Logo Génération Nintendo
Accueil Forum Tests [Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem
Jaquette

Eternal Darkness : Sanity's Requiem

[Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem

Index du forum :: Articles :: Tests
[Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem
Pargonis
Membre redoutable

541 messages
Inscrit en 2018
Monter Descendre
#150225 [Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem Ven 10 Mai 2019 - 11:59
[Test] Etern Darkness : Sanity's Requiem

Paru en 2002 et développé par les Canadien de Silicon Knight, Eternal Darkness est un jeu d'aventure à l'ambiance horrifique. Initialement prévu sur Nintendo 64, le titre à été repoussé à plusieurs reprises pour garnir la ludothèque Gamecube, alors dans sa première année d'existence. Souvent qualifiée à tort de Survival Horror, cette exclusivité Nintendo a hélas subi la concurrence directe avec un certain Resident Evil Rebirth sorti à peine quelques mois plutôt en Europe, une situation qui hélas a obligé le titre à rester dans l'ombre. Malgré les critiques unanimes à son sujet, le succès commercial d'Eternal Darkness resta extrêmement discret et la licence ne parvint jamais, à réapparaître sur nos consoles. Alors, absence de succès légitime ou révoltante injustice ? Pour le savoir, plongeons nous ensemble au cœur des ténèbres éternelles.

- La suite du test en cliquant ici -

Ryfalgoth
Rédacteur fascinant

“Grozours”
5875 messages
Inscrit en 2016
Monter Descendre
#150228 [Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem Ven 10 Mai 2019 - 21:14
Je m'attendais à cette note du coup =) Je rejoins ton avis, un bien grand jeu trop méconnu qui avait le mérite d'être original malgré ses apparences et qui avait surtout une putain d'ambiance. Ton let's play m'a fait me rappeler d'à quel point le voice acting était très bon pour l'époque. Et bien sûr, les pranks du jeu avec les hallucinations, ce genre de trucs si ça sortait aujourd'hui ça ferait un carton sur Twitch/Youtube ha ha !
Son réel défaut selon moi c'est effectivement les environnements qui se répètent un peu trop, on retourne souvent aux mêmes endroits finalement. Puis faire 3 fois le jeu pour avoir la vraie fin..... Mouais. Encore que si le jeu proposait suffisamment de variété (un peu comme Nier Automata de ce que j'ai entendu dire), pourquoi pas, mais faire 3 fois exactement la même chose avec 3 cutscenes différentes, très peu pour moi.
Bref, un diable de bon jeu au destin maudit :twisted:
_________________
Un petit effort s'il vous plaît : ça = démonstratif ; sa = possessif.

La licence Pokémon, tu l'aimes ou tu la quittes .... (enfin c'est compliqué en ce moment...)
Ebros
Membre remarquable

1825 messages
Inscrit en 2014
Monter Descendre
#150232 [Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem Sam 11 Mai 2019 - 09:49
Je n'ai jamais joué au jeu mais d'après ce que j'ai lu, la mécanique du jeu a l'air particulière. Comme tu le dis, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas un survival horror.

Ca explique peut être son manque de succès commercial. En dehors du fait que graphiquement, ça a l'air dépassé même pour l'époque.
_________________
Pour être le meilleur, il suffit parfois que les autres soient moins bons
NuageRouge
Membre sympathique

443 messages
Inscrit en 2018
Monter Descendre
#150238 [Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem Sam 11 Mai 2019 - 14:20
Excellent test. Je suis tout à fait d'accord avec le problème du "syndrome N64" qui a fait beaucoup de mal au jeu. Il est sorti la même année que la Gamecube et clairement à l'époque on voulait des jeux qui nous fassent ressentir qu'on venait de changer de génération de console, pas des titres qui nous rappelainet la N64... Par ailleurs, la sortie peu après du fameux remake de Resident Evil a fait pas mal d'ombre à Eternal Darkness.

En revanche je ne suis pas d'accord avec l'idée seon laquelle il ne s'agirait pas d'un survival horror.
Ok le titre est au final assez éloigné de ce que proposer un Resident Evil. Mais le survival horror ne se résume pas à du "Resident Evil like"!
On retrouve dans Eternal Darkness tout ce qui fait la spécificité du genre à savoir l'ambiance horrifique, le sentiment de solitude du joueur, le sentiment de vulnérabilité face au danger qui guette en permanence (ici incarné par la folie plutôt que par une horde de monstres), le huis-clos, le soin accordé à la mise en scène ... D'accord, l'influence du film d'horreur chère aux Resident Evil laisse ici la place à des référence plus littéraires. Mais c'était déjà le cas pour Alone in the Dark qui lui aussi s'inspirait des oeuvres d'Edgar Allan Poe et de Lovecraft!
C'est un débat à prolonger, mais je pense qu'Eternal Darkness est la preuve que le survival horror est un genre qui ne se cantonne pas à la reproduction du schéma de Resident Evil. Bien plus proche d'un Alone in The Dark (notamment dans ses référence littéraires), il nous rappelle la richesse du genre "survival horror" qui ne peut se résumer aux canons fixés par quelques blockbusters.


Pargonis
Membre redoutable

541 messages
Inscrit en 2018
Monter Descendre
#150306 [Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem Lun 20 Mai 2019 - 13:00
Merci pour vos commentaires, ça fait plaisir ! ^^

Pour revenir au débat sur le genre du survival horror, en effet, resident evil n'a pas inventé le genre. En revanche le terme "survival horror" a été utilisé pour la première fois lors de la sortie de Resident Evil, d'où la comparaison dans ce test. On est, comme tu le dis Nuagerouge, plus proche d'un Alone in the Dark dans la forme, mais pas tant que ça. 5Alon in the Dark a instauré tellement de bases, forcément il y aura des similitudes)

"Horror" oui "Survival", non à mon sens. Le sentiment de vulnérabilité s'absente très vite en comparaison avec ces deux titres pour plusieurs raisons : L'abondance de munitions, le système de visée automatique presque infaillible, la possibilité de soigner sa santé physique et mentale très facilement. On peut ajouter aussi que la gestion de l'inventaire est différente d'un RE ou d'un Dead Space par exemple. Tout ceci fait partie aujourd'hui d'un cahier des charges du survival horror (à tort ou à raison je sais pas), et grand bien nous fasse Eternal Darkness propose autre chose ^^ . Le sentiment de peur laisse sa place à de la fascination de son univers sombre (comme Alone in the dark d'ailleurs, mais tu mourrais beaucoup plus souvent)

On est d'accord sur le fait que ce n'est aucunement un reproche, bien au contraire, c'est ce qui le différencie totalement d'un RE et c'est ce qui lui donne toute sa particularité. C'est vrai ça démontre que les jeux d'horreurs peuvent proposer autre chose qu'une histoire de zombies où il faut compter ses balles. Quand je dis que ce n'est pas un survival, je veux dire par là que ce n'est pas un énième jeu du genre comme on en trouve déjà beaucoup.

Et si les gens n'avaient pas regardé Eternal Darkness comme un survival horror du fait de la sortie préalable de RE sur Gamecube, il aurait largement eu plus de succès. Car oui, le ranger dans la même catégorie, est une erreur.
[Test] Eternal Darkness : Sanity's Requiem
Index du forum :: Articles :: Tests
Sauter vers: