Accueil Metroid Prime Federation Force Test

Metroid Prime Federation Force

Jaquette

Metroid Prime Federation Force - Test

3DS     Rédigé par Megamagus     le 20/09/16 à 00:00     4 Coms et 517 Vues
Partager sur Twitter Partager sur Facebook
“Mais c'est quoi cette mer** ??!!” c'est l’une des phrases que vous avez pu entendre ou lire après la révélation du jeu à l’E3 2015. Et lorsqu'un jeu se fait descendre dès sa présentation alors que personne n’a jamais touché à celui-ci, généralement ça ne sent pas très bon. Ça sent encore plus mauvais lorsque Nintendo ne montre pas ou ne fait pas essayer le jeu dans des salons ou des événements presse pour essayer de faire changer d’avis les rageux. Alors aujourd’hui, maintenant que le jeu est sorti de sa caverne, tâchons de donner un avis réfléchi et clairvoyant sur cette chose nommée Metroid Prime : Federation Force.



Ce jeu a été testé à partir d'une version presse fournie par Nintendo

Dans une galaxie lointaine qu’on aurait préféré ne pas explorer



GO GO POWER RANGERS
Metroid… l’une des licences les plus chouchoutées par Big N nous revient donc sur console portable et plus de 6 ans après la sortie de Other M sur Wii. Cette fois-ci, c’est sur 3DS et on nous plonge dans la peau d’un soldat de la Fédération Force qui doit faire un peu de ménage dans la galaxie afin que les ressources de l’univers ne soient pas détruites par les méchants Pirates de l’espace. Bon vous l’aurez compris, le scénario est aussi passionnant qu’un épisode de Stargate SG-1 et le vide scénaristique s’invite très rapidement dans le jeu, accompagné d’une monotonie dans la narration et l’enchaînement des missions.
Oui, les missions s’enchaînent… la M01, suivie de la M02, puis la M03 et toutes les autres mais sans aucun panache et sans essayer de nous faire rêver ou de simplement nous immerger dans l’univers dans lequel on évolue. Alors on prend ce vaisseau comme un cadre prenant le métro tous les matins et après quelques minutes, on saute du wagon et c'est à partir de ce moment là qu’une pitoyable journée s’amorce.


“Serait-ce le rival de Mighty N°09 en terme de laideur esthétique ?”



Trouverez vous le pixel représentant la tête de l'ennemi ?
C'est l’une des nombreuses questions qui m’a traversé l’esprit pendant que je tentais vainement d’apprivoiser un gameplay aussi archaïque que ma grand mère. Mais nous reviendrons sur cet aspect un peu plus tard car pour l’heure, il est temps de parler gros pixels, textures ragoûtantes et autres polygones que même la N64 ne tolérerait pas.
Le jeu est moche, ça on peut le dire sans trop se brûler puisque tout le monde l’a remarqué. Que ce soient les environnements de glace, de lave ou à ÉgoutLand (bon en vrai la planète s’appelle Talvania), tous les décors sont dégoulinant et ragoûtants. Et on peut étendre ce reproche sur absolument tout : les ennemis, les cinématiques, les personnages, les caisses et même les items, le jeu est laid autant dans ces choix esthétiques qu’artistique… si on peut appeler ça de l’art.
Je ne tirerai pas plus sur l’ambulance mais pour ceux qui se le demandent : le level-design n’est pas mieux. Il a beau être cohérent avec la laideur des missions, il n’en reste pas moins mauvais aussi.
Côté 3D, peu de choses sont à reprocher puisque dans l’ensemble c’est assez propre mais on ne criera pas au génie et on est clairement en dessous d’un effet à la Luigi’s Mansion 2 pour reprendre le précédent jeu de Next Level Games.


Un gameplay pour ceux qui aiment les vieilles voitures



L'esprit d'équipe au cœur d'un gameplay archaîque
Je ne sais pas si vous le savez mais, depuis 15 ans, les voitures neuves disposent d’un système mécanique qui permet une aisance au volant. Cette petite révolution c’est la direction assistée que Next Level Games a visiblement oublié d’installer sur ses mechas aussi lourds que des éléphants. Que ce soit pour se tourner complètement, planer dans les airs avec la grâce d’une bétonnière ou pour simplement vous déplacer, le gameplay du jeu est un calvaire que même les plus téméraires comme moi auront du mal à apprivoiser.
Et en plus de ce gameplay aussi agréable qu’un détartrage dentaire, il faut rajouter un framerate tangible au possible avec des latences assez prononcées lors des phases de boss ou lorsqu’il y a trop d’ennemis à l’écran. Et je ne vous parle même pas des cinématiques/temps de chargement qui crachent les images comme si la console était au bout de sa vie.




