Accueil The Legend of Zelda : A Link Between Worlds Test

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds

Jaquette

The Legend of Zelda : A Link Between Worlds - Test

3DS     Rédigé par Spydark     le 16/01/14 à 00:53     8 Coms et 530 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Alors que le destin vous a gâté d'un délicieux test de Bravely Default, votre espion favori revient pour un nouveau test ! Il s'agit d'un test lourd, très lourd ... Nouvel épisode de la saga culte, The Legend of Zelda : A Link Between Worlds se veut être le successeur d'un jeu qui a su marquer son époque et qui est toujours considéré comme un des grands noms de jeu vidéo. Alors, la suite de A Link to the Past est-elle à la hauteur de nos espérances ? Nous allons voir cela tout de suite !


Je monte sur les toits !
Bien-sûr s'il y a quelque chose qui vient tout de suite à l'esprit dès que l'on évoque ce nouveau Zelda, c'est la transformation en « Link dessin », eh bien sachez que ce pouvoir qui est au centre de la communication du jeu est également au centre du jeu, ce qui va donc nous permettre de nous pencher directement sur le gameplay de ce Zelda. Nous avons bel et bien là un Zelda 2D, fluide et précis, c'est un titre dont le gameplay a tout pour plaire. Il vous sera difficile de le lâcher après la première utilisation. Pour ce qui est des items, ils sont nombreux : baguette de feu, baguette de glace, baguette de sable, baguette de vent, arc, bombes, boomerang, marteau et grappin, voilà tous les articles que vous pourrez louer et/ou acheter à la boutique de Lavio (un petit plaisantin ayant transformé votre maison en boutique) que vous pourrez en plus faire améliorer par la suite, à la manière de Four Swords ou de A link to the Past. En plus de ces items, on rajoute le retour de quelques équipements emblématiques de A Link to the Past comme les bottes de Pégases, les bracelets et gants de force ou encore le filet à papillon. Pour revenir sur les items, chacun d'entre eux aura son importance bien défini pour un donjon et le système de location permet donc une non-linéarité des donjons, peu importe que vous décidiez de commencer par le donjon de la montagne de la mort en premier ou celui des marais en dernier vous êtes totalement libre de l'ordre des donjons. Alors, bien-sûr les vieux fans ne ressentiront plus le plaisir d'ouvrir un coffre avec un item durement trouver, mais le plaisir de la non-linéarité est bien au rendez-vous, reste à Nintendo à l'avenir de permettre encore une liberté additionné à des donjons contenant des items.
 
-Lorule Overworld-
Retour d'un boss mythique ou c'est un bon burger ?

Pour justement parler des donjons, et bien sachez que les détracteurs de A Link to the Past seront comblés, car ce nouveau jeu Zelda pose ce qui pourrait bien être les meilleurs donjons de tout Zelda 2D confondus. Chaque donjon possède une ambiance bien à lui, un level-design plaisant, des énigmes de bonnes factures et des boss assez épiques avec un patern varié (comme le retour de la chenille de A Link to the Past ou enfin l'affrontement du « roi des mains ») bien qu'un peu trop facile. Heureusement, le mode hard débloqué à la fin du jeu pourra combler les amateurs de challenge. On note même que les donjons possèdent parfois des items cachés pour combler le manque comme les bracelets de force, la tunique rouge ou autres. Il y a aussi le retour de nombreux ennemis de ALTTP dans ce ALBW comme les statues avec des yeux, les mains et autres. Les donjons possèdent donc un level-design basé sur l'item essentiel du donjon que vous aurez loué au préalable ainsi que sur la transformation murale de Link. Cette transformation est au coeur du jeu, et elle n'est pas ressentie que dans les donjons, par exemple, pour passer de Hyrule à Lorule (le dark world) il vous faudra entrer dans des failles situées dans les murs un peu partout sur la carte. Cette transformation laisse libre cours comme vous pouvez vous en douter à la recherche d'objets cachés dans un peu partout d'Hyrule comme des quarts de coeur, des coffres à rubis (et ils sont nombreux) ou encore des bigorneaux (ils seront essentiels pour améliorer vos items). On notera pour finir une sélection rapide des items et de la carte sur, comme vous pouvez vous en douter, l'écran inférieur de la 3DS.

