Logo Génération Nintendo
Accueil Forum Dossiers [TUTORIEL] La corruption de rom

[TUTORIEL] La corruption de rom

Index du forum :: Articles :: Dossiers
[TUTORIEL] La corruption de rom
Mateo900163
Membre réactif

“Cool :D”
92 messages
Inscrit en 2013
Monter Descendre
#138286 [TUTORIEL] La corruption de rom Mar 1 Aoû 2017 - 00:33
Bonjour et bienvenue sur mon premier tutoriel !
Je vais ici parler de la corruption de rom (quelle pratique géniale :D )

0) La corruption de rom

La corruption de rom consiste à modifier les octets d'une rom de jeu vidéo pour provoquer des problèmes divers et variés. Un octet se présente sous la forme de 8 caractères binaires (0 ou 1), comme par exemple 01011011.

1) Les logiciels

Pour effectuer de la corruption de rom, il faut se munir de plusieurs logiciels. Sur ce tutoriel, je parlerais de Vinesauce Rom Corruptor, car c'est celui qui j'utilise :
http://corruptedbytes.com/the-vinesauce-rom-corruptor/
Il faut également posséder un émulateur et une rom de jeu vidéo, comme par exemple Nestopia ou Project64.

2) Créer les corruptions

Pour créer les corruptions, vous devez évidemment commencer par sélectionner la ROM, l'endroit où la ROM corrompue sera sauvegardée ainsi que son nom, et l'émulateur. Veillez à bien cocher les cases "Overwrite File" (sinon, une nouvelle ROM sera créée à chaque corruption) et "Run Emulator After Corrupting" (sinon, vous devrez lancer l'émulateur manuellement puis ouvrir la ROM corrompue à chaque corruption).


Ensuite, vous pouvez commencer à corrompre votre ROM :twisted: !
Allez dans l'onglet "Corruptions".
Cochez la case "Enable" pour activer les corruptions. Ensuite, vous devrez modifier les différents paramètres pour obtenir une corruption stable mais intéressante ! Voici les différentes options :
- Le "Start Byte" est l'octet où les corruptions vont commencer. Si le nombre est trop petit, la ROM crachera au lancement, donc attention. A part ça, vous pouvez mettre des valeurs un peu random et essayer d'avoir de la chance et d'obtenir une ROM intéressante.
- Le "End Byte" est l'octet où les corruptions s'arrêtent. Si le nombre est trop grand, la ROM crachera encore une fois au lancement. Évidemment, plus l'écart entre le Start Byte et le End Byte est grand, plus il y aura d'octets corrompus, ce qui augmentera les corruptions, mais aussi les chances de plantage de la ROM. A vous d'essayer de trouver un juste milieu, en utilisant aussi le "Corrupt Every", donc je parlerai tout à l'heure.
- Le "Increment" est tout simplement le nombre dont augmentera/diminuera chacun des deux paramètres du dessus en utilisant les boutons "+" et "-". Il n'a donc absolument aucune influence sur la corruption.
- Le "Corrupt Every ... Byte" est une option très importante. En fait, c'est le nombre d'octets qu'il y aura entre chaque octet corrumpu (traduisez "Corrompre tous les ... octets" ). Par exemple, avec un Start Byte de 100 et un End Byte de 200, un "Corrupt Every 1 Byte" corrompra tous les octets de 100 à 200 alors qu'un "Corrupt Every 10 Byte" corrompra les octets 100, 110, 120, etc... jusqu'à 200. Ainsi, plus le nombre que vous inscrirez est élevé, moins les corruptions seront intenses (c'est moins intéressant mais la ROM plante moins). Plus le nombre sera petit, plus les corruptions seront intéressantes et plus la ROM plantera.
- Ensuite, vous pouvez tout simplement sélectionner ce que le logiciel fera aux octets.
L'option "Add ... to Byte" ajoutera une certaine valeur à l'octet, l'option "Shift Right ... Bytes" placera des nouveaux octets à la suite de celui sélectionné, alors que l'option "Replace ... with ..." remplacera la première valeur entrée par la seconde.
Cette option peut être utile si vous corrompez par exemple Super Mario 64 et que vous voulez essayer de donner d'office la casquette ailée à Mario. Vous voyez qu'avec le "Add 1 to Byte", Mario commence la partie avec la casquette de métal. Vous êtes donc sur les bons octets. Vous pouvez donc essayer de changer le "Add 1" en "Add 2" pour changer la corruption et obtenir (peut-être) la casquette ailée. A part dans ce genre de situation, je vous recommande de laisser une valeur neutre, comme "Add 1 to Byte".
Sachez que vous pouvez soustraire des valeurs au lieu de les additionner si vous entrez par exemple "Add -1 to Byte".
- Dernier détail : si vous êtes en train de corrompre une ROM de NES, cochez la case "Enable NES CPU Jam Protection".

Une fois toutes les valeurs entrées, cliquez sur "Run" pour lancer la ROM corrompue avec votre émulateur. Une fois les tests terminés, avant de modifier les valeurs, fermez l'émulateur.

Et voilà ! Votre ROM est corrompue !
J'espère que ce tutoriel a été utile !
[TUTORIEL] La corruption de rom
Index du forum :: Articles :: Dossiers
Sauter vers: