Logo Génération Nintendo
Jaquette

Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth

Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth - Test

DS     Rédigé par Fate     le 12/11/10 à 00:00     0 Coms et 1264 Vues Vue étendue
Après la trilogie ultra-célèbre des Phoenix Wright et du récent Apollo Justice, Cacpom ouvre une nouvelle perspective à la série en créant le spin-off : Miles Edgeworth investigations. Jeu ou vous pouvez incarner le célèbre procureur Benjamin Hunter (Miles Edgeworth étant son nom anglais). Se devant d’être entre les mains des fans, il ne fut malheureusement pas traduit dans notre beau pays, au grand désespoir des Phoenix Wrightophiles. Alors ? Est-ce un prétexte pour occulter cet épisode ? La barrière de la langue est-elle vraiment un obstacle…Bonne question…


English or not english, that is the question...



Il faut savoir que la série des Phoenix Wright repose pour les ¾ du jeu à des phases de dialogues, ou vous pouvez interagir avec des suspects pour faire avancer l’enquête. Alors, forcément, celui qui ne comprend pas la langue de Shakespeare est dans de grandes difficultés. En effet le pilier de la série reste de pouvoir dénicher des contradictions chez vos suspects, alors chaque mot est important et si vous n’en connaissez pas le sens…Laissez tomber, je vous conseille de passer votre chemin si vous n’avez pas le niveau d’anglais requis.

Rien que le fait de pouvoir incarner Benjamin Hunter est simplement génial, tout le contraire de phoenix, calme, froid, distant, cynique, et surtout le possibilité d’incarner un procureur ! Plus de tribunal cette fois-ci (presque), mais le procureur va enquêter directement sur le terrain ! Plus permissif que les Phoenix Wright, vous pouvez vous déplacer dans des environnements pour rechercher vos indices qui vous feront avancer dans votre enquête. Inutile de vous dire que sans tous les indices à récupérer, vous ne pourrez avancer dans le scénario. Vous pourrez également interagir avec les suspects, témoins. Un petit plus appréciable.
Pour ceux qui n’ont pas la science infuse et qui ne connaissent pas la série (que leur conseille vivement). Dans Miles Edgeworth investigations, vous devez résoudre un crime généralement synonyme de meurtre, dans des conditions toujours obscures. Notre cher procureur va donc rechercher des indices qui lui permettront d’avancer dans l’enquête et de confondre le coupable dans des joutes verbales. Plus sérieusement, vous écoutez les témoins et vous devez pointez la contradiction avec un indice que vous aurez trouvé durant vos investigations. Attention, car si vous racontez n’importe quoi, votre jauge de crédibilité baissera (et non plus des pénalités de la part du juge comme dans le tribunal…). Un système qui a déjà fait ses preuves, et dont on est bien content de voir intact dans Miles Edgeworth : Investigations, un mix entre observation et déduction…

Intact ? Non, car nous il y a quand même une amélioration notoire par rapport aux autres jeux de la série… A l’instar de phoenix et son magatama, d’Apollo et son anneau magique sorti du seigneur des anneaux, notre Benji à lui aussi son arme secrète…La logique…Durant votre aventure vous serez amener assembler des éléments troublants pour faire avancer l’enquête (un vase renversé, un bout de verre, un évènement troublant).Pour cela, un bouton ‘Logique’ est a votre disposition, et vous devrez relier les idées deux par deux pour pouvoir faire une déduction et avancer dans l’histoire. En fait cela n’apporte pas grand-chose à l’enquête, mais c’est un petit plus appréciable. Cependant il n’y a pas de réels changements dans le gameplay, ce n’est pas grave en soi, mais cela commence à se ressentir.


Hunter fait une drole de découverte en rentrant de son voyage...Surprise!!



Critical thinking is the key of success!



