Logo Génération Nintendo
Jaquette

Children of Mana

Children of Mana - Test

DS     Rédigé par Fate     le 01/09/11 à 00:00     0 Coms et 1371 Vues Vue étendue
Personne n'oubliera la légende qu'est la série des Seiken Densetsu, série enchanteresse qui à vu son apogée avec Secret of Mana, pièce maîtresse du RPG sur Super Nintendo. On n'oubliera également point Sword of Mana, remake très réussi de l'épique Mystic Quest sur Gameboy. Heroes of Mana était quand à lui parti sur une bonne lancée, mais son gameplay approximatif et son IA apocalyptique l'a éloigné de la série pour être classé dans la catégorie 'déception'. Children of Mana arrive donc sur Nintendo DS. Avons-nous droit à un jeu digne de ses ancestres ? Ou devons nous faire face à une nouvelle désillusion ?  Tout reposait sur Square Enix.


Viens par ici, mon petit Kinder!



Avec les premières secondes, on aurait pu espérer avoir un jeu de la trempe de Secret of Mana. L'intro m'avait tout simplement bluffée et le vendeur m'a grandement recommandé le jeu.( Mon dieu, quelle erreur ! Si je recroise ce vendeur, je l'étripe!!!) Les premières minutes me montrent des graphismes tout à fait bien réussis et les musiques composées par le compositeur que l'on ne présente plus, Kenji Ito. Eh bien pour une fois, parlons d'abord du point fort du jeu, j'ai nommé les graphismes. Restituant à merveille l'univers des Seiken Densetsu, le jeu nous offre de très belles cinématiques bien que rares, et des environnements de toute beauté. On appréciera le design de certains boss, celui du désert étant gigantesque, mais on sera très sceptique quand au character-design. Je n'ai aucun problème avec les garçons aux cheveux longs, mais là, on a carrément aucun personnage viril entre les 4 proposés. Entre un lapinou, un nourisson, une fille féminine (le meilleur personnage selon moi), et un garçon roux aux cheveux longs pas très viril quand à lui, le choix est malheuresement vite fait. Il suffit de se souvenir des anciens opus de la série poru constater que les personnages, sans avoir un design reversant, avaient tout de même des différences bien marquées. C'était notamment le cas pour Sword of Mana, ou vous avez le choix entre le héros, stéréotype du barbare, mais au moins c'était un homme, un vrai. Et l'on avait droit à une jeune fille ravissante à l'opposé du héros. Pas besoin de personnages complètement inutiles !
Bref vous l'aurez compris, ce test ne sera pas totalement objectif, mais ce n'est que le début ! Mais n'abusons pas tout de même. Children of Mana, malgré son character-design douteux, est très agréable à regarder, et l'on aurait pu croire rien qu'en l'admirant, que la série pouvait avoir un second souffle en Children of Mana.


[

Parmi les avantages de Children of Mana, on note les graphismes très agréables, un mode multi assez sympathique, mais nécessitant une cartouche par joueur.



Quand est-ce qu'on tape?!



Mais Children of Mana c'est aussi l'occassion de découvrir un gameplay plus bourrin que jamais, on retrouve certes le ring system qui avait garanti le succès de la série pour son ergonomie. On à certes une nouveauté qui semblait pas mal du tout au premier abord : l'apparition des gemmes ! On pouvait alors customiser les statistiques de son personnages avec différents types de gemmes, qui peuvent soit renforcer l'attaque, défense, magie, pv et autres. Le panel de gemmes s'élargissant au fur et à mesure de l'aventure. Excepté ça, Children of Mana est un banal Donjon-RPG ou l'on 's'amuse' à poutrer la face de tous les ennemis que l'on croise. On finirait presque par croire que Children of Mana est un Shoot'em up bien bourrin, alos que Children of Mana est en fait un Donjon-RPG qui n'aurait pas du être, car après le début amusant et sympa qui dura 5mn, on finit par s'ennuyer du fait de l'action répétitive à mourir et à l'intérêt quasi-inexistant.

