Accueil Mario Tennis Aces Test

Mario Tennis Aces

Jaquette

Mario Tennis Aces - Test

Switch     Rédigé par Pargonis     le 29/06/18 à 00:00     0 Coms et 245 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Née en 2000 sur Nintendo 64 à l'initiative du studio Camelot, la série Mario Tennis eut droit à un épisode sur chaque génération de console Nintendo, proposant une approche divertissante et accessible du sport de Roland Garros. Après un épisode sur Wii U qui n'avait pas vraiment convaincu les fans par son manque de contenu et son goût d'inachevé, nous étions en droit d'attendre un opus digne de la saga. Après 3 ans d'attente, Mario Tennis Aces parvient-il à corriger le tir et remporter sa balle de Break ?




Camelot, le studio qui n'a pas Federer fait d'erreur



Mario et le Sport, en voilà une combinaison curieuse. La bouille rondouillarde du plombier moustachu ne jouait pas en sa faveur, et pourtant ce mélange a toujours fait mouche vis à vis du public et du succès critique. La recette est très simple : Prenez tout le côté amusant d'une discipline, rendez l'ambiance du sport choisi aussi dynamique que possible et rangez la partie contraignante au vestiaire. Puis, ajoutez des coups bas(et des Koopas, ça marche aussi) et autres capacités peu orthodoxes pour pimenter les parties et pour finir, saupoudrez d'une jouabilité accessible à toute la famille.

L'air de rien, nous venons précisément de résumer Mario Tennis Aces. Le titre parvient en effet à revenir à l'essence même du genre en nous proposant, non pas un épisode supplémentaire, mais bel et bien un nouveau départ en voulant séduire les véritables mordus de tennis comme ceux du Royaume Champignon.

- Le jeu brille par sa réalisation, petit florilège en images -




L'ambiance est sans aucun doute primordiale, car le premier contact est déterminant pour attirer son public. Il faut qu'elle soit accrocheuse sans être guignolesque et elle doit également faire ressortir toute l'effervescence d'un match. Camelot a ici parfaitement synthétisé le monde du Tennis et a capturé de manière très crédible l'enrobage de cette discipline. Que ce soit en terme de modélisation des courts, l'animation des joueurs, leurs manières de se positionner, ou encore l'ambiance sonore avec le bruit des frappes et les réactions du public. L'ensemble est hyper crédible et on se laisse facilement happer par cette énergie. La réalisation visuelle est extrêmement propre et les effets de frappe et de lumière donnent vie à chaque rencontre. Les musiques, pêchues et entraînantes, savent mettre la pression aux moments les plus critiques. Notons également la présence de voix entièrement doublées en français pour le juge annonçant le score comme cela fut le cas dans le passif de la série, un détail toujours appréciable.

- Pour les commentaires, Nelson Monfort n'était pas disponible -



La petite nouveauté est la présence de commentateurs Toad lors des finales de tournoi, qui ponctuent -par pop-ups écrits- les actions des joueurs parfois de manière assassine. Cela prête à sourire les premières fois et on se dit que l'immersion en est que plus forte, cependant après plusieurs balles perdues ou smash ratés, cela peut potentiellement déclencher quelques envies de baffes. Libre à vous de vous imaginer émincer une salade de champignons de paris pour faire redescendre votre amertume, le plus simple reste de désactiver cette option qui n'apporte que peu de chose finalement.

L'As des Aces



L'habillage est important, mais cela ne fait pas tout, le gameplay se doit d'être irréprochable pour prétendre rattraper la double faute de l'épisode Ultra Smash. Et il faut bien constater que les développeurs se sont grandement remis en question à cet égard. Ce Mario Tennis Aces prend en effet l'initiative d'intégrer pléthore de nouveaux mécanismes pour rendre les rencontres plus passionnantes et la prise de risque s'est avérée payante.


Une Super Frappe Instinct qui va faire très mal !

Bien que le titre propose tous les coups de base caractéristiques du sport en question (lobs, lifts, coupés, plats, etc...), la nouveauté de ce Mario Tennis Aces est la présence d'une jauge d'énergie qui se remplira en chargeant les frappes à l'avance ou en réussissant des services parfaits. Cette énergie, vous pourrez l'utiliser de différentes façons selon votre style de jeu.



