Accueil Attack on Titan 2 Test

Attack on Titan 2

Jaquette

Attack on Titan 2 - Test

Switch     Rédigé par Spydark     le 25/03/18 à 21:44     0 Coms et 349 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Le premier opus d’Attack on Titan avait fait l’impasse d’un support Nintendo, chose que répare Koei Tecmo en proposant, en ce mois de mars 2018, la deuxième adaptation en jeu vidéo du manga et anime à succès d’Hajime Isayama sur Nintendo Switch. La question sera donc de savoir s’il s’agit d’une retranscription de bonne facture des deux premières saisons des aventures d’Eren Yager et de ses camarades. Des soldats aux destins tragiques, mettant en jeu leurs vies pour le destin de l’humanité, face à des créatures colossales et terrifiantes. Le tout, en se déplaçant de toits en toits avec un équipement sacrément classe. Voici le monde dans lequel nous emporte A.O.T 2, le fait-il correctement ? Réponse tout de suite.


test réalisé à partir d'une version fournie par Koch Media

L’EREN DU SHOPPING



Faut couper, décaler
Comme expliqué dans l’introduction, l’histoire retranscrit les deux premières saisons de l’animé (la dernière ayant été diffusée en 2017). Mais pour apporter une dose d’originalité, et ne pas créer un simple copier-coller du premier jeu, ici nous ne suivons pas directement l’histoire des yeux d’Eren Jäger (le protagoniste de l’oeuvre), mais d’un personnage que nous créons nous même. Un soldat qui a connu le même passé tragique que Eren, Armin et et Mikasa, des enfants ayant survécu au massacre de la chute du premier mur. Un événement tragique orchestré par un titan colossale et un titan en armure pour laisser entrer les autres titans dans l’enceinte du mur Maria, le premier rempart de l’humanité. Voulant ainsi venger sa famille, notre soldat s’engagera comme le trio d’amis dans l’armée. Après trois ans d’apprentissages, le voici parti pour rejoindre le bataillon d’exploration, les ailes de la liberté.

Bref, je ne m'avancerai pas plus dans le résumé de l’oeuvre, il est évident que le soft parle avant tout aux personnes ayant déjà vu l’anime ou les parties concernées du manga, pour ne pas se faire spoiler. Malgré cela, le titre reste tout de même agréable dans sa narration du récit via une plue-value ajoutée par le fait qu’on incarne un personnage tier, qui vivra les mêmes événements que les autres personnages dans les grandes lignes, mais d’un point de vue différent, permettant l’exploitation d’autres personnages un peu mis à l’écart comme Daz, Conny, Sacha, Ymir, et autres figures sans pour autant oublier Eren, Mikasa et Livai. D’ailleurs, lorsque votre avatar n’est pas en mission, ce dernier peut entretenir ses relations avec les autres via des petites scénettes venant enrichir le background, un contenu secondaire vraiment agréable. La campagne solo dispose d’une très bonne quality-value, avec des dialogues entièrement doublés en japonais par les doubleurs de l’anime, ainsi que des cinématiques de bonne facture.

MIKASA ES TU CASA




L'éditeur d'avatar est plutôt complet
C’est bien beau, mais comment ça se joue A.O.T. 2 ? Les missions principales et secondaires, reposent sur le même principe : être lâché sur une carte avec d’autres soldats (non, ce n’est pas un battle royale) dans des zones envahies de titans mangeurs d’hommes. Il faudra donc se balancer avec son équipement tridimensionnel, pouvoir ensuite sélectionner une zone d’un titan où s’accrocher (en sachant que seule la nuque est mortelle) et tenter de “coupé-décalé” tout ceci. Evidemment, les colosses restent un réel danger et il ne serait pas prudent d’attaquer seul ou sans équipements. Ainsi, il faudra souvent faire le plein de lames et de bonbonnes de gaz en fondant des bases sur le champ de bataille pour pouvoir se ravitailler régulièrement (il y a plusieurs sortes de bases, chacune ayant ses petits bonus comme pouvoir récupérer plus de ressources à la fin d’une mission ou acquérir des trousses de soin). En plus des objectifs principaux, des secondaires apparaîtront durant les missions via des signaux de fumées verts qui sont des appels d’aide de soldats en danger, ces derniers peuvent rejoindre votre escouade après un coup de main. Débloquant ainsi la possibilité d’envoyer Jean découper une nuque, Armin nous soigner ou encore Erwin booster nos facultés ; des atouts non-négligeable pour se sortir de situations délicates. Le gameplay et la sensation de vitesse que représente l’équipement tridimensionnel, nous fait presque oublier la répétitivité profonde du titre qui est finalement dû à son concept.

Ainsi, il faut être prêt à passer des heures à découper des nuques, mais zut que c’est plaisant de se déplacer d’un toit à l’autre et d'asséner un coup parfait. Pour ensuite partir à l’autre bout de la map à vitesse folle à la recherche d’un autre géant à zigouiller.


