Logo Génération Nintendo
Jaquette

Animal Crossing: New Horizons

Animal Crossing: New Horizons - Test

Switch     Rédigé par Spydark     le 17/04/20 à 15:31     0 Coms et 448 Vues Vue étendue
Quand on évoque les consoles signées Nintendo, la première chose qui nous vient en-tête ce sont les fameuses exclusivités. Mario Kart, The Legend of Zelda ou encore Pokémon, presque toutes les machines possèdent leurs itérations des grandes licences qui ont fait le succès de l’entreprise japonaise. Au fil des années, Animal Crossing a fini par rejoindre ce cercle restreint des franchises mondialement appréciées. Pourtant, ce n’était pas un pari facile tant le concept du jeu était atypique à ses débuts. Mais aujourd’hui, après Minecraft, Stardew Valley ou encore Harvest Moon, le public a fini par apprécier ces jeux “sans objectif”. Prendre le temps de s’amuser, décorer sa maison, son île, dire bonjour à ses voisins, faire pousser des fleurs, pêcher des poissons, chasser des papillons, expertiser des fossiles, remplir le musée… Si vous avez déjà joué à un opus de la licence Animal Crossing, toutes ces actions résonnent déjà dans vos oreilles comme de charmantes activités relaxantes. Vous avez bien raison ! Presque un mois après sa sortie, il est temps de faire le bilan sur Animal Crossing : New Horizons. Cet opus est-il à la hauteur de sa longue attente ?


test réalisé à partir d'une version fournie par l'éditeur

C'est marrant, vu du ciel, l'océan, ça fait moins peur !



Et je découvrais derrière tes yeux gris Le Paradis, le Paradis
New Horizons ne ment pas son titre. En effet, dans ce volet il ne sera pas question de rejoindre un énième village et d’en devenir l’habitant VIP, mais d’aller habiter sur une île déserte. C’est via le plan d’évasion de Nook Inc. que ce doux rêve va devenir réalité. Ce sont Méli et Mélo qui ouvrent le bal, ces derniers nous proposent plusieurs îles habitables, dans l’hémisphère nord ou sud (permettant de faire correspondre au mieux les saisons du globe). A vous de choisir le pattern d’île qui vous correspond le mieux, ensuite créer un personnage à votre image et en route pour la vie insulaire ! Après un vol d’avion via Dodo Airlines, on se retrouve autour d’un feu de camp avec le fameux Tom Nook, Méli, Mélo et deux habitants aléatoires. Le patron de l’expédition vous demandera de poser votre tente, couper du bois, récupérer de la nourriture, bref, les principes de bases de la survie en milieu sauvage.

Couper du bois n’est pas que pour faire joli, cette ressource fait parti d’un grand nombre de matériaux nécessaires pour utiliser la nouvelle mécanique du jeu : le craft. J’ai cité Minecraft précédemment, ce n’était pas pour rien. New Horizons vous permet de construire vos propres outils, meubles, tapis, sol et autres gadgets spéciaux. Cette mécanique ajoute beaucoup à la boucle du gameplay et permet de rendre les arbres, cailloux et même fruits plus intéressants et cohérents. La vie insulaire prend tout son sens quand on peut enfin meubler sa maison (aka ancienne tente) avec ses propres créations. Évidemment, on peut toujours obtenir des objets plus techniques et jolis à la boutique Nook via l’évolution de votre paradis. Au fil de vos sessions quotidiennes, ce sont des centaines de plans de craft que vous pouvez récupérer via divers moyens (parler aux voisins, trouver une bouteille sur la plage, ou encore les trouvailles de votre avatar). L’équipe n’a pas chômé pour offrir encore plus d’items dans cet épisode que dans les précédents.

Oh... Une grosse fourmi !



