Accueil Mario & Luigi: Superstar Saga + Les sbires de Bowser Test

Mario & Luigi: Superstar Saga + Les sbires de Bowser

Jaquette

Mario & Luigi: Superstar Saga + Les sbires de Bowser - Test

3DS     Rédigé par Ryfalgoth     le 22/10/17 à 00:00     0 Coms et 223 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Digne héritière de Super Mario RPG, la série des Mario & Luigi, développée par AlphaDream, égaye nos consoles portables depuis bientôt 15 ans. Après deux épisodes 3DS, Mario & Luigi rempile pour la troisième, et certainement dernière fois, sur notre chère console aux deux écrans. Cette fois-ci, point d'épisode original, puisqu'il s'agit d'une refonte du tout premier épisode : Superstar Saga. Que vaut donc ce Mario & Luigi : Superstar Saga + les Sbires de Bowser ?


Ce jeu a été testé à partir d'une version presse fournie par Nintendo

MARIO BROTHERS : A TALE OF TWO PLUMBERS


Direct c'est les embrouilles !
Mario & Luigi Superstar Saga est un jeu qui a le mérite de nous mettre dans l'ambiance dès la toute première minute du titre, puisqu'on entre directement dans le bain avec la pauvre Princesse Peach à qui il arrive encore une fois des malheurs. Cette fois-ci, ce n'est point dans son entièreté qu'elle se fit enlever, mais seulement sa douce et tendre voix qui fut dérobée par un vil antagoniste, Graguémona, qui se faisait alors passer pour un ambassadeur du pays de Végésia. Arrive alors Bowser voulant semer la pagaille une fois de plus, mais qui se rendit rapidement compte qu'il est arrivé trop tard. L'un étant inquiet pour sa chère princesse, et l'autre étant jaloux qu'un autre vilain le précède, Mario et Bowser s'allièrent pour partir en bataille face à leur nouvel ennemi commun. Chacun embarqua à bord du vaisseau de guerre de Bowser, ce dernier appelant l'ensemble de ses troupes, emportant par inadvertance un certain moustachu tout de vert vêtu qui avait jusqu'ici plutôt l'habitude de bien rester chez lui ! Evidemment, rien ne se passe comme prévu, le vaisseau se fait attaquer, tout le monde en tombe, et vous vous retrouvez alors avec Mario & Luigi livrés à eux-mêmes dans cet étrange pays qu'est Végésia et qu'il va falloir parcourir.

La clé du combat, c'est le timing
Pour ceux ne connaissant pas la série, Mario & Luigi est un RPG dans lequel vous alternerez phases d'exploration et phases de combat. Vous parcourez donc les terres inconnues de Végésia en vue de dessus et vous aurez le droit à de nombreuses actions que vous débloquerez au fur et à mesure. Il vous sera possible de sauter de différentes manières afin d'appréhender les passages de plates-formes. Vous gagnerez également un marteau qui vous permettra de casser des rochers, mais aussi de frapper l'un de vos frères afin de le rendre plus petit et ainsi résoudre différentes énigmes. Ce type de mécanismes est efficace et très amusant, et sera d'ailleurs repris dans les épisodes suivants. Enfin, vous obtiendrez d'autres pouvoirs bien utiles au cours de votre aventure, mais on vous laissera les découvrir. Durant votre périple, de nombreux ennemis barreront votre route. Vous les verrez pour la plupart bouger sur la carte, et ça sera à vous de les frapper d'un saut ou d'un coup de marteau avant eux, afin de leur infliger quelques premiers dégâts dans la phase suivante. Passons donc au nerf de la guerre, les combats. Durant une bataille, vous aurez plusieurs actions possibles. Vous pouvez donc : frapper l'ennemi directement avec un saut, le marteau, ou votre autre pouvoir en appuyant sur A (Mario) ou B (Luigi) au bon moment, recourir à un objet pour vous soigner, utiliser une attaque Frères afin de déclencher une attaque surpuissante dépensant des Points Bros (dans le même esprit que des Points de Mana) demandant d'appuyer à plusieurs reprises sur les bons boutons façon QTE, et évidemment fuir. Lorsque l'ennemi vous attaque à son tour, vous pouvez alors esquiver, voire contre-attaquer dans certains cas, toujours en pressant les touches au moment opportun, ou bien bloquer en partie le coup grâce à la touche X. Bien entendu, qui dit RPG, dit montées de niveaux avec changements de statistiques. A ce niveau là, cela est plutôt classique, vous avez les PV, l'attaque, la défense, la moustache (chance), etc. Et vous pourrez également influencer vos statistiques grâce à des équipements vous octroyant divers bonus, vous avez donc une tenue, un badge et un troisième objet à tenir.

