance de l'autonomie et des performances de la console. Toutefois, sans trop se mouiller, on peut dire qu'il s'agira d'un bond assez important pour Nintendo puisque les experts de Digital Foundry estiment qu'elle devrait permettre des performances au moins au niveau de la PlayStation 4 et du Steam Deck en mode portable et potentiellement davantage en mode TV. Qui plus est, Nvidia oblige, la puce est prédisposée à l'utilisation du Deep Learning Super Sampling (ou DLSS pour les intimes), cette technique de réhaussement de la résolution par le biais de reconstruction de l'image qui a conquis l'industrie ces dernières années. 

Des composants liés aux futures manettes de la console ont également été retrouvés au sein de ces registres vietnamiens. Si aucun nom n'est donné officiellement, les dimensions des appareils laissent peu de doutes quant au fait qu'il s'agira à nouveau de Joy-Cons détachables du corps de la console. Il semblerait qu'ils soient cette fois-ci plus large mais conserveraient la même profondeur, indiquant également que la console elle-même ne sera pas plus épaisse que la Nintendo Switch actuelle, mais sera bien plus large.

En ce qui concerne les infos visibles sur le registre vietnamien, c'est à peu près tout. Ce n'est toutefois pas la fin de cet article puisqu'indirectement, ces nouvelles trouvailles nous permettent de jeter un autre oeil sur des rumeurs précédentes. Il reste en effet une grande inconnue aux spécificités techniques de la console : son écran. Le site web du fabricant d'accessoires pour Nintendo Switch, Mobapad, pourrait nous avoir déjà apporté la solution à cette question.

En effet, il y a quelques semaines le fabricant tiers de manettes et autres simili Joy-Cons pour Nintendo Switch Mobapad a publié un curieux article proclamant avoir des informations exclusives concernant le successeur de la Nintendo Switch. Citant ses propres sources, l'article explique ainsi que la console disposerait d'un écran LCD de 8 pouces avec une résolution de 1920 sur 1080 pixels, un port cartouche permettant la rétrocompabilité avec les jeux Nintendo Switch ainsi qu'un format spécial pour les jeux de nouvelle génération qui ne seraient pas lisibles sur les anciennes consoles et la présence d'un stand plus flexible à l'arrière de la console permettant de plus grands angles pour soutenir la console en mode portable.

Rien ne permet à l'heure actuelle de véritablement confirmer ces informations mais elles pourraient être aujourd'hui plus crédibles grâce aux trouvailles du registre vietnamien. En plus des indications précédentes, le site a aussi déclaré que les Joy-Cons ne seraient plus attachés via un simple rail sur le corps de la console, comme c'est actuellement le cas, mais seraient reliés via un système de fixation électromagnétique rendu possible grâce à la présence d'aimants dans la console et dans les manettes. Si cela peut sembler abracadabrantesque, des dépôts pour des aimants liés à la console ont bien été retrouvés dans le registre des douanies du Vietnam, ce qui pourrait légitimer les propos de Mobapad. Par ailleurs les dimensions de la console elle-même correspondent à un écran de huit pouces, confirmant davantage le contenu de l'article. Cela signifierait un écran plus grand et une meilleure résolution d'affichage mais la perte de la dalle OLED de la Nintendo Switch OLED, au profit d'un retour au LCD.

Voilà tout ce que nous savons actuellement sur les composants du successeur de la Nintendo Switch. Si toutes ces informations sont à prendre avec des pincettes en attendant l'annonce officielle de Nintendo, il semblerait que nous nous dirigeons bien vers une console très similaire à la Nintendo Switch mais avec un gain de puissance significatif et un plus grand gabarit. Heureusement, l'attente ne sera pas bien longue puisque Nintendo a récemment confirmé que la console sera officiellement dévoilée dans le courant de l'année fiscale actuelle, au plus tard le 31 mars 2025.

4 commentaires Voir sur le forum
Dragon-blue
21144 posts
Dragon-blue, Ven 10 Mai 2024 - 11:26
Merci pour cet article !

Si elle permet de faire tourner des jeux PS4 c'est déjà pas mal, ça promet quelques portages intéressants.

Par contre j'ai toujours pas compris le retour de l'écran LCD, à part l'accessibilité du prix peut être.
Spyounet
9928 posts
Spyounet, Ven 10 Mai 2024 - 12:05
Je pense que ça va revendre un modèle OLED quelques années après :lol:

Mais sinon c'est plus ou moins ce à quoi on s'attendait, monter d'une génération donc l'équivalent SteamDeck. Ce qui m'a foi va permettre des chouettes portages, mais surtout des jeux first-party plus ambitieux. Assez content aussi du 256Go de base, ça va déjà bien aider :sisi:
Demofalcon
170 posts
Demofalcon, Ven 10 Mai 2024 - 12:16
Ca pourrait être quelque chose de sympa si ces informations s'avèrent vraies.
Ryfalgoth
5970 posts
Ryfalgoth, Dim 12 Mai 2024 - 12:41
Je me méfie quand même de certains chiffre qu'on peut voir, à l'époque de la Switch on prédisait aussi des valeurs supérieures à la réalité. Mais il faut avouer que c'est balèze si ça se concrétise.
Y a effectivement que l'écran qui m'étonne un peu. On peut cependant espérer du mini-LED ou un truc du genre ?