Car il existe bien pire dans Children of Mana. J'ai nommé la grande injustice du jeu, sans doute LE foutage de gueule monumental : pourquoi n'y a t'il pas d'autres villes ou villages autres que celui de départ ? Pourquoi enlever l'intérêt principal de la série, à savoir explorer le monde entier et s'arrêtant régulièrement dans un vilalge local, donnant l'impression de faire un voyage épique et grisant à la manière de One Piece ou (revenons aux jv) de Sword of Mana ! Pourquoi, nom d'une pipe (je suis violent je sais), enlever à la série un élément qui à toujours existé et qui faisait tout le charme du jeu !!! On se retrouve finalement à faire des allers-retours entre donjon-vilel de départ-donjon-ville qui rajoutent à la répétitivité et c'est sans doute ça qui fait de Children of Mana un jeu sans saveur. Notez également que maintenant on ne peut plus choisir à volonté l'esprit que l'on veut contrôlez (au nombre de 8, avec Athanor Ondine Gnome et les habituels), mais qu'on doit le choisir au village, me demandez pas pourquoi...Au final, sauf pour les fans de levelling et pour les non habitués de la série, le gameplay risque de de plaire. Mais je suis là pour dénoncer cet énorme foutage de gueule, car pourquoi changer pour le pire une recette qui était efficace...
Et si seulement ça s'arrêtait là...

Et la nous allons passer au dernier coup de couteau en traître de Children of Mana, le scénario. J'accorde que le scénario n'a jamais été un point fort de la série. On se souviendra quand même que la série des Seiken Densetsu mise davantage sur l'ambiance que sur le scénario, et ça n'a jamais été gênant, bien au contraire. On avait par exemple pour sword of mana un scénario assez basique, mais qui était tout de même assez sympa à suivre, même si il avait tendance à faire mourir tout le monde. Eh bien pour Children of Mana, c'est bien au délà de ce que vous imaginez.



Admirez la magnifique cinématique d'introduction de Children of Mana



Et la cerise sur la gâteau...



Vous incarnez au choix Ferrik, Tamber, Poppen (et non pas Popeye), et un lapin itinérant répondant au nom ultra-original et recherché de...Voyageur (La j'applaudit les cerveaux qui ont trouvés les noms, pas les traducteurs français, encore que...).  Nos 4 vaillants héros vont donc devoir protéger L'arbre Mana d'un terrible seigneur tout de noir vêtu. L'épée de Mana fait son apparition plus tôt que d'habitude, mais ce n'est pas pour autant que l'histoire en est plus intéressante. Avancant dans l'histoire petit à petit après chaque boss (ou des révélations TREEES inintéressantes vont faire avancer le scénario pas terrible), l'apothéose se situe vers la fin du scénario, avec un dénouement totalement totalement imprévisible. Certes, mais ce n'était pas un éloge. Children of Mana va nous offrir des moments risibles dans le scénario (ou nous allons, préparez-vous, affronter un ...noyau d'une tornade , un Sulfura et un BOSS ULTIME aussi mémorable que Giygas, mais pas pour les mêmes raisons. Il s'agit pour moi de l'un des boss les plus pathétiques que j'ai jamais rencontré jusqu'à maintenant, et à travers lui je vois les larmes de Secret of Mana qui me montrent le regret de voir l'apparition d'un jeu aussi daubesque. Mais je m'emporte, je m'emporte, tout ça pour dire que le scénario est trop peu intéressant. L'ambiance rattrape le tout.

Pas de doublages pour Children of Mana, cependant on nous offre une ost de qualité composée par le grand Kenji Ito. Certaines musiques sont à retenir, comme le thème du boss de fin, 'Trial', ou encore la musique d'intro, superbe. Rien que d'écouter ça, et on est transporté dans un univers merveilleux, celui de Seiken Densetsu. Cependant il ne s'agit pas de la meilleure ost de la série. Certains sonorités ne sont pas terribles, et certains thèmes sont tout de même sacrément répétitif. On est loin de l'ost de Sword of Mana, qui avait une sonorité toute particulière, mais c'est ce qui faisait son originalité.