Mario & Luigi Superstar Saga se distingue également par son ambiance et son humour omniprésent, un héritage qui se transmettra dans les prochains opus (quoique Paper Jam Bros ça n'est pas trop ça...). Bien entendu, vous visiterez quelques villages afin de rencontrer les autochtones de Végésia, donnant lieu à divers dialogues avec les PNJ et personnages clés de l'intrigue. Des petites blagues y sont constamment présentes afin d'égayer votre périple, ainsi il sera par exemple souvent fait mention de l'incroyable non-courage de Luigi ! Dans ce premier Mario & Luigi, des références au rire sont constamment présentes. Vous avez de nombreux lieux y faisant allusion grâce à leurs noms : la Valée Hihi, Joke End, l'Hahadémie (avouez qu'elle est pas mal). On vous demandera carrément à un moment d'aller chercher une certaine boisson qui fait rire, dans une cave remplie de tonneaux, puis un arbre vous bloquant la route vous demandera trois fleurs de couleurs rouge, blanche et rosée. Je pense que vous avez saisi ce qu'il en est.

SUPERSBIRES SAGA


Pensez toujours au triangle des armes lors du choix de vos troupes
En plus de l'histoire principale, Mario & Luigi Superstar Saga propose une autre aventure totalement inédite pour vos 3DS, il s'agit du mode Les Sbires de Bowser. Suite à l'explosion du vaisseau du Roi des Koopas, chaque sbire de Bowser se retrouvera éparpillé à travers le royaume de Végésia. La brute à la carapace épineuse se retrouve alors disparue, et un fier Goomba, inquiet du sort de son supérieur, décida alors de monter une armée afin de retrouver Bowser et vaincre l'ignoble Gracowitz. Pour ce faire, vous incarnez donc le Goomba qui prendra les rôles de Capitaine d'équipe afin de farfouiller aux quatre coins de Végésia et recruter à ses côtés certains ennemis hauts-gradés qu'on vous laissera découvrir. Mais comment cela se joue t-il ? Et bien, vous formez une équipe, vous enchaînez des combats, et... Comment ça c'est tout ? Alors, la formation d'une équipe s'avère tout de même intéressante, puisque vous devrez choisir huit membres, dont un capitaine (il n'y aura pas que Goomba), en fonction de leurs niveaux, leurs statistiques, et surtout leur classe. C'est là que le choix de votre régiment s'avère être le plus important, car il existe trois classes qui vont chacun avoir un avantage sur l'autre grâce à un simple triangle des forces. Ainsi, les unités d'assauts (Goombas, Koopas, etc) ont l'avantage sur les tireurs à distance (Maskass, Plante Piranha, etc) qui prennent le dessus sur les unités aériennes (Paratroopas, Boos, etc) qui vont, vous l'avez compris, l'emporter sur les unités d'assaut. A vous alors de bien réfléchir à la stratégie que vous allez employer en fonction des forces adverses.