 

Les donjons vous marqueront

Après avoir fini tout ce qui était de l'ordre du gameplay, passons maintenant à une partie un peu moins folle, mais plus colorée, les graphismes. Même si le premier trailer du jeu laissait à désirer le côté graphique, une fois en main, le jeu est loin d'être laid. Sans pour autant être une perle graphique ce Zelda vous offre des décors très jolis, des textures colorées, un character-design tout mimi (voir la nouvelle princesse Zelda) mais surtout des animations fluides et de qualité. On notera également la présence de donjons qui vont vous en mettre plein les yeux comme le donjon de glace qui est suspendu au-dessus d'un volcan ou encore le donjon de l'eau qui vous proposera de vous aventurer dans des salles inondées. Pour finir, le jeu propose un effet 3D des plus jolis et il est mis bien en valeur dans plusieurs environnements. Vous l'aurez compris, sans pour autant être prouesse graphique, le jeu reste très joli pour un Zelda en vue de dessus.

Passons maintenant à un point qui intéresse tout GN, les musiques. Sans pour autant dépasser Wind Waker ou Ocarina of Time, ce A Link Between World parvient tout de même à avoir des musiques de bonnes factures, car entre les reprises de thèmes phares de A Link to the Past et les nouveaux morceaux, vous devriez vous y plaire. Les reprises du Dark World ou du Main Theme devraient séduire plus d'un fan, et les thèmes de donjons sont en général très jolis, ce qui est que trop rare dans la série pour ne pas être signalé. Le thème du boss final est aussi un gros coup de coeur mais "no-spoil" ce test ne vous le fera pas écouter, rassurez-vous !

 
-Desert Palace-
 
C'est quand même flippant !
Finissons par le scénario, car il est très sympa, et, encore une fois, c'est assez rare dans la série pour ne pas le signaler. Comme vous le savez sûrement, l'histoire se passe dans le monde de A Link to the Past plusieurs années plus tard... On revoit donc des lieux mythiques de l'épisode Snes comme le Dark World, le village Cocorico, L'église ou encore le château d'Hyrule. On revoit également des personnages populaires comme Sarashrala ou les Zora-old-schools (mais si ceux-là qui étaient verts et qui vous lancez des boules de feu !). Vous commencerez donc l'aventure par un rêve de Link (il n'a pas les cheuveux roses cette fois) où il sera confronté au méchant du jeu Yuga (belle référence à Ocarina of Time). Ensuite, Link se réveillera de son cauchemar et sera amené à finalement rencontrer Yuga (« irl » comme disent les jeunes) lorsqu'il transforme l'un des sept sages en tableau. Link se fera finalement refaire le portrait, mais pourra se déplacer dans les murs grâce à l'anneau mystérieux que lui a donné Lavio, un personnage sorti de nulle part et tout aussi mystérieux qui va transformer votre maison en petit commerce. Même si Link se donne à fond pour réussir sa noble quête, il finira finalement dans Lorule (Dark World) peu après avoir récupéré l'Excalibur pour libérer les sept sages et Zelda de leurs tableaux, et ainsi vaincre Yuga une bonne fois pour toutes. Ici, Lorule est plus travaillé que A Link To the Past, ce monde est un vrai royaume parallèle à Hyrule, chaque personnage que vous avez rencontré dans votre paisible petit royaume aura un alter-ego plus ou moins opposé dans Lorule, ce qui va vous permettre de rencontrer la princesse de Lorule, Hilda (merci à la vf pour cette référence à Sabrina la sorcière). Qui est vraiment Lavio ? Pourquoi Lorule est devenu une terre désastreuse ? Que veut réellement Yuga ? Voilà plusieurs questions qui seront résolues au fil de l'aventure et dans une très belle fin. Les seules choses que l'on pourrait reprocher à l'aventure c'est qu'elle soit courte et qu'on aurait aimé un méchant un peu plus charismatique que Yuga, qui cherche la beauté absolue (ça vous ne rappelle pas les dernières versions de Pokémon par hasard ?). Pour être plus précis sur la durée de vie, le jeu comporte trois donjons dans Hyrule et 8 dans Lorule. On note aussi la présence de personnages attachants comme la jeune sorcière, Lavio ou encore le retour du fossoyeur de tombes d'Ocarina of Time. D'ailleurs, cela me permet d'enchaîner sur le fait que le jeu contient un grand nombre d'easter-eggs et de clin d'oeil à tous les volets de la série et plus particulièrement à Majora's Mask, ce qui laisse rêveur pour un remake 3DS de ce dernier.
 