Les habitants prendront plaisir à explorer le musée !
L’évolution de l’île passe par plusieurs étapes qui se dévoileront au fil des jours. Premièrement, en s’installant correctement, puis en aidant Méli et Mélo à ouvrir leur boutique, ensuite en faisant venir Thibou et son musée ou encore en ramenant plus d’habitants, etc, dans le but final d’avoir une île stylée où même le fameux Kéké Laglisse pourrait donner son concert privé ! Vous l’avez compris, les premiers jours de jeu sont les plus chargés, avant de pouvoir prendre un petit rythme quotidien comme les anciens opus, plusieurs étapes sont nécessaires pour avoir tous les éléments à disposition. C’est un découpage rafraichissant pour la série et nous permet de bien prendre à son concept de vie insulaire. De plus, toute notre île n’est pas accessible dès le début, les hauteurs et les lieux séparés par les rivières vous demanderont de débloquer de nouveaux outils avant d’y accéder (une perche et une échelle !). Faire venir de nouveaux habitants sur votre île peut passer par plusieurs moyens : en construisant un camping pour touristes, en installant des maisons à vendre, en scannant des figurines/cartes amiibo et surtout en allant directement les trouver sur des îles perdues via les tickets Miles Nook.

Les Miles Nook sont la deuxième monnaie du jeu après les clochettes. Ces derniers ne se gagnent pas en revendant des objets ou en secouant des arbres, mais en réalisant plusieurs défis quotidiens. C’est via votre NookPhone (smartphone dernier cri signé Nook Inc.) que vous pouvez consulter les objectifs quotidiens ou permanents. Ces derniers peuvent être de plusieurs natures : pêcher des poissons, couper des arbres, saluer ses habitants, arroser les fleurs, partir chez un ami… Bref, il y a beaucoup de tâches diverses et cela permet d’augmenter l'intérêt de réaliser les activités quotidiennes tous les jours. Une fois obtenu suffisamment de Miles Nook, vous pourrez transformer votre tente en maison, puis acheter plusieurs items. En convertissant les Miles Nook on peut obtenir des tickets pour visiter des îles perdues, commander de nouveaux objets ou encore imprimer des plans de crafts uniques. Les Miles Nook représentent un nouveau système de monnaie et d’objectifs plaisants et permettent d’ajouter de l'intérêt aux taches quotidiennes.

Petits secrets entre voisins



Décorer son île permet de superbes paysages
Une fois installés, vos habitants profiteront également de la vie paisible que propose votre île. Ils pourront se balader, arroser vos fleurs, pêcher des poissons, participer aux inaugurations des nouveaux bâtiments, visiter le musée ou tout simplement #ResterChezEux. À première vue, on peut penser que les habitants sont encore plus énergiques qu’avant, mais on pourra un peu déchanter devant le manque de renouvellement de dialogues. La période de la fête des Oeufs qui est passée est un bon exemple, mes habitants m’ont tous repassé en boucle la même anecdote d’un fruit transformé en œuf. Étrangement, ils ont tous vécu la même anecdote dans les mêmes conditions. Certes, ce n’est pas un très gros défaut, mais cela fait tâche quand les habitants des précédents volets étaient bien plus bavards et ne s’étonnaient pas de voir votre tronche deux fois par jour. Heureusement, le charisme propre à chacun des personnages vous permettra de vous y attacher suffisamment pour ne pas les laisser partir (sauf exception de type souris laide).

Vos villageois ne sont pas les seuls à visiter le musée, vous pouvez aussi prendre part à cette activité. Le visiter est une première chose, mais le remplir avec vos trouvailles est bien plus important si vous voulez bluffer vos amis. Comme d’habitude, cela passe par le don de fossiles, poissons et autres insectes que vous trouverez durant vos balades quotidiennes. On regrettera seulement la disparition des tableaux d’art et des gyroïdes qui faisaient partie de l’essence du musée, espérons qu’une mise à jour vienne combler ce problème. En dehors de ce manque, cette nouvelle version du musée est tout simplement la plus belle et la plus ambitieuse de la licence. C’est un véritable régal de découvrir toutes les pièces qui sont conçues à l’horizontale et à la verticale. On a l’impression de découvrir un vrai lieu touristique et on prendra bonheur à y retourner à chaque adhésion de notre part. Le Nook Phone représente un vrai atout dans la complétion du musée, car il est équipé d’une application recensant tous les insectes et poissons attrapés. De plus, il nous indique si ces derniers ont déjà rejoint le musée, de quoi compenser des trous de mémoire.

