Accueil South Park: L’Annale du Destin Test

South Park: L’Annale du Destin

Jaquette

South Park: L’Annale du Destin - Test

Switch     Rédigé par Ryfalgoth     le 06/05/18 à 14:28     0 Coms et 245 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Annoncé dans un premier temps par THQ pour être achevé avec Ubisoft, South Park : Le Bâton de Vérité proposa en 2014 de visiter l'univers du dessin animé à travers un RPG complètement déjanté. Fort de son succès Ubisoft nous livra un second épisode en 2017 joliment nommé "L'Annale du Destin", porté quelques mois plus tard pour la Nintendo Switch. Ce South Park respecte t-il toujours autant [strike]mon autorité[/strike] son univers ? La version Switch est t'elle à la hauteur ?


Ce jeu a été testé à partir d'une version presse fournie par l'éditeur

ATTENTION IL FONCE DROIT SUR VOUS


J'prends la route pour South Park histoire de prendre un peu l'air !
South Park l'Annale du Destin vous met dans la peau d'un nouvel élève arrivant dans la célèbre ville déjantée du Colorado. Si vous lisez ce test, c'est que vous êtes certainement fan du dessin animé, et j'ai plutôt de bonnes nouvelles pour vous. Dans le cas contraire, ne vous fatiguez pas, ce jeu n'est pas fait pour vous. Ceci étant dit, intéressons-nous en premier lieu au point le plus crucial de ce jeu : oui, l'univers si particulier de South Park est parfaitement respecté. L'humour se veut noir, satirique, scatophile ou complètement absurde, on tape sur l'Américain moyen, les policiers, l'Église, les minorités (y en a trop selon ce cher Éric Zemm... euh Cartman). Bref, vous l'avez compris, c'est de l'humour à 200% South Park. Et au diable le politiquement correct, il n'y a absolument aucune censure, pas même sur une console Nintendo il faut le souligner !

Engrangez un maximum de followers sur Coonstagram
La trame principale reprend donc celle commencée dans les dernières saisons de la série puisque vous allez vous mêler à la bande du Coon et de multiples autres héros comme l'Homme Cerf-Volant, Quickie, Mysterion, et bien d'autres. A l'instar de Kyle, Cartman et consorts, vous allez devoir vous aussi choisir quel super-héros vous allez incarner, car l'heure est grave. En effet, un chat nommé Sacripan est porté disparu, et il vous faudra absolument le retrouver afin d'empocher une récompense de 100$ qui vous permettra de développer votre franchise de justiciers dans le très noble but de faire encore plus d'argent en réalisant plein de films ! Et oui, Cartman agit toujours de manière intéressée. L'objectif étant défini, le scénario du jeu vous emmènera à travers la ville dans des situations toujours aussi farfelues et improbables au même titre qu'un bon gros épisode et s'achèvera vers un gros n'importe quoi comme on l'aime après environ une vingtaine d’heures de jeu. On y retrouve bien entendu la plupart des personnages et les mêmes relations que dans les dernières saisons, par exemple Tweek et Craig sortaient ensemble mais ont rompu.

PÉTOMAN A LA RESCOUSSE


Certaines attaques peuvent toucher plusieurs ennemis à la fois
À l'instar du précédent opus, il s'agit toujours d'un RPG alternant phases d'exploration et de combat. Vous aurez donc l'occasion de parcourir la ville de South Park de manière assez classique pour interagir avec les habitants et remplir les missions. Certains passages seront bloqués et demanderont des pouvoirs que vous obtiendrez plus tard comme de la simili-lave par exemple qui pourra être dégagée grâce à la puissance de vos pets. Le système de combat se veut un peu différent par rapport au Bâton de la Vérité puisque vous allez cette fois-ci vous déplacer sur des cases pour atteindre vos ennemis à la manière d'un tactical RPG. Bien entendu, chaque combattant parmi vos alliés ou vos ennemis aura diverses attaques comportant une portée précise. Les batailles ne sont en général pas bien difficiles, le niveau des ennemis étant visible avant de les affronter, ce qui nous tiendra en haleine sera plutôt l'animation des attaques qui donnent toujours le sourire et la mise en scène de certains combats de l'histoire, comme un Randy Marsh bourré qui boira sa bouteille de pinard à chaque tour.