-Hyrule Castle-

Scénario
16/20
On est loin des plus grands J-RPG ou encore de Twilight Princess mais le scénario a le mérite d'être bon tout en étant classique, et, en plus de cela, d'avoir quelques révélations intéressantes à la fin et des personnages attachants. Du bon pour un Zelda surtout en 2D.
Graphismes
17/20
Très joli pour de la Nintendo 3DS, il se démarque pour ses graphismes colorés, sa diversité de lieu, ses personnages tout mignons et les effets 3D magnifiques.
Jouabilité
18/20
Une fois le jeu en main, on ne s'arrête pas ! Le gameplay est bon et cela fait plaisir de revoir un Zelda en 2D ! De plus, beaucoup d'items sont présents et la transformation en Link dessin fait plaisir.
Bande son
18/20
Des reprises qui séduisent vos oreilles et de nouveaux thèmes qui font plaisir. Aucun doute, la bande-son est de qualité. Vous pourriez même avoir quelques coups de cœur sur ce A Link Between Worlds.
Durée de vie
15/20
Si vous ne rushez pas trop le jeu et prenez bien le temps de rechercher tous les items, l'aventure devrait être finie en moins de 20h, ce qui est plutôt bon, sans être incroyable. On notera également l'apparition du mode hardcore après la fin du jeu qui devrait pouvoir rallonger beaucoup la durée de vie si vous prenez le temps de le faire.

| Conclusion |

Pari réussi pour ce A Link Between Worlds ! Digne successeur de A Link to the Past, ce nouveau Zelda fait franchement plaisir après les deux volets sur la Nintendo DS. Un nouveau Zelda en 2D qui va plaire aux habitués de la série et aux nouveaux. On vous le recommande chaudement !
1720
++ Bons points ++ - Très joli - Une Zelda toute mignonne -Un retour des Zelda 2D - Le Link Peinture - Les clins d’œils aux autres volets - La bande-son de qualité -Streetpass -- Mauvais points -- - Un Link pas très beau - Un peu trop court - Très facile - Un mode hardcore seulement à la fin


Commentaires

Dragon-blue
Dragon-blue a écrit le 17 janvier 2014 :
Tu t'es clairement super amélioré quand on compare ça à tes premiers tests :sisi:. Bravo ! Bon, reste encore les fautes, mais là aussi tu t'es amélioré n’empêche. Jerry du Burger :noel:. Les musiques sont classes et j'ai vu certains donjons qui donnent envie. Le jeu a l'air bon, y en a beaucoup qui en vantent ses mérites, mais je passerai quand même à coté D: ...
Spydark
Spydark Auteur a écrit le 17 janvier 2014 :
Fait le au moins un jour, peut-être pas aujourd'hui ou cette année mais au moins juste pour avoir toucher à toutes la série, sinon tu va mourir sans l'avoir fait :noel:
Sinon merci, j'suis très content d'avoir fait des progrès :jack: !
Fate
Fate a écrit le 17 janvier 2014 :
Yuga qui cherche la beauté absolue, ça me fait plus penser à Ghirahim que Pokémon xD Je sais pas trop pourquoi tu parles du scénario en dernier, alors que dans l'enchaînement, il aurait été plus logique d'en parler justement en premier...A part ça très bon test, les musiques sont classes et il fait presque envie. Reste l'orthographe assez horrible :noel: GG quand même, gros progrès!
Chasuke
Chasuke a écrit le 17 janvier 2014 :
Je me charge de corriger et de lire en même temps tout de suite :hap:
Chasuke
Chasuke a écrit le 17 janvier 2014 :
Bon un très bon test on a à faire là ! Je n'ai pas trop de remarque à faire du coup, sauf peut-être un bon nombre de fautes et d'énigmes que j'ai eu à résoudre :hap:
Spydark
Spydark Auteur a écrit le 18 janvier 2014 :
l'erreur est umaine :hap:
New-disco
New-disco a écrit le 9 aout 2014 :
Très bon test, de loin ton meilleur selon moi puisque en plus d'être complet (parfois trop !) et objectif, tu arrives à nous entraîner pour lire la suite. Vraiment bien !

Moi j'ai de la chance, je passe à côté des fautes d'orthographe :noel: L'une des seuls remarques que j'aurais à te faire concerne l'ordre qui ici aurait été plus logique avec le scénario en premier (surtout cet épisode!).

Non, vraiment je ne vois pas quoi dire de plus, tu as même réussi à me donner envie et je comprend parfaitement la note qui me semble justifié par toutes tes remarques.
Spydark
Spydark Auteur a écrit le 9 aout 2014 :
Merci, ton commentaire me fait super plaisir tu peux pas savoir xD ! Fate m'avait aussi fait la remarque sur l'ordre avec le scénario en dernier. Je t'invites encore et vraiment à jouer à ce Zelda, car il est putain de bon !
| Connexion | Inscription |