Vous pouvez opter pour une approche défensive en utilisant votre pouvoir pour ralentir l'action ou en exécutant de spectaculaires plongeons pour sauver une balle in extremis.
Avec le gyroscope, placez votre smash au pire recoin ou sur le pif de l'adversaire
Peut-être préférerez-vous la jouer de manière plus agressive, dans ce cas là, il vous suffit de déclencher une frappe instinct. Rien de plus simple, placez vous sur une "zone instinct" -une petite marque étoilée qui apparaît lors de certains rebonds - et déchaînez votre colère avec un smash explosif. Si vous êtes patients, lorsque votre énergie est pleine, une simple pression sur le bouton "L" et boum, votre personnage se lance dans une super frappe encore plus dévastatrice. Ces coups sont redoutables mais rien n'est insurmontable, chaque pouvoir peut être intercepté avec de la pratique, du sang froid et de bons réflexes. Cependant, un violent smash mal réceptionné risque d'endommager votre raquette voire de la briser.


Cela nous amène vers ce mécanisme lui aussi inédit : Les raquettes ont une jauge de résistance, idée brillante qui rajoute un peu de piquant aux affrontements. Il vous faudra faire preuve de vigilance pour ne pas perdre un match bêtement en brisant toutes vos raquettes, et savoir vous servir de ce nouvel élément perturbateur pour tourner l'affrontement à l'avantage. La fusion de ces différents éléments forme un tout particulièrement efficace, et étonnamment assez équilibré. Les parties prennent alors des allures de véritable jeu de combat stratégique, dans lequel il sera impératif de prendre en compte votre énergie, choisir d'utiliser vos furies au bon moment tout en scrutant constamment la jauge de l'adversaire. En d'autres termes : soyez malins, ne gaspillez pas bêtement vos "munitions", utilisez les avec parcimonie... Ou pas. Impossible de s'ennuyer en tous les cas : chaque seconde nécessite toute votre concentration et les matchs en 1 contre 1 auront de quoi vous faire transpirer face à un adversaire de votre calibre, mais il vous faudra un certain temps d'adaptation pour véritablement comprendre toutes les possibilités de jeu et vous sentir à l'aise.

- Arrêt sur images: La frappe instinct de Daisy réduit en bouillie la raquette de Mario -



Mario : Faux revers



Parlons de l'accessibilités du titre manette en main. Dès le premier lancement du jeu, ce dernier vous prend immédiatement par la main... Ou plutôt à bras le corps car vous êtes propulsé dans le mode aventure sans plus de cérémonie. Nous évoquerons ce mode plus en détail un peu plus tard, mais, ce dernier prend des airs de tutoriel dans les premières minutes, vous initiant de manière assez ludique aux différents types de frappes attribués aux boutons.
Intercepter des smash dans les pires conditions, voilà ce qui va renforcer votre talent
Une excellente initiative pour les nouveaux arrivants. De ce côté, cet épisode se veut assez complet, les tutoriels classiques sont constamment accessibles et ont le mérite d'enseigner les bases de manière claire. Mais c'est en Tennissant qu'on devient Tennisman et la jouabilité se faisant exemplaire, on s'habitue à la jouabilité proposée petit à petit au contact du filet. C'est un peu comme faire du vélo, une fois qu'on a compris le truc, ça ne s'oublie jamais. Contrôler les différents protagonistes est tout à fait agréable et s'avère être chose facile, quel que soit la manette utilisée. On peut toutefois conseiller d'opter pour une manette pro que l'on trouvera plus confortable, l'utilisation prolongée des Joy-Con pouvant entraîner quelques ampoules, avec des échanges aussi musclés. Il faut également souligner l'utilisation sympathique de la détection de mouvement permettant efficacement de viser à la première personne lors des super frappes. Soit dit en passant, le gyroscope gagnera nettement en précision avec la console en mode portable ou avec le Pad Pro.

Un jeu fait pour mon fils ?



La jouabilité va rapidement nous amener à étudier le contenu du soft, car nous avons seulement évoqué la jouabilité classiques aux boutons pour le moment. En effet, Mario Tennis Aces tente de mettre à l'honneur les Joy-Con et la détection de mouvement via le mode de jeu "dynamique".

Dynamique, il n'en a hélas que le nom car ici, impossible d'utiliser vos super techniques, on se contente des règles classiques.
Le mode "Dynamique" dispose de tous les types de frappes techniques.
Dans ce mode qui se veut secondaire, qu'on se le dise, seuls vos mouvements de bras et de poignet seront requis et il faut admettre que là encore, la jouabilité y est plutôt bien calibrée. Les différents coups classiques sont tous réalisables, soit à l'instinct, soit en consultant le guide pour connaitre les gestes précis à effectuer, là encore rien de tel que la pratique. On retrouve quelques sensations communes avec un certain "Wii Sports", paru y a quelques années. Les trajectoires de vos balles correspondent scrupuleusement à votre mouvement, et la direction de vos frappes dépend de votre Timing.