Ne cherchez pas pourquoi, mais ceci est mon personnage préféré de la série.
Si les autres héros ont des attaques prédéfinies, ça n'est pas votre cas puisqu'au début du jeu vous allez pouvoir choisir une classe afin d'obtenir plutôt des attaques au corps à corps ou à distance. Au fur et à mesure de votre avancement, vous débloquerez d'autres classes qui seront interchangeables selon vos envies. Par ailleurs, pour être totalement Role-Play jusqu'au bout, vous allez devoir choisir différentes caractéristiques auprès de certains PNJ afin de remplir la fiche de votre personnage. À vous de déterminer de quelle religion ou de quelle ethnie vous appartenez, mais aussi votre genre et orientation sexuelle auprès du fameux conseiller pédagogique Mr. Mackey, m'voyez ? Fait assez amusant par rapport à l'écriture de l'humour, vous pouvez vous identifier en tant qu'homme, femme, autre, cisgenre ou transgenre, et constater la réaction des personnages. Je me suis moi-même amusé en voyant que, pour ma part, les beaufs ne voyaient pas d'un très bon œil le fait que je sois un mâle cis blanc het, parce qu'on aime pas trop ça par chez nous ! N'y voyez aucun réel symbole politique, leur réaction sera toujours la même peu importe votre choix. Quoiqu'il en soit, comme dans tout bon RPG qui se respecte, la personnalisation passe aussi par la montée de niveaux, qui s'effectue en accumulant de l'expérience par des combats ou en remplissant certains objectifs. Ici, c'est un peu différent puisque gagner un niveau ne nous fera pas augmenter directement nos statistiques, mais nous permettra d'équiper un artefact supplémentaire, objet permettant de nous attribuer des bonus. Cependant, passé le niveau 9, nous ne débloquons plus rien, il est alors inutile de continuer à remporter de l'expérience.

C'EST COMME A LA TÉLÉ !


De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.
Artistiquement, il n'y a pas grand chose à dire, South Park l'Annale du Destin est splendide et nous plonge dans des dessins ressemblant trait pour trait à la série, que cela soit dans la façon de se mouvoir des personnages, les décors de la ville et des intérieurs, dans les animations loufoques des attaques spéciales et jusqu'aux fameuses explosions qui ne veulent rien dire. Et ça n'est pas la version Switch qui posera problème sur ce point, que cela soit sur votre télévision ou sur l'écran de la console. Par ailleurs, la console de Nintendo permet également de naviguer dans les menus grâce à l'écran tactile, chose qui est toujours appréciable. Les éléments avec lesquels nous pouvons interagir sont toujours bien mis en évidence, les coffres et tiroirs comportant des objets arboreront toujours un jaune vif. Attention cependant à bien ouvrir les yeux, ou bien d'avoir une télévision qui fait au moins 150cm (fallait pas être pauvre hein), car certains textes dans les menus sont parfois difficilement visibles. Rassurez-vous, ça n'est pas le cas des sous-titres qui sont lisibles et en couleur. Bien qu'il s'agisse d'un RPG et que cela n'impacte pas le gameplay, il faut toutefois préciser que quelques baisses de framerate peuvent survenir à des endroits précis du jeu, comme par exemple à l'extérieur de l'église. Cependant, le point le plus fâcheux de ce portage sont les temps de chargement. Ce South Park ne propose pas un immense monde fourmillant de détails, et pourtant, à chaque fois que vous changez de zones, vous aurez un temps de chargement qui pourra durer une quinzaine de secondes. Et c'est également le cas lorsqu'un combat se lance. D'ailleurs, durant ma partie, cela m'aura valu un bug, puisque je n'ai pas pu effectuer une mission. Je devais rejoindre Wendy Testaburger au magasin de téléphones mobiles, mais en y rentrant, j'ai eu un écran de chargement infini qui n'a pas pu être résolu, même en redémarrant la console ou en avançant dans le jeu. Heureusement qu'il ne s'agissait que d'une quête annexe.

