Accueil Super Mario Galaxy Test

Super Mario Galaxy

Jaquette

Super Mario Galaxy - Test

Wii     Rédigé par Fate     le 13/06/10 à 00:00     0 Coms et 354 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
Voyageant aux quatre coins de la Terre, celle-ci ne suffit même plus pour notre plombier rouge qui recherche encore et encore des territoires ou imposer sa suprématie. C’est dans l’infini univers qu’il jettera son dévolu, dévoilant une nouvelle facette de la saga qui ne cesse de se renouveler, et force est de constater que les multitudes de galaxies ont trouvé leur futur maître… Super Mario Galaxy s’impose d’ores et déjà comme une référence incontournable de la Wii, si ce n’est déjà un des meilleurs jeu de la console.







Here we goooooooooooo again !



Le scénario n’étonnera personne, presque inexistant, l’histoire peut se résumer à la poursuite de Bowser qui à encore enlevé la princesse Peach (encore à domicile), pendant le festival des étoiles autour du château. Après une tentative de sauvetage qui se solde par un échec, notre plombier rouge se retrouve sur une étrange planète, en compagnie d’une princesse en robe bleue : Harmonie. Votre voyage se déroulera sur la station spatiale de celle-ci, qui sera en fait votre QG, d’où vous pourrez voyager entre les galaxies et rassembler toutes vos étoiles. Et plus vous aurez d’étoiles et plus vous débloquerez de galaxie, et plus vous vous rapprocherez de votre demoiselle en détresse.

Si on ne peut parler de scénario à proprement parler (non pas comme d’habitude, quoique…), l’ambiance du soft, elle, est toute particulière : les lectures des livres de la bibliothèque seront emprunts de mélancolie, peut-être un peu de tristesse. Même si Nintendo cherche toujours à atteindre un public jeune, l’univers de Super Mario Galaxy reste magique, tirant sa force dans ses personnages hauts en couleurs (trop mignons les Lumas), et son design de haute volée.


Voila harmonie le personne inédit du jeu !



G comme Galaxies, mais G comme Grandiose…



Parlons-en du design et des graphismes. On a vu rarement de jeux aussi beaux sur Wii. Les galaxies ne cessent de se renouveler, les décors sont très divers, passant de la lave en fusion au petit jardin calme. Un véritable feu d’artifices de couleurs. Et les galaxies s’enchainent, s’enchainent… Vous passerez de la tranquille Gusty Garden Galaxy au repaire sombre et austère des Boos. Certains clins d’œil au précédent opus de la série feront aussi leur apparition. Bref, l’équipe de Nintendo à fait du très beau travail. Des graphismes comme on en aimerait voir plus sur Wii.


Petit exemple de gravité



Au niveau des nouveautés et du gameplay ?



Eh bien, une jouabilité presque parfaite et un gameplay incroyable, voilà la véritable facette de Super Mario Galaxy. La notion de gravité entre les planètes est une véritable trouvaille de Nintendo qui ne pouvait qu’élargir encore plus la palette de possibilités de Mario. De nombreuses fois vous serez la tête à l’envers, à jouer avec les étoiles. Parfois il vous faudra profiter de l’attraction terrestre pour pouvoir avancer, et parfois la craindre. En effet malgré la multitude de planètes, il n’en reste pas moins des trous noirs, ou autre malices vous permettant un aller-simple vers l’autre monde. Pour voyager entre les différents planètes qui constituent un monde, les Lumas seront présent pour se sacrifier transformer en véritable ‘étoiles tramplins’ qui vous permettront les allers-retours entre astres célestes.Les petites étoiles bleues, elles , seront moins éfficaces que les autres étoiles mais ce seront de véritables bouées de sauvetage qui vous empêcheront souvent de finir dans le vide . En utilisant la gravité, le joueur devra parfois se frayer un chemin entre lave ou trou noir mortel a travers ces astres bleutés, et croyez-moi vous n’avez pas intérêt à lâcher prise, à vos risques et périls.

On retrouvera pour notre plus grand plaisir, des différents objets issus des précédents opus de la série : La fleur de feu vous permettra de jouer les pyromanes et de bruler tout sur votre passage, la fleur de glace vous permettra de patiner à la Holiday on Ice ainsi que de geler tout ce qui bouge. D’autres costumes totalement exclusifs feront aussi leur apparition : le costume d’abeille vous permettra d’aller récolter votre miel planer pendant de courts instants et de vos accrocher a des surfaces enduits de miel, le costume de fantôme vous transformera …en spectre et vous aurez la possibilité de traverser les murs… Et le jeu vous propose encore quelques surprises…