Des événements pas folichons.



Certaines salutations sont collectors
Autant Thibou n’a pas chômé pour proposer un musée de grande qualité, autant les autres PNJs spéciaux ont du mal à s’éloigner des sentiers battus. Le concours de pêche est peu inventif (ramasser des poissons dans un temps imparti). Mais, la grande tristesse reste l’événement de la fête des œufs. Même si cette période permet de découvrir beaucoup de nouveaux plans de craft, elle reste assez frustrante. Outre le nombre trop important d’œufs, c’est surtout le manque d’ambition qui vient rendre le grand final de la période très fade. Pas de célébrations, pas de vraies chasses aux œufs, mais de simples nouveaux plans de craft pour un énième meuble de saison. C’est un manque d’ambition qui ressort des événements et micro-événements. On a du mal à sortir des idées déjà connues, il faudrait que les équipes soient plus créatives pour les prochains rendez-vous à venir. Vu qu’ils apparaîtront avec des mises à jour, on peut laisser le bénéfice du doute pour avoir des événements plus ambitieux. Pourquoi ne pas profiter du système de craft et de personnalisation pour célébrer de véritables concours créatifs ?

C’est globalement le grand défaut de ce nouveau Animal Crossing, une rapide lassitude dans plusieurs mécaniques. Décorer son île, pêcher des poissons ou faire le tour des boutiques restera toujours un plaisir propre, mais certaines activités tournent vite en boucle. Par exemple, partir en voyage sur les îles inconnues peut servir au début pour rencontrer de nouvelles têtes. Mais, une fois la possibilité d’installer des maisons prêtes-à-acheter, on perd l'intérêt de partir en voyage vers l’inconnu. L’accumulation de ressources est le seul objectif, mais celles déjà présentes sur nos îles respectives sont souvent bien suffisantes pour ce qu’on en fait. Il faudrait rendre ces excursions plus intéressantes et les îles plus originales via des updates. Pour l’instant, les joueurs s’en servent surtout pour aller farmer des tarentules et les revendre à prix d’or !

Jamais mieux servi que par soi-même ?



Bravo ! Face de thon !
Rendre visite à ses amis perd aussi de l'intérêt dès qu’on a fait un tour. Jouer entre compagnons était plus amusant dans New Leaf sur Nintendo 3DS, car l’île de Tortimer proposait plusieurs mini-jeux entre compagnons (chasse au trésor, concours de chasse et pêche en multi, ...). On perd rapidement l’envie de prendre plusieurs minutes à aller chez ses amis, surtout à la nuit tombée où il est impossible de revendre des items si on n’est pas un habitant des lieux. Autrement dit, on accumule plusieurs objets dans notre inventaire sans pouvoir s’en débarrasser. Une fois à saturation il faut : se payer la bonne minute de la cinématique de départ, puis revendre les items chez soi et revenir chez son ami.e en contraignant tout le monde à devoir subir une nouvelle cinématique d’arrivée. Ces petites scénettes peuvent être amusantes à découvrir les premières fois. Cependant, elles deviennent assez lassantes quand des aller-retours sont nécessaires. Surtout, qu’il est possible de revendre des objets la nuit tombée chez vos amis si ces derniers n’ont pas encore débloqué la boutique Nook. Avancer dans le jeu peut faire perdre une fonctionnalité pratique, étrange. En solo, pouvoir revendre ces items la nuit est plutôt pratique car ce n’était pas possible dans les précédents jeux.