Ces doubleurs nous VOLENT NOTRE TRAVAIL !!!
Musicalement, le jeu tape bien souvent dans le mille. Il n'y a rien de réellement original, mais chaque morceau collera parfaitement à la situation. Le thème d'exploration en ville est une sorte de caricature de musique d'un film de super-héros. On se laissera surprendre par les ambiances de boîte de nuits en fréquentant des lieux malfamés, mais aussi par un thème très particulier lorsque de vils prêtres nous attaquent, ça peut faire peur ! Par ailleurs, le niveau global du son est assez faible, j’ai dû mettre le son de ma télévision ou de ma console plus fort que d’habitude. Touchons tout de même un mot sur une polémique dont le jeu se serait bien passé peu avant sa sortie. Vous le savez certainement, les comédiens français officiels de la série (Christophe Lemoine, William Coryn entres autres) n'ont pas pu poser leurs voix comme il était convenu initialement. Difficile de dire si la faute revient à Ubisoft ou aux doubleurs, chacun se renvoyant la balle, mais l'absence d'un arrangement entache tout de même la qualité du jeu dans sa version française. En effet, l'éditeur a tout de même fait appel à des remplaçants, mais forcément les habitués de la série ne trouveront pas leurs marques. Si pour certains personnages il y a un effort d'imiter la voix initiale (Eric Cartman), pour d'autres c'est complètement à côté de la plaque (Stan Marsh). Nous ne pouvons que vous recommander de jouer avec les voix originales en anglais qui elles sont excellentes, vous avez le choix. La traduction textuelle se veut quant à elle correcte, bien que quelques fautes de frappe sont à déplorer.

| Conclusion |

Si vous êtes fans de South Park, il y a fort à parier que l'Annale du Destin vous fasse passer un excellent moment tant l'humour et l'écriture générale reste fidèle à la série, en particulier dans le final explosif. Le système de jeu se veut toujours plutôt fun, on appréciera parcourir la ville et rencontrer ses habitants dans le style visuel que l'on connaît depuis plus de 20 ans. Cette version Switch reste d'assez bonne qualité, bien que les quelques temps de chargement pourraient énerver les plus impatients.
1520
++ Bons points ++ - L'univers totalement respecté
- L'humour déjanté, cynique et absurde
- Un scénario improbable
- Des combats très funs
- Visuellement identique à la série
-- Mauvais points -- - Beaucoup de temps de chargement
- De légères baisses de framerate
- Absence de la VF officielle
- Gain d'expérience inutile après le niveau 9


Commentaires



Spydark
Spydark a écrit le 6 mai :
Content de voir que tu as bien kiffé ce South Park, j'avais bien kiffé le faire aussi sur PC. Dommage qu'ils aient pas profité pour ressortir Stick of Truth en même temps qui est tout aussi cool d'ailleurs.
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 6 mai :
Ah oui c'est bien ce qu'il me semblait, tu l'avais fait ! Ben wais j'me suis franchement bien amusé oui ! Stick of Truth du coup j'ai pas encore eu l'occasion de me le faire, je me suis juste renseigné un peu sur son système de combat pour les besoins du test, vu que visiblement c'est du simple tour par tour.
Pargonis
Pargonis a écrit le 6 mai :
Tres bon test pour ce jeu bien sympa.

