Logo Génération Nintendo
Jaquette

Sword of Mana

Sword of Mana - Test

Game Boy Advance     Rédigé par Fate     le 02/05/11 à 00:00     0 Coms et 1923 Vues Vue étendue
Quand on entend 'Sword of Mana', on ne peut s'empêcher de penser à la série Mana, l'âge d'or avec Secret of Mana, ou encore Legend of Mana et Children of Mana. Cependant, peu se souviennent d'un certain Seiken Densetsu : Final Fantasy Gaiden, plus connu chez nous sous le nom de Mystic Quest sorti sur Gameboy. Son remake nous est parvenu sur Gameboy Advance et à été rebaptisé 'Sword of Mana', avec Kenji Ito à la composition. A première vue, le jeu à une esthétique propre et une ambiance étrange, que l'on retrouve dans les thèmes. Ce point est d'ailleurs semblable à la série des Golden Sun, à l'ost spéciale qui instaurait immédiatement une ambiance. On ne pouvait qu'être déçu avec Children of Mana et surtout Heroes of Mana dernièrement, retrouve t'on içi les mêmes défauts ? Le gameplay bancal d'Heroes of Mana proviendrait t'il de Sword of Mana ? L'IA faible de Secret of Mana se retrouve t'elle içi ? Réponse, dans ce second test de Sword of Mana !






Shin'yaku Seiken Densetsu



Ce qui à fait le succès de Secret of Mana à l'époque, c'était la bande-son couplée à d'incroyables graphismes avec une aventure épique bien que classique. L'aventure de Sword of Mana, bien que très différente de son aîné, est tout aussi épique. Le joueur à le choix entre deux personnages dès le départ, avec deux scénarios qui représentent deux facettes d'une seule et même aventure.  D'un coté le héros, fils d'une famille aisée dont les parents ont été assassinés par le Chevalier Noir, dirigeant du royaume, parce qu'il avaient hébergé une jeune file recherchée provenant de la Tribu de Mana. Ce héros se retrouve gladiateur et chercher un moyen de retrouver cette fille et de se venger du Chevalier Noir. De l'autre coté, le scénario de l'héroïne ou vous incarnerez cette même jeune fille de la Tribu de Mana qui à été exterminée par le Chevalier Noir et Julius, elle est a présent en fuite. Ces deux scénarios vont se croiser à plusieurs reprises. Au fil de votre aventure, vous rencontrerez d'autres personnages qui s'allieront à vous, puisque vous pouvez parcourir le monde à deux. Sachez que je vous conseille de faire les deux scénarios, tant ils apportent tout deux des éléments intéressants à l'histoire, d'un point de vue différent (car certains événements reviennent dans les deux scénarios).

La grande force du scénario de Sword of Mana est aussi sa plus grande faiblesse: l'intrigue est assez enfantine et naïve au possible, certains pourront critiquer ce point: amour, larme, trahison, rival, tout les clichés habituels sont au rendez-vous. Cependant, l'intrigue est très intéressante à suivre, et on finit par oublier cette gentille atmosphère du début pour se rendre compte de la dimension épique et chevaleresque de cette épopée. Certains moments vous arracheront peut-être une larme, tandis que d'autres resteront à jamais gravés dans votre mémoire. Le final, déjà terrible sur Mystic Quest, est encore plus mis en valeur dans Sword of Mana, alternant révélations et remises en question. Les personnages principaux ont tous une psychologie crédible et intéressante, le Chevalier Noir comme l'énigmatique Julius ou encore Amanda. Une véritable épopée scénaristique.



Sword of Mana, de par ses graphismes, possède une ambiance et un univers unique mais spécifique à la série.



Vandole, Julius, Chevalier Noir...



Niveau gameplay on ne retrouve pas, à notre grande surprise, tous les éléments d'un RPG classique. En effet, il est impossible d'acheter d'armes dans ce jeu. Fait assez étrange mais qui est compensé par un autre système. Certes vous obtiendrez diverses armes au cours de votre aventure, mais il sera possible d'en forger d'autres, ainsi que des armures, grâce à un petit cactus vivant et un nain qui se feront une joie de vous aider en échange des fruits et de légumes que vous ramasserez au cours de votre aventure et qui donneront des caractéristiques spéciales à vous armes. Autre point qui rend le jeu extrêmement intéressant : vous avez la possibilités de personnaliser comme bon vous semble votre personnage principal ! A chaque montée de niveau vous pourrez choisir la caractéristiques de votre choix en fonction des diverses classes proposées (ex : si vous choisissez la classe barbare à un level-up, vous augmenterez votre attaque et votre endurance, et si vous choisissez la classe mage au prochain level-up, vous augmenterez votre magie et votre résistance ainsi que vos mp), ce qui fait que vous avez un personnage unique en son genre. De plus si vous choisissez une certaine combinaison, vous pouvez peut-être augmenter encore plus vos caractéristiques !

