Accueil FanZone Fan-Fictions Minuit

Minuit

Minuit Auteur: Fate | Date: Avril 2011 | Genre: Drame
Type: One-Shot | Vues: 553 - Coms: 0

Japon - Sendaï - Printemps 2011. Les humains m’appellent ’Minuit’.



Minuit


Japon - Sendaï - Printemps 2011

Les humains m'appellent 'Minuit'

J'aime aller dehors. Comme ça je peut ramener une ou deux souris pour mes maîtres et je peut me balader ou je veut, sans que personne ne m'en empêche. Par contre j'évite ces choses que les humains appellent 'voitures', car elles font beaucoup de bruit, et sont dangereuses. Mais j'ai mes petits raccourcis pour les éviter. J'aime beaucoup mes maîtres car ils me laissent sortir quand je leur demande, et quand je reviens, il me donnent toujours à manger. Je m'amuse beaucoup avec leur petite fille, elle me lance une fausse souris en caoutchouc, et je vais la lui ramener pour lui faire plaisir, même si c'est parfois fatiguant. Fatiguant...je n'aime pas ce mot. Je ne sais pas comment les humains font pour se fatiguer tout le temps. Le matin, mon maître se lève très tôt et revient tard le soir, et je ne le voit pas très souvent. Moi, je préfère rester sur le canapé du salon et dormir au soleil la plupart du temps, et sortir pour voir d'autres chats et admirer les magnifiques cerisiers qui ne sont pas très loin et qui ont de jolies fleurs en cette saison. Mais il m'arrive de partir très longtemps, pour aller encore plus loin, et découvrir de nouveaux paysages, et me faire de nouveaux amis.

Mais maintenant il n'y a plus de cerisiers. Quand je suis revenu ce matin, ils avaient disparus. Ou sont partis ces jolis cerisiers que j'aimais tant ? A la place il y a de l'eau, beaucoup d'eau, et plein de débris par terre. Il n'y a plus d'arbres, plus de maisons, je ne vois plus rien. Ou sont passés tout les humains ? Il y en avait tellement avant, dans cette région. Certains me caressaient quand je passais près d'eux. Ah un humain ! Peut-être qu'il va aussi me caresser ! Il est allongé par terre et il dort, je vais le réveiller !

Minuit lèche au visage l'homme qui est allongé mais il ne bouge pas, il monte dessus mais l'homme ne bouge toujours pas.

C'est bizarre, normalement je réveille les gens quand je m'allonge dessus, il doit être très fatigué...
Je n'aime pas cet endroit, je veut rentrer chez moi...Mais ou est ma maison ? Je ne vois plus rien ! Ou est passé la gentille dame qui me laissait un peu de poisson devant chez elle juste pour moi ? Ou
sont passés mes amis ? Ah je reconnais l'endroit, c'est la ou est ma maison ! Mais ici aussi tout a disparu, et il y a encore cette eau... je déteste cette eau. Je veut voir mes maîtres ! JE VEUT VOIR MES MAÎTRES !

J'ai...peur. Je suis tout seul. La petite fille, la vieille dame, mon maître, ma maîtresse. Ils ont tous disparus. De temps en temps j'entends des explosions et je vois de gros nuages obscurcir le ciel. Peut-être qu'ils sont partis a cause de toute cette eau ? Peut-être qu'ils sont partis a cause de ces secousses qu'il y a eu ? J'étais inquiet quand cela s'est produit. Tout tremblait autour de moi et je n'arrivais pas à marcher comme je le voulais. Des maisons se sont effondrées, beaucoup d'humains fuyaient, en faisant beaucoup de bruit...

Pourquoi ? Pourquoi est-ce arrivé ? Que s'est-il passé ? Je ne reconnais plus rien, plus personne...Je n'ai plus...de maison. Plus personne pour m'aimer, pour me donner a manger, pour jouer. Tout est devenu triste. Mais je vais rester là, jusqu'à que mes maîtres reviennent, et je sait qu'ils reviendront, jamais ils ne m'auraient abandonné.

Le 2 Avril 2011, les équipes de secours retrouvent un chat qui dérivait selon le courant sur une planche de bois, il miaula quand un homme essaya de l'enlever de cette planche de bois, mais le chat essaya de s'y accrocher désespérément.





Commentaires

| Connexion | Inscription |