Accueil Mario Party: The Top 100 Test

Mario Party: The Top 100

Jaquette

Mario Party: The Top 100 - Test

3DS     Rédigé par Pargonis     le 03/02/18 à 00:00     0 Coms et 404 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Oscillant entre tranches de rigolade conviviales et amitiés brisées par des coups en traître honteux, on ne présente plus la série de jeux Mario Party, véritable Monopoly festif du royaume Champignon. Nos personnages préférés s’y affrontent à 4 tels des pions dans un jeu de plateau au tour par tour parsemé de mini-jeux et de rebondissement en tous genres. Depuis 20 ans, la licence a vu les consoles défiler, de la Nintendo 64 à la Wii U en passant par la DS et n’a pas laissé les joueurs indifférents. Aujourd’hui, Nintendo nous propose de nous replonger dans la fête à travers un florilège des mini-jeux les plus emblématiques de la série issus des épisodes sur consoles de salon. Hommage anniversaire ambitieux ou simple compilation ? Voyons si le fun est de la party !


Party pour durer



A vos marques ! Prêts ?...Baffrez !!!
Mario Party the Top 100, le titre sans équivoque nous propose en effet 100 mini-jeux - ni plus, ni moins - à découvrir ou redécouvrir, triés sur le volet et désignés comme les meilleurs de la série. Nintendo ne nous a pas floués sur le titre, puisque le compte exact s’y trouve et dès l’écran titre passé on nous invite à rejoindre la fête dans plusieurs modes de jeux jouables en solo contre l’intelligence artificielle ou entre amis jusqu’à 4 joueurs. Pour ce faire, vous trouverez mis en évidence le mode « 100 mini-jeux » qui vous donne accès librement et sans contraintes à tous les mini-jeux du soft. Une petite poignée d’entre eux cependant sont à débloquer dans d’autres modes de jeux, Nintendo a eu l’idée généreuse d’en laisser un grand nombre accessible sans attendre pour ravir les plus impatients d’entre nous. On se jette donc sur les épreuves proposées avec excitation tels des enfants dans une piscine à balles géante, voilà qui est engageant !


En plus de ce mode libre vient s’ajouter le classique mode bataille, où l’on s’affronte sur une série de 3 ou 5 jeux, au choix. On trouve également le mode décathlon qui consiste en une succession de 10 mini-jeux à records dans lesquels des points sont attribués en fonction des performances des joueurs, comme le nombre de buts marqués ou du chrono réalisé. Concept innovant pour la série et prometteur en multi-joueurs, malheureusement les 10 mini-jeux sont les mêmes d’une partie à l’autre et dans le même ordre, ce qui peut vite devenir répétitif.

Pour ceux qui se sentent l’envie de lancer les dés comme dans tout Mario Party qui se respecte, le mode « Match de mini jeux » est mis à votre disposition. Petite nouveauté dans la saga, qui reprend le concept de jeu de l'oie habituel dans un style un peu différent. Les quatre joueurs peuvent toujours avancer en fonction de leur score au dé, gagner des pièces aux mini jeux, acheter des objets pour pimenter la partie ou tendre des pièges, mais chaque participant est libre d’aller dans la direction qu’il souhaite, le plateau prenant ici une forme proche d’un échiquier. Libre à vous donc d’explorer les recoins de la carte et dénicher les bonus, étoiles et mini-jeux semés çà et là sur les cases sous forme de cartes ou de ballons. Version édulcorée des plateaux de jeux connus par les aficionados de Mario Party, le but est toujours d’obtenir plus d’étoiles que ses adversaires et remporter le match. Tous les joueurs lancent leurs dés et se déplacent en même temps à chaque tour. Plus de mini-jeux de fin de tour, ceux-ci se déclenchent seulement si un joueur passe sur une case précise. Le nombre de tours est déterminé en début de partie pour des sessions de jeu plus ou moins rapides.



La taille ça compte ! La map complète tient sur un timbre poste...
Ce « match de mini-jeux », n’est pas une mauvaise idée en soi, cependant il manque cruellement de profondeur même à plusieurs, faute à une map unique imposée trop limitée en terme de taille et qui manque de personnalité. Difficile face à ce mode minimaliste de ne pas se dire qu’il manque à ce Mario party de vrais plateaux de jeux. Peut-être aurait-il fallu proposer une petite sélection issue des précédentes productions, ce qui aurait été cohérent avec la démarche de cet épisode.




Et si t'as pas d'amis, tu prends mario party ?




