Logo Génération Nintendo
Jaquette

New Pokémon Snap

New Pokémon Snap - Test

Switch     Rédigé par Spydark     le 26/05/21 à 00:00     0 Coms et 142 Vues Vue étendue
Le 21 mars 1999 débarquait Pokémon Snap sur Nintendo 64. A cette époque, la France était encore en pleine hype Pokémania et le plus beau rédacteur de GN venait d’avoir deux ans. Scotché tous les matins devant TF1 pour regarder le dessin-animé adapté de la licence de Pikachu, il était évident que ce jeune garçon finirait par mettre les mains sur une Nintendo 64 et le jeu. Ce qui arrivera quelques années après et ce fut un coup de cœur. Le premier Pokémon Snap, était une véritable vitrine technologique pour la console, utilisant à merveille la 3D pour bien représenter nos créatures préférées et explorer un nouvel horizon du rail-shooter. Les années passèrent et les consoles aussi, on avait l’impression que Nintendo et The Pokémon Company avaient oublié ce spin-off de qualité. Finalement, c’est en 2021 que débarque New Pokémon Snap et avec lui les espoirs de nombreux fans de voir cette formule revisitée. Il est temps de sortir nos meilleurs appareils photos et de voir si nos chers souvenirs d'enfance sont toujours intacts.


test réalisé à partir d'un code envoyé par Nintendo


Lantis aux Saucisses


Après avoir choisi votre protagoniste (fille ou garçon, avec plusieurs représentations) vous arrivez dans le labo du professeur Miroir, chercheur en Pokémon de profession. Il est accompagné de son assistante. Ces deux lurons vous expliquerons les bases de l’art de la photographie Pokémon. Votre but sera de prendre en photo toutes les créatures que vous croiserez pour remplir le “Photodex” et potentiellement rencontrer des Luminescents. En effet, certains Pokémon semblent se mettre à briller quand quelques conditions sont remplies. Pour comprendre ce phénomène, il faudra explorer de fond en comble la région de Lantis. Autrement dit, c’est le fil rouge de cette petite histoire qu’il est plutôt agréable à suivre, même si souvent prévisible pour s’adapter à un jeu vidéo assez classique.

Trèves de blabla, lançons directement un niveau pour comprendre comment le jeu fonctionne. A bord de votre véhicule, vous avancez automatiquement sur un rail qui traverse tout le niveau. Au début, votre seul gadget sera votre appareil photo, il faudra pivoter la caméra dans tous les sens pour espérer rencontrer chaque créature de la zone. Libre à vous de photographier un sublime Keunotor sous tous les angles. A la fin du parcours, le Pr Miroir se permettra de juger vos clichés pour remplir le photodex. Chaque shot possède deux critères : celui du nombre d’étoiles et celui de qualité. Le nombre d’étoiles va de 1 à 4, ce qui fait 4 clichés pour chaque créature pour remplir à 100% le photodex. Concrètement, cela correspond à la rareté de la photo, il faut que le Pokémon fasse quelque chose de vraiment unique pour arriver à 4 étoiles. Ensuite, intervient le second critère qui va de bronze à diamant en fonction de la qualité “pure” du cliché (si l’objectif est bien centré, si il prend assez dans le cadre, facilement reconnaissable, d’autres créatures présentes …). Évidemment, le but sera d’avoir une excellente note dans toutes les photos du Pokédex pour espérer accomplir le fameux 100%.

Pour arriver à vos fins, l’appareil photo ne sera pas le seul outil à votre disposition. Vous pouvez aussi utiliser des Pommes, dans le but de distraire le sujet, mais également une chansonnette pour le faire danser ou encore d’un orbe lumineux pour le rendre brillant. Chacun de ces items seront combinés pour créer plusieurs interactions possibles ce qui augmentera votre chance d’avoir une photo de meilleure qualité.

Jean-Claude, évitez ce maudit Pangolin !


Ce qui est également plaisant avec New Pokémon Snap, c’est qu’il offre de nombreux parcours qui se renouvellent. Par exemple, le premier niveau peut être exploré de jour, puis de nuit, ce qui permet de rencontrer différentes créatures. Ensuite, une fois qu’on a bien dosé un parcours, celui-ci gagne en niveau jusqu’à 3. Ce changement vient encore une fois changer la donne avec de nouveaux comportements et d’autres créatures. Ainsi, plus que de faire l’aventure en ligne droite, le jeu nous invite à faire et re-faire les niveaux pour en découvrir toujours plus. C’est comme ça qu’un même niveau peut avoir jusqu’à 6 variations (Jour + Nuit et les 3 niveaux).