Du coté du scénario, Capcom nous a préparé 5 nouvelles enquêtes  globalement passionnantes, excepté la 3ème enquête qui tombe dans le cliché et ennuyeuse au possible…Après être rentré chez lui Hunter découvre un corps dans son bureau (charmant accueil…), suite à cette histoire va s’installer un fil conducteur, celui de retrouver le célèbre voleur ‘Yatagarasu’ et de démanteler une organisation criminelle axée sur le trafic illégal. Si la chronologie est étrange (on fait un flash-back de deux ans, puis on revient dans le présent, puis on repart dans le passé…), les enquêtes s’enchainent plutôt bien jusqu’au dénouement final  de la 5ème enquête, jouissif et tendu jusqu’au bout. Quelle est la véritable identité du  Yatagarasu ? Quel est le cerveau de l’organisation criminelle au centre de toutes les enquêtes ? De plus, toutes les quêtes sont liés, parfois même jusqu’aux personnages dont on se rendra compte que leur rôle à joueur et bien plus important qu’on ne croyait au départ ! Mais sans doute ce qui séduira les joueurs, c’est que l’on retrouve une bonne partie des personnages de la série !! Excepté l’éternel partenaire d’Hunter, j’ai nommé Dick Tectiv,  notre héros va faire la rencontre de plusieurs protagonistes, et parfois très inattendus, voire même redoutés…
Benjamin Hunter est sans doute le procureur le plus malchanceux au monde, puisque c’est lui qui trouve tout les cadavres et qu’il se trouve toujours au mauvais endroit au mauvais moments, a tel point qu’on l’accuse toujours d’être le coupable au début de l’enquête…La première partie de celle-ci sera donc toujours de prouver votre innocence…(comme si un procureur renommé et intelligent aurait pu laisser sa victime dans son propre bureau, non mais faut pas exagérer…).

Mais la rencontre la plus marquante de ce jeu restera avec l’espiègle voleuse Kay Faraday, qui se fait passer pour le ‘Yatagarasu’, et qui se révèlera être sans aucun doute la partenaire la plus utile de toutes la série ! Energique et d’une précieuse aide pendant votre aventure (au moins elle est  pas encore accusée de meurtre…). Avec son petit appareil à la pointe de la technologie, le ‘Litte Thief’ , Kay est capable de reconstruire une scène de crimes, à condition bien sur d’avoir les éléments nécessaires pour le faire, son personnage sera même le centre de plusieurs enquêtes, ou l’on apprendra plus sur son passé et son rapport avec le Yatagarasu .On aurait parfois voulu en apprendre plus sur certains personnages, car on a l’impression que Capcom nous à amenés ces personnages pour  faire vitrine, car ne servant en rien dans l’enquête et celui qui ne connaitra pas la série sera largué, et au final, ce sont les personnages que l’on appréciera le moins qui feront une plus grande apparition (vu le casting de la dernière enquête, on se croirait au cirque Pinder….). Enfin, cela n’empêche pas au enquêtes de rester captivants, on devine difficilement qui peut être le coupable. Et c’est toujours aussi jouissif de voir les coupables péter leur câble quand ils sont démasqués…


Ce policier en veut aux procureur, et il va vous mettre des batons dans les roues pendant toute votre aventure...



What else?



Du coté des musiques, nous ne sommes pas déçus, même si la série n’est pas une spécialiste en la matière, on avance dans l’aventure avec d’agréables sons dans les oreilles, quelques thèmes ressortent en particulier, mais bien sur comme les meilleurs personnages, ce sont celles qui apparaissent le moins souvent. Les musique ne sont pas décevantes et mettent agréablement dans l’ambiance de la série. On retrouve quelques thèmes célèbres de la série, car rien qu’en entendant un thème particulier, on s’attend a une apparition importante car on se souvient du thème de personnage apparaissant dans la série. Les nouveaux thèmes rendent bien hommage à Hunter, mais auraient plus être encore perfectionnés, on est loin du ’cornered’ de phoenix… Et du coté des graphismes  rien d’étonnant de ce coté là non plus, les environnements sont bien modélisés, les personnages aussi, et l’on retrouve le design de la série, avec les mimiques qui rappellent la petite touche japonaise… C’est ni très bon, ni mauvais, c’est du correct.