JÄGER BOMB ENTRE AMIS




PEKA-BOO!
Le titre propose également des quêtes secondaires disponibles dans le hub vous permettant de vous offrir encore un peu plus de découpage de titans. Comme pour les missions principales, les objectifs pourront varier : défendre une base, anéantir un titan particulier ou en capturer un pour l’étudier, même si la boucle de gameplay principale restera la même. Ces missions annexes seront également une source supplémentaire pour avoir des ressources essentielles pour pouvoir améliorer ou fabriquer : des lames, des équipements tridimensionnelles et des fourreaux. Ces améliorations servent à pouvoir booster nos stats pour renforcer la vitesse, la durabilité ou l’attaque de notre stuff. Ces quêtes secondaires vous permettent également d’avancer plus rapidement dans les relations avec les personnages du jeu, autant dire qu’il vaut mieux les faire un minimum pour profiter de l’expérience “fan-service” du jeu, en soit très agréable.

Evidemment, que seraient des missions secondaires, sans la possibilité de les faire en ligne ? L’expérience A.O.T. 2 se prolonge ainsi dans un mode multijoueur en ligne (ou en local avec d’autres consoles), pour pouvoir effectuer des missions coopératives ou des versus. C’est un plus bienvenu pour prolonger l’expérience et augmenter encore généreusement la durée de vie du titre, si vous êtes adeptes de Monster Hunter, la construction du hall devrait vous être familière. D’ailleurs, le mode multijoueur vous laisse la possibilité de jouer avec votre avatar, mais aussi les personnages de la série (pour un roster d’une trentaine de personnages, débloquables dans le solo). Ainsi, la joie de retrouver quatre clones de Livai sur un même titan, le pauvre. Ce mode est donc agréable pour pouvoir jouer entre inconnus ou avec des amis, tout en sachant qu’il continuera d’être entretenu dans les mois à venir (un nouveau mode est d’ailleurs prévu pour la fin mars, laissant la possibilité d’incarner des titans mangeurs d’hommes). On regrette encore plus que d’autres titres Koei Tecmo, comme Hyrule Warriors ou Fire Emblem Warriors aient fait l’impasse sur le multijoueur en ligne, car cela ajoute une bonne rejouabilité au soft.

SA-SAGEYO SA-SAGEYO



On peut faire de petits choix pendant les dialogues
Concernant l’optimisation, cette mouture hybride se débrouille bien en affichant un 30 fps constant pour un jeu demandant tout de même un grand dynamisme dans son gameplay ainsi qu’un affichage assez distant. Omega Force (les développeurs) ont usé de plusieurs astuces techniques pour garder un framerate assez stable, que ce soit en portable ou en docké, l’image par seconde cabotant seulement lors de combats gourmands (par exemple une dizaine de titans et plusieurs soldats au même endroit). Le rendu reste assez agréable et jouable pour ne pas vivre une expérience assez frustrante à la Hyrule Warriors. On fait ainsi facilement l’impasse sur des textures étirées ou brouillonnes, car dans la globalité l’expérience reste agréable. Concernant les décors, ils font honneur à la série et on retrouve l’ambiance de l’oeuvre que ce soit dans les villes abondantes ou dans les forêts d’arbres géants.

L’habillage sonore du titre est respectable, comme mentionné plus haut les doubleurs de l’anime sont présents ce qui est déjà très chouette. Pour ce qui est des compositions, évidemment elles sont moins marquantes que celle de la série, mais sont assez satisfaisantes pour enrichir le spectacle du titre. C’est souvent de l’orchestral assez classique, certains morceaux peuvent faire vaguement penser à du Shadow of the Colossus. Les moments émouvants ou épiques sont ainsi bien décorés par la bande-son du titre.


(Merci à Ryfalgoth pour la relecture)

| Conclusion |

A.O.T. 2 se présente comme une très bonne adaptation du manga populaire. Le gameplay est jouissif et nerveux, nous donnant la satisfaction de détruire des êtres horrifiques et imposants. C’est un vrai plaisir de retrouver les visages familiers et pouvoir interagir avec eux via votre avatar. La présence du mode multijoueur permet de prolonger l’expérience dans des missions risquées entre amis. Seul quelques soucis de framerate et la répétitivité naturelle du titre viendront noircir le tableau. Nous emportant dans un monde cruel, froid et épique où la mort est récurrente, le titre de Koei Tecmo se présente comme une fidèle retranscription de l’oeuvre de base, en offrant ses bonnes doses de fan-service et son originalité bienvenue. Si vous êtes fan d’Attack on Titan, c’est un titre qui se fait agréablement.
1620
++ Bons points ++ - Une bonne adaptation de l'oeuvre originale
- Une campagne solo qui apporte un autre point de vue sur l'histoire
- Les doubleurs de la série
- Un gameplay nerveux et efficace
- Un habillage sonore convaincant
- Une mouture "portable" qui se débrouille
- L'aventure se prolonge en multijoueur (local / online)
-- Mauvais points -- - La répétition du gameplay ne conviendra pas à tout le monde
- Quelques chutes de framerates dans les moments gourmands
- Des textures baveuses ici et là


Commentaires



manchot1er
manchot1er a écrit le 25 mars :
Je pense qu'il y a eu un bug lors de la publication du test car il est apparut deux fois de suite:gni:. Ce qui veux dire qu'il va falloir retirer le "doublon" pour ne laisser que "l'original".

Sinon, c'est encore un très bon test bien écrit et structuré que tu nous a offert là Spy. Après cette lecture, ça donne envie de prendre part au massacre de titans:sisi:
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 25 mars :
Je me suis chargé de ce léger bug Manchot ;)
| Connexion | Inscription |