Accueil Dossiers Japan Expo 2012

Japan Expo 2012

13ème impact cette année à Paris-Est Villepinte, la Japan Expo frappe de nouveau. D’année en année ce n’est pas seulement les mangas qui prennent de l’importance mais bien entendu le monde du Jeu Vidéo avec la présence notamment de Bandai Namco qui y organise même des Conférences et des présentations en première mondiale de leur titre.

Un dossier de kurosekai, publié le 8 Juillet 2012, catégorie Reportage | Vues: 573 - Coms: 0


Puis, celui qui nous intéresse le plus, Nintendo et leur stand rempli de 3DS XL et de Wii ainsi qu’une grande place destiné aux différents et nombreux tournois durant le salon. Et la présence de Satoru Iwata, président de Nintendo Japan, prouve bien l’importance de l’événement aujourd’hui. Je ne vous cacherai pas ma présence sur les lieux une fois de plus cette année, à la différence que cette fois, je me permets de partager ma journée avec vous.

 

Sans vous parler de mes nombreuses heures d'attentes avant ouverture du Festival, je rentre, entrée Comic-On, dans le Salon et me dirige illico sur le stand Nintendo et que distingue-t-on à l'approche ? Et oui, New Super Mario Bros 2 exclusif à la 3DS. A ce moment rien ne nous permet de le voir et le savoir mais toutes les 3DS du stand sont des 3DS XL. Nous faisons un tour rapide de l'endroit pour nous rendre compte encore une fois que Nintendo a grandit. Le stand est désormais un stand XL. Blague à part, même si New Super Mario Bros 2 est la première chose que j'ai vu ici, ce ne fut pas ma première prise en main ici. Certes j'ai tenter de participer au tournoi sans succès, après ma défaite laissant mon ami attendre les prochaines sessions je me dirige vers un coin tout aussi mis en avant ici et concernant la Wii. Vous l'aurez deviné, il s'agissait de Beat the Beat : Rhythm Paradise, tout juste sortie en Europe.
 

Rares et timides ont été les jeux Wii dans cet espace Nintendo. Ils se comptent sur les doigts d'une main, je peux donc vous dire qu'il y avait : Beat the Beat : Rhythm Paradise, Mario Party 9, Inazuma Eleven Strikers et Project Zero 2 Wii Edition. Étant seul et mal accompagné votre serviteur que je suis n'a pu tester que le tout nouveau jeu de rythme loufoque de la firme de Kyoto. Déjà parce que c'était le jeu Wii qui m'attirait le plus, mais aussi car une charmante hôtesse m'a gentiment proposer d'avancer sa partie. Que dire sur ce soft tout frais à la blanche de Nintendo ? Et bien la réalisation est fidèle à ce qui se fait dans la série autant coloré que suffisamment étrange pour arranger un sourire à vos lèvres en quelques secondes de jeu. Inutile de vous dire qu'il était très difficile de jouer ici en vue du brouhaha environnant, même armé de casque. C'est donc vous dire qu'encore une fois, Rhythm Paradise vous donnera du fil à retordre si vous n'avez pas le rythme dans la peau. Pourtant le gameplay paraît simple à vue d'oeil, seulement le bouton A et/ou B à appuyer. Mais si votre oreille est mauvaise alors vous n'avancerez sans doute pas loin dans le jeu. On ne jugera pas de la durée de vie mais sachant qu'il y a une dizaine de niveau composer de 5 mini-jeux tous variés et sans doublon, on se doute bien qu'on en aura pour plusieurs heure de jeu sans compter le multijoueur, les médailles et mention « parfait » à avoir. Bref, une très bonne impression sur l'un des dernier gros jeu de la Wii sur quoi j'ai passé une bonne vingtaine de minutes.
 

Il fallait bien à un moment en venir à la 3DS XL. L'une des premières choses qui vient en tête c'est de mettre la 3DS, première du nom, à coté du nouveau modèle. On voit directement la différence concernant la taille des écrans. La 3DS XL permet une meilleure visibilité sur l'écran tactile mais surtout sur l'écran 3D supérieur. Elle permet aussi un meilleur rendu 3D et sûrement une meilleure sortie Audio mais c'est un point que je n'ai pas pu vérifier. Aussi, un défaut que pouvait trouver certains, celle de l'ergonomie, est ici corrigé. Les grosses mains n'ont plus à craindre de jouer à la 3DS. Trois défauts principaux me viennent en tête mais c'est parce qu'il en faut n'est-ce pas ? Le premier c'est qu'elle a beau avoir un meilleur aspect, cela ne sera sûrement pas suffisant pour justifier l'achat ou l'échange de la console pour les clients. Certains se demanderont encore où est le second stick. Enfin, personnellement, je l'ai trouvé lourde de prise en main, peut être est-ce du au dispositif anti-vol ? Mais je l'ai trouvé bien plus lourde que le premier modèle à ce moment là. Une première impression qui ne m'a pas convaincu sur bien des points mais ce n'est que personnel, certains d'entre vous et d'autres n'ayant pas la première console peuvent y voir là, le modèle qu'ils attendaient.
 