Au niveau de la durée de vie, elle est très correcte, dans la moyenne de la série, vous pouvez compter environ 15 heures de jeu pour venir à bout des 5 enquêtes proposées. Même si elles ne sont pas très difficiles vous pouvez de temps en temps coincer sur un témoignage difficile à contredire (merci à l’anglais encore une fois…). Mais généralement la réponse vient d’elle-même après une étude attentive. Quelques soucis chronologiques également, l’enquête 3 est longue, voire interminable tandis que la 4ème est assez courte, on avait déjà vu ça dans Trials and tribulations, mais un petit équilibrage de la durée des enquêtes n’aurait pas été de trop, surtout que certains évènements de l’enquête 3 et 4 sont assez superflus…

Scénario
15/20
Les enquêtes sont toujours aussi passionnantes, mais forcément, même en anglais c’est toujours difficile de comprendre à 100% les dialogues de notre cher Hunter…On a également parfois du mal à suivre les enquêtes chronologiquement parlant, mais on retrouve avec plaisir quelques personnages célèbres de la série, même si on se serait bien passé de certains…
Graphismes
15/20
Des graphismes ni excellents, ni mauvais, la nouveauté vient du fait de pouvoir se balader dans des environnements pour pouvoir rechercher par soi-même les indices. Une nouveauté qui accompagne agréablement les enquêtes. Le character design spécifique à la série  est toujours aussi bon.
Jouabilité
15/20
Rien de particulièrement nouveau de coté également, la nouveauté apportée par la logique n’était forcément indispensable, mais cela compense quelque peu l’absence de tribunal. L’utilisation du stylet est toujours confortable pour l’interface de la ds et il est toujours facile d’accéder aux menus rapidement.
Bande son
14/20
Quelques célèbres thèmes repris de la série, pour le plus grand plaisir des fans. Les nouveaux thèmes ne sont pas mauvais également, correspondants parfaitement aux personnages (surtout ceux d’hunter…), mais certains thèmes auraient pu être plus étoffés et ne surpassent pas les meilleurs thèmes de notre Phoenix.
Durée de vie
15/20
Le jeu n’est pas particulièrement difficile, même en anglais ce qui est en soi  étonnant, on est rarement en grande difficulté si on a de solides bases en anglais. Quand bien même, le jeu vous occupera une quinzaine d’heures, ce qui est honorable.

| Conclusion |

Un spin-off assez étonnant du fait de pouvoir incarner un procureur, malheureusement beaucoup de personnes ne pourront pas l’apprécier à  sa juste valeur, et il n’y a plus qu’a espérer que le prochain sera traduit…Un jeu cependant intéressant au niveau de ses enquêtes que je conseille a tout fan de la série qui maitrise bien l’anglais.
1520
4 commentaires Voir sur le forum
Dragon-blue
20508 posts
Dragon-blue, Ven 12 Nov 2010 - 18:57 :
Très bon test !
Vraiment dommage que le jeu soit en Anglais...
Enfin, je l'essaierai quand je me serai fait assez fouetté par Franzizca Von Karma, quand j'aurrai fait assez de voyages dans le passé avec "l'anneau magique" et quand j'aurrai assez bu de café.
Elfimate
1417 posts
Elfimate, Ven 12 Nov 2010 - 19:00 :
Pas mal ! vraiment :sisi:
Demonking
2840 posts
Demonking, Ven 12 Nov 2010 - 22:00 :
Très bon test comme d'hab' ^^.
Comme tu le dis si bien, rien que le fait d'incarner le procureur Benjamin Hunter est absolument génial.
kurosekai
2818 posts
kurosekai, Ven 12 Nov 2010 - 23:17 :
Fallait mettre le thème de Kay!!!! XD XD Non bon test!