Accueil Captain Toad : Treasure Tracker Test

Captain Toad : Treasure Tracker

Jaquette

Captain Toad : Treasure Tracker - Test

Switch     Rédigé par Megamagus     le 02/10/18 à 00:00     0 Coms et 178 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Après Hyrule Warriors, Bayonetta, Donkey Kong Country Tropical Freeze et bien d’autres, la liste des portages s’allonge avec un nouveau titre issu de l’ère Wii U : Captain Toad Treasure Tracker. Sorti à l’origine en 2014, le jeu revient sur Switch et 3DS pour tenter d’avoir le succès que Nintendo espère. Mais la question importante : le mérite-t-il vraiment ? Réponse dans ce test.


Ce test est proposé à partir d'une version fournis par Nintendo.




I) Un champignon à la rescousse !


N’ayant pas pu essayer la version Wii U il y a 4 ans, ce test fera office de premier avis sur GN. Alors que nous raconte Captain Toad Treasure Tracker ? L’histoire se résume assez rapidement : Toadette se fait enlever par un aigle très méchant qui raffole d’étoiles. Votre objectif sera donc double durant l’aventure à savoir, sauver votre bien aimée et récupérer toutes les étoiles du royaume. Eh oui vous ne rêvez pas, le scénario est encore plus platonique qu’un Mario… et c’est tant mieux !

En effet, la première chose à savoir sur ce petit Toad c’est qu’il s’adresse à un public bien précis : les très jeunes enfants. Si Super Mario Odyssey, avec son méchant PEGI 7, est le jeu des enfants, ados et adultes ; Captain Toad a la vocation d’être le premier jeu des joueur en herbe.

Ça se ressent dans le level design, la direction artistique et évidemment dans la jouabilité du jeu. Tout est fait pour que ce soit mignon, attachant et simple à prendre en main. Si certains passages se révèlent un peu ardus, la majorité du jeu se fait de manière simple. On ne peut pas dire qu’il y a de grandes difficultés mis à part dans les derniers niveaux de chaque livre qui peuvent être plus retord pour les enfants.

II) “Un jeu petit par la taille mais grand par son coeur”


Voilà une formule qui va plutôt bien à Captain Toad Treasure Tracker. Si le jeu n’est pas d’une difficulté écrasante et que la durée de vie ne dépassera pas les 7 heures pour le 100%, le tout transpire d’une certaine ambiance agréable.

Si le jeu est basé sur le moteur de Super Mario 3D World, on peut dire que les formes et matières des plates-formes rappellent des jouets en plastique, un autre moyen intelligent pour caresser le jeune joueur dans le sens de la manette.

On voit donc bien là la définition d’un grand coeur pour un jeu qui nous balance du love et du kawaï pendant plusieurs heures. Alors comment définir le “petit jeu” ? Déjà par sa durée de vie comme mentionné précédemment mais aussi par la redondance de certaines énigmes, la répétitivité de certaines actions et le manque d’originalité par certains moments. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai 21 ans et que mon âme d’enfant s'amenuise au fil des heures mais on a un peu l’impression de faire la même chose. Ajoutons à cela un rythme plutôt lent, un Captain Toad aussi lourd qu’un ours polaire et l’absence de saut qui se fait sentir et on a là un jeu plutôt plan plan, qui veut prendre son temps… un peu trop parfois.

Et finalement ce sont les deux seuls reproches objectifs que l’on pourra faire à Captain Toad : son rythme volontairement lent et l’impression qu’il se répète malgré sa faible durée de vie. Sinon le reste est globalement propre.

III) Une chambre bien rangée mais sans prise de risque


Oui l’ensemble est globalement propre. Comme un enfant, si certaines erreurs sont cachées sous le lit, en apparence la chambre du petit Toad est bien rangée et rend une copie acceptable digne d’un bon écolier.

L’univers est chatoyant, les musiques sont dans l’ensemble très agréables et nous transportent dans les mondes parcourus. De même, les cinématiques sont plutôt bien réalisées, les mini-jeux sont bien pensés et la petite bouille de ce cher Toad est à croquer.

Néanmoins, on peut dire que la copie de Monsieur Toad est un peu trop scolaire. A trop vouloir faire bien, il en vient à ne prendre aucun risque et ne dégage pas ce quelque chose qui lui permettrait une meilleure reconnaissance.

Non, malheureusement Captain Toad c’est un peu le profil de l’élève moyen qui a entre 10 et 12 de moyenne. Il comprend ce qu’il apprend, il restitue la majorité des notions apprises par le passé mais n’arrive pas à se détacher de la théorie. Mais il ne fait de mal à personne, il est même plutôt sympa, un peu introverti malgré le fait qu’il adore partager des choses avec les autres et… je vais arrêter tout de suite cette introspection personnelle.

Bref, Captain Toad restitue seulement ce qu’il a appris… et c’est bien dommage.

| Conclusion |

En résumé Captain Toad : Treasure Tracker reste un jeu amusant dans l’ensemble et ferait parfaitement l’affaire pour les enfants débutant dans le jeu vidéo. Après, il faudra passer sur un “vrai Mario” pour un peu plus de challenge et de durée de vie.
1320
++ Bons points ++ Des graphismes mignons et une ambiance enfantine
Une OST sympathique dans l’ensemble
Une jouabilité accessible à tous !
-- Mauvais points -- Une durée de vie bien maigre
La difficulté des niveaux au raz des pâquerettes
Un petit sentiment de répétitivité au fil de l’aventure


Commentaires



NuageRouge
NuageRouge a écrit le 3 octobre :
Bravo pour ce test. Ayant vu ce jeu à 30€ je me disais "pourquoi pas tenter un jour" mais ce que tu dis sur la répétitivité et la redondance m'en dissuade (surtout que ce genre de défauts est anormal pour un jeu affichant une si faible "durée de vie").

| Connexion | Inscription |