Accueil Fire Emblem Warriors Test

Fire Emblem Warriors

Jaquette

Fire Emblem Warriors - Test

Switch     Rédigé par Ryfalgoth     le 06/02/18 à 00:00     0 Coms et 267 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Connu pour avoir développé de nombreux jeux estampillés "Dynasty Warriors" depuis une vingtaine d'années, le studio Omega Force s'associa en 2014 avec la Team Ninja afin de créer un jeu en collaboration avec la plus prestigieuse licence de Nintendo, à savoir Hyrule Warriors. Ayant convaincu avec plus ou moins de force les fans de ces jeux, un nouveau projet a été annoncé en 2017 pour compléter le catalogue de la Nintendo Switch. Cette fois-ci, les deux studios sus-cités s'attaquent à une autre franchise de Nintendo possédant de nombreux épéistes (mais aussi des mages, et tant d'autres). Quoi de mieux donc que d'utiliser Fire Emblem dont la popularité ne cesse d'augmenter pour travailler sur ce nouvel épisode dérivé répondant au nom simple de Fire Emblem Warriors ?


Ce jeu a été testé à partir d'une version presse fournie par l'éditeur

QUAND FIRE EMBLEM POINTE LE BOUT DU MUSÔ


Taper, taper, et encore taper.
A l'instar de Hyrule Warriors, nous avons devant nous un Beat Them All reprenant les mécaniques d'un Dynasty Warriors en y ajoutant les personnages de la série Fire Emblem. Le principe de ce type de jeux est donc d'affronter des hordes d'ennemis sur une carte avec divers objectifs comme prendre des forts ou vaincre des boss. Vous disposerez alors d'une attaque basique et d'une attaque dite "forte" que vous pourrez enchaîner de diverses façons afin de réaliser un combo, ainsi que de puissants coups qui demanderont d'être chargés selon plusieurs conditions, sans oublier les traditionnelles gardes et esquives. De la même manière que dans un RPG, vaincre des ennemis rapportera de l'expérience afin d'augmenter le niveau de vos personnages et de consolider ses statistiques. De plus, l'argent accumulé en jouant vous permettra d'améliorer des compétences offensives (jauge d'éveil augmentant plus rapidement en est un exemple) et défensives (principalement des résistances à des types d'armes). Jusqu'ici, si vous êtes un habitué du genre Musô, je ne vous apprends strictement rien.

C'est qu'on se croirait presque dans un vrai Fire Emblem ! Bon ok, pas tout à fait non plus.
Bien entendu, la célèbre licence créée par Intelligent Systems ajoute son lot de particularités qui va, fort heureusement, un peu plus loin que de simplement amener quelques personnages sur le champ de bataille. Tout d'abord, il est possible de changer à tout moment de personnage durant une partie, et ce rapidement en utilisant les touches "haut" et "bas", ainsi, jusqu'à quatre personnages peuvent être contrôlés en alternance de cette façon au cours d'une même bataille. Mais c'est en appuyant sur le bouton de pause que cette mécanique prend tout son sens. Afin d'ajouter une dimension stratégique rendant hommage à Fire Emblem, vous pourrez donner des ordres à vos alliés en les sélectionnant sur la carte afin qu'ils attaquent un adversaire ou défendent un fort précis. Tout cela se fait relativement simplement, naturellement, et bien entendu cette possibilité est accessible à n'importe quel instant. Autre point intéressant, c'est le triangle des armes qui dicte la loi du plus fort : comme dans tout bon Fire Emblem, les épéistes ont l'avantage face aux unités maniant la hache qui eux-même vaincront les lanciers qui à leur tour mettront en difficulté les épéistes. D'autres classes ont également leur mot à dire puisque les archers s'avèrent être particulièrement violents face à toute unité volante, alors que les mages mettront à mal les chevaliers en armure blindée. Enfin, le soutien entre deux personnages permet quelques actions comme des attaques combinées, la possibilité de parer une attaque, et vous accéderez bien entendu à des dialogues de soutien lorsque l'entente entre un duo aura atteint un certain niveau. Mais ne vous attendez pas non plus à des mariages, désolé pour ceux qui auraient aimé voir Lucina et Xander ensemble.

