Accueil Crash Team Racing Nitro-Fueled Test

Crash Team Racing Nitro-Fueled

Jaquette

Crash Team Racing Nitro-Fueled - Test

Switch     Rédigé par Ryfalgoth     le 27/07/19 à 00:00     0 Coms et 245 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Bien chanceux nous sommes, jeunes adultes d'aujourd'hui ayant grandi avec la première Playstation à qui on a récemment redonné vie à bon nombre de ses reliques du passé. Ainsi, après les trilogies de Crash Bandicoot et de Spyro the Dragon (arrivant en septembre sur nos Switch), c'est au tour du mythique Crash Team Racing de se voir affublé d'un remake en 2019, et sans sortie décalée cette fois sur Switch. D'où vient la réputation de Crash Team Racing Nitro Fueled d'être l'un des meilleurs jeux de course en karting de l'histoire ? Tient-il encore la route aujourd'hui face à d'autres prétendants à cette pôle position ? Les performances turbo sont-elles au rendez-vous sur console Nintendo ?


IN THE COURSE WE CRASH


Tiny tout écraser !
"Crash Team Racing a été le seul concurrent sérieux à la suprématie de Mario Kart dans son genre". Cette phrase, vous avez dû la lire à de nombreuses reprises dans la presse spécialisée, sur des forums, dans la bouche de vos vidéastes préférés, depuis 1999. Le jeu de course créé par Naughty Dog jouit d'une réputation sans précédent depuis toutes ces années, et ça n'est pas par hasard. On ne va pas vous faire l'affront de vous expliquer en détail ce qu'implique un jeu de course "à la Mario Kart", si ce n'est qu'il faut remporter les compétitions tout en se balançant des bonus dans la face, le tout dans un univers très cartoon. Mais c'est déjà dans son gameplay, et donc son style de conduite, que Crash Team Racing se démarque par un fort dynamisme. Son système de turbo a le mérite d'être un poil technique tout en récompensant son pilote immédiatement. Ces boosts s'obtiendront via des dérapages en appuyant sur une seconde gâchette à un timing précis tout en incitant à la prise de risque : enchaîner les dérapages turbos (jusqu'à trois à la fois) tout en les déclenchant au dernier moment permet d'en profiter de manière optimale. Sauter le plus haut possible est également un moyen d'engranger de la vitesse. La courbe de progression est donc assez large afin de parcourir le plus rapidement possible les nombreux circuits du jeu sous des sensations grisantes. Ces circuits montrent par ailleurs des tracés souvent forts inspirés. Si on retrouve quelques courses assez classiques comme le Parc Coco ou le Temple Tigre (renfermant cela dit un chouette passage secret), des niveaux tels que le Labo N. Gin, le Col Polar, l'Arène Tiny et ses nombreuses bosses ou la Piste Air, qui est le coup de cœur d'enfance du testeur, s'avèrent particulièrement excellents.

L'ordinateur, y a qu'une souris !
Crash Team Racing Nitro Fueled se remarque aussi et surtout pour son contenu solo plutôt généreux. Le mode Aventure, qui ne sera pas sans rappeler un certain Diddy Kong Racing, vous mettra donc au défi de remporter de nombreux challenges et de montrer que vous êtes le meilleur pilote de la Terre, afin de gagner une course face à N. Oxyde, un extraterrestre ayant promis de s'emparer de la planète s'il l'emportait. En plus de courses classiques, plusieurs défis sont accessibles via la carte. On y retrouve les courses de relique qui sont en fait les mêmes contres-la-montre que dans les Crash Bandicoot de plates-formes où il faudra récupérer des caisses afin de geler le temps pendant une à trois secondes. Un peu plus retors, les défis CTR vous demanderont de collecter les trois jetons, à l'effigie des initiales du jeu, disséminés à travers le circuit, tout en remportant évidemment la course. Ce mode Aventure est certes assez court, puisqu'en deux heures vous aurez eu le temps de défaire les quatre boss ainsi que N. Oxyde, mais le contenu du jeu ne s'arrête heureusement pas là. On retrouve donc au sein du jeu les classiques courses uniques, les coupes de quatre courses, les défis CTR, les simples contres-la-montre et reliques de temps (qui sont donc deux modes différents), mais aussi un mode bataille relativement fourni comprenant du Death Match, de la capture de drapeaux, récolte de cristaux, etc, et le tout paramétrable à volonté. A préciser que nous ne parlons pour le moment que du contenu présent dans le jeu d'origine.

YOU GOT NITRO POWER !