L'île des mini-jeux, mode solo simple mais efficace.
Tous ces modes de jeux, restent donc assez classiques dans l’ensemble, surtout seul contre l’I.A, mais c’est bien en multi-joueur que le titre révèle toute sa saveur. On peut enchaîner les mini-jeux très rapidement sans voir le temps passer. L’intégralité du contenu du jeu est accessible même avec une seule cartouche, ce qui est particulièrement appréciable. Bref, du fun totalement décomplexé et particulièrement efficace. Côté solo on trouve l’île des mini-jeux, clin d’œil aux premiers épisodes. Il faudra traverser une carte à la Super Mario Bros 3, chaque point représente un mini-jeu qu’il faudra remporter pour passer au suivant, une défaite vous fera perdre une vie. En fonction de votre degré de réussite, des étoiles vous seront attribuées qui vous permettront de débloquer certains mini-jeux. La progression sera ponctuée par l’arrivée d’autres personnages venus vous défier avec un niveau de difficulté accru. Ce mode est particulièrement sympathique et a l’avantage de présenter chaque mini jeu petit à petit et de proposer au joueur une difficulté progressive. Notez qu’une fois terminé, un mode difficile est disponible et vous donnera pas mal de fil à retordre. Malheureusement, le contenu déblocable est finalement assez restreint, pas ou peu de carottes pour récompenser les joueurs acharnés.

Une expérience variée : Un Party Pris !



Un constat s’impose quant à la diversité des mini-jeux proposés avec une majorité de type « chacun pour soi » (61 au total), les mini-jeux « 2 Vs 2 » et « 1 Vs 3 » ont chacun une douzaine d’épreuves pour les représenter. Le reste du panel est composé de duels et de jeux « Spéciaux » avec principalement des Tetris-Like et autres matchs sportifs plus longs que les mini-jeux classiques (Beach volley, Hockey sur glace, etc…) de quoi s’occuper en somme. Le choix présenté est plutôt avisé : il donne un terrain propice aux affrontements sans pitié, tout en s’octroyant des trêves occasionnelles lors d’épreuves en équipe ou de petits jeux de réflexion.



"Comment avons nous pû en arriver là..." se dit Mario avant de dériver seul sur l'océan pour toujours

Les développeurs de Nd Cube ont indéniablement voulu faire honneur à la série, chaque présentation de mini-jeu faisant apparaître l’icône de la console et le logo du titre dont il est issu. Quel fan de la première heure ne serait pas en émoi en voyant une petite Nintendo 64 dessinée sur son écran ? Aucun Mario Party n’a été oublié (nous ne compterons pas les opus sur consoles portables) pour le plus grand plaisir des joueurs d‘hier. Quel régal de retrouver ses mini-jeux préférés des anciens opus ! Certains que nous pensions oubliés mais dont les souvenirs reviennent vite. On peut toutefois pinailler en constatant que le premier volet de la série reste sous-représenté par rapport à d’autres épisodes, avec seulement six mini-jeux contre le double pour l’épisode 2 ou 3 par exemple. On peut également regretter l’absence de quelques jeux fétiches comme « l’orchestre », « Limbo » ou le  « saut à la corde », mais il a bien fallu faire un choix.



Il s’agit certes d’un léger détail, cependant regrettable d’autant que quelques épreuves sont quant à elles parfaitement dispensables. Certaines en effet ressortent de la catégorie « hasard », comprenez par-là que n’importe qui peut gagner et qu’aucun talent ne pourra déterminer l’issue. Il s’agira notamment de tirer des cartes au hasard, ou jouer à la roulette russe avec une tête de Bowser géante en guise de bombe. Choix surprenant de la part des développeurs, probablement motivés par une volonté maladroite de satisfaire le plus grand nombre de fans. Ces jeux avaient leur intérêt lors d’une session de Mario Party classique avec un plateau, un dé et toute la panoplie, ils pouvaient faire basculer toute la partie, ici, ils sont aussi distrayants que de tirer à la courte paille, dommage. Petite ombre au tableau qui heureusement ne représente que 5% du jeu, que l’on pardonnera aisément tant la qualité générale du contenu ne fait aucun doute.

"Et c'est à ce moment là que la dispute a dégénéré, Monsieur l'agent..."
Ce Top 100 est aussi l’occasion pour tous de découvrir des mini-jeux sous leur meilleur jour, les non-initiés ne sont donc pas en reste et le titre est une excellente présentation et initiation à la série. Impossible de ne pas rire devant certaines situations comme manger une pizza géante le plus vite possible en nageant à l’intérieur ; ou faire du tir à la corde déguisé en Bowser au-dessus d’une plante piranha affamée pour faire tomber ses amis (ou ex amis), ou bien encore devant 4 énergumènes qui se chamaillent pour être le seul sur un podium au moment de la photo.