FIRE EMBLEM, VIA SINE FINE


Bravo Delta, je suis fier de toi !
Si l'on souhaite émettre une critique à l'aspect visuel du jeu, il faut bien garder à l'esprit que s'agissant d'un Musô avec des dizaines et des dizaines d'ennemis affichés à l'écran, il est difficile d'obtenir un résultat miraculeux. Fire Emblem Warriors possède tout de même une patte graphique plutôt agréable grâce à sa direction artistique réussie, ses personnages bien modélisés, ses animations d'attaques qui en mettent plein la vue. La distance d'affichage des ennemis est un peu meilleure que celle de Hyrule Warriors, ce qui est acceptable, un effort sur la stabilité a également été fourni, bien que certains affrontements peuvent être ternis par la présence d'un trop gros nombre de boss au même endroit (mention spéciale au boss final de l'histoire qui saccade réellement). Les décors par contre ne sont pas très inspirés, ne vous attendez pas à visiter d'impressionnants châteaux vous en mettant plein la vue. Une option est très appréciable dans le jeu, c'est la possibilité de choisir soit entre un affichage en 1080p et 30fps, soit un rendu en 60 fps mais en 720p. Donner ce choix est quelque chose de louable, et on apprécierait qu'il soit disponible plus souvent sur d'autres jeux. Enfin, le mode multijoueur en écran splitté réduit forcément un peu les performances, mais cela reste acceptable et mieux maîtrisé que sur Hyrule Warriors, bien que l'on peut constater que les ennemis auront plus tendance à suivre le joueur un, délaissant ainsi parfois le joueur deux s'il n'est pas à côté.

D'un point de vue musical, Fire Emblem Warriors propose de la même façon que Hyrule Warriors de reprendre un certain nombre des thèmes emblématiques de la série en les réarrangeant avec des versions Rock/Metal, mais de manière bien plus convaincante à mon sens. Si je n'avais pas été personnellement satisfait des thèmes de Hyrule Warriors (et particulièrement du son de la batterie), ici c'est plutôt réussi. Le ton de chaque thème est respecté, les guitares ajoutées dans chaque morceau ne donnent pas l'impression d'être présentes uniquement pour donner un air "cool" à la musique mais s'inscrivent naturellement dans l'arrangement, les quelques orchestrations restent de qualité satisfaisante. Bref, amateur de musique Rock ou non, l'OST de ce Fire Emblem Warriors devrait vous toucher si vous êtes fans de la série. Autre point relativement important qui fut l'objet de nombreuses discordes ces dernières années, c'est la présence de voix japonaises. Nintendo semble avoir enfin entendu l'appel de ces joueurs passionnés puisqu'il est désormais possible de jouir intégralement des voix originales, moyennant un téléchargement d'un pack gratuit sur l'eShop, si les dialogues en anglais vous gênent réellement (ça peut se comprendre !). De même que pour la résolution modulable, ce type de choix peut paraître anodin pour certains, mais s'avère être important et nécessaire à l'appréciation du jeu pour un public précis.



QUAND Y A UN ÉPÉISTE CA VA, C'EST QUAND Y EN A PLUSIEURS QUE...