Une fois vos troupes sélectionnées, la guerre peut commencer. Attention, le système de combat est extrêmement complexe car... Ce sont des combats automatiques. Ah. Oui. Et c'est très certainement là que les attentes envers ce mode bonus s'envolent complètement, car il n'y a pas à faire, des combats automatiques dignes d'un jeu mobile, ça n'est franchement pas palpitant. Alors certes, il y a tout de même quelques actions à effectuer, comme appuyer sur "A" lorsqu'un de vos alliés décide d'effectuer son attaque spéciale, vous pouvez aussi donner quelques coups de pouce grâce à des commandes appelées "Actions du Capitaine" qui vous permettent de bloquer des coups spéciaux, ou de lancer un autre coup spécial... Ça n'est définitivement pas intéressant d'enchaîner ces batailles. Si dans Mario & Luigi les combats se ressemblent tout de même très souvent, ils ont le mérite d'être dynamiques, de vous demander d'avoir de bons réflexes aux bons moments, d'influencer le cours d'une bataille, bref il se passe quelque chose. Dans "Les Sbires de Bowser", et bien non, c'est plat. Vous allez plus vous amuser en réfléchissant à comment modeler votre formation qu'à lancer les joutes. Pour terminer sur une note positive, l'ambiance reste à la hauteur de l'aventure principale puisque vous retrouverez régulièrement le petit Goomba dans des dialogues toujours forts amusants face à ses autres compagnons d'infortune.

L'HONNEUR DE LA 3DS


Bonjour, ceci est un doigt d'honneur fait à la 3DS.
Sorti originellement sur GameBoy Advance, Mario & Luigi Superstar Saga se voit refait à neuf sur nos chères 3DS. La première refonte est bien évidemment graphique, les paysages qui étaient déjà forts envoûtants autrefois se retrouvent magnifiés d'avantage aujourd'hui. Et pour ceux qui n'avaient pas trop aimés les modèles 3D de Dream Team Bros et Paper Jam Bros seront ravis qu'ici la 2D en pixel-art est parfaitement respectée pour le plaisir des yeux. Enfin, la 2D est peut-être un poil trop respectée puisque la 3D stéréoscopique propre à la 3DS est purement et simplement absente de ce jeu. Pourtant il y avait bien de la 3D dans les deux précédents jeux sortis sur la même console, pourquoi ne pas l'avoir incluse à nouveau ? Le jeu semblait pourtant plutôt bien pensé pour cette 3D avec certaines structures que l'on aurait imaginé plus parlantes en relief, et je vous garantis qu'à chaque fois qu'on se plante parce qu'on ne distingue pas si une boule de feu ennemie va atterrir sur Mario ou Luigi, on peste sur cette absence injustifiée. Pire encore, à un moment clé du jeu, un certain personnage envoie à nos héros un message holographique façon Princesse Leia qui sort, je vous le donne en mille, d'une 3DS ! C'est à se demander si soit le jeu se moque de nous, soit il n'avait pas été prévu initialement d'inclure de la 3D dans le jeu. Ce léger "coup de gueule" étant passé, intéressons-nous aux autres refontes du jeu. Les musiques, composées par Madame Yoko Shimomura (Street Fighter II, Kingdom Hearts, Super Mario RPG), ont également été réarrangées par elle-même afin de nous proposer des thèmes toujours aussi plaisants à écouter. La présence du double écran permet également d'y incorporer la carte pour mieux se repérer ainsi que la possibilité de choisir d'une simple pression tactile les différentes actions de Mario et Luigi. La difficulté du jeu a été un peu revue à la baisse afin de mieux convenir aux joueurs d'aujourd'hui, ainsi vous n'aurez jamais besoin de farmer bêtement de peur qu'un boss vous bloque la route. Seul le boss de fin s'avère un poil retors et long à défaire, un peu comme dans tous les Mario & Luigi en fait, bien qu'il est clairement moins pété que celui de Voyage au Centre de Bowser. N'ayez pas peur d'acheter plein d'objets, car l'argent n'est jamais un problème tant vous avez des pièces. Quant à la durée de vie, comptez environ vingt-cinq heures de jeu pour arriver à la fin, et rajoutez-en cinq pour "Les Sbires de Bowser". Enfin, on peut peut-être regretter l'absence de quelques petites nouveautés qui auraient été faciles à implémenter, comme de nouvelles pièces d'équipement, ou d'autres attaques Bros plus fun.