J’allais oublier l’arme principale de Mario (et aussi la vôtre): la place de la wiimote dans le jeu. D’un simple mouvement de poignet, vous pourrez exécuter une attaque tournoyante qui projettera votre ennemi ad patres. Ce même mouvement de poignet vous enverra vers une autre galaxie via les étoiles lumas, vous permettra un court saut de secours, renverra les projectiles des adversaires, ramassera les fragments d’étoiles, etc. Ce petit mouvement vous sera bien utile dans tout le jeu, et c’est pour cela que Super Mario Galaxy jouit d’une excellente maniabilité et prise en main.
Quand je vous parlais de la diversité des galaxies, c’est aussi pour vous parler des différentes trouvailles de gameplay qui enrichissent ce soft. Parfois la recherche d’une étoile se limitera à une simple course avec un personnage du jeu , soit vous serez condamnés a rester sur une plate-forme mouvante , en essayant d’éviter les différents projectiles qui n’ont qu’une envie , vous éjecter. Vous verrez souvent des plates-formes qui apparaissent et disparaissent, parfois la lumière vous créera des chemins assez étroits et qui ne laissent aucune échappatoire. Beaucoup voient parmi les stages un clin d’œil à Super Mario Bros 3 (Batllerock galaxy), en effet certaines planètes renvoient aux origines de la saga, comment ne pas réagir devant un stage composé avec un portrait de Mario en 2D sorti des vieux opus de la série ? C’est tout ces petits éléments qui peuvent sembler minimes en les prenant un par un, mais qui rassemblés, forment un gameplay efficace, et une diversité terriblement appréciée…


L'attaque tourbillon votre principale arme dans cette aventure !



La durée de vie, facilité et débat



La communauté des fans de Mario est très divisée sur la difficulté du soft, pour la grande majorité, Super Mario Galaxy 1 est trop facile : a peine une dixaine d’heure pour avoir les 60 premières étoiles nécessaires pour battre le boss de fin, et avec une large réserve de 1-up. Pour les 60 dernières, consacrées aux étoiles des comètes farceuses, le débat est plus mitigé, mais dans l’ensemble, ces étoiles relèvent sans conteste le niveau du jeu. Certaines de ces étoiles seront un véritable défi à relever, vous demandant de récupérer toutes les pièces violettes pour obtenir l’étoile dans le cas des comètes violettes. La vitesse de jeu sera parfois accélérée, vous obligeant à passer a la vitesse supérieure sans vous faire écraser par un Twomp passant par la. Des courses avec un double parfois abusé seront aussi au rendez-vous. Ces comètes farceuses sont donc une sorte de contre-poids à la facilité déconcertante en début de partie. Et si celles-ci sont au nombre de 60 également, elles vous prendront en revanche plus de temps pour toutes les récupérer.

A celles-ci s’ajoutent quelques ajouts comme les minis-jeux ma foi assez sympathiques, ou par exemple vous déambulerez sur une sphère en essayant de rejoindre la point d’arrivée sans tomber , et plus vous irez vite , plus la musiques s’accélérera et deviendra limite stressante . Une épreuve de surf sur raie est aussi au programme, sans rebord et avec vagues, autant dire qu’arriver dès le premier coup relève de l’exploit et pas à la portée des débutants. Votre frère vert vous aidera également en vous révélant parfois l’emplacement d’étoiles vertes qui sont souvent bien cachées. Et le joueur peut aussi recommencer l’aventure avec Luigi. Moins stable au niveau des jambes et dérapant souvent, vous glisserez vers votre inéluctable chute dans le vide dans les passages étroits, Mario étant un peu plus adroit. Au total le jeu vous prendrez une bonne partie de votre temps, tout dépendant de votre facilité ou non de traverser les niveaux et en récupérant toute les étoiles, mais cela doit avoisiner la quarantaine d’heure en moyenne. J’allais oublier le mode coop , ou un second joueur pourra rejoindre la partie , mais avec des capacités limités par rapport au joueur 1 : celui-ci de pourra que récolter des fragments d’étoiles , et les envoyer sur l’adversaire , mais cela est déjà mieux que rien , les fragments d’étoiles pouvant quand même assommer la plupart des ennemis et permettre au joueur 1 d’expédier ses ennemis vers d’autres cieux.


Mario abeille que l'on ne voit que trop peu dans le jeu...



Maestro je vous prie…



Une première dans l’histoire la série, les musiques sont dorénavant orchestrales. Et pour une première fois, il s’agit de musiques orchestrales de haute volée. Mahito Yokota, a réalisé avec Koji Kondo un travail de très bonne facture pour une ambiance très réussie. L’orchestral représente très bien l’univers infini, et c’est dans une douce ambiance qu’on se laisse porter a travers les mondes… A noter que certains thèmes sont repris des précédents opus de la série, comme par exemple le très fameux ‘Airship Thème’ de Super Mario 64 sur NES. Les nostalgiques seront ravis par cette bonne initiative de Nintendo, à croire que la nostalgie est le mot-clé de cette série… Dans les bruitages on retrouve les petits cris des toads et des Lumas, énervant au fil du temps mais indispensable pour l’ambiance de jeu.