Ça alors, un scénario vient de tomber du ciel !
Nous n'avons pas encore parlé du mode principal du jeu qui propose donc une histoire mettant en scène deux héros inédits qui rencontreront d'autres personnages de la série au cours de circonstances absolument incroyables. Hélas oui, le scénario du jeu est vraiment mauvais, certes il faut bien un prétexte pour que les protagonistes des différents épisodes se rencontrent, m'enfin tout de même, un minimum d'efforts aurait pu être fourni. Et ne parlons pas des personnages nous agressant, persuadés que nous arpentons leurs terres sous de viles intentions, alors que quelques explications au préalable auraient pu éviter de se battre pour rien (tiens, mais en fait c'est exactement comme dans Fire Emblem Fates ?). Enfin, une fois que vous aurez admis qu'il ne faut pas chercher à comprendre, il faudra savoir qu'il y a une vingtaine de chapitres à votre disposition, ce qui est plus qu'acceptable comme contenu. A cela s'ajoute le mode chronique, qui permet de retrouver des cartes s'inspirant de scènes de batailles bien connues des fans de Fire Emblem. De la même manière que le mode aventure de Hyrule Warriors qui permettait de parcourir la grande carte du tout premier Zelda, ce mode chronique est un prétexte pour remplir des tas de missions annexes vous mettant à l'épreuve. Entre le mode scénario pouvant offrir de nouvelles récompenses en étant revisité en mode difficile, ainsi que les nombreux défis du mode chronique, vous aurez de quoi faire, le jeu vous proposera toujours d'accomplir quelque chose en plus afin d'obtenir une importante durée de vie. Cependant, Fire Emblem Warriors s'avère peu varié. Le problème du jeu n'est pas d'être répétitif dans son gameplay. Enfin si, il l'est, mais c'est un Musô, lorsque l'on a accepté le genre du jeu, il n'y a aucun problème à toujours taper des vagues d'ennemis pendant des heures. L'ennui se trouve plutôt du côté des objectifs à accomplir. En général, au cours d'une partie, vous devrez juste vous contenter de prendre des forts, vaincre des ennemis et défendre des alliés. Hyrule Warriors proposait un peu plus de variété dans ses objectifs, et c'est regrettable de ne pas retrouver cela ici. Pendant toute la première grosse partie du jeu, les "Apparitions d'Anna" (objectif secondaire permettant d'obtenir un morceau d'illustration à débloquer) ne s'obtiennent qu'en vainquant à chaque fois 1 000 ennemis durant la partie.

Revivez de célèbres batailles telles que la chute de l'Empereur Palpatine...
Toujours en parlant du contenu, Fire Emblem Warriors est également généreux sur un autre point, ce sont ses personnages jouables. Sans dévoiler le nombre exact, sachez que plus d'une vingtaine de personnages principalement issus de Fire Emblem Shadow Dragon, Awakening et Fates peuvent être contrôlés. On pourrait regretter l'absence totale de certains jeux ne donnant donc pas l'accès à Ike ou Roy, mais on peut comprendre que les développeurs ont préféré mettre l'accent sur les opus 3DS ayant été joués par un bien plus grand public. Des personnages supplémentaires arrivent également en DLC pour 20€ au total. Le prix par rapport au contenu est un poil supérieur à celui de Hyrule Warriors sur Wii U, m'enfin on est loin d'un certain Fire Emblem Echoes avec ses 40€ de Season Pass, n'est-ce pas ? L'existence de DLC payant n'est donc pas un problème en soi, si ce n'est la présence de quelques personnages comme Oboro déjà présents dans la cartouche, ce genre de procédé voyant est toujours assez incompréhensible. Alors, beaucoup de personnages c'est bien, mais un équilibre entre les classes c'est mieux. Ainsi, on peut peut-être déplorer une présence un peu trop importante d'épéistes. Seuls trois personnages peuvent manier la hache, mais par chance ils sont assez variés puisque l'un d'entre eux se déplace à cheval, une autre utilise une Wyverne volante, tandis que la troisième est à pied. Pas de chance, les trois lanciers du jeu sont toutes des chevalières pégases... Les mages comme Daraen sont intéressants à jouer, mais n'ont pas l'avantage contre beaucoup d'ennemis. On aurait également aimé que des héros puissent manier plusieurs types d'armes, comme Corrin avec une Dracopierre pour faire écho à son histoire dans Fates, ou bien en changeant de classe. L'un des autres défauts de la grande présence de personnages jouables se trouve nécessairement dans la praticité des menus. Équiper tout le monde avec des armes, des améliorations d'emblème, etc, peut être assez fastidieux.

| Conclusion |

Fire Emblem Warriors est donc un spin-off de qualité, à condition d'être soit fan de la série de Nintendo, soit familier des jeux du type Dynasty Warriors. Le jeu améliore un peu sa technique par rapport à Hyrule Warriors et apporte des mécaniques propres à Fire Emblem plutôt bienvenues ainsi qu'un casting important mais manquant de variété. Le contenu est à la fois généreux mais aussi frustrant de part ses objectifs peu variés, à vous donc de voir si vous aimez "farmer", car vous risqueriez de vous surprendre à être plongés dans cet univers pendant des dizaines et dizaines d’heures (allez savoir pourquoi, mais je crois que c'est mon cas...). Bref, si vous aviez aimé Hyrule Warriors, allez-y, si cela n'était pas le cas du tout, il y a peu de chances que votre avis change du tout au rien.
1420
++ Bons points ++ -Les mécaniques propres de Fire Emblem
-Plus joli que Hyrule Warriors
-La possibilité de la résolution modulable
-Les voix japonaises
-De très bons réarrangements musicaux
-Un casting important
-Un vaste contenu
-- Mauvais points -- -Un manque d'équilibre entre les classes
-Des objectifs peu variés
-Quelques chutes de framerate
-Des décors peu inspirés
-Un scénario franchement mauvais
-Les menus pas pratiques