Vous l’aurez sûrement compris, pour ceux qui avaient peur que ce second volet souffre du même problème de durée de vie que le premier, ce n’est pas le cas. New Pokémon Snap nous invite à remplir le Pokédex de la meilleure façon possible à travers sa vingtaine de niveaux qui proposent variations et chemins alternatifs. Il faudra environ 10h pour faire l’histoire en ligne droite et on peut doubler cette durée de vie pour compléter au maximum le jeu. Cela dit, difficile de ne pas ressentir une certaine forme de répétition à partir de la moitié de l’aventure, quand celle-ci cesse de nous donner de nouveaux items pour enrichir notre expérience. Il faudra donc mieux apprécier le titre sur des sessions pas trop longues pour ne pas sentir la routine s’installer.

Le plus beau des Pokémon


Ce second Pokémon Snap est tout simplement le plus beau jeu estampillé Pokémon sur la Nintendo Switch. Le jeu est développé par la même équipe de Bandai Namco qui a développé Pokkén et on retrouve leur sens de la belle réalisation quand il s’agit de mettre les Pokémon en valeur. Chaque créature est réalisée avec soin et propose des tonnes d’animations adorables. On a souvent l’impression d’avoir quelque chose de crédible, que si les Pokémon étaient de vrais animaux ils pourraient avoir ce genre de comportement à l’état sauvage. Admirer un Keunotor construire un barrage, voir un Wailord crier sur un Octillery ou encore subir les farces d’un Capidex, cela ne laisse pas indifférent. Les palettes de couleurs se marient parfaitement avec de magnifiques éclairages, mention spéciale pour les niveaux qui offrent des couchers de soleil.

Un des bémols de ce Pokémon Snap 2 peut venir sa bande-son qui n’est pas vraiment dans le charme du premier. Et il faut dire que l’absence de Professeur Chen n’aide pas à retrouver totalement la nostalgie du premier jeu. Cela dit, les nouveaux venus seront peut-être totalement satisfaits de cette ambiance. Mais, malgré ses défauts, le premier jeu avait pris le soin d’avoir un petit doublage français pour accompagner des musiques souvent entraînantes. Attention, les compositions ne sont pas mauvaises, mais elles ne produisent pas cette même magie que l’on pouvait avoir en massacrant son pouce sur un stick Nintendo 64.

| Conclusion |

New Pokémon Snap offre une belle vitrine pour la licence de Pikachu. Ce qui est finalement en accord avec le premier jeu. On pouvait croire que le rail-shooter était devenu anachronique et qu’il était loin le temps où on arrivait à baver devant des modèles 3D, mais pas du tout. Pour peu que vous soyez amoureux de cet univers, il ne fait aucun doute que vous prendrez beaucoup de plaisir à faire les parcours dans tous les sens pour faire marcher votre pseudo-talent pour la photographie virtuelle. Quelques éléments pourront manquer aux plus nostalgiques, mais ce second volet réussit avec brio à renouveler une expérience vieille de 20 ans !
1620
Bons points
- La durée de vie bien allongée...
- Une belle vitrine pour admirer ses favoris
- +200 créatures (presque 4 fois plus que le premier jeu)
- La variété des décors
- Les nouveaux éléments de gameplay
- Le nouveau jeu zen pour remplacer Animal Crossing
Mauvais points
- Mais qui peut devenir routinier
- Une bande-son en déça
- L'absence du Professeur Chen
2 commentaires Voir sur le forum
Lord Kanozu
1141 posts
Lord Kanozu, Mer 26 Mai 2021 - 18:38 :
Je ne me le suis pas encore pris par manque de temps mais très hâte de m'y mettre. Je ne suis pas un énorme fan de l'original mais l'aspect visuel très léché de cet épisode et le côté zen/détente m'attire beaucoup. Surtout pour se détendre :sisi:
Nolco
78 posts
Nolco, Jeu 27 Mai 2021 - 20:18 :
Moi j'y ai joué quelques sessions. C'est exactement tel que je voulais qu'une suite à Snap soit. J'avais peur qu'ils simplifient trop. J'aime beaucoup le fait d'avoir un album séparé des dossiers pour le professeur, et de pouvoir recadrer, changer le focus et la luminosité des photos d'album. Ça me permet de collectionner des photographies de pokémons dans différentes poses et différents angles même quand elles ne servent pas en évaluation.