Logo Génération Nintendo
Miniature

Super Mario RPG - Test

Switch     Rédigé par Lord Kanozu     Mer 6 Déc 2023     0 Coms et 444 Vues
Véritable emblème de l'alliance entre Square et Nintendo lors des années majeures de la Super Nintendo et catalyseur du changement de paradigme qui aura lieu quelques mois plus tard avec la trahison de son développeur qui rejoindra les rangs de PlayStation, Super Mario RPG est un jeu chargé d'histoire. Les ressorties sur console virtuelle et autres services ont toujours été compliquées au vu du partage des droits entre Nintendo et Square, ce qui a fait de l'annonce d'un remake Nintendo Switch lors du Nintendo Direct de juin 2023 une grande surprise. Le premier RPG Mario de son histoire tient-il toujours la route près de 27 ans plus tard ? Réponse dans les quelques lignes qui suivent.


Ce test a été réalisé à partir d'une version presse fournie par l'éditeur

Donjons & Champignons


Mallow (à gauche) et Geno (à droite) sont les deux protagonistes originaux du jeu
Nous sommes en 1996. Square vient de sortir Final Fantasy VI, Chrono Trigger et Live A Live, assurant son statut d'acteur majeur de la vie de la Super Nintendo. C'est dans ce contexte qu'une alliance entre les équipes de productions de Nintendo et celles de Square fait parfaitement sens et nous donnera Super Mario RPG au printemps de cette année. Avec Shigeru Miyamoto à la production, Chihiro Fujioka (scénariste sur Final Fantasy Mystic Quest) à la réalisation, Kensuke Tanabe (scénariste sur The Legend of Zelda: A Link to the Past et réalisateur de Super Mario Bros. 2 USA) à l'écriture et la légendaire Yoko Shimomura (Street Fighter II, Live A Live, Front Mission) à la composition, il s'agit d'une équipe relativement jeune dans l'industrie, mais dont les noms résonneront dans les années qui ont suivis. L'objectif est alors de dynamiter le genre du RPG avec un jeu qui l'introduira à l'audience plus large des amateurs de Mario et des jeux Nintendo grand public. Le pari sera clairement réussi puisque plus de deux millions d'exemplaires seront vendus, et ce en l'absence d'une sortie sur le territoire européen comme ce fut souvent le cas pour les RPG sur Super Nintendo. Le jeu aura un impact toujours ressenti jusqu'à aujourd'hui puisque la série Paper Mario se voudra une suite spirituelle, de même que la série désormais défunte des Mario & Luigi s'en inspirera grandement.


Il faut dire que Super Mario RPG est la parfaite fusion entre le sentiment d'aventure et de voyage que les RPG ont pour marque de fabrique et la densité et la richesse de l'univers Super Mario, cette fois-ci tourné à la sauce Square. Alors que Peach se fait à nouveau, sans grande surprise, kidnappé par Bowser, Mario part inlassablement à sa rescousse. C'est toutefois après avoir vaincu le roi des Koopa et secouru la princesse qu'une gigantesque épée tombe du ciel et s'empare du château de Bowser tout en dispersant nos protagonistes d'un bout à l'autre du monde. Face à cette nouvelle menace, il revient à Mario de trouver de nouveaux alliés en Mallow, une créature prétendant être une grenouille qui peut manipuler la météo, Geno l'envoyé des étoiles dont le foyer a été détruit en morceaux par la grande épée, mais également Bowser et Peach eux-mêmes, afin de sauver le Royaume Champignon de cette menace extraordinaire.

Les combats de boss sont nombreux et fréquemment interrompus de dialogues et autres mises en scène
Fidèle à son héritage de RPG, le jeu arbore un système de combat au tour par tour où Mario déclenche une rencontre en touchant un ennemi avant de devoir sélectionner les actions de chacun des trois membres de l'équipe au combat. Plus question ici de sauter sur les Goomba pour les vaincre en un coup, mais le jeu intègre tout de même une mécanique active au déroulé des combats puisqu'il est possible d'amplifier la puissance d'un coup ou de défendre plus efficacement en effectuant la bonne commande au moment précis. Ce système complètement inédit pour Square, symbole de l'époque où ce dernier cherchait à dynamiser ses combats avec l'ATB (Active Time Battle) de Final Fantasy IV à VI et Chrono Trigger, finira par définir l'entièreté des RPG Mario puisqu'il sera repris quasiment à l'identique dans les jeux Paper Mario et Mario & Luigi.

