Accueil News Switch

River City Girls remet un coup dans la franchise

Switch     Rédigé par Lord Kanozu     le 04/07/19 à 16:12     5 Coms et 159 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook

WayForward se sera fait expert pour donner un coup dans la fourmillière des franchises endormies depuis plusieurs années, et cette tendance ne montre pas des signes de s'arrêter avec l'annonce de River City Girls, nouvel épisode de la série des River City Ransom (Street Gangs chez nous, ou plus fameusement Kunio-Kun au Japon) édité par ArcSystemWorks.

Si vous avez pu vous atteler au premier épisode via le service de jeux NES en ligne, vous ne serez à priori pas trop dépaysés. Le concept reste le même, il s'agira de contrôler deux personnages, au féminin cette fois-ci, et de courir frénétiquement à travers les six régions de River City en dégommant le maximum de loubards qui poseraient problème. Dans la peau de Kyoko ou Misako, deux lycéennes qui savent jouer des poings, il faudra aller délivrer leurs copains respectifs, à savoir Kunio et Riki. 

Le reste est conservé, à savoir les combos à base de choppe et de jets violents d'armes à la figure, ainsi que le co-op local jusqu'à deux joueurs. Différentes quêtes annexes seront aussi de la partie, histoire d'allonger la durée de vie, ainsi qu'un système d'expérience et de niveaux pour débloquer différents boosts et compétences.

River City Girls est prévu pour sortir le 5 septembre prochain sur l'eShop de la Nintendo Switch, au prix de 29.99€.




Commentaires



NuageRouge
NuageRouge a écrit le 5 juillet :
Ca a l'air plutôt cool mais ça semble aussi un peu cher pour ce que c'est.
Ebros
Ebros a écrit le 5 juillet :
Les beat'em all du style rétro, à une période j'adorais, aujourd'hui je peux plus. Pour moi ce genre de jeu est devenu mortellement ennuyeux et a beaucoup mal vieilli.

A la rigueur y jouer à 2 ça peux passer si le jeu n'est pas trop facile, mais tout seul c'est juste plus possible.


manchot1er
manchot1er a écrit le 5 juillet :
Citation:
Les beat'em all du style rétro, à une période j'adorais, aujourd'hui je peux plus. Pour moi ce genre de jeu est devenu mortellement ennuyeux et a beaucoup mal vieilli.


En fait, c'est plus la mécanique du truc qui a mal vieillit. En effet, il fut un temps où les Beat'em All (ou Beat'em Up pour les rageux:D) rétros étaient très populaire et où il en sortait à la pelle sur toutes les consoles, avec à chaque fois de nouvelles mécaniques rajoutés pour ne pas faire "doublon" et les rendre plus amusant au fil des siècles. Mais maintenant, le genre à tellement évoluer avec les God Of Wars, Devil May Cry, Bayonetta et Cie que le style "rétro" est complétement passer à la trappe et est devenu désuet. Bon après, c'est toujours sympa de ce refaire un Double Dragon ou un Street Of Rage de temps à autre, surtout lors de soirée entre potes, mais de nos jours, on fini par remarquer que ce genre de jeu à très peu évoluer au final et on ressent alors une certaine lassitude pour eux, chose qui n'aurais gêner personne à l'époque car c'était devenu une sorte de mode du jeu-vidéo. Au moins, l'avantage de ces Beat'em All rétros, c'est que tu peux te faire un avis rapide dessus car une fois que tu fini un niveau, c'est comme si tu les avaient tous fait.

Après, concernant ce nouveau River City, je trouves que le postulat de base est prometteur. J'aime bien ce principe du "on refait le même pitch de base, mais avec la tendance inverse", ça peut donner de bonnes idées. Mais est-ce que ça arrivera à attirer les foules sur le long terme ? Honnêtement, je vois peu de monde qui serait encore intéresser par ce style de jeu quand on voit les mastodontes que sont les Bayonetta et le reboot de God Of Wars sur PS4 qui écrasent facilement ce genre de jeu.
NuageRouge
NuageRouge a écrit le 6 juillet :
Le gros soucis du Beat'em Up/All à l'ancienne, c'est son incapacité à sortir du moule de l'arcade dans lequel ce genre a été façonné. L'aspect plaisir immédiat/défouloir à comme contrepartie une gameplay souvent assez limité, une durée de vie assez réduite et surtout un sentiment de répétitivité qui arrive très vite.
Et ce problème semble insoluble. Comment proposer des aventures plus longues sans lasser les joueurs? Le genre est trop répétitif pour cela. On peut bien essayer de diversifier les phases de gameplay comme dans le fameux "Turtles in Time" de Konami (SNES/Arcade) mais diversité ne signifie pas profondeur et ça n'a fait donc illusion qu'un temps. Viewtiful Joe (GC/PS2) a bien essayé de renouveler la formule des Beta Em Up 2D en proposant une vraie profondeur de gameplay mais cela s'est fait un détriment du rythme de jeu (les phases de baston intenses subissent régulièrement des coups d'arrêts à cause des énigmes).

Ce River City Girls est objectivement très sympathique mais proposer un background en décalage avec les habitudes du genre (en faisant cette fois ci sauver les garçons par les filles), ça n'a rien de très novateur. Face aux mastodontes Final Fight/Street of Rage, une grosse partie des beat Em Up de l'époque 16 Bits misaient déjà sur un background décalé pour se démarquer (l'univers fantasy pour Golden Axe, les licences pour les jeux Konami, la BD pour Comix Zone...).

Attention, je ne suis pas en train de cracher sur les Beat Em Up 2D. C'est un genre que j'apprécie particulièrement et sur lequel je reviens très souvent. Mais force est de constater que le genre n'a pas su se renouveler après l'ère 16 Bits (même si Viewtiful Joe apportais une nouvelle approche intéressante). Alors que les plateformers 2D sont parvenus à proposer des choses nouvelles et intéressantes ces dernières années (notamment grâce aux indés), les Beat Em Up 2D ne parviennent à exister que grâce à la nostalgie. Et quitte à miser sur la nostalgie, autant attendre Street of Rage 4.
Ebros
Ebros a écrit le 6 juillet :
Vous avez plutôt bien résumé les soucis des Beat'em All à l'ancienne.

Il n'y a qu'un seul jeu que j'ai en tête sur lequel je n'ai pas eu ce sentiment d'ennui, c'est Battletoad sur Nes. Un jeu que j'avais pourtant découverte il y a pas si longtemps que ça.
Je me souviens qu'a chaque nouveau stage, il y avait une nouvelle mécanique de gameplay.

Seul gros problème de ce jeu, c'est sa trop grande difficulté, et bien sur sans possibilité de sauvegarder. Ce qui fait que j'ai jamais fini ce jeu.


En tout cas, de ce que je vois sur River City Girls, j'ai pas l'impression qu'il à l'air très varier ou qu'il révolutionne le genre.
Et puis le prix franchement un peu abusé.
| Connexion | Inscription |