Cela sautera immédiatement aux yeux des fans de la première heure, la refonte graphique du jeu est de qualité. On s'émerveille à retrouver les circuits que l'on a connu en 1999, on notera en particulier le travail effectué au niveau des couleurs. Techniquement, la version Switch s'en tire pas si mal en comparaison des autres consoles. Il faudra bien entendu se contenter d'une résolution en 720p sur grand écran (contre 480p en portable), mais les concessions visuelles sont peu nombreuses. En fait, le comparatif est assez similaire à celui que l'on pouvait observer sur Crash N. Sane Trilogy. Le jeu tourne en revanche à 30 images par seconde, et ce sur n'importe quelle console, ce qui est assez déroutant pour un jeu qui se veut nerveux. En revanche, au détriment d'un tel résultat, ce sont les temps de chargement qui accusent le coup. On peut se dire qu'Activision a peut-être souhaité entretenir l’expérience originale de la PS1 ! La bande-son a elle aussi été réarrangée tout en conservant le charme des compositions d'antan. Et pour les plus nostalgiques, il est possible d'avoir les musiques non remasterisées. Le gameplay, quant à lui, se veut quasiment inchangé, même les plus pointus d'entre vous n'apercevront que de rares changements dans la physique du jeu.

Allez Pura, ne te laisse pas décourager par ce boss qui triche !
Cette remise à jour du titre culte de Naughty Dog ne se contente pas seulement d'égayer vos rétines, il apporte aussi tout un tas de contenu bienvenu. On pourrait en fait se dire qu'il ne s'agit pas juste d'un remake de Crash Team Racing, il s'agirait presque aussi de celui de Crash Nitro Kart. Oui, l'intégralité des circuits de Nitro Kart est disponible ! La qualité des tracés de l'opus sorti sur les consoles 128 bits est très bonne et s'intègre aussi bien dans l'univers de Crash. Ça n'est pas tout, ses personnages exclusifs sont également jouables. On pourrait alors juste regretter que tout ce contenu ne soit pas intégré dans le mode Aventure, on se demanderait presque alors tout ce que ce beau monde fait par ici. Autre nouveauté, on peut personnaliser nos karts, roues, ajouter un sticker mais aussi changer la skin de notre personnage. A la vue de cette information, et quand on connaît un peu la politique d'Activision, on pouvait craindre des DLC à foison... Et bien il n'en est rien ! Nous sommes heureux de constater que tout se débloque dans le jeu et que la seule monnaie présente est propre au jeu. Par ailleurs, les développeurs continueront à soutenir le jeu régulièrement via un mode nommé Grand Prix. Chaque mois, une liste de défis apparaîtra dans ce mode dédié. Ces challenges consisteront en la complétion d'objectifs variés, comme réaliser le meilleur temps en contre-la-montre en jouant un certain personnage, frapper trois adversaires avec le même objet durant une course en ligne, voler cinq drapeaux sur un terrain prédéterminé dans une bataille, etc... Certains défis se renouvellent par ailleurs quotidiennement ou hebdomadairement. Les compléter vous permettra alors de remplir une jauge de Nitro. Chaque pallier atteint vous débloquera donc une récompense inédite, allant d'une skin à un kart jusqu'à un nouveau personnage.

Mais que serait un jeu de course sur consoles modernes sans un mode en ligne ? Bien entendu, le multijoueur ne s'arrêtera donc pas aux écrans partagés. Il vous sera possible de créer une partie privée, rejoindre un ami déjà en ligne ou bien affronter des joueurs aléatoirement dans le monde. Hélas, on constatera que le jeu ne créé pas de parties en fonction de votre rang ou de votre expérience. Il n'y a en fait pas de système de classements à proprement parler dans le jeu en ligne, ce qui causera bien souvent de trop grands écarts de niveau entre les différents pilotes.

CRASH VS MARIO (PROCHAIN DLC DE SMASH BROS ???)