| Conclusion |

Mario & Luigi Superstar Saga est quoiqu'il arrive un excellent jeu qu'on vous conseille vivement d'essayer si vous aimez un minimum les RPG et l'univers du plombier moustachu tant le système de jeu est simple et efficace, tant l'ambiance est amusante et dépaysante, tant le jeu vous proposera de chouettes décors et musiques. Cela dit, si vous aviez déjà abordé l'opus original par le passé, l'intérêt sera un poil limité, car au delà de la refonte visuelle, il n'y a pas grand chose de plus, et ce n'est pas le mode inédit "Les Sbires de Bowser", aussi original soit-il, qui vous apportera quoique ce soit de plus.
1520
++ Bons points ++ - Une très chouette refonte visuelle
- Une ambiance fort amusante
- Les musiques entraînantes
- Le système de combat efficace
-- Mauvais points -- - Absence de 3D stéreoscopique
- Combats du mode bonus peu intéressants


Commentaires



manchot1er
manchot1er a écrit le 22 octobre :
Un très bon test bien structuré tout en montrant les différents points du jeu ainsi que les changement par rapport au jeu d'origine, c'est du bon travail:good:

Par contre, je vais te reprendre sur le premier paragraphe car j'y ait remarqué deux erreurs :

Citation:
Cette fois-ci, ce n'est point dans son entièreté qu'elle se fit enlever, mais seulement sa douce et tendre voix qui fut dérobée par un vil antagoniste, Graguémona, qui se faisait alors passer pour un ambassadeur du pays de Végésia.


-Tu avait marqué protagoniste au lieu de antagoniste.
-Le nom du grand méchant du jeu est Graguémona et non Gracowitz (qui, dans cette opus, est seulement son bras droit).
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 22 octobre :
Ah oui tu as raison pour antagoniste :p J'ai également modifié pour Graguémona bien qu'en réalité c'est plus Gracowitz qui agit (en tant que bras droit certes) la plupart du temps.

Sinon, rappelons que Hiroki avait également fait un test de l'opus original :
https://generation-nintendo.com/tests/208-mario-luigi-superstar-saga/
Hiroki
Hiroki a écrit le 22 octobre :
Je n'ai pas touché ce jeu, et ne compte pas l'acheter, mais j'ai quand même lu le test, pour voir ce qu'il en était. Effectivement, Ninteno semble avoir choisi la facilité en se concentrant sur une refonte graphique, mais pas jusqu'au bout des capacités de leur machine. Dommage en effet. Cela dit, c'est peut-être le moyen pour les plus jeunes générations de mettre la main sur l'opus fondateur de la saga (le meilleur à mes yeux).

Et ce mode Bowser's minions, plutôt anecdotique au final. Comme on s'en doutait un peu.

Question: Est-ce que, comme dans l'original sur GBA, il est possible de réaliser les attaques frères selon différentes modalités et même de réussir à débloquer les attaques avancées, etc?

Sinon, je viens seulement de capter là, mais apparemment ça fait plusieurs test comme ça....on reçoit des versions test/presse de la part de Nintendo? Woputain!
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 22 octobre :
Oui effectivement pour les joueurs comme toi qui ont bien dosé le jeu d'origine, y a peu d'intérêt de repasser à la caisse, à moins d'être un fan hardcore ^^

Sinon pour répondre à ta question, tu débloques en effet une version DX plus puissante d'une attaque frères lorsque tu l'as effectué plusieurs fois (j'ai pas compté combien, peut-être une dizaine ou une vingtaine ?). Tu débloques également quelques attaques frères par exemple avec les parchemins dans le mini-jeu où tu pètes les Thwomps.

Et oui, ça fait un bout de temps que nous recevons des versions presse ! Ça fait un an quand même, le premier c'était Metroid Prime Federation Force, pas vraiment le meilleur ha ha ! Après c'est vrai qu'on ne pense pas toujours à le mentionner dans les tests, faudrait qu'on le marque à chaque fois. Par contre on ne reçoit pas les jeux en avance, ou alors très peu (j'ai eu Mario & Luigi le jeudi de la semaine de sortie).
Hiroki
Hiroki a écrit le 22 octobre :
Alors, à l'époque, si mes souvenirs sont pas trop abimés, il fallait déjà maîtriser l'attaque en mode de difficulté max. En gros, t'as genre 4 modes de difficultés pour chaque attaque, avec plus ou moins de temps pour effectuer le QTE, et le dernier mode était en vitesse normale, sans indications à l'écran du bouton à appuyer. Donc fallait bien s'en souvenir. Et après, ouais, dix/vingt fois de cette attaque sans les indications, on débloquer la version alternative, souvent bien délirante. M'enfin, cette attaque frère étaient quand même super efficaces dans l'humour du jeu, puisque l'attaque continuait de manière chaotique si on se trompait d'input. Genre Mario qui frappe Luigi avec le bâton du marteau seulement, et qui l'envoie se rétamer sur les ennemis comme un con.

Oh sérieux? Les choses ont bien changé! Terrible ça. Par contre, dommage de ne pas recevoir en avance, c'était le seul intérêt que j'y voyais (ou le fait de pouvoir tester des jeux qu'on n'aurait pas acheté de toute façon). Faudrait que je vois si j'ai la motiv', un de ces quatre, pour démarcher les quelques indés que je suis.
Ryfalgoth
Ryfalgoth Auteur a écrit le 22 octobre :
Ok je vois, et bien il n'y a pas de mode de difficulté pour les attaques frères. Tu lances l'attaque, ça t'affiche les ronds verts ou rouge pour savoir quand appuyer, comme sur la 2ème image du test, et c'est tout.

Pour les versions presse, le soucis c'est qu'il faut que l'éditeur, surtout quand il s'agit de Nintendo, nous fasse suffisamment confiance pour nous envoyer quelque chose en avance et ainsi être officiellement soumis à un embargo. Peut-être que ça sera le cas à l'avenir ! Mais yep, pouvoir démarcher des indés peut être une solution, après tu peux aussi voir par mp avec Spy, vu que c'est lui qui gère ça en général.
Exodai
Exodai a écrit le 24 octobre :
Hiroki a écrit:
M'enfin, cette attaque frère étaient quand même super efficaces dans l'humour du jeu, puisque l'attaque continuait de manière chaotique si on se trompait d'input. Genre Mario qui frappe Luigi avec le bâton du marteau seulement, et qui l'envoie se rétamer sur les ennemis comme un con.


Ceci est resté dans cet opus, je me suis fait avoir pour les attaques que j'utilisais pour la première fois.
Après je n'ai pas joué au premier opus sur GBA, donc je sais pas si c'était le cas à l'époque, mais dans celui-ci il y a possibilité de s'entraîner pendant le combat sans que les attaques fassent effet sur le vrai monstre du combat.
manchot1er
manchot1er a écrit le 24 octobre :
Citation:
Après je n'ai pas joué au premier opus sur GBA, donc je sais pas si c'était le cas à l'époque, mais dans celui-ci il y a possibilité de s'entraîner pendant le combat sans que les attaques fassent effet sur le vrai monstre du combat.


Je confirme que cette option n'était pas présent dans le jeu de base. Le seul moyen qu'il y avait pour apprendre les techniques dans la version GBA était de passer par le niveau de difficulté 1 qui ralentissait ton perso pour te donner le temps d'appuyer sur la bonne touche. Après, il fallait mémoriser tous ça par cœur. Je suppose qu'ils ont intégré cette option dans le remake pour que les joueurs débutants et les non-initiés puissent retenir toutes les techniques sans trop de difficulté.
| Connexion | Inscription |