Logo Génération Nintendo
Jaquette

Yoku's Island Express

Yoku's Island Express - Test

Switch     Rédigé par Spyounet     le 29/05/18 à 00:00     0 Coms et 1138 Vues Vue étendue
Dévoilé via une bande-annonce le 20 février 2017, Yoku’s Island Express débarque en ce mois de mai 2018 sur nos Nintendo Switch. Pour rappel, le jeu est présenté comme un mélange assez surprenant entre le Metroid-like et le jeu de pinball (flipper). Il faudra donc faire avancer le petit bousier du nom de Yoku qui se trimballe avec sa boule un peu partout sur l’île de Yoku’s pour aller livrer des colis, mais aussi sauver le monde en tant que héros de jeu vidéo. Que vaut donc ce subtil cocktail entre deux genres si différents, signé par Villa Gorilla et Team17 ? Réponse tout de suite.


test réalisé à partir d'un code de téléchargement fourni par Team17

Wikipedia : Les bousiers sont des insectes coléoptères coprophages [...]



They took our jobs
Yoku est un petit bousier qui a décidé de prendre le large pour un nouvel emploi, celui de postier sur l’île de Mokumana. Alors qu’il pensait pouvoir profiter d’un paysage tropical paradisiaque pour le restant de sa carrière, notre petit insecte va vite comprendre que le lieu est rongé par un mal ancien qui menace l’ancien Mokuma, gardien de l’île. Le déicide va donc tenter de détruire les créatures toutes mignonnes qui habitent sur place. Le scénario est donc assez classique, mais permet de mettre en place les objectifs principaux et annexes de l’aventure. Il faudra aller dans un premier temps informer tous les chefs des tribus de l’île, mais aussi livrer des colis, aider des personnes, récupérer des trucs… Enfin bref, toutes sortes de tâches qui ne sont pas forcément en rapport avec le travail de postier, mais au moins avec celui de protagoniste vidéoludique. L’aventure devrait vous prendre une bonne dizaine d’heures, ce qui est honnête.

JE TE DONNE TOUTES MES DIFFÉRENCES




Le genre de mini-flippers présents dans le jeu
Le soft de Villa Gorilla se joue donc comme un Metroid et un flipper. La première partie de la boucle de gameplay consistera donc à se balader un peu partout dans les différentes zones de l’île où vous trouverez plusieurs gâchettes de flipper où il faudra actionner celles des Joy-Con pour rebondir avec la boule de notre petit bousier, ce seront les moments de plates-formes les plus classiques. Mais, le jeu proposera aussi souvent de vrais “mini-pinball” incrustés dans le level-design et donc libre à vous de juste trouver la sortie vers le reste du jeu, mais aussi de pouvoir maxer vos points sous forme de fruits qui servent de monnaie sur l’île. Vous avez donc le loisir de taper dans les bumpers, les anneaux et les recoins pour débloquer des ananas ou des pêches. Ainsi, le level-design (LD) permet de rendre ce mélange de genre totalement cohérent avec le gameplay, mais aussi l’univers du jeu. Grâce à cette fusion, le LD permet plusieurs moments d’inventivité laissant ainsi l’escalade des montagnes du titre agréable ou l’exploration des sous-sol mystérieuse.

En plus de pouvoir user de la gâchette (de flipper), Yoku va débloquer, comme dans tout bon Metroid-like qui se respecte, de nouvelles aptitudes de déplacements. Évidemment, on n’obtient pas de super missiles ou de bottes de vitesses, mais par exemple la possibilité de nager dans la mer ou les lacs, pouvoir s’accrocher à des fleurs ou encore user d’un sifflet-langue (oui, comme au nouvel an) pour réveiller les PNJ endormis. Car oui, Yoku peut naturellement parler avec les autres créatures de l’île, des plus sympathiques aux plus “grochons”, cela vous laissera la possibilité de récupérer des objectifs annexes ou principaux, mais aussi de pouvoir acheter des items : des cartes pour trouver les collectables plus aisément ou des customisations de couleurs pour notre balle. Les fruits serviront aussi à débloquer des raccourcis pour retourner plus facilement à un lieu déjà exploré, ce qui permet de voir en plus la cohérence du design de l'île de Mokumana.

YOKU & THE BLIND FOREST




Place à la Nature
Dans sa direction-artistique et ses décors, Yoku’s Island Express rappelle un grand Metroid-like sorti en 2015 : Ori & The Blind Forest. En effet, difficile de ne pas reconnaître une inspiration du titre de Moon Studios dans les arbres en mouvement, les végétations en abondance ou les animations léchées, même si cela reste moins détaillé que Ori. Cependant, Villa Gorilla tire son épingle du jeu avec ses environnements plus tropicaux, mais aussi des biomes désertiques ou des montagnes enneigées surplombant l’endroit. On ressent ainsi une petite envie de vacances devant cette ambiance calme et détendue qui ne se prend pas trop au sérieux malgré un twist incroyable à la fin du jeu (je plaisante). Pour le character-design, tout est également très mignon que ce soit les gentils ou les mauvais bougres, on va des animaux les plus classiques (serpents, rats) à des créatures plus exotiques pouvant aisément participer au casting de la prochaine génération de Pokémon. On pourra chipoter avec un manque de soin sur l’animation des personnages, mais les dialogues remontent le tout n’hésitant pas à mettre quelques pointes d’humour et d’ironie.