Commentaires



Pargonis
Pargonis a écrit le 7 février :
Très bon article, test très complet et facile à lire

Concernant le jeu en lui même, ce que j'en lis me fait noter un petit détail : le fait de pouvoir passer d'un personnage sur le terrain à l'autre et de donner des ordres aux persos disponibles quand on ne les utilise pas, c'était déjà un élément qui avait été ajoutée sur Hyrule Warriors Legends sur 3ds. Ca semble être un standard désormais, et je confirme, c'est une excellente idée.

On a globalement les mêmes qualités et défauts que l'on connait à Hyrule warriors (et warriors legends et sa version complète à venir) si je comprends bien. Un gros contenu niveau persos et mode Chronique, mais une lassitude dû au côté répétitif des missions, l'item pour les morceaux d'illustration après 1000 Ko était déjà présent sous forme de skulltula.

Vu le temps que j'ai passé sur HWL, le jeu doit être aussi très chronophage, mais on voit pas les heures défiler. Après, connaissant plutôt mal fire emblem, je me laisserai pas tenter tout de suite, mais je trouve ça cool d'avoir repris la mécanique des classes propre à la série, ça change d'un dynasty warriors et ça respecte la série.

Y a aussi du farm de matériaux rare à faire sur les boss et autres ?
Junichi
Junichi a écrit le 7 février :
Le test est honnête, il rejoint en grande partie mon avis.

Je ne vais pas relancer le débat, mais évidement le manque de personnage d'ancien opus est un point négatif pour moi. Après j'ai quand même pris plaisir à jouer un grand nombre de personnages.
Il y a quand même 2 personnages qui ont une longueur d'avance sur les niveaux par rapport aux autres; c'est Lucina et Shiida.

D'ailleurs Ryfa quel sont les personnages avec lesquels tu as le plus joué ?(sans te les imposer comme dans le mode histoire)

Après niveaux classes, c'est vrai qu'il y a énormément d'épéiste pourtant Fire Emblem a beaucoup d'autres personnages non-épéiste mais bon. Pour les lanciers, ça se diversifie mais hélas avec les DLC (Azura et Oboro).

Pargonis a écrit:

Y a aussi du farm de matériaux rare à faire sur les boss et autres ?


Oui:

- Pour le boss de fin et un autre ennemi
Spoiler:
, il faut aussi les affronter.
- Garnhef, Valldar et Iago; idem.
- Pour les personnages jouables, il faut aussi les affronter mais tu peux aussi récupérer des matériaux rares en augmentant leur niveaux de soutient entre eux.

Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 7 février :
Merci !

Pargonis : Je n'ai joué qu'à la version Wii U de Hyrule Warriors, donc wais je savais pas qu'il il y avait aussi les changements de persos sur Legends. Je ferai peut être le jeu sur Switch d'ailleurs, je verrai.
Pour les matériaux à looter sur les boss, alors deux choses (bon Junichi a déjà bien répondu), y a pas vraiment de vrais boss comme Dodongo ou Gohma dans HW, ça va être essentiellement des personnages (jouables ou non). Ensuite on m'a filé ce lien pour avoir toutes les infos :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/10oQoFIzf3t3drnjuboFg3h8ecL9m5TDsMaCbJDuZeYU/htmlview#gid=1967144170

Junichi : Wais ben ça je comprends que les fans auraient aimé avoir des persos d'un peu plus de jeux, et y a de quoi se plaindre c'est vrai, mais n'étant pas un connaisseur hardcore de la série je ne l'ai pas compté comme un point faible, puis bon le casting est quand même bien fouri en nombre.
Sinon pour mes persos préférés, ben je les alterne assez souvent en fait. En général je vais tenter de faire monter en niveau a peu près tout le monde. Après y a quand même certains que je joue quasi pas. Rowan par exemple, je l'aime pas, c'est un petit péteux, donc je joue sa soeur. Takumi pareil, c'est une tête à claque, dans Fates je pouvais pas le piffrer mdr Bon sinon oui Lucina est assez forte, Lissa aussi est vachement bien je trouve. Tiki j'ai eu un peu de mal mais une fois que tu comprends qu'il faut utiliser la barre jaune pour charger la bleue, t'es bien plus souvent en dragon et c'est plus cool du coup !