Animal Crossing : New Horizons manque encore d’une ergonomie agréable. Certes, il s’agit souvent d’une envie des développeurs de conserver l’aspect roleplay et immersif du titre, mais certaines interactions sont fatiguantes. Le mode en ligne peut largement être amélioré. Le Craft peut également être redondant quand on veut crafter plusieurs fois le même objet. Par exemple, si vous avez récupéré beaucoup de palourdes sur la plage dans l’espoir de fabriquer des appâts de pêche, le jeu vous proposera seulement de les crafter un par un ! C’est encore plus mou durant la fête des oeufs où Albin propose d’échanger des œufs d’un type contre un autre, impossible d’échanger un stock complet, il faudra se repayer le dialogue à chaque œuf ! Bon courage quand il vous en manque une dizaine. Ce sont des soucis qui peuvent paraître mineurs, mais qui prennent vite la tête sur la longueur. D’autant plus, qu’ils sont facilement corrigeables via des patchs. Cela dit, plusieurs efforts ont été réalisés dans d’autres domaines de la prise en main, notamment sur la roue des objets qui est plutôt bien pratique pour switcher rapidement entre l’arrosoir et la pelle.

New Horizons propose de pouvoir jouer en multi de bien des manières. Premièrement, en utilisant Internet pour ouvrir les portes de sa ville ou partir chez un.e ami.e à l’autre bout du monde. Une expérience également possible en mode sans-fil local. Mais, la coopération ne s’arrête pas là car il est désormais possible de jouer en coopération sur la même console avec vos manettes. Comme avant, on peut installer jusqu’à quatre avatars dans la même ville, mais il est désormais possible de jouer ensemble et en même temps !

"Awww c'est trop mignon..."



"Est-ce un Robot géant ?"
Maintenant qu’on a bien râlé, il faut revenir aux qualités indéniables du titre et la beauté de New Horizons est incontestable. Tout est super mignon et coloré. Les inspirations artistiques sont nombreuses et aident à faire passer la série en haute-définition avec brio. On aime pouvoir habiller notre personnage d’une centaine de façons différentes, mais également découvrir un musée flambant neuf, des intérieurs de maisons coquets et une île aux multiples couleurs. Quand les cerisiers sont présents et que le vent fait voler de superbes pétales roses partout sur notre petit coin de paradis, on ne peut que tomber sous le charme de cet univers. L’utilisation de la lumière en fonction du soleil est également gérée avec style. Lorsque les reflets de l’eau sont aussi agréables à regarder on ne peut que clamer “nice looking water !”.

Animal Crossing est également le maître quand il s’agit de nous faire fondre avec des personnages adorables et cet opus met la barre encore plus loin. Les personnages possèdent plusieurs émotions différentes et les rendent encore plus vivants que précédemment. D’ailleurs, ces derniers se feront un plaisir de partager leurs diverses mimiques pour ensuite les utiliser devant ses amis. In fine, le grand atout sera de débloquer le Remod’île, une fonctionnalité qui permet de directement modifier les chemins, rivières et autre falaises à notre guise. C’est un ajout qui permet aux créatifs de se faire plaisir et améliorer les paysages à volonté.

L’ambiance sonore est toujours charmante. Les fameuses voix “yoghurt” des personnages sont toujours présentes et font partie de la marque de fabrique de la licence. Les musiques se feront attendre, il faudra débloquer le Bureau des Résidents (ce qui prendra environ une semaine de jeu quotidienne) pour pouvoir écouter les habituels “thèmes d’heures”. A chaque heure de la journée son propre habillage musical et on peut dire que cette nouvelle bande-son n’hésite pas à voir de nouveaux horizons. Par exemple, le thème de 17H propose une ambiance groovy et ceux de nuit n’hésitent pas à taper dans la corde mélancolique ou nostalgique, mais un seul grand mot en ressort : la détente ! L’OST est un plaisir à écouter et réécouter pour passer le temps. Évidemment, Kéké Laglisse fait aussi partie de cette aventure musicale et il faudra débloquer quotidiennement ces derniers morceaux pour les écouter sur vos radios, hi-fi et autres magnétos dans le jeu. Il est même possible de placer ces éléments dehors pour embellir vos paysages.