L’amusement est donc au rendez-vous, les épreuves sont fun et représentent très bien l’esprit de la licence, voyons s’il en est de même pour la jouabilité.



Party-sant de la simplicité



Au cœur de tout bon Party-game,
Utilisez le tactile et dressez le portrait-robot du Koopa(ble)
la jouabilité est primordiale. Sans surprise, le soft est très accessible, jouable par tous types de joueurs, expérimentés ou non, quel que soit la situation imposée. Nd Cube a respecté le matériel de base et a même eu la brillante idée de simplifier le gameplay de certains mini-jeux. Fini le syndrome des paumes rouges, les mains des joueurs de Mario Party 1 et les Pads de N64 s’en souviennent encore. Les personnages répondent au doigt et à l’œil, aucune imprécision possible dans la plupart des mini-jeux. Si une grosse majorité est jouable aux boutons, une petite poignée se joue en utilisant l’interactivité de la console. Si aucun soucis ne se pose lorsque l’écran tactile est utilisé pour déplacer une pièce de puzzle, en revanche, souffler pour envoyer une fléchette ou utiliser le gyroscope pour diriger une Bill Balle par exemple nécessitera un peu de pratique pour arriver à un résultat. Rien de bien méchant, cela dit, mais le faible nombre de ces jeux laisse penser que l’équipe de développement s’est sentie obligée de les inclure, bien qu’ils auraient été tout aussi amusants sans ce type de gameplay.

Pour pallier à d’éventuelles difficultés, le titre vous laissera vous entraîner autant que nécessaire sans retenue, appréciable pour comprendre un mini-jeu que l’on ne connait pas ou pour faire découvrir le jeu à ses amis. Qui plus est, les commandes sont toujours indiquées sur l’écran inférieur en cas de doute en cours de partie, les joueurs distraits n’auront aucune excuse !



Une mine Party-bulaire ?



"Je pourrais regarder l'eau pendant des heures...si on ne se faisait pas BOMBARDER !"

Pas de défaut majeur en termes de prise en main, d’accord. Et le visuel dans tout ça ? Eh bien, c’est pareil, rien à redire. Le jeu est très beau et très fluide, c’est de l’excellent travail. Chaque mini-jeu à fait l’objet d’énormément de soin à tous les niveaux : les décors, la lumière les effets de l’eau, etc. tout est du plus bel effet.
C’est bien simple, le titre est du même acabit que les dernières versions sur consoles de salon, les personnages de Nintendo n’ont jamais été aussi bien modélisés et animés sur 3DS. Le même soin a aussi été apporté sur la bande son, qui, bien que loin de présenter des mélodies dignes des plus grands compositeurs, fait honnêtement ce qu’on lui demande, entrainante tout en restant discrète. Les musiques présentes sont pour la plupart des réorchestrations des anciens épisodes, preuve encore du respect pour la licence, cela fera sourire les plus nostalgiques. Les développeurs ayant même poussé l’hommage jusqu'à reprendre les jingles de victoire en fonction du jeu dont est issu chaque mini-jeu, un plus en faveur du fan service.



Graphismes
18/20

Tout a été dit, les capacités de la 3DS sont parfaitement maîtrisées, la qualité de modélisation des personnages est exemplaire et chaque mini-jeu profite d’une ambiance réussie et respectueuse des productions originales.

Jouabilité
18/20

Simple et accessible, c’est un quasi sans faute pour la jouabilité qui ne se met jamais entre le joueur et le plaisir de jeu. Facile à maîtriser comme le reste de la série, quelques défauts ont été corrigés et la précision répond présent. Quelques points de moins sur les épreuves interactives avec le micro qui génère une latence parfois fatale, même chose avec le gyroscope de la console, qui ne pose aucun problème dans d’autres jeux Nintendo, mais qui ici semble superflu.

Bande son
16/20

Pas impressionnante dans sa composition mais efficace pour un Party-Game, la bande-son fait son office : elle accompagne bien l’action sans être agaçante. Les nombreuses reprises des musiques brosseront les fans dans le sens du poil et sont très bien réorchestrées.

