Accueil Dossiers Archives de La Série Metroid

Archives de La Série Metroid

Cette année, dans l'oubli presque total de son éditeur, la saga Metroid fête ses 30 ans. En effet, c'est en 1986 que le premier volet a vu le jour sur Famicom au Japon. Alors que beaucoup rejouent aujourd'hui encore à ce classique avec la nouvelle NES Mini, profitons-en pour faire des articles de fond sur des points importants de cette grande licence de Nintendo. Qu'est-ce qui rend Metroid si unique ? Quels sont ses héritages ? Autant de questions que nous allons répondre à travers ce premier volet des Archives sur Génération-Nintendo.

Un dossier de Spy, Ryfal et Odi, publié le 05/12/2016, catégorie Rétrospective | Vues: 1750 - Coms: 1


Metroid, le commencement d'une série...



Fêter les 30 ans d'une série, quelle belle occasion pour sortir un jeu, surfer sur la sympathie pour la licence, malheureusement, pour les 30 ans de Metroid, Nintendo a préféré sortir Federation Force sur 3DS, qui, sans être mauvais, est loin d'égaler ses prédécesseurs. Mais même si Nintendo a décidé d'oublier cet anniversaire, ici, nous allons revenir sur l'histoire de la série dans un dossier qui, espérons-le, va vous plaire.

"Pour ceux que se posent la question, moi c'est Odi, ancien rédacteur de NintendoLeSite, ami de Ryfalgoth, et quand il m'a parlé d'un dossier sur la série rédigé à plusieurs, j'ai répondu « pourquoi pas ». Mon boulot à moi, c'est de vous parler du premier épisode de la série, son développement et des anecdotes, mais malheureusement, le jeu est assez vieux, et son développement s'est plutôt bien passé, il est difficile de trouver beaucoup de sources dessus. Mais comme vous êtes venu pour lire un dossier sur Metroid, et pas un petit résumé Wikipédia, une fois passé les infos de développement, nous allons nous plonger sur l'héritage de cet épisode, que ce soit au niveau de la série ou au niveau du jeu vidéo dans son intégralité. Alors accrochez vos ceintures, direction le futur, les années 80 !"

 

 

Metroid, le commencement de la série :

Comme il faut bien commencer par quelque chose, nous allons voir sur le jeu ce que tout le monde connaît ou peut trouver sans trop se casser la tète. Metroid est un jeu de plates-formes/exploration sorti sur Famicom le 6 aout 1986 au Japon, et sur Nes le 15 janvier 1988 dans le reste du monde. Premièrement connu sous le nom de Space Hunter pendant son développement, le nom va changer pour Metroid, contraction de métro et d'Android. Le premier pour l'apparence de la carte du jeu, avec ses couloirs et ses embranchements qui font penser à un plan de métro, le deuxième parce que le jeu se passe dans le futur, et le nom était futuriste (on peut aussi penser que Samus était au départ prévue pour être un robot, et non pas un humain).

 

Avouez, vous êtes déjà en train de chantonner

Le jeu est produit par Gunpei Yoko, qui sera en autre connu pour être le papa du Gameboy (oui, LE Gameboy) et dirigé par Yoshio Sakamoto, qui restera aux commandes de la série principale (donc ceux produit par Nintendo, ce qui exclue les Prime) sauf pour Metroid II. Plusieurs éléments du jeu rendent hommage au film Alien, de Ridley Scott, les deux partageant une héroïne féminine, et l'antagoniste de Metroid portant le prénom du réalisateur du film. A l'époque, le principe de AAA dans l'industrie n'existait pas, le développement du jeu s'est déroulé en 6 mois, sous la direction d'une simple équipe d'une demi douzaine de personnes. Sakamoto racontera dans un entretien qu'il fera régulièrement des demandes par écrit pour modifier telle ou telle chose dans le jeu, que l'équipe fera à chaque fois sans discuter. L'histoire est on ne peut plus simple, les Pirates de l'espace, une espèce belliqueuse, expérimente sur les Metroid, une race extrêmement dangereuse d'aliens pour s'en servir d'arme. La Fédération Galactique envoie Samus, chasseuse de primes, sur leur planète de recherche pour enquêter et détruire le complexe.

 

Le jeu utilise un système de mot de passe dans la version occidentale, car la version Japonaise avait le Famicom Disk System, jamais sorti chez nous, qui permettait plus de place pour une sauvegarde et une meilleure IA des ennemis, tout en réduisant le lag. Ces mots de passe, parlons en justement.

Beaucoup de mots de passe étranges ont été découverts, le plus connu étant JUSTIN BAILEY, qui permet de commencer le jeu avec plusieurs améliorations et de jouer avec Samus en justaucorps et non en armure. De nombreuses rumeurs circulent sur l'origine de ce mot de passe, mais il s'avère qu'il existe énormément de mots de passe valides découverts avec des générateurs de mots de passe qui sont autant de noms ayant l'air réel. Le seul mot de passe ajouté en jeu de façon volontaire est NARPAS SWORD, suivi de 0, qui permet de jouer une Samus entièrement améliorée et invincible, sûrement utilisé lors des phases de tests.

 

L'effet du mot de passe JUSTIN BAILEY en jeu

 

Le jeu possède cinq fins différentes, basées sur le temps que le joueur met pour le finir.

Dans l'ordre, de la plus lente à la plus rapide :

  • on a le droit a une cinématique avec Samus de dos

  • Samus est de face, et fait coucou a la caméra

  • Samus enlève son casque, dévoilant au joueur que c'est une femme (ce qui n'était indiqué nulle part)

  • Samus enlève son armure, pour être en justaucorps

  • Pareil, mais Samus est en Bikini.

 

 

L'héritage de Metroid 1 de nos jours :

Outre de nombreuses suites, preuve de succès, le jeu a laissé son nom pour définir un genre entier du jeu vidéo, les Metroid-Like, qui désignent tous ces jeux à dimension d'exploration avec des power-up à ramasser, qui débloquent de nouvelles zones à explorer. Tout aussi connu, le terme de Metroidvania sert à désigner des jeux assez identiques, mais sur lesquels vient se greffer une composante RPG, issu de Castlevania : Symphony of the Night, sur PSX, qui s'inspire de Metroid.

Peut être pas un jeu Nintendo, mais une tuerie quand même.

 

Outre son nom qui désigne aujourd'hui un genre (2 en chipotant) Metroid reste aujourd'hui un jeu très plaisant à faire, malgré une certaine rigidité des mouvements inhérente à un jeu NES. Il fait d'ailleurs parti du programme ambassadeur de la 3DS, et est disponible sur Console Virtuelle ou dans la NES mini. Super Metroid, sur SNES, est considéré comme un des meilleurs jeux de la console, et Metroid Prime, le spin off qui garde les codes de la série qui les exporte dans un FPS reste encore aujourd'hui un des meilleurs FPS console (si si, y'en a !).

 

Le jeu aura aussi le droit à un remake, Metroid : Zero Mission, sorti sur GBA en 2004, qui a refait intégralement le jeu, en plus de lui rajouter une suite à bord d'un vaisseau Pirate, et d'introduire Zero Suit Samus dans la franchise.

Auteur : Odimak

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+



Commentaires

manchot1er
manchot1er a écrit le 6 décembre 2016 :
Elle est bien cette seconde partie du dossier sur Metroid. Les explications sont clair et assez précises, ça se laisse lire facilement et on apprend plein de trucs intéressant sur l'origine de la saga. Du très bon boulot en somme. ça me donne envie de voir les autres parties du dossier quand ils sortirons.
| Connexion | Inscription |