Concrètement il s'agit d'un Action-RPG dans la lignée de la série des Seiken Densetsu, vous contrôlez votre personnage principal et (si il y a) votre partenaire est géré par l'IA. Grosse faiblesse de la série des Seiken Densetsu, nous pouvons constater que le problème à été partiellement réglé. On note une amélioration du comportement de l'IA, catastrophique auparavant. En revanche le problème persiste, car on ne peut pas dire que votre partenaire vous est d'un grand secours durant l'aventure, ce qui est assez gênant quand vous contrôlez l'héroïne, qui est basée sur la magie et non sur l'attaque. Sinon comme je l'ai précisé précédemment vous aurez le choix entre plusieurs armes qui auront toute une portée et une puissance différente, mais aussi une magie différente, car l'apparence du sort que vous utiliserez sera en fonction de l'arme que vous portez (ex : si vous attaquez à mains nues et que vous utilisez un sort, vous pourrez contrôler manuellement la trajectoire du sortilège). De plus, vous allez récupérer d'autres magies durant votre aventure et vos rencontres avec les différents esprits du jeu. Enfin, si vous utilisez une arme ou une magie d'esprit à répétition, le niveau de celle-ci augmentera : il est donc conseillé de soit se spécialiser dans une ou deux armes, ou de faire des séances de levelling pour avoir un niveau convenable a toutes les armes. La première est conseillée, même si certaines ennemis sont insensibles à certaines armes ou magies. Conclusion : Un gameplay qui aurait pu être excellent sans ces problèmes réduits mais persistants d'IA.



Kenji Ito frappe de nouveau très fort avec ces remixs de morceaux déjà cultes dans Mystic Quest.



Seul un être au coeur pur peut faire briller a nouveau l'épée de Mana



Niveau graphismes on tient içi un des plus beaux jeux de la gameboy advance, chaque environnement est bien distinct des autres, ce qui fait qu'on a vraiment l'impression de faire un pas de plus dans l'aventure. Les boss sont très impressionnants et certains lieux forcent le respect par leur beauté : on peut citer le château du comte Lee ou encore le château de Lorimar, ainsi que le sanctuaire de Mana. On retrouve le bestiaire habituel de la série. Le character-design est assez old-school mais est bien réalisé, mention spéciale au Chevalier noir et à Julius. J'insiste sur les environnements du jeu, qui sont vraiment superbes. Les développeurs y ont fait un excellent travail. Peu de jeux pourraient le concurrencer sur ce domaine, si ce n'est Golden Sun.

La bande-son est également une incontestable réussite. Beaucoup de titres ont été remixés issus de Mystic Quest composés par Kenji Ito, mais en leur conférant un timbre spécifique à cet OST qui fait qu'elle se démarque de toutes celles que l'on à pu entendre sur GBA, on peut aussi se référer à Golden Sun sur ce domaine, et n'importe quel joueur pourra vous dire à quel point ces OST possèdent un style propre à chacun, et ce malgré les différents compositeurs. Certains thèmes sont devenus cultes (Courage and pride from the heart, et bien sur le thème 'Rising Sun'). On pouvait qu'Hiroki Kukuta avait composé cette ost vu celle de Secret of Mana, mais c'est bien le compositeur de Mystic Quest, Kenji Ito, qui a repris ses thèmes pour Sword of Mana. Une Ost conseillée, assurément.


Finissons ce test par la durée de vie : on peut évaluer pour 25 heures la durée pour finir le jeu une première fois. Cependant il est fortement conseillé de faire le second scénario, auquel cas vous rateriez des éléments inédits et intéressants de l'histoire, puisque les scénarios sont assez différents (dialogues différents, certains donjons différents, partenaires différents). La durée de vie totale du jeu peut donc être évaluée à 50 heures. Ajoutez à cela quelques fonctions multijoueurs comme l'échange 'd'Amigos', mais pas de mode coop ou de duel, mais rien d'extraordinaire.

