Logo Génération Nintendo
Miniature

Pikmin 4 - Test

Switch     Rédigé par Spyounet     Jeu 10 Aoû 2023     0 Coms et 871 Vues
Neuf années ont séparées Pikmin 2 et Pikmin 3. Aujourd'hui, c'est une décennie qui écarte ce dernier du quatrième volet. Si il y a bien mot qui peut définir les fans de la licence c'est la patience. Pikmin 4 est donc le nouvel épisode de la saga de Nintendo. Au programme : des vaisseaux qui se crachent, des naufragés à sauver, des trésors à collecter, des ennemis à affronter et surtout des Pikmin à cultiver. Sur le papier, rien ne semblait très surprenant et pourtant il s'agit bien du meilleur épisode à date. Sa formule sécrète ? Un univers charmant, des nouveautés bienvenues, un gameplay impeccable et surtout un contenu monstrueux.


Ce test a été réalisé à partir d'une version presse fournie par l'éditeur

PIKMIN SE FAIT RETCON


Le prologue du jeu nous plonge directement dans la peau d'Olimar, le protagoniste de la saga, qui se retrouve sur la fin de son premier voyage forcé sur la planète des Pikmin, PNF-404. Mais petit twist comparé au premier jeu : ce dernier a également trouvé un gros toutou nommé Moss sur les lieux. Vous l'aurez compris : Pikmin 4 propose une sorte de "soft reboot" de la saga. On reprend des éléments de la trilogie pour réécrire une nouvelle histoire. Un choix surprenant qui passe finalement plutôt bien. Car l'histoire est assez plaisante à suivre et on appréciera les petits et gros clins d'oeils ici et là. Après un dernier petit détour, Olimar semble pouvoir finalement repartir chez lui. Sauf que, rebelote, notre roi de la malchance arrive à se crasher à nouveau. Il en va de même pour la mystérieuse équipe de secours envoyée sur place pour le sauver. Décidément, les permis de conduire ne semblent pas exister dans cet univers.

C'est dans cette situation complexe que notre nouveau héros arrive : Vous. Oui, car dans Pikmin 4 on joue une nouvelle recrue de l'équipe de secours qu'il faudra créer à son image. Une fois sur place vous ferait vite la rencontre de Otchin, le toutou attitré de l'équipe de secours, ce dernier nous aime déjà beaucoup et permettra d'effectuer plusieurs actions que nous énuméreront plus tard. Une fois votre compagnon canin à vos côtés vous retrouverez vite deux membres de l'équipe de secours et surtout vos premiers Pikmin. Des créatures très amicales qui vont aideront à transporter divers objets et affronter de dangereuses créatures, vous connaissez la chanson. Vos objectifs sont clairs : sauver toute l'équipe de secours et Olimar. Et au passage, récupérer une coquette somme avec les trésors cachés sur la planète.

UNE JOURNÉE COMME LES AUTRES SUR PNF-404


Comme dans les anciens épisodes, la boucle de gameplay du jeu s'orientera autour de journées qui s'enchaînent. Cependant, il y a un premier petit twist avec l'ajout d'un hub. C'est devant le vaisseau de l'équipe de secours vous pourrez dialoguer le matin avec les différentes personnes que vous avez sauvé. Ces dernières ont souvent une fonction tel que, la possibilité d'acheter des items pour faciliter notre progression, accomplir des missions annexes, consulter l'encyclopédie des monstres et des trésors voir carrément débloquer d'autres modes de jeux.

Une fois votre petit tour au camp effectué, il temps de partir en mission à travers les différentes zones. La boucle de gameplay commence vraiment : sortir ses Pikmin, monter sur le dos de son toutou et partir à la recherche des trésors et des naufragés. Les zones représentent encore une fois des biomes ouverts dans lesquels on pourra se balader. De temps en temps les routes seront barrées et il faudra faire usage de nos méninges et des facultés des Pikmin pour déblayer le passage. Cela peut être devoir détruire une porte électrifiée avec les Pikmin jaune, construire un pont, aller dans l'eau avec les bleus ou la congéler avec les nouveaux Pikmin de Glace ou encore réunir différentes espèces pour affronter un boss. Si vous êtes un habitué de la saga vous serez heureux de savoir que toutes les couleurs de Pikmin sont de retours et on y ajoute deux nouvelles. Chacune avec leurs propres forces et faiblesses.

C'EST QUI LE BON TOUTOU ?


