Logo Génération Nintendo
Jaquette

Untitled Goose Game

Untitled Goose Game - Test

Switch     Rédigé par Spyounet     le 23/12/20 à 00:00     0 Coms et 388 Vues Vue étendue
L’oie, une créature majestueuse et noble qui aime se pavaner devant les autres volailles. Mais en vérité, plus que barboter, cet animal passe surtout son temps à ennuyer ses proches dans le simple but de leur faire passer un sale quart d’heure. C’est justement cette simulation de “gros relou” que vous propose le studio House House avec Untitled Goose Game. Il faut dire, qu’il est difficile de passer à côté de l’appel de ce plaisir sadique, celui de pouvoir emmerder son prochain.


(Ce test est réalisé à partir de la version Xbox du jeu, car il s’agit d’un écrit réalisé sur mon temps libre. Nous aborderons pas les performances techniques du titre qui peuvent peut-être varier en fonction du support. Merci de votre compréhension !)


Jeu de l'Oie non-titré


Des graphismes photo-réalistes
Honk ! C’est le premier son que dégage notre protagoniste et le seul qu’il fera le long de ce périple. Après un court tutoriel où nous apprenons à utiliser notre bec pour ouvrir des portes et prendre des objets, nous arrivons dans la première zone du jeu : le jardin. Untitled Goose Game, malgré son allure atypique, propose un découpage en niveaux assez familier. Une fois qu’on arrive dans une nouvelle zone du petit village, on débloque de nouvelles tâches à accomplir pour pouvoir passer à la suite.

Il faudra souvent se faufiler, user de patience ou encore faire tourner en rond notre adversaire pour arriver à nos fins. On devra, par exemple, assembler plusieurs items sur une nappe pour faire un pique-nique (sandwichs, légumes, radio portable), arroser l’humain le plus proche ou encore devoir faire acheter son propre jouet à un gamin. Le jeu nous invite aussi à faire tourner en ridicule nos “amis” humains, que ce soit en leur faisant tomber des trucs sur la tête ou en leur volant leurs chaussures.

L'art d'ennuyer son prochain



Ne mangez pas de foie gras pendant les fêtes !
Goose Game nous propose de jouer avec l’IA des “ennemis” pour trouver leurs points faibles. On est souvent surpris de voir que les personnages réagissent très naturellement en fonction de nos actions : nous pourchasser, remettre un objet à sa place, reconstruire un meuble ou encore demander de l’aide. C’est là tout l’aspect fun du jeu, arriver à devenir de plus en plus malin et sournois pour vaincre ces maudits humains à leur propre jeu et les déranger dans leurs quotidiens.

Ce jeu de l’oie - nouvelle formule, est fondamentalement un jeu d’énigmes car il faudra toujours trouver la façon de pouvoir résoudre les différents objectifs via diverses solutions. On se retrouve avec un liberté d’action très plaisante et ce qui permet au titre d’avoir une bonne rejouabilité, malgré sa courte durée de vie. A noter, qu’un contenu end-game est disponible avec de nouveaux objectifs, ainsi qu’un nouveau mode coopération à deux joueurs.

L’univers d’Untitled Goose Game est tout mignon via un aspect graphique proche du cell-shading. C’est donc dans un petit village européen de campagne que l’aventure se déroule. Les animations sont fluides et souvent gorgées de l’humour décalé du titre. Toutes ce mélange donne un côté cartoonesque fort à propos et on aurait du mal à imaginer un autre style pour rendre honneur à la proposition du studio. La bande-son du titre se fera discrète dans les moments calmes, mais se dévoilera pour entraîner nos actions contre les humains. Plus que de simples musiques, ce sont des accompagnements qui viennent renforcer nos interactions dans ce monde coloré.

| Conclusion |

Untitled Goose Game a tout du jeu qui nous amuse dès notre première prise en main. Directement dans la peau de notre volaille, on prend un malin plaisir à réussir nos objectifs tout en ennuyant les plus possible les humains dans leurs quotidiens monotones. Alors que les hommes sont bloqués dans une illusion de liberté, l’oie, elle, représente La Liberté ! Cet animal majestueux nous montre comment il arrive toujours à ses fins et qu’aucune limite ne peut se mettre sur son chemin. Membres de Génération Nintendo, cachez-vous, car le règne de l'Oie est imminent. Honk ! Honk !
1620
Bons points
- Tout de suite fun
- Un univers attachant
- Une IA surprenante
- Un mode coop
- Du contenu post game
- Honk
- Honk
- Honk
Mauvais points
- Pas très long
- Honk
- Honk
- Honk
0 commentaire Voir sur le forum