Après m'être calmé et avoir pris une tartine de nutella, je pourrais conclure ce test par la durée de vie. Encore un point négatif, même si on peut nuancer. La durée de vie n'excède pas 15 heures pour une première partie, mais il y a pas mal de quêtes annexes que vous pourrez accomplir par la suite. Mais cela ne suffit pas à atteindre une durée de vie satisfaisante. Niveau difficulté, on regrettera une totale absence de celle-ci niveau boss, excepté un seul boss qui risque de vous retarder quelques minutes. Mais le boss de fin et même le boss d'avant fin sont tout simplement ridicules au niveau de la difficulté. Un autre regret encore. En revanche, vous risquez de caler dans certains donjons, alors quelques séances de levelling seront de mise. Cela ne reflète t'il pas une mauvaise répartition de la difficulté ?




Children of Mana ne brille pas par son scénario, et encore moins par ses personnages

Scénario
11/20
Ce n'est pas le vide apocalyptique, mais avoir des boss aussi pathétiques et un scénario qui se révèle affreusement lentement ne rendent pas très intéressant à suivre :sisi : . On avait été habitués à mieux, et même le méchant de l'histoire n'est qu'à moitié charismatique (un homme tout de noir vétu qui meurt d'une façon...). Bref la série n'est pas connue pour son scénario renversant, mais c'est la cerise sur le gateau. On est loin de l'épopée épique de Secret ou de Seiken Densetsu 3.
Graphismes
17/20
On garde l'ambiance habituelle de la série, et c'est tant mieux, les décors sont colorés et vivants, les environnements sont jolis et sympathique, et le character-design est assez sympathique, même si celui de deux des héros est assez douteux. Les boss sont assez bien réalisés. Notons aussi les sublimes cinématiques que l'on pourra voir tout au long du jeu.
Jouabilité
12/20
On garde le ring system qui avait fait le succès le la série, on voit apparaître le système des gemmes, qui est assez original, mais on ne pourra pas s'empêcher de pester contre l'absence d'autres villes, un gameplay répétitif à mourir et des limitations, notamment à propos du seul esprit que vous pouvez emmener à la fois. On ne pourra que reprocher avec colère ces changements du gameplay, qui font de Children of Mana un jeu ennuyeux.
Bande son
15/20
On garde...le même compositeur que Sword of Mana, c'est à dire, l'homme que l'on ne présente plus : Kenji Ito. Le travail est de qualité une fois de plus, mais on atteint pas la beauté et la poésie de l'ost de Sword of Mana. On retiendra la musique de l'opening ou encore 'Trial' mais on peut dire que notre Kenji n'a pas été aidé, surtout dans le contexte ou elles sont utilisées...
Durée de vie
13/20
On garde...rien du tout (j'avais pas envie de commencer comme les deux premières notations :noel : ) Sword of Mana avait une durée de vie au délà de la trentaine d'heures (avec les deux scénarios), mais il faut à peine une quinzaine d'heures pour finir Children of Mana, rajoutez pas mal de quêtes annexes et un mode multijoueur assez sympathique, même si il faut une cartouche par joueur. Malgré cela, la durée de vie est assez courte pour un RPG. Je ne peux pas dire si c'est mieux comme ça en fait...