Scénario
-/20
Pas vraiment de scénario pour une série qui n’en a pas vraiment eue, a savoir que Bowser a encore enlevé la Princess Peach. Cependant l’ambiance magique et guillerette du soft occulte complètement ce point.
Graphismes
19/20
Une diversité étonnante des nombreuses galaxies, l’univers coloré de Super Mario Galaxy contribue énormément à l’ambiance magique et merveilleuse du soft. Il s’agit également un des plus beaux jeux de wii à ce jour, en compétition avec quelques rares titres à la hauteur de cet univers.
Jouabilité
18/20
La caméra est très bien gérée, toutes les petites reprises des autres jeux de al saga Mario font de ce jeu une référence en matière de gameplay réussi, on peut vraiment plaisir à déambuler dans les galaxies, d’autant plus que la prise en main est étonnamment facile.
Bande son
17/20
Une composition menée de main de maître par Mahito Yokota et Koji Kondo, pour des orchestrales de grandes qualités, et pour des reprises des meilleurs thèmes des précédents opus, le choix de l’orchestral est un choix très judicieux, tant il contribue énormément à l’univers de Mario Galaxy.
Durée de vie
16/20
Malgré une facilité un peu frustrante dans la première partie du jeu, certaines galaxies sont vraiment corsées et certains pièges vous attendent au tournant, mais pas de quoi créer le game over… Pourtant le jeu garde une bonne durée de vie avoisinant la trentaine voire la quarantaine d’heure.

| Conclusion |

Devenant une référence incontournable pour tout fan de la série , Nintendo à su élargir le territoire de conquête du plombier pour faire de la galaxie son nouveau territoire de jeu pour une expérience unique , à tel point que les fans attendaient énormément de la suite du jeu . A ne manquer sous aucun prétexte.
1820


Commentaires



Demonking
Demonking a écrit le 13 juin 2010 :
Que dire ?
A part que j'ai mal aux yeux tellement le test est bien fait (comme d'habitude ^^).
Et puis la musique - qui s'accorde parfaitement avec le test - est fabuleuse.
Pizza
Pizza a écrit le 13 juin 2010 :
....Et bien construit qui plus est !

Vraiment besoin de de que c'est bien, quand on sait déjà ce dont tu es capable ? :)

EDIT: mais après c'est moi qui suis subjectif, t'as vu comment tu fais hommage à ce jeu ? :P
Fate
Fate Auteur a écrit le 13 juin 2010 :
Mais je suis pas trop subjectif je pense , Mario galaxy est un jeu excellent , je ne vais tout de même pas l'enfoncer a mort non plus...

Je vois pas trop à quel moment je suis subjectif ... j'ai pourtant bien évoqué les points négatifs et la note me semble juste...
Pizza
Pizza a écrit le 13 juin 2010 :
Fate a écrit:
Mais je suis pas trop subjectif je pense , Mario galaxy est un jeu excellent , je ne vais tout de même pas l'enfoncer a mort non plus...

Je vois pas trop à quel moment je suis subjectif ... j'ai pourtant bien évoqué les points négatifs et la note me semble juste...


Tu connais mes points de vue. C'est surtout dans la manière de parler, dans le fait de parler de ce jeu en disant de lui qu'il est merveilleux mirifique fantastique". On dirait un test de Romendil  :clown:

Je vais pas rentrer dans le débat de la qualité de Mario Galaxy, mais....bah voilà quoi :clown:
Fate
Fate Auteur a écrit le 13 juin 2010 :
bah quand je parle de 'merveilleux' je veux pas dire merveilleux dans le sens ou ' Waah ce jeu est le plus beau de tout les temps (ce qui n'est pas le cas) , je parle du registre du merveilleux (tout ce qui touche à la féerie, les contes de fée tout ça...les contes pour enfants un peu gnan gnan quoi....).

J'ai du mal formuler la phrase ou je parle du merveilleux je pense...
Y'a deux ou trois choses que je modofierais d'ailleurs car je m'emporte un peu dès fois ^^
(ex:le G comme grandiose j'y suis allé un peu fort)
Toady
Toady a écrit le 13 juin 2010 :
Très bon test, Fate ! Bien joué !
Pizza
Pizza a écrit le 13 juin 2010 :
Fate a écrit:
bah quand je parle de 'merveilleux' je veux pas dire merveilleux dans le sens ou ' Waah ce jeu est le plus beau de tout les temps (ce qui n'est pas le cas) , je parle du registre du merveilleux (tout ce qui touche à la féerie, les contes de fée tout ça...les contes pour enfants un peu gnan gnan quoi....).

J'ai du mal formuler la phrase ou je parle du merveilleux je pense...
Y'a deux ou trois choses que je modofierais d'ailleurs car je m'emporte un peu dès fois ^^
(ex:le G comme grandiose j'y suis allé un peu fort)


Okay, dans ce sens, rien à redire :clown:
DKbanana
DKbanana a écrit le 13 juin 2010 :
Et bien! Quand je saurais faire un test comme ça j'en serais bien fier =)
Bravo Fate!
Toady
Toady a écrit le 13 juin 2010 :
J'espère bientôt avoir le niveau de Fate !! Ce jour-là je serai super content !^^
Pizza
Pizza a écrit le 13 juin 2010 :
Boss12-01 a écrit:
J'espère bientôt avoir le niveau de Fate !! Ce jour-là je serai super content !^^


C'est pas si difficile vous savez :clown:

Moi j'aimerais juste apprendre à savoir synthétiser comme lui ! C'est vraiment bien organisé !
| Connexion | Inscription |