Sinon je suis à 40 heures de jeu, je l'ai repris après avoir fini Xenoblade, et pour le moment ça m'amuse de continuer ha ha

Ah sinon autre chose que je n'ai pas précisé dans le test, on peut configurer à loisir les boutons. Du coup, les attaques au lieu d'utiliser X et Y, j'utilise A et B, c'est quand même beaucoup plus naturel. Mais je crois que j'avais fait ça aussi dans HW.
Junichi
Junichi a écrit le 7 février :
Ryfalgoth a écrit:

n'étant pas un connaisseur hardcore de la série je ne l'ai pas compté comme un point faible, puis bon le casting est quand même bien fouri en nombre.


Je ne peux pas le nier le casting est bien fourni et pour les fans des dernier opus, c'est le paradis. Malgré le fait que j'ai cité cela comme un point négatif, je m'amuse énormément avec les personnages qu'il y a dans le jeu.

Ryfalgoth a écrit:

En général je vais tenter de faire monter en niveau a peu près tout le monde. Après y a quand même certains que je joue quasi pas...Bon sinon oui Lucina est assez forte


Idem, à l'exception des 2 personnages cité plus haut. Tout les personnages sont promus et compris entre le niveau 51 et 64. Shiida, elle est niveau 82 et Lucina est niveau 95. C'est surtout que Lucina, j'ai récupérer le parchemin qui rends son arme plus forte assez facilement avant d'avoir ceux des autres. Combiné à Stellaire, c'est une tuerie.

Ryfalgoth a écrit:

Rowan par exemple, je l'aime pas, c'est un petit péteux, donc je joue sa sœur.


Pareil, je préfère Lianna. Bon après Inkling girl > Inkling Boy y a-t-il encore des personnages (récent) masculin charismatique chez Nintendo ? Même sur ARMS, c'est Dr. Coyle qui est la plus charismatique pour ma part.

Ryfalgoth a écrit:

Takumi pareil, c'est une tête à claque, dans Fates je pouvais pas le piffrer mdr


Pareil.

Ryfalgoth a écrit:

Lissa aussi est vachement bien je trouve. Tiki j'ai eu un peu de mal mais une fois que tu comprends qu'il faut utiliser la barre jaune pour charger la bleue, t'es bien plus souvent en dragon et c'est plus cool du coup !


Lissa est une bonne unité, même si j'utilise rarement les unités haches. Tiki j'ai un peu lâché l'affaire, j'arrivais pas à utiliser son potentiel. Je me suis plutôt tourné vers les archers tel que Sakura et Anna.

D'ailleurs cette discussion me donne envie de reprendre le jeu, je n'ai pas tout fini en chronique surtout avec les DLC.
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 7 février :
Moi ça me fait surtout penser qu'il faudra que je me mette à lire le google doc pour choper facilement les matériaux. M'enfin ça va, j'ai le temps, je suis loin d'avoir fini toutes les chroniques et je suis en train de refaire tout le mode histoire en difficile pour les 2ndes missions de Anna. Le DLC, c'est même pas tant le prix qui me rebute, c'est surtout que j'aurai jamais le temps d'y jouer xD Après cela dit il est possible que dans 10 heures j'en aie enfin marre et que je décide enfin à jouer à d'autres jeux (j'ai Axiom Verge acheté mais pas encore touché, les DLC de Zelda aussi...)
Junichi
Junichi a écrit le 7 février :
Pour les matériaux, il y a une liste en français sur jeuxvideo.com.

http://www.jeuxvideo.com/wikis-soluce-astuces/748372/liste-des-materiaux-des-commandants-et-leurs-emplacements.htm

Un peu plus facile à lire que cette énorme doc google, quoique plus détaillé.
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 7 février :
Ah oui effectivement, c'est déjà plus lisible mdr
| Connexion | Inscription |