| Conclusion |

JV.com à noté 14/20, Gamekult 5/10 , c'est donc en toute objectivité que je tranche entre ces deux notes en mettant un 12/20. Children of Mana ne sera pas un mauvais jeu pour les néophytes, mais c'est une véritable déception pour la série. Après Heroes of Mana, raté certes, mais qui faisait des efforts pour respecter l'âme de la série, Children of Mana, beau mais creux, illustre parfaitement la cultissime phrase de notre Joueur du Grenier : 'C'est comme mettre de la chantilly sur de la merde, ce sera très présentable, mais je ne vous conseille pas d'en manger !' Amis poêtes bonsoir !
1220
Bons points
-Ambiance magique
-Musiques de qualité
-Graphismes splendides
-Un autre opus des Seiken à première vue...
-Quelques bonnes idées de gameplay
-Quêtes annexes qui sauvent la durée de vie
-Multi sympa
-Les cinématiques énormes
Mauvais points
-Répétitif
-Scénario à mourir d'ennui
-Le boss de fin carrément à chier
-Une honte pour la série
-Durée de vie légère
-Des restrictions qui étaient absentes des précédents opus
-Pas aussi magique que Secret ou Sword
-Le héros qu'on à envie de frapper
-Des moments risibles
6 commentaires Voir sur le forum
Pikmin
1528 posts
Pikmin, Jeu 1 Sep 2011 - 19:01 :
bah tient j'ai bien fait de pas me l'acheter. Une ville c'est vraiment du n'importe quoi sinon bon test ;)
Dragon-blue
20299 posts
Dragon-blue, Ven 2 Sep 2011 - 00:22 :
J'aime bien la musique :sisi:
D'après ce que j'ai lu, ce jeu a l'air assez gamin en fait, les persos sont en effet pas tellement charismatiques.
Sinon, ca se remarque facilement, ton test est bien subjectif XD
Je ne connais pas le jeu mais je pense qu'il y avait peut être un peu plus à dire le concernant, c'est pourquoi le principal défaut de ton test selon moi c'est son manque d'infos/arguments sur le jeu parce que j'ai pas l'impression d'en avoir appris beaucoup plus sur le jeu une fois ton test lu x)
Mais la qualité de ton test est toujours au rendez vous !
Je voulais juste profiter de cette occasion pour faire une petite critique vu que je n'en fait pas souvent :sisi:
Fate
6301 posts
Fate, Ven 2 Sep 2011 - 10:31 :
'Sinon, ca se remarque facilement, ton test est bien subjectif XD
Je ne connais pas le jeu mais je pense qu'il y avait peut être un peu plus à dire le concernant, c'est pourquoi le principal défaut de ton test selon moi c'est son manque d'infos/arguments sur le jeu parce que j'ai pas l'impression d'en avoir appris beaucoup plus sur le jeu une fois ton test lu x)'

Ouais, comparé aux autres tests, je mets moins d'infos, mais c'était un petit test délire pour me lâcher une fois pour toutes sur un jeu que je n'ai pas apprécié du tout, donc au lieu de mettre des insultes et des remarques, j'aurais pu mettre plus d'infos. Ca n'arrivera pas dans les prochains tests, disons que celui est une 'exception'.

Si t'aimes la musique, le titre c'est 'Tower of the Flickering Prayer', c'est le thème du premier donjon.

'D'après ce que j'ai lu, ce jeu a l'air assez gamin en fait, les persos sont en effet pas tellement charismatiques.'

Les Seiken Densetsu ont toujours eu cette ambiance un peu enfantine, mais c'est ce qui faisait leur charme, t'a bien du le voir avec Sword of Mana, sauf que Children, c'est poussé à l'extrême...Pour les persos, comme je l'ai dit, le plus intéressant, c'est la fille.

Et merci pour tes remarques x)
Lapin-Waza
18 posts
Lapin-Waza, Jeu 17 Nov 2011 - 19:13 :
J'ai beaucoup hésité à le racheter ^^'
hae
24 posts
hae, Jeu 8 Déc 2011 - 22:58 :
J'avais pris la fille moi aussi ...
En fait, ce jeu a été notre premier cadeau de st valentin, on s'était offert chacun un exemplaire pour y jouer ensemble. Quelle déception !

Je suis d'accord avec toi sur presque tout. Je dis presque, parce que pour ma part, j'ai trouvé que le chara design était un des points forts du jeu.

Dans la musique, tu n'as pas trouvé que la musique des boss faisait penser à du Moby ?
Naru-manga
2454 posts
Naru-manga, Ven 9 Déc 2011 - 07:14 :
De mon côté (oui je reviens sur le jeu, j'suis un fou) je conseilles ce jeu à ce qui, comme moi, ne connaissaient pas la série.

Je me suis vraiment éclaté dessus, quand bien même le scénario n'est pas fameux.


Et puis, en multi, c'est terriblement jouissif.


Le jeu n'est pas le meilleur, c'est sûr. Mais mérite tout de même qu'on s'y attarde. En tout cas, c'est ce que je pense.