Logo Génération Nintendo
Jaquette

StarFox 2

Starfox 2 - Test

Super Nintendo     Rédigé par Titi-kun     le 06/11/19 à 00:00     0 Coms et 85 Vues Vue étendue
Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine… très lointaine… Et non il ne s’agit pas de la saga Star Wars mais bel et bien d’une franchise ayant fait les belles heures de la Super Nintendo, de la Nintendo 64 et plus récemment de la Wii U, (non il n’y a aucune blague, là-dedans) à savoir la saga Starfox ! Et aujourd’hui nous allons parler d’un épisode qui hélas est resté bien trop confidentiel mis à part pour certains fans acharnés, tant ce jeu mérite plus de visibilité aujourd’hui. Pour ceux et celles qui pensent encore que Lylatwars est le second opus officiel de la série, accrochez vos ceintures et partons sans tarder dans le système solaire de Lylat ! Vous risquez d’aller au-devant de grandes surprises !


Starfox 2 co-développé par Nintendo et Argonaut Games (ceux qui feront Croc : Legend of the Gobbos pour la petite anecdote) devait sortir à la base sur Super Nintendo entre 1995 et 1996. Dans un premier temps annulé, il a connu une sortie officielle sur la SNES Mini Classic en 2017, soit près de vingt ans après le début du développement ! Malgré sa sortie officielle il y a deux ans de cela, la rom du jeu a fait sa vie dans ce monde en plein eexpansion qu’est Internet.



Mais avant de parler du jeu et de son gameplay, un petit rappel ne fera de mal à aucun d’entre vous. En effet, Starfox 2 a connu bien des tempêtes et des obstacles avant d’être finalisé très récemment.

Développé en fin de vie de la Super Nintendo donc, la date de sortie du jeu était très proche de celle de la console qui lui succèdera : la Nintendo 64. Alors que le jeu était terminé et le débug bien entamé, Shigeru Miyamoto décide de faire marche arrière afin que la sortie prévue de ce jeu n’éclipse pas celle de l’Ultra 64 (nom de code de la N64). Laissant ainsi une si belle création faite main dans la main avec le studio anglais Argonaut Games… une triste œuvre abandonnée dans les abysses de Big N… et bien non !

De nombreux joueurs sur la planète ont réussi à se procurer la rom qui a fait son petit bonhomme de chemin à travers internet ! Et d’ailleurs, dernière petite anecdote, il était censé avoir un mode multijoueur mais hélas, celui-ci ne verra jamais le jour. Dommage, car ça aurait été un exploit pour l’époque !

Maintenant que ce petit point historique est clos, passons au jeu à proprement dit ! Après avoir été battu par Fox et ses amis, Andross souhaite de nouveau conquérir tout le système solaire de Lylat. Il envoie alors des vaisseaux ça et là dans la galaxie afin de faire tomber Cornéria et par conséquent, imposer sa suprématie. Le général Pepper envoie donc l’équipe Starfox pour chasser les forces du mal et stopper Andross dans son vil dessein. Et là vous constaterez qu’il n’y a pas quatre membres comme dans le premier opus, mais bien six ! Inutile de vous présenter les quatre principaux, vous les connaissez bien je pense. Vous aurez le choix entre ces quatres là, et entre Miyu (une tigresse) et Fai (une chienne).



Vous devrez choisir deux personnages dans l’écran de sélection pour mener à bien la réussite de votre mission, et à ce sujet ce ne sera pas du cosmétique ! Chaque personnage aura sa particularité durant tout le jeu !

Fox et Falco sont les personnages aux caractéristiques de base, ils possèdent une vitesse moyenne, une barre de vie moyenne et huit points de vie, un temps de chargement de laser moyen ainsi que trois bombes en guise d’items !

Peppy et Slippy sont plus résistants mais sont plus lents et possèdent des réserves d’énergie pour se restaurer en cas de pépin.

Quant à Miyu et Fai, ils sont plus rapides, plus puissants mais surtout plus vulnérables ! Il faudra alors compter sur les barrières d’immunité qui vous sont fournies au début du jeu et aussi et surtout sur votre skill).



Vous êtes dans le système solaire de Lylat. Le général Pepper vous informe qu’Andross est de retour et qu’il souhaite semer la pagaille dans Cornéria. Des vaisseaux ainsi que des planètes envoient sans cesse leurs missiles sur la planète bleue et vous devez les arrêter en minimisant le plus possible la casse. Si Cornéria prend trop de dégâts, c’est la fin et vous aurez échoué.

Contrairement au premier Starfox où vous aviez un chemin pré-défini, vous pouvez vous balader sur la carte assez librement et choisir où vous souhaitez commencer. Le jeu se divise alors en plusieurs parties. La première est celle de la destruction des missiles où vous devez assez simplement les éliminer pour empêcher Cornéria de les prendre de plein fouet. La deuxième consiste à aller neutraliser les vaisseaux qui peuvent aussi occasionner de lourds dégâts si vous ne vous dépêchez pas ! La troisième consiste à frapper les bases de missiles sur les planètes du système, et donc empêcher à ce que cela ne devienne ingérable pour vous.