Certes distrayant et parfait pour un petit moment de détente, ce mode est assez limité en solo. La véritable force de ce mode est qu'il permet de faire découvrir le titre à vos amis ou membres de la famille non initiés aux jeux vidéo, ou qui n'ont simplement pas la patience d'intégrer toutes les nouveautés du gameplay principal. Le titre propose là une alternative très fédératrice, permettant de s'amuser rapidement sans apprendre par cœur les tutoriels, une initiative fort bienvenue pour un jeu qui se veut autant familial que hardcore. Vous pouvez également varier les plaisirs participant à un concours d'endurance où il faudra collaborer avec un ami pour réaliser le plus long échange possible, ou en choisissant de jouer avec une balle rebondissante géante. Rien de transcendant mais attrayant pour les joueurs novices.

Un mode unique pour les Roger Fédérer tous



Si en revanche vous êtes un solitaire dans l'âme, le mode aventure vous tend les bras. Comme soulevé précédemment, celui-ci est forcément votre premier contact avec le titre et il est relativement bien pensé. S'il constitue en premier lieu en une mise en bouche, présentant les différentes nouveautés et bases techniques, par la suite il se révèle être un habillage regroupant des épreuves et mini-jeux permettant par leur pratique de pouvoir dompter et maîtriser votre précision à la raquette.

- La mini-map du mode aventure : alléchante à première vue -




On ne va pas se le cacher, le terme d'habillage n'est pas choisi à la légère.
Participer aux épreuves vous fera gagner de l'expérience et passer des niveaux
En effet, la présence de mini-jeux, de boss à affronter et d'épreuves de précision n'est pas une nouveauté dans la série, Aces ne déroge donc pas à cette tradition. Mais cette fois-ci, Camelot a décidé de décliner la chose non pas sous forme de menus avec les différentes catégories, mais à travers une carte à explorer façon Super Mario World. Différentes missions sont alors éparpillées sur le plateau qu'il faudra remporter pour progresser jusqu'à la fin. Une manière déguisée de faire découvrir l'ensemble des mini-jeux que les développeurs vous ont concoctés, sans que le joueur s'en aperçoive.



De nombreux boss assez coriaces ralentiront votre route
À travers ce procédé, Camelot démontre sa volonté de tromper l'ennui, cela ne fonctionnera pas avec tout le monde, mais on ressent une vraie prise d'initiative. L'histoire met en scène Mario à travers un scénario prétexte complètement assumé. Notre plombier multifonctions devra évoluer dans sa quête, cumuler de l'expérience à chaque tâche réalisée afin d'améliorer ses statistiques. Certaines missions permettront également d'obtenir de nouvelles raquettes plus efficaces. De bonnes idées sur le papier et un bon potentiel sur le fond ne comblent hélas pas quelques défauts. En effet, la difficulté des missions en dents de scie peut faire grincer des dents et le contenu déblocable en quelques heures ne comblera pas les gamers les plus acharnés. Le mode aventure, trop maigre, aurait mérité d'être un peu plus étoffé, plusieurs personnages jouables et améliorables auraient relancé l'intérêt. Dommage, d'autant que les mini-jeux sont plutôt variés et constituent un entraînement divertissant, bien que ridiculement difficiles parfois... Il faudra se rabattre sur le reste des "à côtés"

A Game as a "Service"



Concernant le reste du contenu, il n'y a pas énormément de choses à se mettre sous la dent en solo : les tournois contre l'ordinateur ne représentent qu'une simple formalité et le jeu libre donne juste l'occasion de tester la difficulté maximale des adversaires, qui avouons le, vous briseront sans peine.
Dans Mario Tennis, il faut aussi savoir réfléchir.
Ajoutez à cela un nombre de récompenses minuscule qui clairement ne motivera pas non plus le joueur solitaire à parcourir le titre en se limitant à jouer contre l'IA. Mais évidemment, le principal moteur de cet opus demeure son mode Tournoi en ligne. Ce mode, qui avait fait l'objet d'une démo gratuite quelques semaines avant sa sortie et qui avait souligné quelques soucis de lag et de connexions hasardeuses. Grâce au ciel, la copie a été revue et corrigée, la connexion a très nettement gagné en stabilité dans sa version finale. Les petits ralentissement qui pointeront le bout de leur nez en de rares occasions restent largement surmontables et ne gêneront pas le déroulement de ces véritables joutes sportives.