Seconde étape après avoir pu se faire une idée rapide sur la bête, tâter plus précisément de celle-ci à travers les nombreux soft proposé sur le stand. Professeur Layton, Spirit Camera, Kingdom hearts : Dream Drop Distance, New Super Mario Bros 2, Fire Emblem Kakusei, Castlevania et bien d'autres. Malheureusement, ma visite s'étendant sur une journée et ne voulant pas me focaliser que sur la partie Nintendo du festival, je ne pourrai vous parler que de deux jeux. Le premier, c'était presque un passage obligatoire, c'est bien entendu New Super Mario bros 2 à venir le 17 Aout à venir. Que dire sur ce nouvel opus de Mario ? Et bien ce ne sera pas le titre qui servira de vitrine technologique à la console. La réalisation est jolie, du niveau de la Wii. Cependant, si la 3DS XL voulait miser sur un meilleur rendu 3D, ce n'est pas ce soft qui prouvera ce point. Le gameplay est simple, classique et ne perturbera ni les anciens ni les nouveaux venus. L'écran tactile sert de repère et de stock d'objet à la manière de Super Mario 3D Land et tout se passe donc sur l'écran supérieur. Penserez-vous donc que tout est dans le classique et que ce nouvel opus n'aura rien de nouveau ? Je me permets d'affirmer le contraire. Où est la nouveauté ? Et bien dans le jeu, c'est à dire que j'ai personnellement trouvé les niveaux traversés plus difficile, que ce qu'on a pu voir récemment dans la série en 2D. Sachant que ceux-ci sont sûrement des stages de premier niveau on peut en attendre de ce coté là. Certes ce n'est pas une nouveauté, plus une impression mais si on veut vraiment parler de nouveauté alors le point mis en avant dans ce nouvel opus saura vous satisfaire. Les pièces sont réellement un point important de ce Mario. Le compteur ne s'arrête pas à 100 pour reprendre à 0 en vous donnant une vie, non il va au delà. On en vient à vouloir détenir le record de pièce ramassé dans un stage. Cependant comme dans tout jeu Mario 2D, le temps est votre ennemi. Il s'agit ici de ramasser le plus de pièces tout en complétant les stages sans oublier les médailles. Un challenge en plus en soi, qui peut réellement faire des heureux et changer votre façon de voir un jeu Mario. Bref, j'ai été surpris de découvrir ce nouvel opus que je pensais classique, il m'a vraiment fait bonne impression et donné l'envie de découvrir la suite.
 

Enfin, non je ne parlerai pas du jeu que présente la photo. Ma maladresse fait que je n'ai pas pris de photo du second soft que mes mains ont touché. Mais cela vous permet donc de voir le coin dédié à Project Zero et Spirit Camera qui est assez jolie n'est-ce pas ? Bon revenons-en à nos moutons, le second titre 3DS que j'ai pris en main n'est autre que Fire Emblem Kakusei. Attendu pour le début de l'année 2013 ici, il fut présent jouable dans sa version Japonaise à la Japan Expo. Ma première pensée en y jouant était de constater mes progrès en japonais surtout en lecture en fait...Autre que de parler de ma vie, c'est du point de vue graphique que le jeu en jette. Fire Emblem semble, à la manière de Kid Icarus avoir été pensé avec la 3D. Globalement, le titre est très beau et peut prétendre rivaliser avec le dernier opus sorti sur Wii, mais une fois 3D activé l'effet est tout simplement superbe et pour le coup la 3DS XL marque un bon point. Son écran supérieur plus large permet réellement d'apprécier l'effet dans toute sa splendeur. Autant durant les animations qui sont aussi pensé avec la 3D que durant le jeu et les scènes de combat plus dynamique que jamais. L'écran tactile permet de circuler dans les menus et les informations personnages de manière aisé et rapide. Les contrôles de déplacement et d'actions n'usent pas de celui-ci mais des touches. J'ai pu constater 2 chapitres qui m'ont réellement plu et permit de constater un début de scénario surprenant et intéressant. Aussi, il est intéressant de préciser que vous créer une unité de classe « Stratège » et que celui-ci est un personnage de l'histoire et combat avec le groupe. On se sent plus que jamais proche des personnages. Dernière chose, ayant recommencé une partie, on constate qu'il y a 3 modes difficultés Facile, Normal, Difficile, une fois validé 2 autres modes se présentent, le Casual et le Normal. Connaissez-vous la cruelle tradition de Fire Emblem ? Il s'agit de la mort définitive d'un personnage quand ses PV tombent à 0. Le mode Casual permet de modifier cela et vous rend votre personnage tombé en combat à la fin du chapitre. Ce qui peut paraître grotesque pour les fans de la série mais peut rendre le titre plus accessible aux nouveaux. Pour en finir avec Fire Emblem, je suis un fan de la série et de RPG donc mon attente était déjà grande mais cet essai ne fait pas que conforter mon opinion, il s'agit dorénavant d'un Must-Have sur 3DS.

C'est ainsi que je résumerai ma journée à Japan Expo sur le stand Nintendo. Bien que j'ai participé au tournoi, récupéré mon Pikachu niveau 100 sur une borne du stand, pu voir les gens prendre des photos en Réalité Augmentée avec leur monstre préféré, s'éclater en groupe sur Mario Party 9 ou encore se faire des frayeurs dans la maison Project Zero, je vous demanderai de pardonner le fait de ne pas avoir pu combler tout le monde. Je veux dire peut être que certains d'entre vous attendaient d'en savoir plus sur Professeur layton ou Castlevania. Cependant, peut être que Dragon-Blue et les autres ont pu tâter et pourront vous livrer des avis sur les autres soft du stand.

 

Pour finir en beauté, voici un petit reportage sur cette Japan Expo 2012, réalisé par Dragon-blue, en compagnie de Pikmin et Delta !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+



Commentaires

| Connexion | Inscription |