Et justement, c’est ce qui fait toute la richesse de ce jeu. Au moment où vous détruirez des missiles, ou que vous alliez éradiquer une base, d’autres actions se passent en temps réel alors que vous êtes en train de faire ce que vous avez à faire. C’est du temps réel, alors mieux vaut ne pas traîner pour éviter la catastrophe ! Par exemple, si des missiles s’apprêtent à pénétrer l’atmosphère de Cornéria et que vous êtes sur Titania mais que vous êtes trop lent, les missiles auront le temps de s’écraser sur la planète bleue.

Pour beaucoup d’entre vous, le deuxième opus de la saga est Lylatwars sorti sur Nintendo 64 en 1996. Et cela aurait pu être le cas si ce Starfox 2 n’avait pas eu de date officielle de sortie. Et vous allez être surpris par le fait que ce jeu est la première de beaucoup d’éléments inhérents à la saga !

1 – Les tirs chargés : C’est véritablement dans ce premier opus que vous aurez la possibilité de charger votre tir pour qu’il devienne plus puissant et aie un impact plus grand ! Très utile pour les boss.

2 – L’ancêtre du Landmaster : Quand vous êtes dans un vaisseau ou sur une planète vous avez deux choix pour jouer la partie : en Arwing, ou en Walker, un vaisseau tenant sur deux pattes ! Pour la petite anecdote, Star Fox Zero sur Wii U rendra hommage à Starfox 2 en incluant ce véhicule lors de certaines missions !

3 – La première apparition de Star Wolf : et oui, le rival de Fox et ses comparses étaient censés apparaître pour la toute première fois dans Starfox 2 et d’ailleurs vous aurez à les affronter entre deux éradications sur une planète ou une destruction de missiles. D’ailleurs petite mention pour Aigi qui sera remplacé par Andrew à partir de Lylatwars. Ce n’est pas une information très utile mais sachez simplement que le quatrième membre de Star Wolf n’était pas le neveu d’Andross que personne ne pouvait supporter.

Scénario
16/20
Le scénario, bien que simpliste, n'en reste pas moins intéressant. Et l'arrivée de Star Wolf dans cet opus fait la différence ! L'univers reste passionnant bien que l'objectif soit simple. Les fins sont d'ailleurs multiples, chose assez rare à l'époque sur un jeu Nintendo.
Graphismes
16/20
Graphiquement le jeu est très beau pour les standards de l’époque. Nous sommes alors à la fin de vie de la Super Nintendo. Le Super FX 2 (puce intégrée à la cartouche permettant d’afficher de la vraie 3D par le biais de milliers de polygones) est très bien exploitée. Nous sommes libres d’aller à 360°, une liberté que ne permettait pas le premier Starfox et sa première version du Super FX.
Jouabilité
15/20
Un déplacement libre certes mais qui n’empêche pas hélas les ralentissements du jeu quand il y a trop d’éléments au même endroit. Assez frustrant dans les phases où vous êtes à l’intérieur d’une base ou dans un vaisseau ennemi. Ce qui n'empêche pas la jouabilité d'être agréable et immersive.
Bande son
19/20
La musique du jeu est fidèle aux aspects qualitatifs du premier Starfox et arrive même à le surpasser. Nous ne pouvons pas en dire plus si ce n’est que vous vous devez d’écouter l’OST de ce jeu. Des thèmes épiques et des variantes sur les musiques des planètes.
Durée de vie
17/20
Le jeu peut-être assez court en mode normal. Mais si vous n'êtes pas rassasié(e), vous pouvez tenter les modes difficile et expert. Il faudra prendre plus de temps pour gérer les priorités de mission et il y aura bien plus d'ennemis, plus coriaces encore. On prend toujours autant de plaisir à refaire le jeu pour obtenir le grade A à la fin !

| Conclusion |

Starfox 2 est une gemme dans l’histoire de Nintendo et dans l’histoire du jeu vidéo au sens large. Si il fait pale figure à côté de son successeur sur N64 et de la vague de jeux sur une certaine PlayStation sortis la même année, il n’en reste pas moins très bon et surtout très stratégique. Il faut savoir mettre des priorités sur les différentes missions à accomplir tout le long du jeu. Et ce dernier aura vite fait de vous tenir en haleine. Passés les problèmes de ralentissements et les graphismes qui pour les standards d’aujourd’hui vous paraîtront très archaïques, vous aurez vite fait de passer un très bon moment !
1720
Bons points
Une musique vraiment entraînante
Une grande liberté de déplacement
Plusieurs modes de difficulté bien adaptés
Challenge bien dosé
Mauvais points
Les ralentissements quand il y a trop d’éléments à l’écran
Pourquoi diable devoir payer 70€ pour avoir ce jeu ? Ne pourrait-on pas le proposer sur le catalogue de la SNES sur la Switch par exemple ?
3 commentaires Voir sur le forum
Dragon-blue
19306 posts
Dragon-blue, Mer 6 Nov 2019 - 21:10 :
Quel plaisir de retrouver un test rétro, ça fait un moment qu'on en avait pas vu sur GN :D

C'est un test encourageant pour un premier, évidemment il est améliorable, mais je salue l'initiative de l'avoir rédigé et publié.

Ce qui me dérange le plus, c'est le ton/registre des phrases un peu trop populaires, avec un surplus de points d'exclamations par exemple, et de la paraphrase excessive... Au final, tu ne développes pas tant que ça le jeu (ce qui est accentué par la taille un peu courte du test), et quand on arrive au bilan avec ce 17, on voit pas trop par quel développement on en est arrivé là. Vois-tu ce que je veux dire ?

A part ça, c'est cool et décomplexé ! Je t'encourage à corriger celui-ci et à faire d'autres tests à l'avenir o/

Autres détails :
- N'hésite pas à bien organiser ton test par parties avec des titres clairs
- Petite répétition de "bel et bien" dans l'intro, ça m'a fait tilter
- Tu peux héberger les images sur notre serveur pour éviter les liens morts plus tard.
- Pas besoin de mettre d’alignement centré, on préfère le justifié pour les tests (ça se fait sans balise).
- Aussi, accorde toi pour respecter un temps de conjugaison unique (le présent est conseillé).
- Après pour la mise en forme des images, sur GN on utilise en général les images flottantes à gauche et à droite des paragraphes, mais tu es libre d'adopter le style qui te convient si ça reste visuellement correct.
Ryfalgoth
5170 posts
Ryfalgoth, Jeu 7 Nov 2019 - 10:14 :
Hey ! On en avait donc un peu causé par mp, j'ai pris le temps de relire ton test (et par ailleurs corriger 2-3 choses), je vais développer un peu.

C'est effectivement encourageant comme test, c'est vrai qu'on a peu de tests rétros et le cas particulier de Star Fox 2 méritait bien qu'on s'y attarde. J'ai bien envie de voir de prochains tests de ta part =)

Globalement je suis d'accord avec les remarques de D-B. Il faudrait mettre des balises ["title"] et sans doute regrouper des paragraphes un peu petits. Le "bel et bien" en trop j'ai corrigé. Y a quelques autres répétitions aussi, genre un paragraphe avec 4 fois le mot "détruire" ou "destruction", du coup j'ai remplacé par "éliminer" et "neutraliser", faut trouver des synonymes quoi.
Ah oui le centrage, j'ai pas rêvé, j'avais bien vu que le test était initialement tout centré, je me suis demandé si tu voulais imiter le style de Lise qui faisait pareil dans sa présentation xD Du coup DB a corrigé ça j'imagine.
Pour les images flottantes à gauche ou à droite, je t'avais envoyé en mp le code balise à utiliser, après c'est pas obligatoire, c'est comme tu veux. La concordance des temps, bon c'est vrai que faut faire gaffe, après je suis persuadé que moi-même je fais des erreurs à ce niveau là. Après j'ai pas eu grand chose à corriger, y a surtout des majuscules randoms (dans une parenthèse ou après deux points, faut pas) ou des phrases qui se coupent sans raison alors qu'il faudrait une virgule (phrase = sujet + verbe).

Par contre ce qui me gêne le plus dans le test, c'est la fin. Tu énumères trois particularités du jeu, pourquoi pas, et.... ça s'arrête là ! La fin est trop brute. Alors, tu fais le choix de parler des graphismes, musiques et tout dans les sous-notes. Bon ok, les sous-notes c'est un truc qu'on n'utilise plus à la rédac (à part Magus), mais on laisse le choix à qui le veut d'utiliser les sous-notes. Mais, faut garder à l'esprit que les sous-notes ainsi que la conclusion sont censées être des résumés de ce qui a déjà été abordé dans le test. Là le corps du test ne parle ni des graphismes, ni des musiques, ni de la durée de vie, trois points qui sont importants quand on critique un jeu comme Starfox 2.

Bref, rien de gravissime non plus, y a pas forcément besoin de retravailler tout ton test, tu peux le laisser tel quel, mais pour de futurs tests faudra veiller à tout ça =)

Ebros
1693 posts
Ebros, Ven 8 Nov 2019 - 18:26 :
Alors difficile pour moi de donner un réel avis sur le jeu, car en fait, j'ai tellement pas du tout accroché à l'orientation qu'a pris ce Starfox 2, que j'ai très vite arrêté.

Je peux comprendre que ça puisse plaire et qu'il a eu le mérite de prendre un vrai risque, mais alors sur moi ça n'a pas pris du tout.