La volonté d'améliorer son classement dans la compétition est assez motivante et la combativité de certains adversaires va amplement contribuer à développer votre jeu et élaborer votre propre style. Notons la possibilité de se tourner vers un tournoi classique - sans jauge d'énergie et pouvoirs spéciaux afin de compter uniquement sur votre technique et vos réflexes. Assez déroutant lorsqu'on a goûté au dynamisme des échanges des règles dites "normales", mais Nintendo a eu la générosité de penser à tout le monde et c'est tout à leur honneur. Les tournois en ligne sont particulièrement mis en avant et proposent d'établir un classement par saison (mensuel), chaque participation permettra dans les prochains mois de débloquer de nouveaux personnages, un moyen malin et subtil de promouvoir le service en ligne payant. On pourra néanmoins grimacer devant le manque de variété dont dispose le jeu en ligne classé : uniquement des matchs en deux jeux et pas de doubles... C'est un peu faiblard.

Si les Femmes viennent de Venus, les Hommes viennent de Serena ?



Puisqu'on parle des personnages, sachez que le roaster de départ fait apparaître tous les personnages jouables (au nombre de 16). Un casting simple mais honnête au sein de la série Mario Tennis qui allie le classique avec de nouveaux visages sur le court comme Spike ou Chomp. On aurait tout de même espéré une sélection plus large de personnages, à l'image de Mario Kart 8. Heureusement de nouveaux visages seront ajoutés au cours des prochains mois, si vous participez aux prochaines saisons de tournois classés, ce qui apportera un peu de sang neuf.
Malgré tout, il y a de quoi s'occuper : chaque concurrent se classe dans un groupe précis avec ses propres caractéristiques (complet, rapide, puissance, défense, ruse, technique) garantissant une grande variété de situation et de pratique. Le titre vous laisse le soin de déterminer l'approche qui correspond le mieux à votre technique, à moins que vous ne préfériez toucher à tous les styles.

16 personnages disponibles + 3 débloquable plus tard "Leconte" est bon








Si le principal intérêt solo du titre demeure dans son mode en ligne fort plaisant, c'est évidement en multi-joueurs que le jeu se veut le plus intéressant. Très permissif, vous pouvez jouer jusqu'à quatre joueurs en local ou en ligne, chacun avec sa console ou à deux par machines (4 en local), en équipe ou chacun pour soi, les développeurs ont pensé à toutes les configurations possibles. Du choix du terrain et de l'apparitions de leurs éléments perturbateurs, au nombre de sets en passant par le choix des règles classiques ou contemporaines, à vous de décider ce que vous préférez.



- Un beau bordel en double mais toujours stratégique : la jauge d'énergie est PARTAGÉE par l'équipe -


Mettons tout de même un bémol sur la durée des matchs, seules deux possibilités sont offertes : partie courte ou partie longue. En réalité, on aurait pu les appeler toutes les deux "partie courte". Aussi absurde que ça en à l'air, on ne peut tout simplement pas choisir le nombre de sets, la version longue sera limitée à un set de deux jeux gagnants. Incompréhensible que cette variable ne soit pas à la main du joueur, car si en multijoueur la rapidité des parties permet de ne pas s'ennuyer, c'est assez handicapant lorsque vous faites face à un joueur ou à un Ordi plus fort que vous. En conséquence, pas possible de s'améliorer et apprendre à anticiper les coups puisqu'on se fait littéralement broyer en moins de deux minutes... Peut être est-ce un hommage discret à Dark Souls ?


- Les spectateurs qui ont payé une place plein tarif ne se doutent pas qu'ils assisteront à un match de 2 minutes 30 -



A part ça, jouer à deux ou à quatre est un vrai bonheur ! La portabilité de la Switch et la connectivité entre consoles sont parfaitement mises en valeur avec un tel soft. Quel pied de s'affronter en simple, en double, dans votre chambre, en vadrouille, avec votre frère ou un ami à vos cotés ou à quatre dans un canapé. Mario Tennis Aces est là et il promet de fantastiques soirées entre potes, à n'en pas douter.