Ok, mais à quand Crazy Frog Racer 2 ?
S'agissant là d'un remake d'un jeu datant de 1999, on ne peut décemment le juger de la même manière qu'un titre sorti en 2014. Mais entre nous, on sait tous que la question reste suspendue à vos lèvres. Que vaut concrètement Crash Team Racing Nitro Fueled face à l'ultra populaire Mario Kart 8 Deluxe ? Les circuits, tout d'abord, ont beau être très inspirés, il faut bien reconnaître qu'il est difficile de rivaliser avec les folies de Mario Kart 8 entre l'originalité des obstacles et bien entendu la torsion de certains tracés permis avec le système de gravité. Visuellement, le jeu de Nintendo est resplendissant, éclatant, grouillant de couleurs, mais surtout techniquement irréprochable. Crash Team Racing nous offre certes un remake de qualité, mais ne peut de toute évidence faire de l'ombre à un titre bénéficiant de l'expertise de Nintendo sur sa propre machine et avec très certainement un budget bien plus conséquent. En revanche, si vous êtes adeptes de vitesse, le jeu du canidé roux pourrait fortement vous taper dans l’œil grâce à son dynamisme et son système de turbo qui permettra de faire parler le skill et les meilleurs coups de volant. Crash Team Racing mettra donc plus à l'épreuve votre habileté à conduire de façon optimale et en apprenant la meilleure trajectoire de chaque tracé par rapport à un Mario Kart qui est plus orienté familial. C'est donc là sa force... Mais aussi sa faiblesse, selon votre profil. Le mode en ligne a effectivement tendance à mélanger en une seule partie les différents profils de joueurs, et c'est là que l'on remarque la trop grande divergence de niveau causée par le jeu. Si vous ne tenez pas le rythme dès le début de course, vous ne parviendrez quasiment jamais à rattraper votre retard sur la tête de course. On remarque par ailleurs que les différents concurrents vont fréquemment s'éparpiller sur la carte tandis qu'un Mario Kart connaîtra un peloton regroupé, dû en partie au fait que CTR se joue à 8 quand MK8 comprend 12 pilotes. Il y a bien des objets pour tenter d'envoyer d'étourdir vos adversaires, et on retrouve d'ailleurs souvent des équivalents à Mario Kart (le masque d'invincibilité pour l'étoile, l'éclair bleu pour la carapace bleue, l'horloge qui ralentit tout le monde pour l'éclair jaune, etc), mais force est de constater que cela ne suffit pas. Mario Kart 8 Deluxe se construit autour d'une excellente répartition des objets obtenables selon la distance à laquelle vous vous situez du leader. Crash Team Racing est clairement moins bien équilibré de part des objets qui ne vous ralentiront pas autant, des missiles pas trop téléguidés qui feront rire la moindre carapace rouge ou le manque de possibilités de se défendre (pas de double item, et donc pas d'objets à maintenir derrière soi). Par ailleurs, malgré la pléthore de personnages disponibles, finalement on ne distingue que quatre classe de statistiques : meilleure vitesse, accélération, maniabilité ou polyvalence, la personnalisation des karts n'influence donc pas vos performances. Alors, pourquoi jouer à ce Crash Team Racing Nitro Fueled ? Le plaisir nostalgique de retrouver un titre de son enfance sera forcément un bon argument subjectif (je vous l'avoue, c'est mon cas !), mais dans ce jeu vous retrouverez surtout un excellent contenu solo avec un mode Aventure et de nombreux défis qui, il faut le reconnaître, manquent cruellement à la licence au chapeau rouge.

| Conclusion |

Le pari de redonner une seconde jeunesse au titre culte de course en karting originellement réalisé par Naugthy Dog est hautement relevé. Au delà de la refonte graphique, c'est aussi un contenu solo généreux qui vous attend, agrémenté des circuits et personnages de l'épisode Nitro Kart, sans compter ce qui est encore à venir grâce au mode Grand Prix. S'il ne fallait choisir qu'un seul titre entre celui-ci et son concurrent de toujours, on pourrait comprendre que la mascotte de Big N attire plus les foules pour son fun procuré en multijoueur. Cependant Crash Team Racing Nitro Fueled propose une alternative fort intéressante pour les adeptes de conduite un peu plus dynamique et technique ainsi qu'un mode Aventure très sympathique.
1620
++ Bons points ++ - La refonte visuelle de qualité
- Le plaisir nostalgique de revoir CTR
- Un gameplay dynamisé aux turbos
- Un contenu solo généreux
- Les nombreux défis du mode Grand Prix
-- Mauvais points -- - Les temps de chargement un poil longs
- Le mode Aventure assez court
- Un manque d'équilibrage, en particulier en ligne


Commentaires



Nindo64
Nindo64 a écrit le 27 juillet :
Bon test, j'y joue actuellement d'ailleurs. Par contre j'ai pas encore fini le ode aventure mais je le trouve assez répétitif sur la forme. Et petite coquille dans ton test, c'est "12" Joueurs par course pour Mario Kart pas "18" ;)
Sartorius
Sartorius a écrit le 27 juillet :
Nindo64 a écrit:
Et petite coquille dans ton test, c'est "12" Joueurs par course pour Mario Kart pas "18" ;)


C'est bien ce qu'il me semblait. Moi aussi, ça m'a fait tiquer ! :wesh:
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 27 juillet :
Nindo64 a écrit:
Et petite coquille dans ton test, c'est "12" Joueurs par course pour Mario Kart pas "18" ;)

Ah oui cimer, c'est que je m’emmêle les pinceaux avec tous ces 8 :p
Linkmaniac
Linkmaniac a écrit le 29 juillet :
Il reste ultra cool, j'ai limite abandonné MK8 pour lui surtout qu'ils ont mit en place le Grand prix ! :D
| Connexion | Inscription |