Néo-Rétro


La mise en scène est d'époque, avec des personnages qui sautent sur place et marchent en ligne droite
Tout ceci a été conservé à l'identique dans cette mouture Nintendo Switch. Il faut par ailleurs le préciser d'entrée de jeu : le Super Mario RPG de 2023 est un remake presque religieusement fidèle au jeu d'origine. Chaque centimètre d'environnement est conservé, chaque ennemi est à nouveau présent et l'intrigue se déroule de A à Z comme l'original le faisait sans jamais dévier. Il s'agit ici d'un véritable exercice de restauration du jeu de 1996 en l'adaptant aux standards visuels d'aujourd'hui et en effectuant quelques menus ajustements ici et là dont nous détaillerons la teneur quelques lignes plus loin. Ceux ayant suivis de près la communication du jeu pourraient trouver de quoi redire à ces affirmations, Nintendo ayant confirmé la présence de contenu supplémentaire après avoir fini le jeu par la possibilité de réaffronter les boss avec une mystérieuse récompense à la clé. C'est effectivement le cas, mais l'apport de cet ajout est tellement mineur que nous ne nous attarderons pas davantage dessus, si ce n'est pour indiquer qu'il ne justifie certainement pas l'achat du remake si l'idée de refaire Super Mario RPG ne vous attirait pas de base.

La refonte visuelle est donc l'intérêt principal de cette nouvelle version qui nous est proposée par le studio ArtePiazza, l'équipe de développement japonaise à l'origine des excellents remakes Nintendo DS et 3DS de Dragon Quest IV à Dragon Quest VII. C'est donc sans réelle surprise de constater qu'il s'agit ici aussi d'une restauration de très haute volée. Chaque élément du jeu d'origine, qu'il s'agisse des modèles des personnages, des décors ou même des effets visuels a été refait de zéro tout en restant très fidèle au style si caractéristique qu'était ce mélange de prérendu et de 2D de la mouture Super Nintendo. Le résultat final est très agréable à l'œil, et s'il s'éloigne fatalement quelque peu du jeu d'origine par la suite de l'abandon du pré rendu pour une modélisation 3D plus moderne, le sentiment unique que procurait le jeu au milieu de l'univers plus traditionnel de Super Mario est indubitablement conservé. Le rendu de Super Mario RPG sur Nintendo Switch sublime en tout point le matériau de base et nous donne un jeu très chatoyant par ses couleurs vives et son style presque néo-rétro, conservant des designs de personnages ancrés dans leur époque et en les passant par la moulinette de la haute définition. Visuellement, il n'y a clairement rien d'autre de similaire parmi ses contemporains. On apprécie également le fait que le jeu atteint les résolutions natives de la Nintendo Switch, à savoir le 1080p en mode TV et 720p en mode portable, tout en maintenant ses 60 images par seconde presque sans faute tout au long de l'aventure. Les amateurs de la console hybride de Nintendo sont largement au courant qu'au fil des années, ces aspects techniques ont été de plus en plus négligés par les productions de Nintendo et des tiers.

Ne vous attendez pas forcément à beaucoup de références sonores aux musiques de Mario, il s'agit essentiellement de compositions originales
Ce remodelage s'accompagne d'une remasterisation complète de la bande-son du jeu, à nouveau dirigée par Yoko Shimomura. Chaque morceau se voit transcendé par une réorchestration complète avec pour la plupart d'entre eux de nouveaux couplets qui viennent prolonger les thèmes majeurs du jeu. Le travail est d'une réussite telle que l'on n'imagine pas préférer l'originale, mais les fans invétérés gardent le choix des musiques d'origine via une option dans les paramètres du jeu. Yoko Shimomura considère son travail sur Super Mario RPG sur Super Nintendo comme l'un des moments décisifs de sa carrière aux côtés de Final Fantasy et Kingdom Hearts, ce qui est aisément compréhensible dès que l'on entre le Dédale de la Forêt et que les premières notes de son thème désormais culte retentissent*. Mention spéciale à la musique de la tour de Booster, sans doute le moment le plus marquant du jeu qui est sublimé par une reprise jazzy et en fanfare dans ce remake.