Je suis plutot partisan de la vo pour south park, mais là quelle connerie de mettre des remplaçants pour les voix francaises ! J'avais pas eu connaissance de ça...Ca n'empeche pas le jeu d'etre agréable vu ta critique, mais bon.
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 6 mai :
Par habitude et nostalgie, j'aime beaucoup la VF dans la série. Mais en gros, pour la polémique, Ubisoft avait annoncé que les doubleurs officiels de la série seraient présents dans plein de langues (anglais, allemand, espagnol, etc). Sauf que, 1 mois avant la sortie, Christophe Lemoine, doubleur de South Park, annonce sur Twitter que Ubisoft a menti et que le doublage FR n'a pas été fait par les habituels. Chose que Ubisoft confirme quelques jours plus tard dans un communiqué en disant qu'apparemment c'est un problème de thunes, les doubleurs demandaient trop. Chacun se fera son avis pour savoir à qui est la faute.

La vidéo du doubleur un poil mécontent :
https://mobile.twitter.com/ZeCartman/status/906577301755789312

Le communiqué de Ubisoft :
http://www.jeuxvideo.com/news/709026/south-park-l-annale-du-destin-les-voix-de-la-version-francaise-ne-seront-pas-celles-de-la-serie.htm
LamePurificatrice
LamePurificatrice a écrit le 10 mai :
Dommage pour la version VF , ça aurait rajouté un gros + au vu de la qualité des doubleurs !

Sinon à l'époque j'avais adoré le bâton de la vérité et je pense effectivement me procurer ce dernier South Park ( maintant à voir si je le prendrais sur Switch au vu du prix )...

Très bon jeu en perspective ! Du fun en barres ! :)
Pargonis
Pargonis a écrit le 10 mai :
En réalité c'est la société de doublage mandatée par ubisoft qui a voulu renégocier leur marge juste avant, je crois pas que ce soit la même qui organise les doublages de la série. Les doubleurs eux avaient les mêmes prétentions salariales que d'habitude
LamePurificatrice
LamePurificatrice a écrit le 10 mai :
Pargonis a écrit:
En réalité c'est la société de doublage mandatée par ubisoft qui a voulu renégocier leur marge juste avant, je crois pas que ce soit la même qui organise les doublages de la série. Les doubleurs eux avaient les mêmes prétentions salariales que d'habitude


Ouais j'avais entendu parler de ça ... Ubisoft de toute façon la hype que j'avais pour eux s'est doucement évaporée suite à FarCry 3 donc je m'attendais plus trop à grand chose...

Sinon le jeu reste bien , la VO est superbe même si ça reste dommage :neutral:
manchot1er
manchot1er a écrit le 10 mai :
Perso, ça ne me dérange pas plus que ça. Même si j'adore la VF de South Park, j'ai tout de même fait Stick Of Truth entièrement avec le doublage VO et je me suis quand même bien marré dessus. Du coup, j'aurais qu'à faire pareil pour l'annale du destin si je me prend un jour sur Switch. Cela dit, j'approuve que c'est dommage de ne pas avoir les doublages VF originaux, surtout avec la grande performance de Christophe Lemoine qui est tout simplement génial dans le rôle de Cartman.
Pargonis
Pargonis a écrit le 10 mai :
Heureusement que la VO reste toujours disponible. J'ose imaginer si ils nous avaient refilé la vf quebecoise pour le jeu (j'ai rien contre les quebecois mais contre les VFQ seulement hein).

Autre son de cloche lu sur internet : ce serait ubisoft qui aurait renégocié à la baisse leur contrat avec la société de doublage au dernier moment espérant que le coup de pression les ferait accepter. Ca avait marché avec les doubleurs des autres pays qui ont accepté quand même mais pas en France visiblement. Donc ce serait pour ça qu'on a droit au doublage Marque Repère.

Et saviez vous que la vf de la série south park est seulement payée par Game One qui detient seule les droits d'exploitation en France ? Moi non ^^
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 10 mai :
Pargonis a écrit:

Et saviez vous que la vf de la série south park est seulement payée par Game One qui detient seule les droits d'exploitation en France ? Moi non ^^

Yep, c'est pour ça d'ailleurs que la série met souvent du retard à être localisée en français.
| Connexion | Inscription |