Accueil Super Mario Party Test

Super Mario Party

Jaquette

Super Mario Party - Test

Switch     Rédigé par Megamagus     le 22/11/18 à 00:00     0 Coms et 145 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Depuis la sortie de Mario Party Island Tour, on peut dire que la série de party game de Nintendo a fait une traversée du désert. Island Tour, Star Rush, The Top 100, Mario Party 10… À raison d’un jeu tous les un ou deux ans sur 3DS et Wii U, c’est presque à se demander si Big N ne veut pas nous vendre ses jeux de force. Un forçage qui se fait sentir dans les sorties mais aussi dans la qualité des jeux. Entre Mario Party 9 (2012) et Mario Party The Top 100 (2017), la série a perdu 14 points dans ses moyennes Metacritic. Il est donc temps de changer la donne et pourquoi pas avec une sorte de reboot sous le nom de Super Mario Party. Alors la magie et la joie d’antan sont-elles revenues ? Peut-on parler d’un renouveau ? Réponse au travers de ce test !


Ce test est proposé à partir d'une version fournie par Nintendo.




I - Une ribambelle de modes


Lancer son dé relève d'une dextérité que peu de joueurs peuvent se vanter de contrôler


Si on pouvait reprocher aux précédents Mario Party cités en introduction leur manque de modes et de contenu, ce n’est clairement pas le cas de ce Super Mario Party. Le jeu comporte 4 modes de jeu différents : Mario Party (le jeu de plateau classique), Excursion en rafting (une rivière, des mini-jeux et des pagaies), Mario Party en duo (le jeu de plateau mais en s’entraidant en équipe) et Scène rythmique (des mini-jeux de rythme). Et en plus de tout ça, il y a des modes pour jouer un peu comme on veut en choisissant les mini-jeux de notre choix. Donc en gros on a 3 modes “originaux” pour passer des soirées entre amis ou en solo avec les IA.

Le mode Mario Party pourrait s’apparenter à un mode classique : un plateau, des dés et des cases mystères à parcourir. Avant de commencer, le jeu vous propose plusieurs difficultés (facile, moyen, difficile) avant de calculer le temps de jeu d’une partie. Généralement il faut compter entre 45 et 90 minutes selon le nombre de tours que vous souhaitez faire. Les tours s’enchaînent, les mini-jeux et l’amusement sont bien présents. Là où les précédents Mario Party sur 3DS et Wii U proposaient de faire des tours sans grand intérêt, cet épisode Switch propose un peu plus de mesquinerie : voler une étoile à quelqu’un, déclencher des pièges, s’aider d’items pour gagner des étoiles plus rapidement. On regrettera quand même le faible nombre de plateaux : seulement 4 et avec des environnements plutôt classiques (forêt, lave, plage et usine). Mais dans l’ensemble, c’est un bon retour aux sources pour bien mettre ses amis à dos... qui deviendront vos ennemis le temps d’une partie.

Observez ce Yoshi en liberté qui folâtre après avoir démonté ses congénères à coup de rythme binaire
Pour Excursion en rafting, la formule est un peu différente. 4 personnages qui doivent diriger leur embarcation sur un fleuve semé d'embuches : ennemis, mini-jeux et même des boss. Là où le mode Mario Party met les joueurs dos à dos, ici il faut s’entraider main dans la main pour arriver à la fin. Un timer est aussi là pour ajouter un peu plus de stress car le seul moyen de récupérer du temps sera en gagnant les mini-jeux ou en trouvant des horloges en faisant les bons choix de parcours. En soit ce mode est plutôt intéressant et divertissant mais après une partie, difficile d’en relancer une nouvelle. On se dit que même si on change de chemin la mécanique risque d’être répétitive.

Constat que l’on peut aussi faire à la Scène Rythmique. Si la proposition d’un Rythme Paradise like est plutôt bienvenue, les épreuves et mini-jeux se répètent assez régulièrement. Les développeurs ont privilégié le développement de mini-jeux classiques pour les deux premiers modes avant de s’attaquer à des jeux de rythme.

En bref, des modes pas très révolutionnaires mais qui restent plaisants et bien divertissants pour une soirée entre amis.

II - Un Party game bien rempli


Parviendrez-vous à surmonter des épreuves telles que l'attrapage de crêpes ?!

Au travers de ses 80 mini-jeux, Super Mario Party s’efforce d’utiliser certaines fonctionnalités de la Nintendo Switch. La plupart du temps c’est à travers des vibrations HD des Joy-Con en bougeant les bras et en étant précis dans nos mouvements. Le jeu propose aussi des mini-jeux en multijoueur local en connectant deux consoles (qui possèdent chacune une version du jeu). Malheureusement, nous n’avons pas pu tester ce type de mini-jeux mais on ne se trompera pas en disant que le résultat doit être bien amusant aussi.

Pour se renouveler et faire en sorte que le joueur n’ait pas l’impression de faire tout le temps les mêmes épreuves, les genres se multiplient : réflexion, observation, adresse ou encore agilité. A la fin d’une partie, vous aurez presque l’impression d’avoir fait du sport !