- Un grand merci à Ryfalgoth, correcteur de l'extrême -


| Conclusion |

Si vous aimez vous mesurer aux autres dans des duels de titans avec une jouabilité exemplaire, un gameplay des plus efficace et parfaitement équilibré, Mario Tennis Aces a sa place de choix dans votre ludothèque. Avec son mode en ligne, le titre s'inscrit comme un incontournable de la Switch aux côtés de Splatoon 2 et Mario Kart 8 Deluxe. Si le mode solo hors ligne demeure limité en matière de contenu, ce Mario Tennis remplit son cahier des charges sur tout le reste et il le fait avec une sacrée patate, particulièrement à plusieurs. Les modes multijoueurs proposent un divertissement complet et ont le mérite de pouvoir fournir une expérience toujours agréable pour tous les types de joueurs : aguerris au Pad, ou non, recherchant un exutoire typé hardcore ou une distraction ponctuelle et sympathique. Camelot, avec cette superbe mouture, nous offre un jeu qui parvient à fédérer plusieurs publics différents, que chacun peut apprécier à sa façon. Pour chipoter, il ne manque qu'un poil de contenu en rab et des modes en ligne plus festifs pour en faire l'épisode parfait, mais la qualité générale est telle qu'il serait dommage de bouder son plaisir.
1620
++ Bons points ++ + Un mode aventure avec un certain potentiel...
+ Une réalisation irréprochable
+ L'univers Mario et du Tennis parfaitement travaillés
+ Le gameplay survitaminé et très astucieux
+ Le mode en ligne très stable et efficace
+ Du fun en barre en multijoueurs (local ou en ligne)
+ La jouabilité parfaite en toutes circonstances
+ Un titre accessible à toute la famille
-- Mauvais points -- - ...Mais pas assez mis en valeur
- Un manque de contenu en solo conséquent
- Quelques absents au casting
- Absence de variété dans les tournois en ligne
- La durée des match imposée...


Commentaires



Sartorius
Sartorius a écrit le 29 juin :
Très bon test !

Encore une fois, tu sais très bien écrire...
Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 29 juin :
Merci ! ^^. Mais aussi, c'est parce qu'on a un très bon correcteur ;) -je corrige j'ai pas crédité Ryfalgoth pour son boulot-
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 29 juin :
En vrai y a pas besoin de me créditer, Spy le fait souvent pour ses tests, mais bon vu que je corrige la totalité des articles qui paraissent sur GN, ça va de soi ^^
Ebros
Ebros a écrit le 30 juin :
Comme d'habitude, tu as parfaitement expliqué toutes les qualités et les défauts du jeu sur chaque détail. Je suis même d'accord à 100% sur la conclusion et la note final cette fois :smile:

Il manque juste un "petit détail" que tu n'a pas signaler dans le test et que je trouve personnellement absurde dans le jeu, c'est quand on veut jouer en double, il me semble que l'on ne peut même pas faire son choix de dire "qui joue avec qui". Apparemment ça fait le choix au hasard.

A moins que ça soit moi qui ai mal vu ou pas compris comment faire, mais si c'est vraiment que du hasard c'est complètement con.
Sartorius
Sartorius a écrit le 30 juin :
Ebros a écrit:
Comme d'habitude, tu as parfaitement expliqué toutes les qualités et les défauts du jeu sur chaque détail. Je suis même d'accord à 100% sur la conclusion et la note final cette fois :smile:

Il manque juste un "petit détail" que tu n'a pas signaler dans le test et que je trouve personnellement absurde dans le jeu, c'est quand on veut jouer en double, il me semble que l'on ne peut même pas faire son choix de dire "qui joue avec qui". Apparemment ça fait le choix au hasard.

A moins que ça soit moi qui ai mal vu ou pas compris comment faire, mais si c'est vraiment que du hasard c'est complètement con.


Justement si : tu peux choisir avec qui tu veux jouer lorsque tu désignes tes partenaires de jeu en double. Je ne l'ai pas trouvé dès la première fois, mais ce paramètre peut effectivement être choisis, cherche bien, je crois que c'est au moment de choisir le terrain ou juste avant...

Sinon, pour le test en général, je suis globalement d'accord avec toi. Bon, le mode aventure, ce n'est pas trop mon truc, pas plus que le online. En fait, je crois que je ne vais jouer dans ce mode que pour débloquer les personnages mensuels. Au train où ça va, s'ils en rajoutent à chaque mois, on risque de se trouver avec un casting à la Smash Bros. J'aimerais qu'ils le fassent aussi avec les terrains, parce que s'il faut aller chercher la diversité dans le mode aventure, c'est un peu bof bof pour moi !

J'ai bien aimé aussi le mode dynamique même s'il gagnerait à avoir les frappes instincts.