(Merci à Ryfalgoth pour les corrections)

| Conclusion |

Effectivement, Animal Crossing : New Horizons nous propose de découvrir de nouveaux horizons de bien des manières. Que ce soit dans ses nouvelles mécaniques, son moteur graphique HD ou sa bande-son charmante, il permet une petite évasion en vie insulaire à portée de Nintendo Switch. Hélas, ce plaisir peut se ternir par plusieurs soucis de design redondants et un manque de renouvellement dans les événements hebdos et saisonniers. Dans tous les cas, ce nouvel opus se place déjà comme le plus généreux de la licence et permet simplement de passer plusieurs sessions quotidiennes à s’évader tranquillement via un gameplay toujours prenant et profond. Que vous soyez un esprit créatif, un accro du musée, un voyageur en quête de relaxation ou un marchandeur de navets en manque de profits, Animal Crossing : New Horizons a sûrement déjà tout pour plaire.
1720
Bons points
- Graphiquement irréprochable
- Un contenu généreux et chronophage
- Beaucoup de nouvelles mécaniques...
- Une bande-son variée
- Une vraie sensation d'évasion
- Le système de craft qui ajoute de la profondeur
- Pouvoir décorer l'extérieur de son île
- Le système de Miles Nook
- Le nouveau Musée flambant neuf
- Pouvoir jouer à deux sur la même Switch
- Un futur entretien via des mises à jour régulières
- Le mode photo bien fichu
Mauvais points
- Manque vite d'intérêts en multi
- Encore plusieurs soucis d'ergonomie
- Mais, certaines qui peinent à accrocher sur la durée
- Des habitants moins bavards
- Des événements pas folichons
7 commentaires Voir sur le forum
nhpl
3 posts
nhpl, Ven 17 Avr 2020 - 18:47 :
Bonjour,

Je ne sais pas si je me trouve au bon endroit mais j’ai une question concernant ACNH. En effet, je suis intéressé par ce jeu mais je ne sais pas vraiment si je doit l’acheter en version physique ou bien sur l’eshop.... Quel est la différence entre les deux ?? Et lequel des deux est le plus intéressant ?

J’aimerais aussi savoir si la version physique se met à jour ? J’entends par là: est-ce que celle-ci intègre les nouveaux contenus comme les événements de saison ou bien si, par exemple du nouvelles choses (meubles, nouvelles fonctionnalités,...) arrive, est-ce que la version physique ce met à jour pour intégrer tout cela ?

Encore une fois je ne sais pas si je pose cette question au bon endroit, mais j’espère que vous pourrez me répondre ou bien m’indiquer où je dois m’adresser pour répondre à ces quelques questions :smile:

Merci d’avance,
Bonne journée !
Spydark
9419 posts
Spydark, Ven 17 Avr 2020 - 20:35 :
nhpl a écrit:
Bonjour,

Je ne sais pas si je me trouve au bon endroit mais j’ai une question concernant ACNH. En effet, je suis intéressé par ce jeu mais je ne sais pas vraiment si je doit l’acheter en version physique ou bien sur l’eshop.... Quel est la différence entre les deux ?? Et lequel des deux est le plus intéressant ?

J’aimerais aussi savoir si la version physique se met à jour ? J’entends par là: est-ce que celle-ci intègre les nouveaux contenus comme les événements de saison ou bien si, par exemple du nouvelles choses (meubles, nouvelles fonctionnalités,...) arrive, est-ce que la version physique ce met à jour pour intégrer tout cela ?

Encore une fois je ne sais pas si je pose cette question au bon endroit, mais j’espère que vous pourrez me répondre ou bien m’indiquer où je dois m’adresser pour répondre à ces quelques questions :smile:

Merci d’avance,
Bonne journée !


Bonjour, @nhpl

Comme tout les jeux, il y a aucun différences entre le démat (eshop) et le physique. Le contenu est le même et les mises à jour arrivent en même temps :sisi:
nhpl
3 posts
nhpl, Ven 17 Avr 2020 - 20:53 :
Spydark a écrit:
nhpl a écrit:
Bonjour,

Je ne sais pas si je me trouve au bon endroit mais j’ai une question concernant ACNH. En effet, je suis intéressé par ce jeu mais je ne sais pas vraiment si je doit l’acheter en version physique ou bien sur l’eshop.... Quel est la différence entre les deux ?? Et lequel des deux est le plus intéressant ?