Parlons maintenant d'Otchin, le gros toutou. Ce dernier nous permet de grimper dessus pour voyager plus vite avec tout nos Pikmin. Il permet également de sauter ce qui rend les balades plus verticales. Il peut également charger pour détruire des éléments ou frapper des ennemis. On peut le séparer de notre avatar pour le contrôler à distance. Et enfin, il permet de transporter des objets ce qui sera pratique à combiner avec nos amis en forme de carottes. Surprenant au début, ce toutou est un superbe ajout à la formule pour moderniser sa maniabilité. C'est très agréable d'explorer les zones sur le dos d'Otchin sans avoir besoin de se soucier d'un Pikmin qui a pu se coincer dans un mur ou de pouvoir fuir à tout allure devant un danger imprévu.

Mêlé à une nouvelle caméra à la troisième personne, Pikmin 4 devient un jeu plus agréable à manier et plus accessible, sans pour autant perdre de sa superbe ou dénaturer sa formule. Il faudra toujours faire preuve de réflexions et de stratégies pour arriver à nos fins, le titre garde sa nature de "RTS light" dans ce sens. Bien gérer ses ressources, connaître les patterns des boss, prendre soin de notre petite armée, faire attention aux aléas, tout ça c'est toujours au coeur du jeu. Il est juste plus agréable à manier. Il en va de même pour les Pikmin qui sont plus réactifs qu'avant à nos appels, même si certaines maladresses peuvent rester.

UNE DURÉE DE VIE COLOSSALE (GENRE REINE BULBLAX)


Au fil de nos excavations dans les régions, on découvrira des portes vers des souterrains. Celle-ci peuvent avoir plusieurs fonctions. La première, c'est le retour des donjons de Pikmin 2. En tant que fanboy absolu du second volet, j'étais aux anges devant cette découverte. Ces donjons auront plusieurs étages qu'il faudra descendre pour récupérer moultes trésors, sauver des gens et surtout y affronter des boss énervés à la fin. Les donjons sont toujours une excellente idée 20 ans après, ils permettent aux développeurs de proposer un level-design plus millimétré et s'orienter autour d'idées et de concepts pour vraiment nous pousser à utiliser aux mieux nos ressources. Ils auront parfois des thématiques : autour de l'eau, du feu ou sous forme de gimmicks avec des arènes ou des parcours de plates-formes. Les donjons sont globalement plus courts que ceux de Pikmin 2, mais ils sont plus nombreux et surtout plus variés.

Les portes vers les souterrains ne sont pas que des donjons, il y a également les défis et le duels Dandori. Késako ? Si vous avez déjà joué aux modes multijoueurs des précédents volets vous devriez vite vous y retrouver. Les duels Dandori sont des affrontements contre un mystérieux personnage feuillu. Il faudra récupérer un maximum de trésor sur une arène dans un temps imparti. Avec la possibilité de mettre des bâtons dans les roues de votre adversaire qui n'hésitera pas à le faire. Les défis sont moins stressants, mais pas moins difficiles. Il faudra également récupérer un maximum d'objets dans une arène mais sans adversaire. Le Dandori représente un chouette challenge pour qui voudra essayer d'avoir le meilleur score possible. Ce sont des défis sympas qui permettent de mettre à l'épreuve nos talents tout en variant le gameplay.

En parlant de varier les situations, Pikmin 4 introduit également des phases de nuit. Le principe est simple : il s'agit d'un mini-jeu de type tower defense dans lequel il faudra surveiller des nids de Pikmin lumineux pendant que ces derniers nous aident à vaincre les monstres assaillants. Au début plaisant, ces phases deviennent finalement assez vite répétitive et n'arrivent pas à varier les situations pour vraiment tenir en haleine. Cependant, ils représentent un vrai challenge pour qui voudra compléter le jeu à 100%.

C'EST DE TOUTE BEAUTÉ


Si Pikmin 3 était pensé comme un successeur du premier, Pikmin 4 se veut comme la suite spirituelle de second volet. Vous me voyez venir, la fin du jeu ce n'est que le début avec un post-game qui représente la seconde vraie moitié du jeu. Ce quatrième épisode est tout simplement l'épisode le plus long de la licence. Mais sa véritable force, c'est de rendre ce contenu long, mais toujours intéressant avec moultes variétés dans les situations, les ennemis, les Pikmin et les objectifs. C'est un titre qui arrive à être toujours surprenant jusqu'à la fin, tel une bonne boite de chocolats.

