Accueil Degrees of Separation Aperçu

Degrees of Separation

Jaquette

Degrees of Separation - Aperçu

Switch     Rédigé par Spydark     le 15/01/19 à 00:00     0 Coms et 270 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Degrees of Separation est un titre actuellement en développement par le studio Moondrop prévu pour le mois prochain (le 14 février), sur Nintendo Switch. Aujourd’hui, via une version preview sur PC, je vous propose un premier aperçu de ce titre indépendant au concept assez alléchant si vous êtes fans de plates-formers mélangeant aventure et réflexion comme Gris ou Hue. Le pitch : deux personnages que tout oppose vont devoir s'entraider pour réussir à réunir leurs mondes parallèles. Cette aventure jouable en solo, comme en coopération locale, s’annonce-t-elle prenante ? Réponse tout de suite !

Preview réalisée via un code Steam fourni par l'éditeur




Manhattan Kaboul Fantasy



Une rencontre cocasse...
Dans Degrees of Separation, l’équipe de Moondrop nous invite à suivre l’aventure d’Ember et Rime dans leur quête pour fusionner leurs deux mondes. En effet, même si les deux protagonistes parcourent les mêmes endroits, la première verra les environnements sous un soleil généreux propice à la vie, alors que le second marchera dans un grand froid solitaire… Solitaire ? Pas tout à fait, car nos deux amis vont réussir à se rapprocher, même s'ils sont toujours étrangement séparés par ce mur invisible divisant leurs dimensions. Ils doivent donc partir à la recherche de la vérité, comprendre ce qu’il se passe à travers plusieurs niveaux.

Normalement, vous aurez compris la mécanique de gameplay principale de Degrees of Separation, il s’agit d’un jeu de plates-formes mélangeant son histoire avec des phases de puzzles/réflexions jouant sur les différences des dimensions des deux personnages. Là où Ember verra un petit lac chaleureux, Rime marchera sur de la glace glissante. Quand la première passera à côté d’un tronc d’arbre abandonné, le second pourra le transformer en boule neige épaisse pour pouvoir atteindre un obstacle. Ce sont différents exemples d’énigmes que nous proposera le titre, un concept plutôt original qui pourra s’explorer aussi bien en solo, mais également à deux joueurs (en ligne ou en local).

Sonic Boom: Ember & Rime



Des énigmes bien ficelées
J’ai eu le droit de m’aventurer dans trois niveaux dans cet preview (prologue, monde 1 et monde 3), et ce qui m’a le plus surpris en-dehors de la mécanique principale, c’est bien la beauté du paysage. Si vous avez aimez les forêts luxuriantes d’Ori and the Blind Forest, vous devriez y trouver votre compte, même si évidemment les animations des protagonistes seront moins vivaces que la bestiole du jeu de Moon Studios, faute d’un budget sûrement moins étanche (tiens, deux studios, deux fois Moon). Ainsi, le titre proposera, via son concept, toujours deux itérations de chacun de ses décors, histoire de nous montrer que l’équipe artistique n’a pas chômé pour offrir une cohérence en fonction des saisons telle une fusion entre Forza Horizon 4 et un roman de Chrétien de Troyes. Car oui, Degrees of Seperation dépeint un monde chevaleresque avec un château abandonné, un roi disparu ou encore un dragon imposant. Tout ceci est narré via une voix off féminine qui sera la seule à nous accompagner vocalement durant ce périple. Il faudra donc ouvrir ses oreilles et rester concentré sur ce qui se passe à l’écran pour en comprendre les significations et les détails de cet univers.

Degrees of Separation s’annonce donc comme un jeu assez sympathique pour qui voudra vivre une expérience agréable en solo, mais qui sera sûrement plus intéressante en coopération. On pourra juste lui reprocher actuellement quelques imprécisions dans le gameplay et une certaine austérité dans les menus qui contraste avec l’aspect visuel du jeu. On ne peut que souhaiter à l’équipe de Moondrop de pouvoir réussir à renouveler sa mécanique via différents niveaux et ainsi offrir un titre agréable à parcourir. En attendant, rendez-vous fixé le 14 février, jour des amoureux de la coopération, pour en découvrir l’aboutissement.


Commentaires



| Connexion | Inscription |