J’aimerais aussi savoir si la version physique se met à jour ? J’entends par là: est-ce que celle-ci intègre les nouveaux contenus comme les événements de saison ou bien si, par exemple du nouvelles choses (meubles, nouvelles fonctionnalités,...) arrive, est-ce que la version physique ce met à jour pour intégrer tout cela ?

Encore une fois je ne sais pas si je pose cette question au bon endroit, mais j’espère que vous pourrez me répondre ou bien m’indiquer où je dois m’adresser pour répondre à ces quelques questions :smile:

Merci d’avance,
Bonne journée !


Bonjour, @nhpl

Comme tout les jeux, il y a aucun différences entre le démat (eshop) et le physique. Le contenu est le même et les mises à jour arrivent en même temps :sisi:


Merci pour votre réponse !

J’avoue que je joue mais je ne m’y connais pas vraiment haha
Je pensais que le jeu physique était « figé » alors que la version démat pouvait évolué car connectée à internet 😅

Est-ce que vous savez par hasard à quoi est du la différence de prix entre les deux ?

Encore merci !
Ryfalgoth
5875 posts
Ryfalgoth, Ven 17 Avr 2020 - 21:04 :
Les deux jeux sont strictement les mêmes avec toutes les mises à jour partout en même temps !

Après tout dépend si tu souhaites avoir une boîte ou non en fait =) Après l'avantage c'est que tu peux prêter ou revendre ton jeu.

Pour la différence de prix, en fait c'est Nintendo qui fixe le prix du jeu en dématérialisé. Tandis que les versions boîtes c'est les magasins qui font marcher la concurrence, du coup il y a souvent des prix moins élevés. Après c'est pas logique effectivement, mais bon.
nhpl
3 posts
nhpl, Ven 17 Avr 2020 - 21:13 :
Ryfalgoth a écrit:
Les deux jeux sont strictement les mêmes avec toutes les mises à jour partout en même temps !

Après tout dépend si tu souhaites avoir une boîte ou non en fait =) Après l'avantage c'est que tu peux prêter ou revendre ton jeu.

Pour la différence de prix, en fait c'est Nintendo qui fixe le prix du jeu en dématérialisé. Tandis que les versions boîtes c'est les magasins qui font marcher la concurrence, du coup il y a souvent des prix moins élevés. Après c'est pas logique effectivement, mais bon.


Ooh d’accord je vois !

Merci beaucoup en tout cas, ça va beaucoup m’aider 😁
Ebros
1813 posts
Ebros, Ven 24 Avr 2020 - 18:15 :
J'ai pas souvent joué aux autres opus d'Animal Crossing, mais c'est vrai qu'avec celui la, on se laisse facilement tombé sous son charme.

Après il y a un truc qui m'a toujours frustré dans les Animal Crossing ( c'est pour ça que j'avais jamais accroché à la licence), c'est que ton perso à quasiment aucune interaction avec les objets et les décors.

Je sais que ce n'est pas le principe de la licence, mais moi ça me frustre beaucoup xD


Par exemple, tu as trop envie de pouvoir aller piquer une tête dans la plage (surtout qu'elle est bien faite :smile: ), tu as trop envie de taper dans le ballon et que le ballon ait une physique, tu as trop envie de prendre le vélo et de pouvoir faire du vélo sur ton île...

Bien sur ça n'empêche pas que le jeu est excellent, mais j'ai toujours cette frustration qui ressort :lol:


Ah et mention spéciale pour le musée qui est magnifique :coeur:
Milimanie
1 post
Milimanie, Ven 24 Avr 2020 - 21:11 :
J'étais sceptique quand le jeu est sorti puis on m'a convaincu de l'acheter. Je ne regrette absolument pas ils ont clairement mis le paquet :coeur: . Le musée qui était, selon moi, mal exploité dans les anciens jeux est devenu superbe donc vraiment belle surprise. Et je suis d'accord du fait que les interactions sont encore un peu limités même s'ils se sont vraiment améliorés.

Le seul petit point négatif selon moi est que si nous ne jouons pas en ligne ça perd un peu de son charme. Enfin c'est seulement mon avis :oops: