Logo Génération Nintendo
Jaquette

Secret of Mana

Secret of Mana - Test

Super Nintendo     Rédigé par Fate     le 23/05/10 à 00:00     0 Coms et 1437 Vues Vue étendue
S’imposant comme une référence du RPG sur la console de la SNES dès sa sortie, Secret of Mana (de la série des Seiken Densetsu), possédait toutes les qualités pour séduire l’amateur du jeux de rôle et même les puristes ; peut-on toujours apprécier un titre sortant il y a des années ? Secret of Mana nous répond oui, et reste encore un des jeux à ne manquer sous aucun prétexte : rétrospection sur un jeu emprunt de poésie dont les composants demeurent toujours des références dans le domaine. Loin d’Earthbound et n’ayant pas souffert d’un manque de popularité, ce jeu mérite amplement sa mention très bien...





Le secret est bien gardé…



Partant d’un scénario on ne peut plus banal ; le héros de Secret of Mana est simplement un adolescent comme les autres qui vit dans son petit village natal. Alors qu’il s’amusait avec deux de ses camarades de jeu ; sa maladresse le fit tomber d’un rondin de bois en face d’une cascade … Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit au pied de celle-ci une épée encastrée dans un roc, tel Escalibur… Il s’agit en fait de l’épée de Mana qui lui révèle sous une forme spectrale ; qu’il doit sauver son monde, en proie à des forces démoniaques… De retour à son village, en possession de l’épée ; la population est soudainement attaquée par un monstre…

Vous l’aurez deviné sans peine ; Secret of Mana à un début de scénario très commun, sans originalité ; pour autant il ne s’agit pas de son point faible. Les personnages que vous rencontrerez vous marqueront et deux autres héros au passé en aucun cas monotone, vous rejoindront. L’histoire peut paraître discrète, mais poétique, douce et marquante à la fois. Mais malgré cette tranquillité vous serez souvent surpris par l’apparition de boss auxquels vous ne vous attendiez pas, et auxquels vous ne vous étiez pas préparés, chose rare dans les RPG actuels ou on sent généralement bien au quel moment vous devrez affronter les adversaires les plus coriaces. Dans l’histoire principale, vous serez souvent confrontés à divers histoires parallèles reliées au fil conducteur du scénario ou vous rencontrerez beaucoup de PNJ, un fait qui rajoutera une dimension épique à votre quête, tant vous serez soutenu par de nombreuses personnes… Mais d’un autre coté vos opposants seront très nombreux et ils ne vous lâcheront pas d’une semelle.




Les graphismes, acteurs d’une ambiance



Secret of Mana fut un des plus beau jeux de la SNES à l’époque, et ce n’est pas pour rien. Chaque décor à une âme, les couleurs éclatantes dans certains territoires ; la SNES nous révèle tout son potentiel. Magnifique ne serait même pas suffisant pour décrire certains paysages qui se démarquent du reste, tels que l’on peut en trouver dans le Haut-pays, dans la seconde partie du jeu. La diversité est au rendez-vous et le joueur ne peut que contempler. Mention spéciale a certains paysages comme la forêt de Puritas qui ressortent du lot.
Petite frustration tout de même quand aux boss qui eux ne sont pas excessivement variés, certains n’étant qu’une pure réplique qu’un autre rencontré plus tôt dans le jeu ; ne se différenciant que par la couleur. Les diverses magies elles, sont vraiment réussies ; tant elles sont diverses. Un flot de couleurs pétantes nous illuminent encore une fois, pour le plus grand bonheur du joueur qui n’aura de cesse de les utiliser…De la magie de dame nature de Dryade (verte) à la magie d’Athanor (feu), Secret of Mana est donc bien un titre qui va vous en faire voir de toutes les couleurs…


Tango Bravo Charlie, on a perdu le soldat Ryan



Passons au gros composant de secret of Mana, son gameplay et sa jouabilité : comme dans ses futurs descendants (Sword of Mana) : le Ring system fait pour la première fois son apparition (le menu sous forme d’anneau défile à l’écran), ce qui est un vrai plus qui apporte confort et flexibilité au jeu et qui vous permet d’acceder rapidement aux armes, compétences, magies, options et autres en un rien de temps. Bine sur ce menu est en fait très rempli : diversité des armes que vous obtiendrez au fur et à mesure de l’aventure et que vous pourrez améliorer chez un forgeron moyennant pièces sonnantes et trébuchantes. Les nombreuses magies que j’ai cité précédemment mais que vous devrez améliorer en les faisant monter en niveau et en puissance : et pour ce faire vous devrez juste terrasser quelques monstres des alentours pour augmenter de niveau de magie. Rien de bien difficile mais il faut prendre le temps pour le faire. Les armes iront de l’épée classique au fouet … Au niveau de l’inventaire on retrouvera des objets qui resteront dans Sword of Mana à savoir le bonbon qui vous restaure les points de vie, les amandes qui vous restaureront des points de magie terriblement peu nombreux et qui devront être utilisés après une réflexion stratégique moyennant un cout assez élevé, de plus il vous sera impossible d’en transporter plus de 4 dans votre inventaire, un défaut pas si terrible que ça en fait…

Enfin (plutôt malheureusement) dans cette optique parfaite à laquelle Secret of Mana semblait être destinée ; nous ne pouvons ignorer son plus gros défaut (un des seuls) : son pathfinding médiocre pour ne pas dire exécrable : dans l’aventure vous contrôlerez votre héros puis les deux autres seront contrôlés par l’IA (pas sur qu’elle soit intelligente). En effet les deux zigotos qui vous serviront de compagnons seront très souvent bloqués par un rocher, un arbre, un monstre, une allée qui zigzague …en fait presque tout. Une frustration qui pourrait forcer à oublier Secret une bonne fois pour toutes. Alleluia puisque les develloppeurs ont eu la brillante idée de pouvoir laisser au joueur le choix de switcher avec le personnage qu’il souhaite, lui permettant ainsi de pouvoir débloquer les autres personnages. Vous pouvez aussi inviter vos amis pour qu’il puissent controler les 2 autres personnages, ce problème n’a plus de raisons d’être. Mais je doute que tout le monde puisse inviter des amis pour juste avancer dans Secret of Mana en paix…




La vie est belle… mais dure



Pour un RPG de l’époque, Secret of Mana à une durée de vie très respectable, puisque le jeu se termine en a peu près 30 heures, sans trop forcer. Dommage en ce qui concerne de l’absence de quêtes annexes pour la rallonger un peu plus, mais le plaisir de jeu est tout de même là. La encore, pouvoir jouer à trois est un plus vraiment appréciable, pour peu que l’on adhère à l’extermination de monstres en coop.

Je passe ici l’aspect durée de vie pour vous commenter plus en profondeur le niveau de difficulté du jeu : Dès le début, sans magie et sans automatisme de s’acheter un équipement valable et des réserves de bonbons, vous allez avoir de très lourdes difficultés à combattre les boss, d’autant plus que certains monstres peuvent vous infliger des coups à répétition sans que vous ne puissiez rien faire parfois…Le boss Tigror, très connu pour être un des boss les plus difficiles de l’histoire du jeu vidéo, rassemble ces deux caractéristiques : il vous enchaîne, et vous ne pouvez que riposter avec votre pauvre arc ou épée avec 3 ou 4 bonbons… Mais dès la victoire remportée, et surtout après l’obtention de la première magie, le jeu redevient très vite accessible à tous, plus facile et plus maniable, du fait des magies. Mais ce point positif est à double tranchant puisque du coup, le jeu devient facile ! Il vous suffit juste d’enchaîner cette fois les boss avec la bonne magie (pour peu que vous ayez trouvé sa faiblesse), et de bourriner comme un malade et en abusant des amandes : dommage encore. Heureusement que cela ne suffit pas parfois car vous devrez affronter jusqu'à 4, 5 voire 6 boss à suivre, sans répit. Quelques séances de levelling de magies devront être à prévoir, si vous voulez économiser les PM et battre les monstres au plus vite.


Beautiful songs



L’ambiance sonore de Secret of Mana est tout simplement hors norme : composées par Hiroki Kikuta, les musiques sont tellement belles qu’on à parfois du mal à croire que c’est de la SNES. Elle nous étonne encore, en utilisant tout les sons possibles à l’époque, pour un rendu fantastique. Les musiques et les décors ne font plus qu’un, pour notre plus grand bonheur. Des petits thèmes guillerets des plaines aux terribles sons du Dark Lich thème, l’environnement sonore est très varié, et certaines musiques sont presque belles à en pleurer (comme la musique du boss de fin ou encore le thème principal). Rien d’étonnant quand on sait que Secret à fait un carton à sa sortie. Et même si certaines musiques peuvent paraître étranges pour certains, le talent se cache derrière ces thèmes endiablés. Un véritable chef d’œuvre dans ce domaine, un grand merci à Hiroki Kikuta qui nous à réalisé un superbe travail.


Scénario
14/20
Très banal, mais pourtant très beau, le point fort de Secret n’est pas le scénario mais ce n’est pas non plus un défaut que l’on peut qualifier de majeur. De l’elfe facétieux et à la belle fiancée à laquelle on à arraché son beau prince, les personnages sont hauts en couleurs et marqueront le joueurs parmi de nombreuses rencontres.
Graphismes
19/20
La plupart des environnement sont magnifiques, un tel rendu des couleurs étonne de la part de la SNES, console presque oubliée aujourd’hui. Les environnements sont très variés, chaque paysage ayant une âme. Le bestiaire est lui aussi très varié et que l’on retrouvera en partie dans les opus à venir…Les magies diverses apportent leur lot de couleurs chatoyantes et le joueur ne peut qu’être émerveillé.
Jouabilité
15/20
Malgré le contrôle de l’IA désastreuse, le Ring système contrebalance ce défaut en apportant une véritable nouveauté dans la série. Heureusement pour combler ce défaut, les joueurs peuvent s’aventurer à trois dans l’épopée et ainsi remédier à ce problème, et dans le pire des cas vous pouvez vous rabattre en contrôlant à volonté le personnage que vous souhaitez, souvent pour le débloquer d’un élément du paysage gênant...
Bande son
18/20
Fantastique, émouvante, et parfois étrange, la bande-son de Secret of Mana étonne par sa beauté et sa diversité, on a rarement vu cela sur de la SNES : encore une fois merci au travail du compositeur qui nous offre un travail d’excellente facture. Certaines musiques se démarquent telles le thème d’intro (que vous devez écouter en ce moment) et le thème du boss final (no spoil). Les musiques concordent tellement bien avec les décors qu’on en redemande. Certains seront par contre plus pointilleux en ce que concerne certains thèmes plus étranges, mais bon ce n’est que de la qualité.
Durée de vie
15/20
Honorable et ayant une durée de vie de 30 heures, Secret of Mana est pourtant avare en quêtes annexes. Le niveau de difficulté du jeu, élevé au début, va tendre à régresser après le combat contre Tigror, ce qui n’empêche pas un levelling ponctuel pour augmenter le niveau des magies et des armes. Et parfois on se demande quand se termine un certain donjon vu la fréquence des boss allant jusqu'à 5 ou 6 parfois… Enfin le mode coopération vous permettra de jouer avec 2 de vos amis qui pourront contrôler les 2 deux autres personnages, une plus-value intéressante.

| Conclusion |

Secret of Mana est un tès bon jeu qui aura pu être le jeu parfait avec une meilleure IA et une difficulté moins inégale durant le jeu. Malgré tout les décors et la musique sont tellement beaux et en harmonie que cela place Secret of Mana parmi les meilleurs jeux de la SNES et peut-être le plus beau. Même Chrono Trigger la série mythique aura Secret pour référence... A essayer absolument sur la boutique wii.
1720
7 commentaires Voir sur le forum
Pizza
1046 posts
Pizza, Dim 23 Mai 2010 - 21:31 :
Il le fallait ce test...

Très Bon test bien sûr ! Par contre, j'ai cru que j'allais me taper un pavé à la moi quand j'ai vu le titre, mais tu t'es ménagé  :awesome:
Dragon-blue
19961 posts
Dragon-blue, Lun 24 Mai 2010 - 00:17 :
Test fabuleux...
Pour un jeu très ressemblant à Chrono Trigger (bon, j'arrète XD)
Je vais tester, et je te dirai.


Encore bravo fate ;)
Fate
6301 posts
Fate, Lun 24 Mai 2010 - 21:20 :
J'aime bien mettre une ptite musique derrière...

on devrait peut être mettre en valeur les choses réussies de ce forum ? non? comme mes tests ou la fic de kuro.
Parce que je le vois sur ON et NP ou j'ai posté le test d'okami , mes tests ont l'air de plaire...
Dragon-blue
19961 posts
Dragon-blue, Lun 24 Mai 2010 - 22:31 :
Le site a pour but de mettre en valeur le meilleur du contenu du forum.
Il se voit compléter au fur et à mesure, lentement mais sûrement.
Le jour où je trouverai un webmaster, je serai très heureux...
Ikari
312 posts
Ikari, Mer 7 Sep 2011 - 02:59 :
C'est un bon test mais il manque cruellement d'image, c'est pourtant un jeu plein de ressource graphique.
Mais je suis d'accord avec dragon-blue. Moins bien que chrono Trigger et bien sur que l'empereur Illusion of Time!
Amen
Dragon-blue
19961 posts
Dragon-blue, Mer 7 Sep 2011 - 11:41 :
Les images étaient présentes pourtant oO
En éditant son message, j'ai vu que les liens étaient toujours là, donc ca veut dire que ce sont des liens morts :sisi:
D'où l’intérêt de tout le temps héberger ses images sur un hébergeur de qualité (Moi je prend Noelshack) et de ne pas prendre les liens directes de sites car l'emplacement des liens peut tout le temps changer et le site peut même disparaitre un jour, on en sait rien...
Ikari
312 posts
Ikari, Mer 7 Sep 2011 - 13:28 :
Moi je prend l’hébergeur que le forum donne, il est rapide et pas casse tête.
En tout cas la musique rattrape le tout :)