Concernant le traitement sonore, Yoku’s Island Express reste dans son optique de base, reproduire une sensation de tropiques. Avec des morceaux tranquilles et accompagnant bien les décors où quelques fois des voix viennent se glisser, non pas pour chanter des paroles, mais ajouter quelques bruitages pour approfondir l’aura. La bande-son est donc très plaisante à écouter, pas forcément en-dehors du soft en traînant sur Youtube, mais rend le jeu d’autant plus plaisant à explorer. On pourra surtout reprocher l’absence de quelques morceaux marquants permettant au titre d’avoir un air qu’on retient en tête. Les bruitages collent aussi, avec des petits cris, langages ou autres sonorités “trop meugnonnes” garnissant l’atmosphère.

(Merci à Ryfalgoth pour la relecture)

| Conclusion |

Avec Yoku’s Island Express, le studio Villa Gorilla signe un titre à l’ambiance tout à fait charmante et au gameplay atypique. Ce mélange entre le Metroid-like et le jeu de pinball rend vraiment bien, ce qui prouve qu’il y a encore beaucoup à faire dans ce premier genre malgré la grande émergence du jeu indé. On pourra rapidement reprocher une histoire peu marquante, une OST qui manque de thèmes mémorables ou quelques animations saccadées ici et là, mais le soft reste tout à fait agréable à faire. Une véritable petite aventure au level-design ingénieux et original à faire sur Nintendo Switch, en compagnie du premier protagoniste bousier du jeu vidéo.
1620
Bons points
- Un mélange de genre qui fonctionne
- Un level-design inventif
- Une ambiance charmante
- On a envie de prendre des vacances
- Gros soin du détail sur les décors
- Beaucoup de contenu annexe intéressant
- Le sifflet-langue du nouvel an !
- Un concept qui peut se creuser pour une suite
Mauvais points
- L’aventure principale se fait assez rapidement
- Manque d’un thème musical marquant
- Une histoire efficace, mais pas incroyable
- On aurait aimé plus de power-ups
- On va pas chipoter
15 commentaires Voir sur le forum
Seuls les 10 premiers commentaires sont affichés, pour voir les autres rendez-vous sur le topic correspondant.
Ryfalgoth
5876 posts
Ryfalgoth, Mar 29 Mai 2018 - 09:50 :
Il faisait parti des jeux que je surveillais assez attentivement, et en effet, il m'a l'air particulièrement cool, je le marque dans ma liste des prochains achats !
Par contre assez surpris que tu parles d'une aventure assez courte alors que tu mentionnes une dizaine d'heures de jeu, pour un Metroid like indépendant ça me paraît plutôt correct non ?
Spyounet
9768 posts
Spyounet, Mar 29 Mai 2018 - 11:02 :
Ouais j'aurais du préciser une dizaine d'heure avec les quêtes annexes et la plupart des collectables. Après on ne peut pas voir son temps de jeu in-game (sauf avec la switch mais faut attendre 10j), p-ê que la mise à jour day one change ça.
Ryfalgoth
5876 posts
Ryfalgoth, Mar 29 Mai 2018 - 11:04 :
Ah oui, après faut voir la proportion d'annexes, si c'est intéressant à faire ou pas
manchot1er
4882 posts
manchot1er, Mar 29 Mai 2018 - 11:21 :
Tiens, je n'ai jamais entendu parler de ce jeu. D'ailleurs, Je ne pensais pas que le Metroid-Like et le Pinball seraient deux genres qui s'accorderaient bien ensemble. C'est assez original comme concept.
Spyounet
9768 posts
Spyounet, Mar 29 Mai 2018 - 12:48 :
Pourtant t'avais commenté la news d'annonce du jeu Manchot :hap: https://generation-nintendo.com/news/1478-yoku-s-island-express-roule-jusqu-a-la-switch/

Merci pour vos retours :oui:
Ryfalgoth
5876 posts
Ryfalgoth, Mar 29 Mai 2018 - 13:25 :
Ce stalkage sur Manchot :rire2:
Mais oui il avait été présenté lors du Nindies Direct juste avant la sortie de la Switch, ça nous avait bien marqué.
Spyounet
9768 posts
Spyounet, Mar 29 Mai 2018 - 13:30 :
Moi je suis une vraie gachette, mes nouveaux pouvoirs d'admins me permettent de tout retenir sur vous :good:

Nan en vrai j'étais juste retombé sur la news y a 1/2 jours en écrivant mon test donc j'ai un peu bugué devant le post de Manchot aha
Pargonis
541 posts
Pargonis, Mar 29 Mai 2018 - 13:49 :
Je me disais aussi qu'on se sentait observé depuis quelques temps ^^

C'est moi où les Metroid-like commencent à revenir à la mode récemment ? Content de voir un jeu estampillé Team 17 sur switch, un vieux studio qui fait encore des jeux indés bien sympa, ça fait plaisir !
Sartorius
2978 posts
Sartorius, Mar 29 Mai 2018 - 14:06 :
Team17... Les auteurs de Worms ? (le seul studio que je connaissais avant de m'intéresser aux jeux vidéo !) :coeur:
Spyounet
9768 posts
Spyounet, Mar 29 Mai 2018 - 14:30 :
Alors non ce n'est pas un jeu développé par Team 17, mais édité par. Le jeu est développé par le jeune studio Villa Gorilla. :sisi: Tout comme Team 17 avait édité Yooka-Laylee développé par Playtonic Games.