En fait, je crois que ce jeu va remplacer Mario Kart comme jeu de chevet le temps de passer à un autre plus ambitieux...
Ebros
Ebros a écrit le 30 juin :
Sartorius a écrit:


Justement si : tu peux choisir avec qui tu veux jouer lorsque tu désignes tes partenaires de jeu en double. Je ne l'ai pas trouvé dès la première fois, mais ce paramètre peut effectivement être choisis, cherche bien, je crois que c'est au moment de choisir le terrain ou juste avant...


Ah! Autant pour moi alors :wink: J'avais du mal m'y prendre.
Sartorius
Sartorius a écrit le 30 juin :
Mal t'y prendre... non, c'est plutôt que les menus ne sont pas toujours assez clairs dans les possibilités de customisation des parties !

Il est néanmoins vrai comme le suggère notre cher Pargonis qu'il y a encore un progrès à faire dans le paramettrage des parties : ils pourraient sans doute faire mieux en ouvrant plus de possibilités dans tous les modes. :afro:
Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 30 juin :
Ryf : Je me doute que tu fais pas ça pour récolter des lauriers, mais bon, moindre des politesses que de te souligner ton aide ;)

Ebros: Alors oui tu peux mais attention, je crois que lorsqu'on joue à deux tu as le choix entre "chacun pour soi" et "équipes". Dans les deux cas tu peux faire des matchs en double, mais si tu es dans le premier mode, tu ne peux pas te mettre du même côté que le joueur 2 et donc le choix n'est pas proposé. A revérifier mais je crois que c'est ça.

C'est vrai que pour personnaliser les parties faut un peu chercher, le jeu aurait dû présenter le choix des terrains et des options de manière obligatoire avant de valider le départ du match. Faire + et farfouiller dans les menus pour affiner les options de la partie, tu peux facilement passer à côté, c'est un peu maladroit.


Notez qu'une MAJ a été planifiée et quelques nouveautés sur l'équilibre du jeu et le système de notation en ligne. Elle devrait prendre effet à partir de demain. Si y a suffisamment de matière, j'ajouterai un petit encart dans le test.
Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 1 juillet :
Bon, désolé pour le double post, juste je viens de tester ce qu'apporte la mise à jour, bon pas grand chose à en dire, je vais pas rajouter d'infos au test.

Pour résumer, y a plusieurs correctifs pour optimiser la difficulté sur le mode aventure mais pas de quoi fouetter un chat.

Le mode en ligne rajoute un classement par cote en plus du classement normal avec les points. Ca indique juste le niveau de chaque joueur dans le tableau, mais le classement du mode tournoi garde la base des points gagnés à chaque tour du tournoi.


Bon du coup le vrai apport de ce jour c'est l'arrivée de Koopa en perso jouable. Alors je vais juste me permettre un commentaire en comparaison avec le côté complètement pété de Bowser.Jr...

HA HA HA HA HA !

et je rajouterai...HA HA HA HA HA !

Voilà donc pour ma part je trouve que c'est encore pire... le perso est encore plus rapide que Toad et Yoshi et a les amortis les plus putassiers de tout le jeu. Il est très amusant à jouer et se déplace avec une fluidité de fou, mais en face de vous, vous allez autant le détester...L'affronter avec un perso lourd revient à jouer au jeu avec les pieds, on arrive au même résultat, il se colle au filet...et c'est terminé pour vous. Si vous faites un lob pour passer la balle au dessus de lui, il fait une récupération arrière et il remplit de l'énergie à mort et si vous envoyez des balles rapides, il les renvoie en amorti.
Sartorius
Sartorius a écrit le 2 juillet :
Merci Pargonis pour ces précisions !

Je n'ai pas encore eu le temps d'y jouer depuis hier, la faute à un repas de quartier, mais là, à te lire, j'ai franchement l'impression qu'il y a un gros déséquilibre entre les perso jouables et que la logique veut que tout le monde va se précipiter sur les mêmes histoire de ne pas se prendre une Fanny comme aux boules...

Bon, je sais ce qu'il me reste à faire... Mais rassure moi : pour rendre se perso jouable, il suffit juste de participer au tournois mensuel en ligne ? Pas besoin de gagner ? Parce que sinon, vu mes progrès dans ce mode, autant attendre le mois d'aout et la sortie du prochain perso, qui pourrait, si on suit leur logique, devenir encore plus redoutable que les autres.

Mais dans quel merdier je me suis mis en achetant ce jeu ?:scratch: :bave:
| Connexion | Inscription |