Accueil Oxenfree Test

Oxenfree

Jaquette

Oxenfree - Test

Switch     Rédigé par Megamagus     le 31/01/18 à 00:00     0 Coms et 383 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Lorsque Oxenfree a débarqué de nulle part sur PC, la critique s’accordait à dire que le jeu était un ovni dans son genre, de par son scénario intéressant et paranormal mais surtout pour son esthétique originale et ses personnages attachants. Sorti sur Switch en octobre 2017, les dires de la version PC s’appliquent-ils sur la console de Nintendo ? Oui et même plus puisque Night School Studio a fait des d’efforts.



Ce jeu a été testé à partir d'une version commerciale disponible sur l'eShop

I) Une narration intrigante et semée de choix



Le jeu propose des moments de calme
Alors qu’est-ce qui peut bien rendre ce jeu si intriguant et mystérieux. Lisons tout d’abord un morceau du scénario (garanti sans spoilers) : 5 jeunes décident de passer la soirée sur une île abandonnée par l’armée. Tout se passe pour le mieux, jusqu’au moment où des phénomènes paranormaux font leurs apparitions, divisant au passage le groupe. Le jeu nous fait contrôler le personnage de Max, une jeune fille aux cheveux bleus qui a perdu son frère dans un accident. Le reste du groupe est composé de Jonas, le demi-frère de Max, et de leurs amis Ren, Nona et Clarisse. Bon à le présenter comme ça, on a plus l’impression d’un mauvais scénario pour film d’horreur adolescent où chaque situation est prévisible à 1000 bornes. Mais il n’en est rien dans Oxenfree.

Si le scénario est difficilement identifiable à l’avance c’est parce que VOUS devrez choisir les réponses et les dialogues du personnage de Max. Vos choix influencent votre aventure, les personnages et forcément le dénouement de l’histoire. Et là, le jeu nous dévoile son plus gros atout : le sentiment d’avoir écrit le scénario du jeu. Contrairement à des jeux comme Life is Strange, Beyond Two Souls ou encore les productions Telltale, Oxenfree dispose d’une multitude de fins possibles en fonction de vos décisions. Voilà quelque chose de très appréciable par rapport aux autres jeux précités où seulement un ou deux dénouements semblent possibles.
Ici, selon votre réponse, le personnage secondaire changera de ton envers vous


D’ailleurs, premier gros avantage de la version Switch par rapport aux autres versions PC et consoles : le jeu est intégralement traduit en français. Un détail appréciable pour les Français maîtrisant l’anglais ou non car certains jeux de mots ont été habillement traduits avec nos dictons nationaux. Bien joué.

Un autre point fort du jeu, c’est de disposer de doublages (en anglais) de très bonne qualité. Des voix qui nous suivent durant toute l’aventure, qui nous maintiennent en haleine sans, sur ou sous jeu. Toujours dans la justesse, on sent que les acteurs se donnent et sont imprégnés par leurs personnages.

Enfin, concernant les choix dans l’aventure, on peut dire que ce sont des épreuves herculéennes. Devoir répondre en quelques secondes tout en pensant à ne blesser personne pour la survie du groupe et tout de même faire avancer les choses, la tâche demande beaucoup de concentration dans chacune des décisions à prendre.

Le scénario, et le système de choix qui en découlent, fait une bonne partie du boulot sur notre sympathie envers le jeu. Mais rassurez-vous, le gameplay n’est clairement pas en reste.


II) Un gameplay adapté à la Switch



De nos jours, les jeunes préfèrent des îles paranormales à Disneyland...
Oui parce que c’est bien beau d’avoir un scénario léché et intriguant mais si le gameplay ne suit pas, difficile d’être complètement immergé dans l’aventure. Mais là encore, c’est presque un sans-faute pour Oxenfree.

Dans l’ensemble la jouabilité est vraiment très agréable. Même si elle peut paraître un peu robotique par moment, dans l’ensemble l’action reste fluide et on déambule aisément tout en réalisant des choix. Pour chipoter, on dira que les personnages sont assez lents dans leurs déplacements mais là encore ça peut être justifié par l’ambiance globale du jeu qui se veut posée, comme pour prendre son temps alors que le danger gronde.