L'éternel indémodable


La physique des sauts reste celle d'époque et est très rigide, ce qui peut rendre les quelques passages de plateforme frustrants
D'autres ajustements viennent moderniser davantage l'expérience sans la dénaturer pour autant. Il est désormais possible d'effectuer des attaques trio après avoir rempli une jauge en effectuant des attaques avec le bon timing, ce qui nous donne droit à une cinématique prérendue suivie généralement de gros dégâts infligés à l'adversaire. Ce n'est par ailleurs pas le seul endroit où l'équipe de développement a estimé bon d'intégrer des cinématiques pour ce qui était autrefois une mise en scène faite avec le moteur du jeu. Ce choix, qui rejoint les habitudes de Square Enix avec d'autres projets du genre comme Final Fantasy VII Remake récemment, se comprend par la volonté de rehausser la présentation du jeu à tous les niveaux, mais on ne peut s'empêcher de penser qu'elles sont plutôt hors de propos. Si le but du remake était de rester aussi fidèle que possible au jeu d'origine tout en effectuant une refonte visuelle, pourquoi changer la mise en scène de certaines scènes emblématiques pour en faire des cinématiques avec un style inévitablement différent ? Les évènements restent les mêmes et ces moments sont assez rares dans l'intrigue, il y en a moins d'une dizaine pour relativiser, mais sont quelque peu contradictoire avec la philosophie derrière cette nouvelle version du jeu.

Il faut dire que le jeu d'origine, en lui-même, ne nécessitait pas d'autres changements plus radicaux. Super Mario RPG était déjà unique à son époque, mais l'est encore plus aujourd'hui avec son rythme effréné et son soin du détail presque maniaque. Comptez 10 à 15 heures pour voir le bout de l'aventure, ce qui peut sembler très peu au vu des standards actuels des RPG, mais est plus qu'assez pour que le jeu nous emmène aux quatre coins d'un monde riche en villes, donjons et environnements. Il n'y a aucun temps mort ni le moindre procédé pour gagner du temps, Mario et ses alliés bondissent d'un objectif à l'autre sans perdre un instant. Il n'y a même pas à vrai dire de quête annexe, même si le jeu regorge d'activités optionnelles qu'il vous est loisible ou non d'essayer. On dévore véritablement le jeu en quelques bouchées sans non plus qu'il ne paraît trop bref pour autant. Il est le vestige d'une époque où les jeux allaient sans doute davantage à l'essentiel qu'aujourd'hui et fait office de véritable bouchée d'air frais à ce niveau.

*Square Enix Music Online, « Interview with Yoko Shimomura (September 2009) », https://squareenixmusic.com/features/interviews/yokoshimomura.shtml

| Conclusion |

Super Mario RPG est, en 2023, un jeu aussi plaisant et unique à parcourir qu'il ne l'était en 1996. Le défi de recréer un jeu aussi important dans l'histoire de Square et de Nintendo est doublement réussi avec cette nouvelle version qu'il est très aisé de recommander et qui signe en prime la première véritable sortie du jeu en Europe. Il se destine avant tout aux fans de la première heure qui souhaitent se replonger dans cet univers si particulier ainsi qu'aux néophytes qui voudraient le découvrir. Il laissera sur le côté ceux qui en auraient voulu un peu plus et pour qui l'attente d'un nouveau RPG Mario continue. ArtePiazza confirme son statut de poule aux œufs d'or en ce qui concerne la refonte de classiques du jeu vidéo et on espère les voir aux manettes de bien d'autres projets.
1620
Bons points
Super Mario RPG dans toute sa splendeur
Refonte visuelle réussie
Les musiques de Yoko Shimomura sont toujours merveilleuses
Rythme sans faille
Bourré de secrets à découvrir
Enfin localisé en français
Le mélange action et RPG fonctionne toujours...
Mauvais points
... même si les combats finissent par tous se ressembler
Rien à se mettre sous la dent pour les joueurs en quête de neuf
La rigidité des sauts, aussi d'époque
Les cinématiques ajoutées sont hors de propos

0 commentaire Voir sur le forum