En soi le jeu n'est pas très difficile, mais il est plus ardu si vous choisissez le scénario de la fille en premier, au vu de sa faible défense et de la limitation du aux mp, c'est pourquoi il est conseillé de prendre le scénario du héros en premier lieu. Les boss ne sont pas insurmontables et la difficulté globale est bien mieux équilibrée que sur Secret of Mana. Cependant pour les non-habitués, quelques séances de leveling seront conseillées pour certains boss. Mais quand vous aurez bien compris le système de personnalisation de personnage, alors il sera facile de bien répartir et ainsi avoir des caractéristiques idéales. Le partenaire qui vous suivre sera souvent assez inutile, c'est pourquoi le scénario de la fille est plus ardu que l'autre. Sword of Mana n'est pas un jeu difficile pour les initiés, mais reste équilibré pendant toute la durée de l'aventure.



Le scénario du héros est basé sur sa vengeance sur le chevalier noir, qui a tué ces parents. Va t'il réussir à le vaincre un jour?

Scénario
16/20
Une aventure dans la lignée de ces prédécesseurs, pleine de bons sentiments, d'amour, d'amitié, de courage, de tristesse. Même si le scénario peut paraître enfantin aux joueurs que nous sommes aujourd'hui, il n'empêche que l'aventure reste très touchante, et la fin vous marquera pendant un bout de temps. Néanmoins, le gros plus réside dans les deux scénarios différents : le scénario du héros et celui de l'héroïne, bien plus sombre.
Graphismes
18/20
On a rarement vu aussi beau sur gameboy advance, les décors sont diversifiés, détaillés, et renferment une ambiance touchante comme l'a fait Secret of Mana à son époque. Les boss sont très impressionnants et le bestiaire propre à la série marche efficacement. Peu de jeux peuvent tenir la comparaison, si ce n'est Golden Sun, mais autrement aucun jeu ne peut prétendre avoir autant de détails que Sword of Mana. En même temps, ce critère à toujours été un point fort de la série.
Jouabilité
16/20
Il y a du très bon et du moins bon: le fait de pouvoir personaliser à fond votre personnage est un gros plus dans l'aventure, et les différentes utilisations des magies et un bon point en soi. Cependant, l'IA, même si elle à été améliorée, n'est pas extraordinaire et certaines armes que vous obtiendrez resteront dans la poussière, l'épée et l'arc étant les deux principales armes que vous utiliserez en priorité. Néanmoins, Sword of Mana obtient un gameplay solide et intuitif avec les différents 'à cotés' de l'aventure : personnaliser vos armes avec des légumes, avoir différents compagnons durant l'aventure, utiliser certaines armes contre certains boss...
Bande son
18/20
Kenji Ito à fait un travail gargantuesque avec l'ost de Secret of Mana, plongeant littéralement le joueur dans une ambiance magique. L'ost dans son ensemble à une sonorité bien particulière qui la détache des autre jeux, à l'instar de Golden Sun. A commencer par le thème de Sword of Mana et par les 2 thèmes de combats des boss, les derniers morceaux sont une sorte d'apothéose à une ost mémorable. Tous sont repris de Mystic Quest, qui y étaient déjà cultes. Une Ost à ne pas rater.
Durée de vie
16/20
Comptez environ 25 heures pour finir le jeu un première fois. Une première fois parce que vous allez sans doute vouloir faire le second scénario qui apporte des éléments clés et inédits à l'aventure, poussant la durée de vie au delà de la cinquantaine d'heures. Rajoutez aussi quelques quêtes annexes qui vont rajouter un peu de piment dans votre aventure. La difficulté est quand à elle très bien dosée : jamais trop facile, quelques petites séances de leveling seront au rendez-vous, mais rien de bien long.

| Conclusion |

Sword of Mana est incontestablement un des meilleurs jeux de la gameboy advance, comme le fut en son temps Mystic Quest sur Gameboy, si vous n'avez pas pu l'essayer sur Gameboy, Sword of Mana reste un jeu à essayer absolument et surtout si vous avez aimé Secret of Mana et Children of Mana. Espérons voir vite un jeu de cette trempe sur 3DS, car la série commence à plonger avec les deux derniers opus. Faites-nous encore rêver Square Enix !!!
1720
1 commentaire Voir sur le forum
Dragon-blue
20299 posts
Dragon-blue, Lun 2 Mai 2011 - 23:39 :
Il est cool ton test !
Il est bien plus développé que le premier que tu avais fait et c'était le but x)
Brownie Brown, ils sont vraiment bons n'empêche :sisi:
C'est également les développeurs de Mother 3, donc ils sont forcément excellents \o/
Il faut que je me remette à Secret of mana puis j'essaierais celui-là.
D'ailleurs, il a l'air de ressembler à la série Mother en s'éloignant du RPG classique et avec des musiques gargantuesques.
Bref, très bon test comme d'habitude ^^