Dans l’espace il n’y a pas de son… même pas pour l’ambiance



A ce moment là, il doit y avoir de la musique... ou pas
Dans un soucis de réalisme évident, le jeu, qui nous fait incarner des gros mechas avec des armes surpuissantes, se doit d’avoir un univers cohérent et ce jusque dans sa bande sonore. Les musiques n’ont aucune âme, n’interviennent seulement lors d’affrontements (quelques secondes quoi) ou lorsqu’une cinématique se déclenche et le reste du temps il faut se contenter soit d’un silence religieux, soit des commentaires absolument inutiles de notre général puisque nous avons toutes les infos disponibles sur l’écran inférieur de la console.
Pour ce qui est du reste, comme la gestion des armes et des MODs qui donnent des facultés supplémentaires ou encore l’attribution de votre rang, je considère personnellement que c’est du surplus pour tenter de donner de la valeur ajoutée au jeu alors que cela donne l’exact opposé : trop c’est trop.


Blast Ball : le Rocket League du pauvre pouilleux



La bou-boule elle est mo-moche
Je vais être tout à fait honnête : je n’ai fait que 5 ou 6 parties de cette chose. Pourquoi ? Et bien pour les mêmes raisons qui m’ont fait arrêter de jouer au mode Histoire. Le gameplay est lourd, les matchs ne sont pas dynamiques, la fluidité n’est clairement pas au rendez-vous même en local, c’est moche, on ne comprend rien, ça tire dans tous les sens, l’écran inférieur sert à que dalle… bref, jouez plutôt à Nintendogs+Cats ça sera beaucoup plus divertissant.


| Conclusion |

En bref, Metroid Prime Federation Force est un jeu très très moyen pour ne pas dire mauvais à certains moments même si j’ai eu le courage d’aller jusqu’à la fin du jeu. Et il est clair que celle-ci ne m'a pas donné une énorme satisfaction après tant d’effort autant du côté du boss final que du teaser pour Metroid Prime 4. Pour ces 30 ans, Kensuke Tanabe offre donc à l’une des licences Nintendo les plus parfaites son premier vrai mauvais jeu (Other M étant juste moyen). Certains le prendront pour un simple mauvais jeu, d'autres verront là une insulte frontale pour les 30 ans de Samus. Autant vous dire que l’on attend avec impatience un vrai Metroid Prime pour relever le niveau et nous faire voyager dans de nouvelles contrée de l’univers.
820
++ Bons points ++ - Les effets 3D plutôt propres -- Mauvais points -- - Des graphismes indignes de la 3DS
- Un gameplay arriéré et lourd
- L'absence totale d'ambiance
- Le vide scénaristique profond
- Le champomy pour les 30 ans de la série au lieu du feu d'artifice


Commentaires

Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 20 septembre 2016 :
J'ai l'impression qu'il t'a légèrement laissé un goût amer :p Bon sinon j'avais testé la démo de mon côté, et c'est vrai que le gameplay j'ai pas accroché du tout, en particulier pour la visée. Personnellement je préfère la visée au stylet à l'instar de Metroid Prime Hunters ou Kid Icarus Uprising. Tu préfères quoi toi ? Il me semble que tu n'aimes pas la maniabilité de Kid Icarus non ? Bon voilà après le jeu est moche, on le savait déjà, et c'est dommage si l'ambiance manque cruellement.
En revanche je ne suis pas d'accord lorsque tu dis que les modules MOD sont inutiles, j'ai justement trouvé que c'était une bonne idée et que ça contribuait à penser à des stratégies avec les autres joueurs en se répartissant les rôles. D'ailleurs en parlant de multi, c'est vraiment dommage de ne pas avoir profité pour tout simplement mettre un multi compétitif comme pour Prime Hunters, ça aurait été cool ! Enfin voilà, c'est bien dommage tout ça.
Megamagus
Megamagus Auteur a écrit le 21 septembre 2016 :
J'ai joué à Kid Icarus sans le socle spécial (d'où ma réticence envers le jeu) et on m'a conseillé de rejoué au jeu avec... je réessaierai à l'occasion :)
Ouais bon après les MODs ça ajoute pas des compétences de fou furieux hein... c'est assez annexe je trouve
Ryfalgoth
Ryfalgoth a écrit le 21 septembre 2016 :
Boarf, le support de Kid Icarus c'est pour les petits joueurs...
Steven
Steven a écrit le 9 octobre 2016 :
Je vais oublier ce jeu, comme pour Other M.
| Connexion | Inscription |