Un élément du gameplay qui a beaucoup d’importance dans le jeu c’est la radio. En effet, les évènements paranormaux sont liés à des fréquences radiophoniques. Il faut donc essayer chaque fréquence pour voir si quelque chose se passe. Une mécanique intéressante et plutôt originale pour débloquer des portes ou se sortir de certaines situations. Mais je n’en dirai pas plus de peur de trop en révéler.

Les Illuminatis seraient-ils derrière tout ça ?!
Comme dit dans l’introduction, Night School Studio a fait de nombreux efforts pour cette version Switch. A commencer par la possibilité de jouer en mode portable de manière tactile. Mais l’effort le plus notable réside dans les Joy-Con qui utilisent les vibrations HD lorsque l’on manipule la radio. Chaque fréquence nous fait ressentir une vibration et c’est assez bluffant de précision. C’est d’ailleurs pour cela que je vous recommande de jouer avec les Joy-Con détachés pour ressentir cette sensation.

On a donc un gameplay très propre, un scénario de qualité, il ne manquerait plus que l’aspect technique soit tout aussi bon pour avoir un jeu quasi parfait. Le “quasi” va donc être important pour ce dernier aspect.


III) Le beau au service des lacunes techniques



Pas de panique, il n’y a rien de grave ! Tout d’abord, parlons de l’esthétique du jeu. Celui-ci nous propose des graphismes de toute beauté avec des peintures bien détaillées. Les personnages en 3D rendent vraiment bien et semblent se morfondre dans le paysage. De même, les effets visuels sont très bien réalisés.


Côté musique, Andrew Rohrmann nous offre une bande-son très atmosphérique avec des sons amples pour créer une sorte de bulle symphonique. Ses sons sont contrastés avec des musiques angoissantes lors des évènements paranormaux. Bref, une OST de très bonne qualité, que vous pouvez écouter en travaillant ou pour vous détendre après une journée stressante.

J'espère que vous aimez les écrans noirs, parce que vous allez en voir !
Venons-en aux quelques lacunes techniques. Ce n’en est pas une dans le sens propre du terme mais, les temps de chargement sont vraiment longs. Après étude, le temps d’attente varie de 30 secondes à 1 minute pour certaines sections avec une moyenne de 45 secondes. Alors, ça ne parait pas long mais, quand le jeu veut vous immerger dans une certaine ambiance, il est vrai que ça casse un peu. Un problème déjà soulevé par des critiques du jeu sur PC.

L’autre petite lacune concerne des freezes et/ou des plantages du jeu à certains moments. Mais pas de quelques secondes. Cela peut arriver que le jeu plante pendant 30 secondes jusqu’à se demander s’il ne faut pas redémarrer la console. Un problème qui m’est apparu 3 fois durant tout le jeu donc on va dire que c’est acceptable.

Mis de côté ces deux points un peu noirs, le jeu est vraiment agréable à prendre en main. Grâce à une esthétique soignée et une ambiance musicale remplie de bonnes sonorités, difficile de passer un mauvais moment sur Oxenfree.

| Conclusion |

Pendant 5 heures, Oxenfree nous transporte dans une aventure captivante et dont on veut connaître le dénouement. Mais contrairement à ses comparses du genre des jeux narratifs (cc Quantic Dream), on joue réellement avec le scénario à travers un gameplay intéressant et bien pensé. Les personnages sont attachants, l’ambiance musicale est prenante et la direction artistique est très convaincante. Vous trouverez forcément quelque chose qui vous plaira dans Oxenfree et surtout vous aurez VOTRE version du scénario. Un sentiment on ne peut plus satisfaisant et dont Telltale ou encore Dontnod (Life is Strange) devraient s’inspirer dans leurs futures productions.
1820
++ Bons points ++ + Le sentiment d’avoir écrit son propre scénario
+ La direction artistique
+ Des personnages vraiment attachant
+ Les vibration HD dans les Joy-Con
+ L’ambiance musicale et les doublages de qualité
+ Les textes en français
+ Une durée de vie suffisante et une seconde aventure différente de la première
-- Mauvais points -- - Les temps de chargement
- Des plantages et des freezes qui font peur
- L’absence de sauvegardes manuelles


Commentaires



Sartorius
Sartorius a écrit le 31 janvier :
Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres, mais j'ai l'impression que ce jeu pourrait m'intéresser !