En bref, il n’y a clairement pas à se plaindre sur la quantité globale des mini-jeux. C’est bien fourni et c’est largement suffisant pour ne pas être redondant sur plusieurs parties. Et la qualité n’est pas négligée avec des mécaniques intuitives, simples à comprendre et accessibles à tous. De plus, vous pouvez vous entraînez au mini-jeu à venir lors de l’explication des règles afin que tous les joueurs les comprennent.

III - Et en dehors des Party ?


Comme un souvenir, cette fausse Wii U fait office de menu des scores... Un destin bien funeste

Une chose que j’apprécie beaucoup dans la licence Mario Party, ce sont les musiques. Toujours virevoltantes de bonne humeur, de saxophones enjoués et de petits jingles qui sont bien utiles quand on anime une émission *clins d’œil*. Eh bien ce Super Mario Party n’échappe pas à cette qualité. Alors du côté des sonorités, c’est entendu et réentendu depuis quelques années mais c’est bien réinterprété alors autant l’apprécier. Le thème du jeu est lui très entraînant et relève le niveau de celui de The Top 100 qui était une vraie horreur. L’originalité n’est pas présente mais bon de toute manière, les musiques sont souvent peu écoutées lorsque l’on est 4 joueurs à gueuler durant un mini-jeu.



En vrac, la jouabilité à un Joy-Con est très bien faite et permet de jouer à 2 avec une seule console, l’ambiance un peu fête foraine colle avec l’image que l’on peut se faire d’un Mario Party, on a le choix entre 20 personnages de l’univers Mario, et les graphismes sont chatoyants et mignons au possible.

Mais il y a quelque chose qui manque à ce seizième Mario Party : le fun lorsque l’on joue seul. Si vous jouez seul à Super Mario Party, autant vous dire que la solitude va vite se faire ressentir et vous risquez de changer de jeu. Une sensation qui, je trouve, n’était pas présente dans un Mario Party DS ou un Mario Party 8. Même en solo, ces jeux se laissaient jouer tout seul sans l’aide de choses que l’on appelle “des amis”. Et des amis, il va vous en falloir pour jouer à Super Mario Party parce qu’il vous rappelle assez régulièrement qu’un joueur peut intégrer la partie à tout moment. Une bonne chose pour les gens entourés, une hécatombe pour ceux qui vivent seuls.

| Conclusion |

Super Mario Party est un reboot réussi pour une franchise qui a éculé (presque) toutes ses réserves depuis son premier titre en 1998. Les mini-jeux et les mécaniques sont efficaces, ce qui devrait plaire aux joueurs néophytes comme expert. Le temps d'une partie ou deux, on s'amuse, on folâtre et défonce ses amis dans la joie et la bonne humeur. Voilà la mission de Super Mario Party... et on ne lui en demande pas moins !
1520
++ Bons points ++ + Une bonne ambiance de fête foraine +
+ Des mini-jeux qui se renouvellent +
+ Une OST enjouée remplie de jingles +
+ L’utilisation intuitive des Joy-Con +
-- Mauvais points -- + Seulement 4 plateaux dans le mode Mario Party +
+ Pas trop de fun en solo +
+ Les amis ne sont pas fournis avec le jeu +


Commentaires



Ebros
Ebros a écrit le 22 novembre :
Moi j'avais bien aimé le mode "Excursion en rafting". Je l'ai essayé à 4 et il a un coté vraiment fun.

C'est vrai qu'il peut paraître un peu répétitif sur la longueur, mais il a un meilleur rythme que le mode de jeu classique, du fait que les 4 joueurs sont constamment en train de faire quelque chose et on attend pas que tout le monde est passé son tour pour jouer.

Devoir ramer à 4 joueurs en même, ça donne une bonne ambiance avec des phrases qu'on se lance du genre " mais ramez mieux que ça bande d'abrutit" (la fameuse bonne ambiance :noel: ). Ou alors quand il faut vite choisir un chemin entre gauche et droite et que tu as la moitié qui veut aller à gauche, et l'autre à droite. Ce qui donne que 2 de tes coéquipiers se mettent à ramer comme des malades pour aller dans le chemin qu'ils veulent, et les 2 autres qui font pareil dans l'autres sens.
Au final, tu a ton radeau qui part dans tout les sens pour finalement se prendre le mur qui sépare les deux chemins :wink:

Bref, tout ça pour dire que je trouve l'idée de ce mode est bonne, même si tout n'es pas parfait.


En ce qui concerne le mode classique, j'ai été énormément déçu de la quantité mais surtout, de la taille des maps.
Peut être que mes souvenirs me trompe mais il me semblait que les maps des Mario Party 64 étaient nettement plus grandes et plus travaillés.
C'est la déception que j'ai pour l'instant dans ce Mario Party.
NuageRouge
NuageRouge a écrit le 22 novembre :
Bravo pour le test. Je me permettrais juste de faire mon vieux schnock en rappelant que le "forçage" sur cette série ne date pas d'hier. Sur N64 et surtout sur Gamecube on en bouffait déjà quasiment tous les ans des nouvelles versions qui n'avaient guère de nouveautés par rapport aux précédentes...

Cette version Switch a l'air bien sympa, notamment à travers l’utilisation des fonctions des Joy-Con mais je suis un peu refroidis à l'idée qu'il faille investir dans une seconde paire de Joy-Con (c'est pas donné) pour s'éclater à 4.
| Connexion | Inscription |