Pikmin 3 était déjà une petite claque graphique sur la Wii U, même si la Nintendo Switch n'est pas un bon conséquent comparé à la machine hybride, ce nouvel épisode reste toujours très plaisant à contempler. La force du moteur repose sur le "photo-réalisme" des décors, surtout sur les modèles des trésors et les animations des personnages. Par exemple, rapidement dans le jeu on récupère une Gameboy Advance SP gigantesque qui ne manque pas de détails pour ressembler à la véritable. Il en va de mêmes pour tout les autres trésors ; que cela soit divers instruments de musiques, des légumes ultras réalistes (une courgette avec ses petites imperfections) ou bien d'autres objets de Nintendo qui aime s'auto-référencer. C'est tout bête, mais ce soin du détails rend bien plus grisant la découverte de nouveaux objets.

Les animations sont également bien soignés, les artistes ont réussi à rendre l'écosystème de PNF-404 encore plus crédible. Nos petits Pikmin pourront se la couler douce quand ils sont en surplace, mais seront plus déter quand il s'agira de frapper des ennemis. Ces derniers sont toujours plus imprévisible, pouvant passer d'un sommeil profond à un état de chasse en quelques secondes. Le tout est très soigné et on apprécie encore plus contempler les réactions des créatures dans l'encyclopédie du jeu.

UNE BANDE-SON TOUJOURS AUSSI UNIQUE


A la bande-son nous retrouvons Kenta Nagata (Mario Kart 8), Asuka Hayazaki (Super Mario 3D Land) et Soshi Abe (Metroid Dread, Pikmin 3 Deluxe). Un trio de "quasi" nouveaux arrivants sur la licence qui ont parfaitement récupéré le sel des bande-sons de la saga initiées par Hajime Wakai. Les musiques de Pikmin, elles sont comme aucunes autres, impossible à détacher des jeux qu'elles accompagnent parfaitement. On explore les zones tranquillement avec des musiques plutôt chill, puis on affrontera des boss avec des musiques tantôt épiques ou tantôt étranges, voir effrayante et pesante (pour ne pas citer un certain donjon). Nos copains à feuilles n'hésiteront pas à faire appelle à notre nostalgie en chantonnant des musiques des précédents épisodes. Il en va de même pour le retour des thèmes classiques, tels que ceux du rapport de mission et de la fin de journée. Les bruitages sont également au coeur de l'équation, avec un travail encore tout particulier sur les créatures.


| Conclusion |

Pikmin 4 est tout simplement le meilleur épisode de la saga. Impossible de voir cet univers comme une licence "tertiaire", voir anecdotique de Nintendo après un épisode d'une telle maîtrise. C'est un titre riche, varié et fun qui n'a rien à envier au plombier et à la boule rose. Avec sa courbe de difficulté maitrisée et sa maniabilité nouvelle, on appréciera de mieux en mieux gérer nos armées de carottes contre des ennemis redoutables. Un gameplay maitrisé, de chouettes nouvelles idées de design et un contenu conséquent ; ce sont les ingrédients de la formule Nintendo qu'on adore.
1820
Bons points
- Une maniabilité améliorée
- Un gameplay maîtrisé qui mélange classique et nouvelles idées
- Bien plus de variétés
- Monstrueux de contenus
- Le retour des donjons (en mieux)
- Les défis dandori assez addictif
- Très joli, tout mignon
- Une bande-son toujours unique
- Une histoire sympathique et surprenante
Mauvais points
- Certains passages frustrants
- Les missions de nuit pas assez variées
2 commentaires Voir sur le forum
Ebros
2245 posts
Ebros, Ven 11 Aoû 2023 - 20:36
J'ai également adoré ce Pikmin 4. C'est une licence qui s'est bonifié avec le temps. Ils ne cessent de corriger les défauts des précédents épisodes, et là des défauts ils en restent vraiment plus beaucoup.

Si je devais chipoter, je dirai que la thématique des mondes à explorer, se ressemble un peu trop souvent.
Mais bon à part ça, on voit la tout le talent et le savoir-faire de Nintendo. C'est un petit bijou de la Switch.
Maintenant, il ne lui manque plus que le succès commercial :oui:


Ah et un truc que j'ai pas très bien compris sur le test de JV. Le testeur puni le jeu assez "sévèrement" je trouve sur son aspect visuel (même si il a adoré le jeu).

Certes, graphiquement le jeu ne change pas de style par rapport aux anciens, n'empêche je trouve que le jeu à un charme fou et que techniquement, on est dans le haut du panier pour de la Switch.
Dragon-blue
21144 posts
Dragon-blue, Sam 12 Aoû 2023 - 12:05
J'y jouerai en Septembre quand je rentrerai chez moi, mais hâte de voir ce qu'il vaut, d'après les tests ça promet :sisi: