Accueil Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban Test

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban

Jaquette

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban - Test

Game Boy Advance     Rédigé par Naru-manga     le 27/06/13 à 00:00     0 Coms et 582 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Le sorcier le plus connu de ces dernières années entame une troisième année de scolarité à Poudlard sur nos GameBoy Advance. Abandonnant le support GameBoy, ce jeu opère adroitement un savant mélange de ce qui a fait le succès des anciennes versions sur les deux consoles.


Les films ? Connais pas.

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban reprends l'histoire du troisième livre de la saga de J.K. Rowling. Les rapports au film n'existent tout simplement pas, et les puristes seront ainsi ravis de voir des scènes indisponibles au cinéma et autre supports VHS/DVD. L'histoire est, dans les grandes lignes, la même que celle développée dans le livre, à quelques ajouts/suppressions prêt. On retrouve ainsi Harry, qui va débuter sa troisième année à l'école de sorcellerie Poudlard, en compagnie de Ron et Hermione, ses deux compères de toujours. L'intrigue de l'évadé de la prison d'Azkaban Sirius Black est bien entendue au rendez-vous, ainsi que toutes les différentes histoires "annexes" (les détraqueurs, Remus Lupin, et ainsi de suite...) Ainsi, il sera agréable de suivre la petite vingtaine d'heures (score honorable pour un RPG sur console portable) que nous prendra le jeu, grâce au scénario de Rowling qui est très bien utilisé.

Un petit tour dans le Poudlard Express ? Les détraqueurs sont de la partie.

 

Fusion des générations.

Ainsi, le jeu reprends de manière tout à fait agréable l'ambiance instaurée par Rowling, sous la forme d'un RPG tout à fait convenable... Et oui, car si auparavant, la GameBoy accueillait chaudement de très bons RPG Harry Potter et la GBA se retrouvait avec de plutôt bons jeux d'aventure/exploration, cette nouvelle génération amène à une réunion des genre, le support GameBoy n'étant plus vraiment d'actualité. On se retrouve donc avec un RPG reprenant les bases de ceux sur GameBoy. Chaque personnage possède une liste de sorts qu'il pourra agrandir au fur et à mesure de l'évolution du joueur, allant du simple Flipendo ne demandant aucun MP (Points de Magie) au Incendio surpuissant en passant par les habituels Verdimillous et autres joyeusetés de ce genre. De plus, chaque personnage possède une capacité unique. Ainsi, Harry pourra utiliser l'habituelle collection de cartes de Chocogrenouilles aux pouvoirs divers, tandis que Ron pourra utiliser différentes farces & attrapes et Hermione utilisera son savoir universitaire. Toutefois, le jeu a décidé d'apporter aussi quelques éléments de gameplay des anciens épisodes GBA. Ainsi, l'exploration et les énigmes ont toujours la part belle dans ce jeu, bien que la difficulté des énigmes laisse à désirer, le choix des sorts en dehors des combats étant assez limité, ce qui amène à peu de variantes. Ces sorts sont au nombre incroyable de trois par personnage, dont un qui leur est commun, pour un total de 7 sorts différents utilisables. Toutefois, le fait de devoir parfois choisir entre Ron ou Hermione est assez agréable, d'autant que le chemin diffère selon le personnage, ce qui donne envie de rejouer plus tard pour voir le reste du jeu. Enfin, les différents mini-jeux disponibles sont très bons, et permettent de passer le temps agréablement. On regrettera l'absence de Quidditch, mais on pourra se rattraper sur le mini-jeu de Buck l'hippogriffe. Ils permettront surtout de passer outre le sentiment de toujours faire un peu la même chose tout au long du jeu, qui commence à s'instaurer au bout d'une dizaine d'heure.

Duel dans les couloirs ! Les énigmes ne sont pas très difficiles.

 

Bienvenue à Poudlard.

L'ambiance du jeu est, quant à elle, très plaisante. Comme à son habitude, le château de Poudlard est gigantesque, rempli de passages/pièces/coffres secrets et surtout très agréable à l’œil. En effet, les étages se ressemblent certes un peu, mais les différentes pièces disponibles permettent de palier à ça. On pourra aussi se promener dans le parc du château, passer par la bibliothèque ou encore profiter de l'ambiance du Chaudron Baveur, le pub des sorciers. Petit bémol, les personnages ne sont certes pas hideux mais manquent de charisme et surtout d'individualité. Bon sang, Harry ressemble à Hermione ET à Ron ainsi qu'à n'importe quel autre élève ! Mais tout sera rapidement oublié grâce à l'incroyable bande sonore du jeu. Les musiques, comme pour chaque jeu Harry Potter jusqu'à lors, est absolument fantastique et colle parfaitement à l'univers. Vous vous surprendrez à fredonner le thème de Poudlard pendant encore plusieurs minutes après avoir éteint votre console. On pourra aussi retrouver quelques bruitages par-ci, par-là, qui ne sont certes pas farouches mais ont au moins le mérite de plonger un peu plus dans l'ambiance.

La salle commune, toujours aussi... Rouge. Beau hall mais pas beaux gens.

Scénario
17/20
Bien entendu, l'influence du livre est largement visible, puisqu'il s'agit d'une adaptation. Mais J.K. Rowling peut s'estimer heureuse que celle-ci soit de qualité, bien que certaines scènes soient passées à la trappe et que d'autres, n'ayant rien à voir, soit apparues.
Graphismes
15/20
L'univers de Rowling est très bien retranscrit dans ce jeu. Chaque lieu possède son ambiance et on aime à se perdre dans les couloirs de Poudlard. Dommage cependant que les personnages soient si peu charismatiques.
Jouabilité
16/20
Le mélange RPG/Exploration est magnifiquement réalisé, aucun reproche de ce côté. Toutefois, les énigmes pourraient être un poil plus poussées et les sorts disponibles en dehors des combats plus diversifiés.
Bande son
18/20
Comme d'habitude, les musiques des jeux Harry Potter transportent littéralement le joueur dans le jeu et resteront dans sa tête des heures durant.
Durée de vie
15/20
Une vingtaine d'heure, c'est tout à fait honorable pour un RPG sur console portable, mais malheureusement, un sentiment de déjà-vu s'instaure au bout d'une dizaine d'heure et rares sont les non-fans qui pourront tenir, même grâce aux divers mini-jeux qui apportent quelques heures de jeu en plus.

| Conclusion |

S'il ne s'agit pas de la meilleure adaptation disponible du troisième livre de la saga Harry Potter, cette version portable s'en sort avec les honneurs, permettant de rallier les joueurs GB et GBA sur une même console, bien que certains points soient améliorables.
1620
++ Bons points ++ - Grand respect du livre
- Un très bon mélange des gameplay GB et GBA
- Un univers enchanteur
- Des musiques envoûtantes
- Des mini-jeux agréables
- Une durée de vie honorable
- Une certaine rejouabilité
-- Mauvais points -- - Des personnages sans individualité
- Un certain sentiment de répétition
- L'aspect énigme pas assez exploité


Commentaires

| Connexion | Inscription |