Bon, après, faut pas qu'il soit trop cher ou trop long à charger...
Sartorius
Sartorius a écrit le 31 janvier :
Pardon pour le doublon mais sur l'eShop de Nintendo il est en promo à 5€ au lieu de 20 jusqu'au 6 février 2018 !

donc une bonne affaire potentielle, sachant qu'il fait tout de même 2Go pour ceux qui ont une connexion de bout de ligne. Mais ce n'est pas trop rédhibitoire...

Il est donc possible que je tente l'aventure !
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 31 janvier :
La lecture de ton test attise pas mal ma curiosité !
Après bon, tu balances pas mal de piques à Telltale, Quantic Dreams, etc, je comprends très bien ton propos, mais je suis pas sûr que ça soit complètement comparable. D'un côté on a un jeu qui a quand même un visuel assez simpliste, d'un autre on a des jeux très élaborés techniquement avec de la motion capture parfois assez poussée, donc c'est clair que tu peux difficilement proposer trente dialogues différents dans chaque scène.
Megamagus
Megamagus Auteur a écrit le 31 janvier :
Oui Sartorius je voulais le rajouter en commentaire mais tu m'as devancé ^^' Le jeu est en promo à 5€ sur l'eShop donc pas de raisons de louper ça, on a tous 5 balles qui traîne dans un coin !

Ryfalgoth > Il est vrai que les modes de production sont différentes de par leurs échelles et leurs budgets mais finalement le fait de pouvoir tout contrôler dans le scénario va sans doute être possible avec Detroit Become Human. Donc à voir. Mais pour l'heure, Oxenfree reste selon moi le plus aboutie sur les possibilités du joueur à faire son propre scénario.
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 1 février :
Wais à voir Detroit, jsuis curieux de voir ce que ça va vraiment donner.
Sartorius
Sartorius a écrit le 1 février :
J'ai encore quelques jours pour bénéficier de la promo sur le jeu, mais ce qui me freine le plus, c'est le temps de téléchargement vu la lenteur de ma connexion :

Va encore le faire en soirée ou de nuit pour ne pas être trop à tirer sur le débit !

Mais bon, à ce prix, et malgré les quelques défauts, c'est vrai que la promo est plus qu'alléchante...

PS : certains vont encore se dire que je me torture trop les neurones ! lol
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 1 février :
Sartorius a écrit:
PS : certains vont encore se dire que je me torture trop les neurones ! lol

Je n'ai même plus besoin de le dire :hap:
Sartorius
Sartorius a écrit le 1 février :
Ryfalgoth a écrit:
Sartorius a écrit:
PS : certains vont encore se dire que je me torture trop les neurones ! lol

Je n'ai même plus besoin de le dire :hap:


Le pire, c'est qu'il a suffit que je le dise pour que je passe à l'acte : 50 minutes de téléchargement, ce n'était pas la mer à boire et au moins le jeu est téléchargé !

J'ai un peu regardé et le jeu m'a l'air assez cool...

Mais c'est d'un bon Worms dont j'ai envie en ce moment ! :bave:
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 1 février :
Ben oui, c'est ce qu'il me semblait, 2Go ça prend pas la nuit non plus. Et puis ça t'occupera pendant que ton ordinateur est pris, de ce que j'ai lu mdr
Sartorius
Sartorius a écrit le 1 février :
Tant que la connexion est stable... :roll:

J'attends un peu pour m'y mettre vraiment, pour pouvoir me le déguster...
| Connexion | Inscription |