Durée de vie
13/20

C’est là que les choses se gâtent. Autant le mode multi-joueurs est très généreux et promet de nombreuses heures de jeu avec une seule cartouche comme avec 4, autant, en solo, bien que l’île des mini-jeux soit très bien pensée, la lassitude n’est pas loin. Il manquerait peut-être un mode en ligne ou un classement des records des joueurs pour attiser la rejouabilité. Ah et 100 mini-jeux, c’est pas mal, mais ça passe vite, les joueurs sentiront peut être l’envie d’avoir un peu de rab !

| Conclusion |

Réaliser une compilation des meilleurs mini jeux pour rendre un hommage à toute la licence de Mario Party est une idée merveilleuse ! Cet épisode anniversaire a été confectionné avec une bienveillance tout à fait perceptible et un profond respect d’une série qui a atteint une longévité étonnante. Malgré quelques erreurs de casting, les fans inconditionnels seront ravis et retrouveront avec plaisir les mini-jeux les plus marquants. Les nouveaux venus découvriront un jeu impeccable techniquement, terriblement amusant à plusieurs, hélas, un peu limité en solo. Mario Party The Top 100 aurait pu être le meilleur opus de la saga, si dans son ambition, NdCube avait intégré quelques-uns des plateaux de jeu les plus mémorables de Mario Party. On ne peut s’empêcher de rêver à une version console de salon venant combler ces quelques lacunes. Allez s’il te plait Monsieur Nintendo, fais nous une version Switch !
1520
++ Bons points ++ + Des mini jeux bien choisis…
+ Visuellement irréprochable
+ Diablement fun entre amis
+ Généreux à plusieurs avec une seule cartouche
+ Un profond respect de la série
+ Jouabilité exemplaire
-- Mauvais points -- -    …Malgré quelques erreurs de casting
-    La durée de vie en solo
-    Match de mini-jeux assez pauvre
-    Le manque de plateaux classiques


Commentaires



Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 3 février :
Un grand merci à Ryfalgoth pour sa relecture et ses précieux conseils pour mon premier test ici. N'hésitez pas à me faire part de votre avis et vos remarques.
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 3 février :
Pas de quoi ;)
Je me suis chargé de remodifier 2/3 trucs, tu avais oublié de rajouter le jeu dans la partie "rattachement"

Bon sinon le jeu en lui-même, je ne saurais pas trop me prononcer, n'étant pas un immense fan des Mario Party. Disons que c'est sympa d'avoir tous les meilleurs mini-jeux de la série, mais bon faut avoir envie d'y jouer sur 3DS quoi... Ça sera déjà plus intéressant d'en voir un sur Switch.
Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 3 février :
Ryfalgoth > C'est aussi ce que je pense, une version console de salon aurait été parfaite et aurait permis un mode jeu de plateaux et davantage de contenu à débloquer. Ca aurait gagné en popularité et en convivialité.

A côté de ça le travail fourni sur le jeu est très bon. C'est dommage de ne pas l'avoir montré au plus grand nombre sur Switch.
Sartorius
Sartorius a écrit le 3 février :
Citation:
C'est dommage de ne pas l'avoir montré au plus grand nombre sur Switch.


C'est exactement ce que je regrette moi aussi : de ne pas l'avoir sur Switch... Et si jamais ils le faisaient, il y aurait encore des esprits chagrins pour trouver que Nintendo ne sort que des portages sur celle-ci... :face:

Reste qu'avec un peu de chance cela aurait peut-être été un bon moyen d'initier Mme Sartorius aux jeux vidéo ? :noel:
Ebros
Ebros a écrit le 3 février :
Agréablement surpris par la qualité du test, franchement bravo :wink:


En ce qui concerne le jeu, ce qui m'a rebuté pour l'acheter c'est son manque de contenu en dehors des mini-jeux. Il n'y a eu quasiment aucun effort la dessus apparemment.

C'est dommage. Du coup, ça fait un peu cher le jeu dans ces cas la.
Spydark
Spydark a écrit le 4 février :
Hey merci pour ce test Pargonis ! Cela fait plaisir de voir des nouveaux prêter leurs plumes à GN ! J'aurais également préférer que cet opus soit sur Switch, car Mario Party c'est un peu une partie de mon enfance avec les opus Gamecube et les grosses soirées en famille :oui:
Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 4 février :
Pareil, fan depuis le 1er. J'avais 10 ans la vache... C'est vrai que ca me rappelle de bons souvenirs d'enfance, c'est en grande partie pour ca que je l'ai acheté (je suis un faible, j'avoue...).

Je sais pas si ils ont l'intention de continuer ou si le jeu est un hommage funeraire pour la série. Donc je pense qu'une version Switch ce sera pas avant un bon moment.
Sartorius
Sartorius a écrit le 4 février :
Citation:
Donc je pense qu'une version Switch ce sera pas avant un bon moment.


Et s'ils le gardaient en goodie pour la version payante du mode online ? (question naïve !)
Pargonis
Pargonis Auteur a écrit le 4 février :
C'est fort possible, j'ai bon espoir ! (Réponse naïve ^^)
| Connexion | Inscription |